background preloader

Cours

Facebook Twitter

Guerre froide. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre froide

La guerre froide (anglais : Cold War, russe : холодная война) est la période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et, de manière plus large, entre les régimes communistes et l'ensemble des régimes non communistes. La guerre froide débute en 1947 et dure jusqu'en 1989, année de la chute des régimes communistes en Europe, ou jusqu'en 1991, année de l'implosion de l'URSS et de la dissolution du pacte de Varsovie.

C’est en 1945, sous la plume de l’écrivain anglais George Orwell, que l’expression « Cold War » apparaît pour la première fois[1]. Elle est reprise en 1947 par l'homme d’État américain Bernard Baruch[2],[3], et très vite popularisée par le journaliste Walter Lippmann[4]. Chronologie globale[modifier | modifier le code] Les origines de la guerre froide[modifier | modifier le code] ⚡Présentation "LES ETATS UNIS ET LE MONDE 1917-1989 Cette présentation est une synthèse des grands axes du cours. Elle ne se substitue pas aux séquences données en classe."

La Mondialisation contemporaine (2/2) Le navire porte-conteneurs, symbole de la maritimisation du monde actuel 1- Quelques aspects de la mondialisation contemporaine[1] a- Les nouveaux enjeux maritimes La maritimisation du monde actuel constitue à l’évidence un des aspects majeurs de la mondialisation contemporaine.

La Mondialisation contemporaine (2/2)

Cette réalité est en rapport avec l’accroissement exceptionnel des mobilités et des échanges, à toutes les échelles, dont le transport maritime représente l’élément central. Jamais le monde n’a été aussi tributaire des flux maritimes et la révolution du conteneur incarne cette capacité d’interconnexion croissante de la planète. Mais la maritimisation ne se résume pas à la question des transports maritimes. Ceux-ci expliquent la montée en puissance des aspects géopolitiques et géostratégiques des océans provoquant une recomposition des puissances maritimes. b- Une mondialisation sélective : des territoires gagnants et perdants. 234997-47680-resource-le-jeu-de-territoire.html.

Cyprien Richer : L’aménagement, entre jeux d’acteurs et enjeu de territoire. Philippe Subra, Géopolitique de l’aménagement du territoire, 2007.

Cyprien Richer : L’aménagement, entre jeux d’acteurs et enjeu de territoire.

Cyprien Richer Quel est le rapport entre le tgv, un grand stade, les délocalisations, la Poste, un centre d’accueil pour toxicomanes et les Jeux Olympiques ? L’aménagement du territoire bien sûr. Tous ces exemples sont abordés dans l’ouvrage de Philippe Subra pour démontrer comment les acteurs interviennent dans l’aménagement, tantôt pour attirer une grande compétition ou un grand équipement, tantôt pour défendre un patrimoine et un cadre de vie, tantôt pour résister au départ d’une entreprise ou d’un service public. L’auteur démontre, à grand renfort d’exemples, que « l’aménagement fait conflit » depuis une vingtaine d’années en France. Philippe Subra, maître de conférences à l’Institut Français de Géopolitique de l’université de Paris 8, signe là son second ouvrage personnel après celui sur la reconversion du Valenciennois1.

Quand l’aménagement fait conflit. Pour une géopolitique de l’aménagement. Note Résumé Cyprien Richer.

1BAC PRO Français

Tbac pro français. Le WEB source d'informations. Cinquième République. Guerre du Viêt Nam. Nom donné au conflit qui, après le désengagement français, a opposé de 1954 à 1975 le Nord Viêt Nam au Sud Viêt Nam. 1.

guerre du Viêt Nam

Les deux Viêt Nam (1954-1964) Suite aux accords de Genève (1954), la France quitte l'Indochine (→ guerre d'Indochine) après quelque cent ans de présence, et le Viêt Nam voit son indépendance reconnue, mais les puissances lui imposent, en attendant des élections générales, une partition au niveau du 17e parallèle : ce compromis fera de la paix un leurre. 1.1. Le Sud Viêt Nam Au sud du 17e parallèle, la République du Viêt Nam (dont la capitale est Saigon) est présidée par Ngô Dinh Diêm, un catholique fervent qui refuse les élections générales prévues à Genève. 1.2.

Le Front national de libération (FNL), dont les membres sont appelés par leurs adversaires Viêt-cong (« viêts rouges »), est fondé en décembre 1960, mais Hanoi garde son autorité par l'intermédiaire d'un Bureau central pour le Sud.

T BAC PRO

Les territoires de l'Union Européenne. Tbac pro. CAP. Inégalités 2IV. 1 BAC. 1ère bac pro. 2 bac. 2nde bac pro. Dynamiques des périphéries.