background preloader

Assurances

Facebook Twitter

Ces 3 startups financées par une filiale d’AXA donnent un aperçu de l’avenir de l’assurance - Business Insider France. Thomas Buberl, directeur général d'AXA, au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 20 janvier 2017.

Ces 3 startups financées par une filiale d’AXA donnent un aperçu de l’avenir de l’assurance - Business Insider France

REUTERS/Ruben Sprich Fintech. Comme le secteur alimentaire (foodtech) et la publicité (adtech), la finance a succombé au charme communicant du suffixe "-tech". Si les technologies ont envahi la banque, l'innovation est plus lente à venir dans l'assurance. Mais ça commence, notamment aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. La startup américaine Oscar, assureur de santé en ligne, a ainsi levé 700 millions de dollars auprès de Goldman Sachs, Google et Fidelity. Cinquième marché, la France possède des barrières réglementaires parmi les plus fortes. C'est à ce défi que s'est préparé depuis l'an dernier AXA avec la création de Kamet, son propre incubateur de startups. Pour y parvenir, le groupe valorisé à 56,5 milliards d'euros en bourse a doté cette filiale d'une enveloppe de 100 millions d'euros sur cinq ans.

Ces services ne seront pas réservés aux seuls clients d'AXA. Assurances-vie non réclamées : plus de 5 milliards d’euros en attente, Banque - Assurances. L’ampleur des sommes en jeu dans le dossier des contrats d’assurance-vie non réclamés se précise.

Assurances-vie non réclamées : plus de 5 milliards d’euros en attente, Banque - Assurances

Selon une estimation faite par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le montant des capitaux en déshérence s’établirait, au 31 décembre 2015, à environ 5,4 milliards d’euros pour les 28 principaux assureurs-vie français (représentant 90 % du marché). Mais « le recensement des stocks de contrats non réglés par les assureurs n’est pas totalement achevé (principalement en raison des travaux de récupération et de fiabilisation des données clients dans les systèmes d’information toujours en cours) », précise l’ACPR dans un rapport remis au Parlement vendredi et rendu public lundi matin.

Les rares chiffrages avancés jusqu’ici dataient d’avant 2014 et étaient plus bas. En 2013, un rapport de la Cour des Comptes avait ainsi avancé une estimation de 2,76 milliards d’euros pour l’année 2011. Des moyens humains « sans précédent » Les sanctions ont poussé les assureurs à agir. Tati se lance dans l'assurance à bas prix. L'enseigne discount Tati a annoncé mardi lors d'une conférence de presse le lancement d'une offre d'assurance en ligne à bas prix couvrant l'automobile, l'habitation et la prévoyance, en partenariat avec l'assureur américain MetLife, qui réalise la conception des produits.

Tati se lance dans l'assurance à bas prix

Marché très concurrentiel Tati s'appuie sur sa forte notoriété, car elle est connue de 80% des Français, même si 90% ne sont jamais entrés dans ses magasins, a précisé son président Emmanuel Deroude. L'enseigne au logo vichy rose propose notamment sur son site www.tati-assurances.fr une assurance automobile "au meilleur rapport qualité/prix", mais fait son entrée sur un marché déjà très concurrentiel, animé par les comparateurs.

Pour les automobiles et les habitations, l'enseigne proposera un éventail de contrats offrant divers niveaux de garanties. L'objectif est d'atteindre "quelques dizaines de milliers de clients en 18-24 mois", a indiqué Joël Faré, directeur général de MetLife France. Assurance vie : S&P dégrade la note de "La Mondiale" La Mondiale est victime de "l'environnement défavorable".

Assurance vie : S&P dégrade la note de "La Mondiale"

L'agence Standard & Poor's a annoncé jeudi 2 août l'abaissement d'un cran de A- à BBB+ et la place sous perspective négative (un nouvel abaissement est donc possible) principalement parce que le contexte économique et financier est susceptible de limiter sa capacité à renforcer ses fonds propres et à maintenir son résultat opérationnel. La conjugaison de la volatilité des marchés, des taux d'intérêts décoissants et la vivacité de la concurrence vont peser sur les bénéfices à venir, sachant que depuis trois ans le résultat net s'est établi en moyenne à 244 millions d'euros et le retour sur fonds propres (ROE, retunr on equity) à 14,1%. Les commentaires de Standard & Poor's restent néanmoins globalement positifs sur la situation de La Mondiale (du groupe AG2R-la Mondiale).

La position concurrentielle de l'assureur mutualiste est jugé solide en épargne et retraite. Groupama accuse une perte de 1,8 milliard d'euros en 2011, Actualités.