background preloader

Boeing 737 Max

Facebook Twitter

Boeing 737 MAX : un nouveau rapport vient relancer le débat. L’affaire du 737 MAX prendra-t-elle fin un jour ?

Boeing 737 MAX : un nouveau rapport vient relancer le débat

Alors que le Parlement européen se penche sur la levée d’interdiction de vol du bimoteur de Boeing, un ancien employé du géant de l’aéronautique américain pourrait gâcher la fête. Un rapport d’Ed Pierson, ancien cadre supérieur de production à l’usine 737 de Boeing à Renton, près de Seattle, soulève de nouvelles inquiétudes sur la sécurité de l’appareil, impliqué dans deux crashs en 2018 et 2019 et interdit de vol depuis près de deux ans, détaille la BBC. L’ancien responsable affirme en effet que les régulateurs et les enquêteurs ont ignoré des facteurs qui peuvent avoir joué un rôle direct dans les accidents. Des révélations qui interviennent alors que l’appareil a obtenu le feu vert de la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur américain, pour être à nouveau utilisé sur des vols commerciaux aux États-Unis.

Nouvelle polémique sur la remise en vol du Boeing 737 MAX - Le Point. 737 MAX : Qatar Airways conseille à Boeing de laisser tomber. Enter Air s'engage à nouveau pour le Boeing 737 MAX. Boeing : zéro commande et encore plus d'annulations pour le 737 MAX en juillet. Transport Canada teste le 737 MAX. ©Boeing Le régulateur canadien a débuté mercredi ses propres vols de certification du Boeing 737 MAX, afin de tester les mises à jour du monocouloir remotorisé cloué au sol depuis mars 2019.

Transport Canada teste le 737 MAX

Comme annoncé la semaine dernière, Transport Canada a débuté le 26 aout 2020 son « examen indépendant » du 737 MAX, après avoir épluché les donnés transmises par la FAA. Boeing annonce avoir repris la production du 737 MAX. Boeing a annoncé mercredi 27 mai avoir repris la production du 737 MAX, avion cloué au sol depuis plus d’un an après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts.

Boeing annonce avoir repris la production du 737 MAX

La remise en service de cet avion vedette n’est toutefois pas imminente car Boeing doit encore obtenir le feu vert des autorités de l’aviation civile sur les modifications effectuées, notamment sur le logiciel anti-décrochage MCAS mis en cause dans les deux accidents. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Boeing 737 MAX : « C’est un vrai “dieselgate” de l’industrie aéronautique que l’on découvre » Un vol test supervisé par les régulateurs est en effet nécessaire. Boeing 737 MAX : « C’est un vrai “dieselgate” de l’industrie aéronautique que l’on découvre » Tribune.

Boeing 737 MAX : « C’est un vrai “dieselgate” de l’industrie aéronautique que l’on découvre »

A la lecture du rapport préliminaire de la commission des transports du Congrès américain sur le Boeing 737 MAX, publié le 6 mars, mais passé inaperçu pour cause de coronavirus, c’est un vrai « dieselgate » de l’industrie aéronautique que l’on découvre. On se demande comment Boeing a pu affirmer si longtemps que ses avions défectueux voleraient à nouveau rapidement. Car le bug à l’origine des deux crashs de la Lion Air (2018) et de Ethiopian Airlines (2019) n’est pas une cause, mais un aboutissement.

La commission d’enquête a reçu 600 000 pages de documents, a mené vingt auditions officielles et, une fois en action, a reçu nombre d’informations émanant de lanceurs d’alerte. Pour le Congrès américain, la pression commerciale d’Airbus et de son A320 Neo a amené Boeing à couper dans les coûts, tout en maintenant un planning démentiel pour mener son programme sans jamais ralentir la cadence, quels que soient les problèmes de production rencontrés en cours de route. Boeing 737 MAX : un petit espoir de redécoller. L'arrêt de production du Boeing 737 MAX pèse lourdement sur les PME françaises de l'aéronautique.

C'est un arrêt de production temporaire qui risque de mettre toute une filière française à mal.

L'arrêt de production du Boeing 737 MAX pèse lourdement sur les PME françaises de l'aéronautique

Cloués au sol depuis mars 2019, après deux accidents ayant fait 346 morts en quelques mois, les Boeing 737 MAX ont subi un arrêt de production depuis janvier, pour deux mois. Un arrêt qui a des conséquences pour les PME françaises de l'aéronautique dont certaines se préparent déjà à mettre des salariés au chômage technique. Une quarantaine de salarié au chômage technique Boeing doit dire, fin janvier, si oui ou non la production va reprendre. Mais en France, les petits sous-traitants ne croient guère à une reprise rapide, alors ils anticipent : sur les 300 salariés de Mecachrome, à Sablé-sur-Sarthe, les 20 intérimaires devraient partir, tandis qu'une quarantaine de salariés seront au chômage partiel. "On n'a jamais eu de crise aussi aiguë sur une programme d'aussi forte cadence" Des licenciements aux Etats-Unis D'après ce patron de PME, ils peuvent tenir encore six mois.

Boeing va suspendre la production de son 737 MAX. Cela ressemble à une catastrophe industrielle.

Boeing va suspendre la production de son 737 MAX

Boeing a annoncé la suspension pour une durée indéterminée de la production des 737 MAX à partir du début du mois prochain en raison du report de la certification. L'appareil est cloué au sol depuis le mois de mars après deux crashes en cinq mois qui avaient fait 346 morts chez Lion Air et Ethiopian Airlines. Depuis que les 737 MAX sont interdits de voler, Boeing a tout de même continué à assembler près de 400 monocouloirs. « Il y a maintenant 400 avions en stock, a précisé le constructeur. Nous avons précédemment déclaré que nous évaluerions continuellement nos plans de production si la mise à la terre du MAX se poursuivait plus longtemps que prévu.

À la suite de cette évaluation continue, nous avons décidé de prioriser la livraison des avions stockés. » Pour l'heure, l'avionneur américain ne prévoit pas de licenciement ou de chômage technique. Nouveau coup dur pour Boeing : le 737 MAX reste interdit de vol. L'essentiel Réunies jeudi au Texas, les autorités mondiales de l'aviation civile se sont séparées après huit heures de discussions sans date de retour en service du 737 MAX, avion phare de Boeing cloué au sol depuis le 13 mars.

Nouveau coup dur pour Boeing : le 737 MAX reste interdit de vol

Les autorités mondiales de l'aviation civile, réunies jeudi au Texas, se sont séparées après huit heures de discussions sans date de retour en service du 737 MAX, avion phare de Boeing cloué au sol depuis le 13 mars. "Le seul calendrier est de s'assurer que l'avion est sûr avant de voler", a déclaré Dan Elwell, chef intérimaire de l'agence fédérale américaine de l'aviation (FAA), lors d'une conférence de presse. Cette incertitude traduit la méfiance des autres régulateurs envers la FAA, à laquelle ils ont posé "beaucoup de questions" et dont ils voulaient des "clarifications" sur les procédures. M. "Plusieurs mois" Boeing a refusé d'écouter des pilotes qui l'avaient alerté sur le 737 Max avant le crash d'Ethiopian Airlines. Crashs aériens : Boeing avait désactivé le signal d’alerte des 737 MAX pour le rendre payant.

Boeing: après le 737 max, la série noire continue - 05/04/2019. L'essentiel Les ennuis s'accumulent pour Boeing, dont plus de trois cents 737 max restent cloués au sol.

Boeing: après le 737 max, la série noire continue - 05/04/2019

Singapore Airlines a stoppé l'exploitation de deux de ses Dreamliner après la découverte de défauts de moteurs. Et le Pentagone vient une nouvelle fois de suspendre la livraison d'avions ravitailleurs dont l'assemblage ne respecterait les normes de sécurité sur lesquelles s'est engagé l'avionneur. Le rapport préliminaire d'enquête sur le crash d'un 737 Max d'Ethiopian Airlines est accablant pour Boeing puisqu’à ce stade des investigations, c’est l’appareil lui-même qui est gravement mis en cause. Rien, dans l’analyse des boîtes noires notamment, ne permet d’engager la responsabilités des pilotes de la compagnie éthiopienne.

Parfaitement qualifiés et formés, ils ont tout essayé pour éviter la catastrophe, dans le respect des procédures d’urgence recommandées par l’avionneur américain. Une nouvelle anomalie détectée sur le 737 max Et ce n’est pas tout. La FAA dans la tempête. 4 questions sur l'avenir de Boeing, fleuron industriel américain. En janvier, Boeing prédisait que 2019 serait une année record en termes de bénéfices et en livraisons d'avions grâce au 737 MAX, version modernisée de son best-seller, le 737.

4 questions sur l'avenir de Boeing, fleuron industriel américain

Mais moins de deux mois plus tard, l'avionneur traverse une des crises les plus graves de son histoire du fait d'une variante de cet avion, le 737 MAX 8. Le constructeur aéronautique américain est confronté depuis lundi à une avalanche d'immobilisations du 737 MAX 8, après l'accident dimanche d'un appareil de ce type opéré par Ethiopian Airlines ayant fait 157 morts. En octobre dernier, un 737 MAX 8 de Lion Air s'est aussi écrasé, tuant les 189 personnes à bord. Crash du vol d'Ethiopian Airlines : ces pays qui clouent au sol leurs Boeing 737 Max 8. Après le crash d'un Boeing 737 Max 8 d'Ethiopian Airlines qui a coûté la vie à 157 personnes ce dimanche 10 mars, plusieurs pays et compagnies aériennes ont pris la décision de clouer temporairement au sol ce modèle d'avion.

Crash du vol d'Ethiopian Airlines : ces pays qui clouent au sol leurs Boeing 737 Max 8

D'autant que la fiabilité de l'appareil avait déjà été remise en question lors du crash de Lion Air en Indonésie, qui avait entraîné la mort de 189 personnes, en octobre 2018. Retrouvez ici la liste des pays concernés par ces interdictions de vol. Boeing: Une catastrophe annoncée.