background preloader

Archéologie

Facebook Twitter

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces. Naissance de l'écriture Les origines de l'écriture - le début de l'Histoire On a l'habitude de dire que la Préhistoire se termine avec la naissance de l'écriture. C'est effectivement avec ce changement culturel que l'homme va rentrer dans l'histoire et commencer à laisser des traces écrites.

Les premiers écrits servaient surtout de livres de comptabilité ou d'inventaires. Mais l'homme va rapidement utiliser ce nouveau moyen de communication pour raconter des histoires... et surtout son histoire ! L'art rupestre, une première forme d'écriture ? Il y a 40 000 ans, l'homme préhistorique commence à graver, peindre. Sans parler d'écriture on peut déjà remarquer que nos ancêtres ont cherché à communiquer, à transmettre un message, à témoigner (?)... Les premiers écrits viennent de Mésopotamie - 6000 BP La première écriture analytique C'est dans les restes des temples des cités d'Uruk et de Lagash (le Pays de Sumer, l'actuel Irak) qu'on retrouve les premières traces d'écriture.

Découverte fantastique:70 livres de métal trouvés en Jordanie pourraient changer l’histoire biblique. Les experts sont divisés dans l’opinion quant à leur authenticité, mais disent que vérifiée comme véritable allait devenir l’une des découvertes les plus importantes pour rivaliser en importance avec la Mer Morte en 1947.

Aucun n’est plus grand que la taille des cartes de crédit ,ce sont des images, des symboles et des mots qui semblent se référer au Messie et, éventuellement, à la crucifixion et à la résurrection. En outre, certains des livres sont scellés, suscitant des doutes quant à savoir si les universitaires peuvent affirmer effectivement qu’elle est la collection perdue de manuscrits mentionnés dans le Livre de l’Apocalypse dans la Bible. Les livres ont été découverts il y a cinq ans dans une grotte située dans une partie reculée de la Jordanie où il est connu que les réfugiés chrétiens ont fui à cet endroit, après la chute de Jérusalem en 70 AD .Des documents importants de la même période ont déjà été découverts dans la région. «Quand j’ai vu cela, j’ai été choqué,» dit-il. Archéologie. Ces Pierres qui chantent. [Note perso : à rajouter aux sites archéologiques qui "chantent" : certaines statues du Mexique /Guatemala, des colonnes au Tibet, Montsegur ....pensez aux crânes de cristal mis en résonance au bon endroit ... vaste sujet bien intéressant ] 3 hauts parleurs et une onde de 600 hertz continue ...

Aaron Watson et David Keating ont publié en 1999 un article sur leurs travaux en « archéoacoustique » intitulé « Architecture et Son : une analyse acoustique des monuments mégalithiques de l'Angleterre préhistorique ». Un article du Sunday Times rapportait leur travail : Newgrange, [au nord de Dublin] la chambre funéraire néolithique la plus célèbre d'Irlande, pourrait avoir servi de « chambre d'écho » préhistorique lors de cérémonies religieuses, selon deux scientifiques qui ont découvert que la tombe vieille de 5 000 ans a la capacité de modifier les sons.

M. Une certaine pierre semble avoir la capacité d'emmagasiner et libérer de l'énergie. Musée Archéologique National, Naples : un album sur Flickr. La Bible et l'archéologie. Histoire et archéologie : Qu'est-ce que l'archéologie ? Le tourisme, les voyages et l'archéologie.

L'archéologie funéraire III : du monde des morts au monde des vivants. Biologie des populations L’identité du mort L’étude des ossements permet d’abord de situer l’individu dans le temps : on peut en effet faire des datations absolues (carbone 14, racémisation des acides aminés) ou relatives (typochronologie et sériation des objets). Ces analyses permettent aussi de comprendre la chronologie d’occupation de la nécropole.

On peut déterminer le sexe du défunt, mais il n’y a là aucune certitude absolue. En effet, le principal critère étant l’écartement du bassin chez les femmes, il suppose que celles-ci aient porté un enfant. Pathologies Pathologie traumatique, Ribemont-sur-Ancre. Ill. : Squelette partiel dont l’une des vertèbres a été tranchée par un coup d’épée. Régime alimentaire L’étude du contenu de l’estomac, des coprolithes et des abrasions dentaires nous renseignent sur ce que consommaient les populations. Paléodémographie Fouilles d’un charnier celte, Ribemont-sur-Ancre. Ill. : Un hangar protège le périmètre de fouilles d’éventuelles intempéries.

Archaeology: The milk revolution. In the 1970s, archaeologist Peter Bogucki was excavating a Stone Age site in the fertile plains of central Poland when he came across an assortment of odd artefacts. The people who had lived there around 7,000 years ago were among central Europe's first farmers, and they had left behind fragments of pottery dotted with tiny holes.

It looked as though the coarse red clay had been baked while pierced with pieces of straw. Looking back through the archaeological literature, Bogucki found other examples of ancient perforated pottery. “They were so unusual — people would almost always include them in publications,” says Bogucki, now at Princeton University in New Jersey. He had seen something similar at a friend's house that was used for straining cheese, so he speculated that the pottery might be connected with cheese-making. But he had no way to test his idea. Free podcast Mark Thomas talks about human evolution and the rise of dairying. Strong stomachs Powerful gene Milk or meat Cattle conquest. Les Grands Sites Archéologiques. Archéologie. Les Grands Sites Archéologiques. Site archéologique de Delphes.

Archaeological Site of Delphi The pan-Hellenic sanctuary of Delphi, where the oracle of Apollo spoke, was the site of the omphalos, the 'navel of the world'. Blending harmoniously with the superb landscape and charged with sacred meaning, Delphi in the 6th century B.C. was indeed the religious centre and symbol of unity of the ancient Greek world. La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 Site archéologique de Delphes Le sanctuaire panhellénique de Delphes où parlait l'oracle d'Apollon abritait l'Omphalos, « nombril du monde ». موقع دلف الأثري يضمّ موقع دلف الأثري حيث خاطبت نبوءة كاهنة عن الإله أبولون مع حجر أمفالوس وتعني كلمة أمفالوس باليونانية القديمة سُرّة العالم. Source: UNESCO/ERI La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 德尔斐考古遗址 希腊圣地德尔斐是阿波罗神曾转述神谕的地方,也就是所谓的“世界中心”( navel of the world),与壮丽的自然景色完美融合,有着神圣的宗教意义。

Археологические памятники Дельф Sitio arqueológico de Delfos デルフィの古代遺跡 アポロンの信託で有名な古代ギリシア最大の聖域。 Source: NFUAJ Archeologische stad Delphi Source : unesco.nl. Les Grands Sites Archéologiques. RAA Répertoire d'art et d'archéologie numérisé (1910-1972) Archéologie. Archéologie. Archéologie. Histoire / Archéologie. Archéologie. Lascaux. Archéologie. Nos ancêtres formaient une seule espèce, indique un crâne de 1,8 million d'années. WASHINGTON - La découverte du fossile d'un crâne vieux de 1,8 million d'années paraît indiquer que les lointains ancêtres de l'homme appartenaient à une seule espèce, conclut jeudi une recherche qui vient alimenter le débat parmi les paléontologues sur l'histoire de l'évolution humaine.

Contrairement aux autres fossiles connus du genre Homo, ce crâne bien préservé mis au jour à Dmanisi, en Géorgie, comprend une petite boite crânienne, une longue face et de grandes dents, précisent les chercheurs, soulignant qu'il s'agit de l'ancêtre le plus ancien de l'homme découvert hors du continent africain. Les différentes lignées auxquelles se réfère la paléobiologie, comme l'Homo habilis, l'Homo rudolfensis et l'Homo erectus, ne différaient en fait selon les auteurs de ces travaux que par leurs apparences. Sur ce site, les chercheurs ont aussi découvert quatre autres crânes appartenant à des ancêtres humains différents, ainsi que divers animaux et plantes fossilisés, et quelques outils de pierre. Hominidés. Saqqara. Archéologie - Géneral.

Arts, archéologie. Archaeologynews (archaeologynews) sur Twitter. Archéologie.