background preloader

Influence sociale

Facebook Twitter

Comment repérer un menteur - Conférence TED de Pamela Meyer. Dans les secrets de la communication non verbale - Emission. Le conformisme (influence majoritaire) - Cours de psycho sociale. C'est lorsqu'un individu change son comportement pour le mettre en adéquation avec le comportement d'un groupe majoritaire.

Il existe trois aspects importants du conformisme qui permettent de le dissocier des autres formes d'influences sociales :- Le conformisme est un phénomène intra-groupe.- Le conformisme renvoie à une pression implicite (le groupe n'a pas une volonté explicite d'influencer un de ses membres, l'individu n'a pas toujours conscience d'être influencé).- Il n'y a pas de rapport hiérarchique entre la source et la cible d'influence. Les membres du groupe ont le même statut. a) L'expérience de Asch But : montrer jusqu'à quel point l'individu peut changer son avis pour adhérer à celui défendu par la majorité. Un groupe de 7 à 9 compères (qui connaissent le but de l'expérience) est réuni avec un sujet "naïf". B) Comment expliquer le conformisme ? Asch demande ensuite aux participants pourquoi ils ont abandonné leur avis personnel. C) Les facteurs qui influencent le conformisme. Expérience sociale : des passionnés d'art prêts à dépenser des fortunes pour un tableau... IKEA !

Quand on va au musée, on ne perçoit pas exactement les choses de la même façon que dans la vie de tous les jours. L'ambiance feutrée, le calme, le fait de savoir que l'on est face à des chefs d'oeuvre... On a tendance à s'emballer pour un rien et à vite se prendre pour un critique d'art... qui peut facilement être très facilement pris en défaut ! Le collectif néerlandais LifeHuntersTV qui produit des vidéos YouTube décalées a réalisé une expérience très amusante et éclairante sur l'état d'esprit des amateurs d'art contemporain. Boris Lange , un des animateurs du groupe, s'est glissé dans la peau d'un conservateur du Musée d'Art moderne d'Arnhem, dans l'est des Pays-Bas.

Prenant un air très sérieux et sûr de lui, il a présenté aux visiteurs de l'établissement un tableau prétendument signé par un certain Ike Andrews... un nom complètement bidon pour cacher la véritable origine de l'oeuvre, qui vient des rayons d'un magasin IKEA. Ce qui nous rend méchants - rts.ch - émissions - specimen. Des petites méchancetés jusqu’au comportement sadique, Specimen explore les facettes de la cruauté humaine. Mais qu’est ce qui nous rend méchants ? Réponses avec des scientifiques et les témoignages d’un humoriste vachard, un ex enfant-soldat, un narcissique psychopathe et un tueur en série. Les origines du mal et de la méchanceté humaine nous ont toujours intrigués : au-delà des explications morales ou religieuses, les sciences du comportement donnent de nombreux éclairages sur les mystérieux mécanismes qui provoquent la cruauté. La célèbre expérience de Milgram, dont on verra un extrait dans Specimen, a démontré que n’importe quel individu peut se transformer en bourreau s’il est conditionné à le devenir.

Un ancien enfant soldat congolais racontera comment on lui a lavé le cerveau pour l’inciter à tuer. Mais la mise sous pression n’explique pas tout. Tous manipulés! - rts.ch - émissions - specimen. Tous des moutons?! - rts.ch - émissions - specimen. Qu’on l’admette ou non, on est tous des moutons! Du style de fringues, aux accents et expressions verbales, en passant par les attitudes physiques, on se copie les uns les autres. Volontairement ou pas, qu’est-ce qui nous incite à imiter notre prochain? A travers des témoignages poignants, des expériences ludiques et l’avis de spécialistes, Specimen, revient sur ce comportement que nous vivons tous au quotidien.

Yann Lambiel, un pro de l’imitation, mettra son grain de sel dans l’émission. Imiter, singer… un comportement instinctif et spontané qu’adoptent aussi nos cousins les grands primates ainsi que moult autres espèces championnes du mimétisme. Cruciale pour s’adapter à notre environnement, indispensable à l’apprentissage et à la communication, l’imitation passionne les chercheurs. Avec Angélique Martin, notamment, nous verrons pourquoi et comment « l’effet caméléon » favorise les liens sociaux. Le suicide par imitation sera également évoqué dans l’émission. La non-assistance à personne en danger - Les Amphis de France 5. La non-assistance à personne en danger Ce sujet sera abordé de deux façons complémentaires : - un film bref relatant une expérimentation concernant la non-assistance à personne en danger.- un exposé qui analyse cette expérimentation, présente d'autres expérimentations sur le même thème et apporte des notions théoriques sur la non-assistance à personne en danger.La non-assistance à personne en danger est un comportement très souvent constaté.

Mais les témoins d'un accident de la route qui ne s'arrêtent pas, les passants qui font mine de ne pas voir une personne affalée au bord du trottoir sont-ils tous monstrueusement égoïstes ? Comment comprendre leur comportement ? La ressource est diffusée sous licence Creative Commons. La leçon de discrimination 2006. Ce qui fait qu'on fait ce qu'on fait ! - Les Amphis de France 5. Ce qui fait qu'on fait ce qu'on fait ! Certaines expériences sont particulièrement révélatrices de nos comportements, nos jugements, notre comportement social … et sont très troublantes. Trois films courts serviront de support à une rencontre / débat sur la psychologie sociale avec : - François LE POULTIER, Professeur de psychologie sociale et Président de l’Université Nancy 2 - Nicole DUBOIS, Professeure de psychologie sociale " Le billet perdu " Vous trouvez un billet de 10 euros dans la rue … comment réagissez vous … avec et sans témoin ?

" L'apathie des témoins " Ou quelques notions pour comprendre la non-assistance à personne en danger. " Je vois ce que je crois "La force des « étiquettes » que l’on peut coller à certaines personnes. Ces films sont issus de la série « Regards sur la psychologie sociale expérimentale » réalisée par Philippe THOMINE et produite par Vidéoscop (Nancy-Université) pour l'Université Ouverte des Humanités . Notre jugement sur les autres influencé par la température d'un café ? - 23/10/2008 - ladepeche.fr.

Notre jugement sur la personnalité d'une autre personne peut être influencé par de simples choses comme la chaleur d'une boisson dans une tasse que nous tenons à la main, selon des études parues jeudi aux Etats-Unis. Ces expériences menées par des psychologues de l'Université de Yale (Connecticut, est) révèlent ainsi que les individus perçoivent les autres comme plus généreux et attentifs s'ils viennent de tenir une tasse de café chaud plutôt qu'une boisson glacée. Une seconde étude montre que les sujets sont plus enclins à donner aux autres s'ils viennent de tenir quelque chose de chaud entre leurs mains que de froid. Ces recherches succèdent à des travaux des mêmes chercheurs qui avaient révélé que la distance physique entre les individus influence leurs jugements sur les autres. Ces études montrent que trouver quelqu'un "chaleureux" ou dire que l'on "se sent loin" d'un ami ou d'un parent ne sont pas de simples métaphores.

Manipulation : Influence social le test de l'ascenseur. Expérience de Asch , le conformisme. 31 - Expérience sur notre environnement sociale.