background preloader

Remhd

Facebook Twitter

Science et vie. Traitement “géographique” d’une immense collection de données (Ph.

Science et vie

Marius B via Flickr CC BY 2.0) Une startup de San Francisco vient de lever 143 millions de dollars pour son projet de créer un unique système d’Intelligence artificielle réparti sur les grandes bases de données et microprocesseurs de la Toile, qui gérerait les données enregistrées et celles qui s’y emmagasinent constamment. Une sorte de gigantesque SIRI (le système d’aide vocal de l’iPhone) pouvant aider tous les secteurs professionnels à résoudre, en temps réel, des problèmes concrets en proposant des solutions pertinentes.

Une IA qui gère des zettaoctets (10^21) d’informations passées et présentes stockées sur la Toile L’idée centrale de la startup Sentient Technologies est d’adjoindre à ces technologies le principe de “distribution massive”. Si tout ceci se base sur des technologies connues, l’ampleur et l’objectif du projet, qui allie IA et “Big Data”, est inédit. Román Ikonicoff Robot : tu ne tueras point ! III : L'intelligence artificielle au service de l'homme. L’intelligence artificielle a permis de grandement améliorer la vie des hommes et se trouve aujourd'hui dans une multitude de domaines.

III : L'intelligence artificielle au service de l'homme

Que se soit dans la vie quotidienne, au travail ou participant aux avancées scientifiques , l'intelligence artificielle a complètement changée notre mode de vie. Elle nous a permis de nombreux progrès dans le domaine spatial, dans la production de nos usines et dans l’amélioration de notre quotidien. Dans le domaine scientifique par exemple , l’intelligence artificielle a permis à l'être humain d'explorer et d'observer ce qu'il ne pourra voir de ses propres yeux que dans des dizaines d'années. La mission "Mars Pathfinder" par exemple , fut lancée en 1996 par la NASA. La mission consistait en l'envoi d'une sonde sur Mars , cette sonde devait délivrer sur la planètre rouge un petit robot , Sojourner , qui se chargerait de prendre des photos et des mesures scientifiques de Mars afin d'en connaître la morphologie de sa surface.

Deep learning : quand l'intelligence artificielle tente d'imiter le cerveau humain. L'intelligence artificielle améliore le quotidien. Veille Technologique. Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur! Quel est le point commun entre Stephen Hawking, Bill Gates et Elon Musk ?

Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur!

Le scientifique, le co-fondateur de Microsoft, et celui de Tesla et SpaceX pensent que l'intelligence artificielle constitue une menace pour l'humanité. Bill Gates est le dernier des trois à avoir pris position sur le sujet, la semaine dernière, au détour d'une session de questions-réponses sur Reddit. "Je ne comprends pas pourquoi les gens ne sont pas inquiets" "Je suis de ceux qui s'inquiètent de la super-intelligence. Dans un premier temps, les machines accompliront de nombreuses tâches à notre place et ne seront pas super-intelligentes. Elon Musk joue depuis quelques temps le rôle du Cassandre de l'intelligence artificielle. Le célèbre physicien Stephen Hawking, à qui l'on doit des avancées théoriques significatives dans le domaine des trous noirs et de la création de l'univers, se montre lui aussi pessimiste.

Impossible d'anticiper l'ensemble des effets pervers Dangereux parce que "complètement con"? Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ?

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. De C-3PO à HAL, en passant par l’héroïne virtuelle du film Her, le fantasme d’une intelligence artificielle (IA) aussi évoluée que celle de l’homme passe, dans l’imaginaire collectif, par une machine capable de communiquer naturellement avec son interlocuteur. Avec l’apparition, ces dernières années, d’outils tels que Siri, qu’Apple vient encore de peaufiner, au fond de nos poches, des progrès considérables semblent avoir été faits dans cette direction.

Mais où en est-on vraiment ? Un dialogue primaire La technologie derrière ces outils est similaire à celle utilisée par la plupart des « chatbots », ou agents conversationnels. En quête de sens La piste des robots En bref : Note sur PearlTrees.