background preloader

La jeunesse

Facebook Twitter

La jeunesse (1/5) : Ariane Mnouchkine, la jeunesse et l'art face au monde (LA MENSUELLE #6) A l'occasion de la journée spéciale "Penser la France" sur France Culture, les lycéens et étudiants de la Mensuelle interrogent une grande voix du théâtre et une citoyenne engagée : Ariane Mnouchkine, metteuse en scène et directrice du Théâtre du Soleil.

La jeunesse (1/5) : Ariane Mnouchkine, la jeunesse et l'art face au monde (LA MENSUELLE #6)

Une émission préparée et présentée par Jéromine, Joddy, Karl, Marwan, Salomé et Satyam. Nous ouvrons aujourd'hui une semaine placée sous le signe de la jeunesse, avec un premier épisode consacré à la question de la transmission. Et ce sont justement des jeunes, lycéens et étudiants, qui sont aux manettes de ce sixième numéro de La Mensuelle des Nouvelles Vagues. Face à eux, une grande femme de scène, Ariane Mnouchkine, artiste passionnée et citoyenne engagée.

Antoine Dulin : « La jeunesse est un parcours, pas un âge, ni un statut » Avec Célia Verot, conseillère d’Etat, vous avez remis aux ministres chargés de la jeunesse et du travail un rapport intitulé « Arrêtons de les mettre dans les cases !

Antoine Dulin : « La jeunesse est un parcours, pas un âge, ni un statut »

Pour un choc de simplification en faveur de la jeunesse ». Quelles en sont les grandes lignes ? Antoine Dulin : D’abord un point de méthode, ce texte a été fondé sur un recueil de la parole des jeunes, qu’ils se trouvent en mission locale, en CFA (centre de formation et d’apprentissage – NDLR), dans les centres communaux d’action sociale etc.

Nous sommes allés sur le terrain interroger les jeunes sur leurs lieux de vie et de socialisation et une première chose saute aux yeux : la complexité administrative, l’éparpillement des réponses sont extrêmement mal vécues. Certains y voient même une forme de maltraitance générant rejet et défiance. Que préconisez-vous ? Vous refusez néanmoins le terme de « guichet unique » pour prendre en charge la demande sociale des jeunes et préférer le terme de pivot ? Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Introduction. Jeunes – Centre d'observation de la société. Sag2016 france. Synthese C292 Jeunes. L’Observatoire. L'Observatoire de la Jeunesse Solidaire (OJS) est une enquête annuelle menée par l'Afev auprès des jeunes.

L’Observatoire

Chaque nouvelle édition est l'occasion de les interroger sur un thème différent. Accueil. L'OVE : Observatoire de la vie étudiante / Accueil. Synthese C292 Jeunes. Tout le site. Les principales ressources des 18-24 ans. Plus de la moitié des 18-24 ans vivent chez leurs parents Au dernier trimestre de 2014, 57 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans résident de façon permanente chez leurs parents, proportion parmi les plus faibles d’Europe (bibliographie).

Les principales ressources des 18-24 ans

Selon l’enquête nationale sur les ressources des jeunes (ENRJ ; sources), un quart des 18-24 ans résident en permanence dans leur propre logement, et près d’un jeune adulte sur cinq habite à la fois chez ses parents et dans un autre logement (figure 1). La cohabitation avec les parents est liée à leur situation d’activité : la non-cohabitation est plus fréquente (36 %) chez les jeunes adultes déclarant occuper un emploi. La génération boomerang : devenir adulte autrement. 1 Pour la France, ses données sont extraites de l’enquête de Catherine Villeneuve-Gokalp (2000). 1Quoique le retour des jeunes chez leurs parents prenne en France une importance grandissante, le phénomène reste encore de nos jours mal connu et mal ciblé quantitativement.

La génération boomerang : devenir adulte autrement

Dans les années 2005, Barbara Mitchell avait effectué un recensement à partir des études existantes dans différents pays et à partir de sources variées. Elle avait montré qu’aux États-Unis, le retour des jeunes se produisait dans des proportions importantes, 40 % des jeunes revenant au domicile parental contre 25 % en France 1, 20 % en Allemagne ou en Suède. Il n’est pas possible actuellement d’obtenir ni pour la France, ni au niveau européen un cadrage d’une certaine rigueur. Cependant, le rapport 2014 de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement signale que 695 648 jeunes de plus de 18 ans sont revenus vivre chez leurs parents après avoir occupé un logement indépendant pendant au moins trois mois.

Le départ. Le goût musical, marqueur d’identité et d’altérité. 1 Cet article propose une version remaniée d’un texte présenté le 4 juin 2005 aux Journées de la Soci (...) 1« Nous devons aux musiques populaires et exotiques toutes sortes d’enseignements précieux ; mais parmi eux, il en est un que, hélas, nous ne pouvons plus comprendre.

Le goût musical, marqueur d’identité et d’altérité

La puissante cohésion spirituelle des sociétés qu’elles expriment échappe à notre entendement. Si dans ces sociétés-là on ne discute (ou ne discutait) pas des goûts, c’est que ces goûts, à l’opposé des nôtres, y sont unanimes. Et c’est aussi que, au-dessus des caprices de l’individu, règne la haute fonction dont la musique y est investie et dont nous l’avons, nous, dépouillée à jamais. » Ainsi s’exprimait Constantin Brăiloiu dans une allocution prononcée à Paris en 1954 (Brăiloiu 1969 : 236). 3Ce qu’on pourrait évidemment lui rétorquer, c’est que les préjugés sont une denrée universellement répandue et que, dans les sociétés auxquelles il se référait, l’unanimité du goût musical pose – ou posait – également problème.

Musique et société. La musique n’étant plus liée la plupart du temps au divin, n’en a pas pour autant une fonction de simple décor, et n’est non plus qu’un simple usage comme objet de consommation.

Musique et société

Au contraire, la musique pourrai mener à un certain réenchantement du monde. Dans notre propos il ne s’agit pas d’appréhender l’étude de la musique dans une ligne progressiste ou rationaliste, mais plutôt suivre la façon dont elle « apparaît » dans le monde contemporain. La musique constitue en grande part le fond sonore de l’environnement. Articles du GREMES. Les musiques électroniques, ou techno, appartiennent à ce qu'on peut nommer les musiques populaires modernes.

Articles du GREMES

Le GIF est le nouveau Pop Art // FABERNOVEL. Un article sur le GIF à l'orée de 2014, un peu "old" penserez-vous.

Le GIF est le nouveau Pop Art // FABERNOVEL

Et pourtant, le phénomène s'ancre de plus en plus dans notre culture. Célébré en 2012 mot de l’année, envoyé dans l’espace, sa prononciation statuée en 2013, cette fantaisie vernaculaire sortie des limbes de MySpace et autres Skyblogs a connu en cette année 2013 la maturité. Pas un Tumblr à thème – qu’ils soient de profondes jeunes filles en fleur ou de dévoués assistants parlementaires – sans Reaction GIF. La contagion gagne même de très sérieux media. Sa rapide renaissance puis démocratisation tend à nous montrer qu’il s’agit là bien plus que d’une culture « web ». Certes, ceux à qui le GIF parle le mieux, c’est bien cette première génération qui a fait ses pas sur internet avec un modem 56k dans les mains.

Communiquant de manière informatisée, elle est rapidement confrontée à quelques complications. Les jeunes et le numérique - Dossiers en ligne. Culture numérique et jeunesse inculte ! Une « Place de la toile » enregistrée depuis les "États généraux de la République", organisé par Libération à Grenoble, dans le beau bâtiment de la MC2, des Etats généraux consacrés à la jeunesse ("Jeunes, débattez-vous !

Culture numérique et jeunesse inculte !

") et aux questions qui se posent à la jeunesse dans des domaines aussi variés que le travail, l'’égalité homme-femme, ou le rapport à l’'Europe. Nous est échue la question de la culture, et de la culture numérique en particulier (avec une sorte de premier volet ici : "Comment développer et transmettre une culture numérique? "). Comment la jeunesse en difficulté utilise le numérique. Existe-t-il un usage particulier du numérique par la jeunesse en difficulté? Une étude conduite auprès d’adolescents scolarisés ou hébergés par Apprentis d’Auteuil –des jeunes en difficulté scolaire, en grande partie issus de familles et de milieux fragilisés– apporte un éclairage[1]. Les réseaux sociaux, en particulier, sont ressentis par eux comme une opportunité de désenclavement de leur monde social. Un vent d’ouverture. Divertissement et partage Que font ces jeunes sur Internet? Au-delà, sans trop de surprise, les jeunes d’Apprentis d’Auteuil pratiquent davantage Internet dans le cadre des loisirs que dans celui du travail scolaire.

L’usage d’Internet à des fins utilitaires ne leur est pourtant pas étranger, loin de là, car les enseignants emploient des outils numériques dans les cours. Jeunes, équipements numériques et modes de connexion. Mis en ligne le mardi 20 décembre 2016. Le Crédoc vient de publier son Baromètre numérique 2016, sur "La diffusion et l’usage des technologies de l’information dans la société française" qui rend compte d’une enquête [1] réalisée en juin 2016.

Dans un premier article, nous avons fait état de quelques enseignements significatifs en matière d’équipement et d’usages pour l’ensemble de l’échantillon interrogé [2]. Ce deuxième article aborde les spécificités concernant les 12-17 ans et les 18-24 ans en matière d’équipement et de modes de connexion. L’enquête montre le rôle déterminant de l’âge mais il existe néanmoins d’autres caractéristiques sociodémographiques qui interviennent. Le niveau de diplôme mais aussi le nombre de personnes composant le foyer, le statut et le niveau de revenus. En matière d’équipement et de modes de connexion, l’âge est plus particulièrement un facteur déterminant dans les domaines suivants : Différents modes de connexion à internet en fonction de l’âge. La jeunesse (1/5) : Ariane Mnouchkine, la jeunesse et l'art face au monde (LA MENSUELLE #6)