background preloader

Comment la jeunesse en difficulté utilise le numérique

Comment la jeunesse en difficulté utilise le numérique
Temps de lecture: 7 min Existe-t-il un usage particulier du numérique par la jeunesse en difficulté? Une étude conduite auprès d’adolescents scolarisés ou hébergés par Apprentis d’Auteuil –des jeunes en difficulté scolaire, en grande partie issus de familles et de milieux fragilisés– apporte un éclairage[1]. Les réseaux sociaux, en particulier, sont ressentis par eux comme une opportunité de désenclavement de leur monde social. Un vent d’ouverture. Divertissement et partage Que font ces jeunes sur Internet? Au-delà, sans trop de surprise, les jeunes d’Apprentis d’Auteuil pratiquent davantage Internet dans le cadre des loisirs que dans celui du travail scolaire. L’usage d’Internet à des fins utilitaires ne leur est pourtant pas étranger, loin de là, car les enseignants emploient des outils numériques dans les cours. Leurs propos témoignent d’une perception fine de la conformité des usages des nouvelles technologies selon les mondes sociaux. Ils utilisent volontiers Skype. Related:  Les pratiques numériques des jeunes

Culture numérique et jeunesse inculte ! Une « Place de la toile » enregistrée depuis les "États généraux de la République", organisé par Libération à Grenoble, dans le beau bâtiment de la MC2, des Etats généraux consacrés à la jeunesse ("Jeunes, débattez-vous !") et aux questions qui se posent à la jeunesse dans des domaines aussi variés que le travail, l'’égalité homme-femme, ou le rapport à l’'Europe. Nous est échue la question de la culture, et de la culture numérique en particulier (avec une sorte de premier volet ici : "Comment développer et transmettre une culture numérique?"). On voit tout de suite l’'implicite qui se dissimule sous le regroupement de ces deux syntagmes « culture numérique et jeunesse inculte » : ce qu’'on appelle la « culture numérique » ne serait-elle pas une forme d’'acculturation ? La jeunesse ne serait-elle pas acculturée par le numérique, par ses pratiques erratiques et ses objets futiles ? Olivier Tesquet Journaliste à Télérama, rubrique Médias.

Les ENT vont-ils devenir des espaces numériques de création Jean-François travaille depuis une trentaine d’années sur les questions relatives aux usages des technologies numériques dans le champ de l’éducation. Il s’intéresse plus spécifiquement aux processus d’appropriation des technologies par les institutions et par leurs acteurs et usagers ; ses recherches étant réalisées dans le cadre du laboratoire TECHNE qu’il dirige depuis 2012 ( voir son profil ici Les Espaces Numériques de Travail ont été conçus en reproduisant les structures de l’Ecole et restent une idée française. Les ENT ont aussi été conçus dans un autre temps ; il y a dix ans, notre espace culturel et sociétal n’était pas celui d’aujourd’hui… Aujourd’hui ces espaces sont critiqués et posent question. lu : 2886 fois

Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier) Grande question de notre temps : que font les jeunes sur Internet ? Quelles sont leurs pratiques numériques ? À cette question, bien des études et sondages essayent de répondre. Pour faciliter la compréhension du sujet, Michel Guillou (spécialiste du numérique éducatif – TICE) a mis en ligne la présentation Pratiques numériques médiatiques des jeunes, enjeux et perspectives, un dossier riche d’informations sur les publics jeunes et leur relation aux technologies. Données chiffrées et actualisées En effet, il a été capitalisé des données chiffrées issues d’enquêtes et études récentes afin de mettre en exergue ce qui caractérise les usages technologiques des jeunes en France avec le souci de mieux comprendre la diversité de qui ils sont, leurs envies et leur attitude vis-à-vis du numérique. En complément, on peut régulièrement consulter le blog de l’auteur qui propose une lecture et analyse critique de l‘éducation aux médias numériques. 99% des 12-17 ans se disent internautes

La génération boomerang : devenir adulte autrement 1 Pour la France, ses données sont extraites de l’enquête de Catherine Villeneuve-Gokalp (2000). 1Quoique le retour des jeunes chez leurs parents prenne en France une importance grandissante, le phénomène reste encore de nos jours mal connu et mal ciblé quantitativement. Dans les années 2005, Barbara Mitchell avait effectué un recensement à partir des études existantes dans différents pays et à partir de sources variées. Elle avait montré qu’aux États-Unis, le retour des jeunes se produisait dans des proportions importantes, 40 % des jeunes revenant au domicile parental contre 25 % en France 1, 20 % en Allemagne ou en Suède. 2 Not in education, employment or training. 2Au cours de ces dernières années, ce phénomène s’est encore amplifié en Grande-Bretagne, en France, en Espagne mais aussi aux États-Unis ou au Japon. 4En France la dépendance des jeunes vis-à-vis de la famille est croissante. 9Les jeunes bénéficient de plus en plus d’autonomie mais sans avoir l’indépendance économique.

Les 40 recommandations du #CNNum pour bâtir une école créative et juste dans un monde numérique Un article extrait du dossier de presse du rapport "Jules Ferry 3.0 Bâtir une école créative et juste dans un monde numérique". "Quand on dit « numérique », la plupart des gens voient un ordinateur. Il faut aussi y voir un changement dans les savoirs, l’avènement d’une société de la question plutôt que de la réponse. Avec une école qui propose une organisation plus horizontale, plus coopérative, plus solidaire, plus créative." Sophie PENE, Avec ce rapport, l’ambition du Conseil National du Numérique est de décrire cette vision de l’école d’un monde numérique en devenir, affrontant l’épreuve d’une société en pleine mutation, et de proposer des « chemins praticables » pour y parvenir. Voté à l’unanimité, le rapport du CNNum avance plusieurs pistes pour bâtir ensemble “l’école créative et juste du 21e siècle”, autour de deux grands axes : Que faut-il enseigner et comment dans l’école de la société numérique ? 1 - Enseigner l’informatique : une exigence 3 - Oser le bac Humanités Numériques

lesjeunesetlenumerique.fr/ Jeunes, équipements numériques et modes de connexion Mis en ligne le mardi 20 décembre 2016. Le Crédoc vient de publier son Baromètre numérique 2016, sur "La diffusion et l’usage des technologies de l’information dans la société française" qui rend compte d’une enquête [1] réalisée en juin 2016. Dans un premier article, nous avons fait état de quelques enseignements significatifs en matière d’équipement et d’usages pour l’ensemble de l’échantillon interrogé [2]. Ce deuxième article aborde les spécificités concernant les 12-17 ans et les 18-24 ans en matière d’équipement et de modes de connexion. L’enquête montre le rôle déterminant de l’âge mais il existe néanmoins d’autres caractéristiques sociodémographiques qui interviennent. Le niveau de diplôme mais aussi le nombre de personnes composant le foyer, le statut et le niveau de revenus. En matière d’équipement et de modes de connexion, l’âge est plus particulièrement un facteur déterminant dans les domaines suivants : Différents modes de connexion à internet en fonction de l’âge Gérard Marquié

Pourquoi on notera bientôt vos comportements d’usager, de client, de consommateur et d’être humain Dans le futur proche imaginé par l'économiste Tyler Cowen, les technologies permettront aux usagers de noter des services, mais l'inverse sera possible... Autant le dire tout de suite: tout le monde ne sera pas premier de la classe. Dans son dernier livre, paru aux Etats-Unis à la rentrée 2013, Average is over, Tyler Cowen prophétise que le changement technologique aura pour conséquence de classer les travailleurs en deux catégories. Economiste inspiré, réussissant la prouesse d’écrire un livre grand public d’économie avec encore moins d’équations que Thomas Piketty, Cowen écrit: «Les questions-clé seront: Etes-vous assez bon pour travailler avec des machines intelligentes ou non? Comme il l’a expliqué dans son précédent ouvrage La grande stagnation, un best-seller, les nouvelles technologies de l’information et Internet sont les seuls secteurs d’innovation dont on peut espérer plus ou moins de croissance. «Ces informations n'expliquent que 27% de la performance d’un avocat.» Tyler Cowen

Equipement et pratiques numériques des 15-24 ans en France : montée en puissance des smartphones Médiamétrie a publié ce jour une étude commandée par Microsoft à propos de l’équipement et des pratiques numériques des jeunes de 15 à 24 ans (8 millions de personnes dans notre pays) en prenant en compte un échantillon représentatif de jeunes internautes en France (1500 individus interrogés du 24 février au 5 mars 2012). Nous indiquons ici quelques résultats significatifs de cette enquête. Le smartphone de plus en plus utilisé et apprécié Les 15/24 ans sont majoritairement multi-équipés d’outils connectés et se montrent très attachés à l’ordinateur portable. L’ordinateur demeure en tête des écrans « indispensables » pour 92% des personnes sondées (avec comme critères qualitatifs préférés : la taille de l’écran et le confort d’utilisation) devant le smartphone, cité par 81% des répondants. La montée en puissance du smartphone comme outil pratique est indéniable. À 70%, l’ordinateur portable est plébiscité pour un usage au quotidien contre 30% pour l’ordinateur de bureau. Licence :

Qu’est-ce que la jeunesse ? La jeunesse est une réalité sociale : elle n’existe pas en soi, de façon stable et intemporelle. Elle est produite par la société dans des contextes historiques, sociologiques, économiques ou juridiques déterminés. Elle s’inscrit dans une stratification par âge de la société qui fixe les calendriers et les modalités de passage d’un âge à un autre et qui organise les statuts et les rôles sociaux selon l’âge. Dans cette perspective, la jeunesse apparaît comme une catégorie d’âge qui s’intercale entre l’adolescence et l’âge adulte.

Related: