background preloader

T3C7 - Comment la gest° d’une org° contribue-t-elle à la créat°

Facebook Twitter

Valeur sociale, création et répartition de la valeur ajoutée, taxe sur la valeur
ajoutée
Valeur financière :
- fondée sur le revenu (à partir du compte de résultat)
- fondée sur le patrimoine (à partir du bilan financier)
Valeur perçue : image de marque, notoriété, satisfaction, qualité


Les processus de gestion concourent à la création de différentes formes de valeur : valeur fondée sur le revenu (approche en termes de flux), valeur fondée sur un patrimoine (approche en termes de stocks), valeur
perçue, valeur sociale.


À partir de l’étude comparative de différentes situations d’organisations concrètes, l’élève est capable de :
- caractériser les différents types de valeur et de les mettre en relation avec les attentes d’acteurs ;
- utiliser un bilan et un compte de résultat pour repérer la valeur financière produite par une organisation (principalement une entreprise) ;
- utiliser des indicateurs simples pour repérer la valeur perçue produite par l’organisation ;
- repérer (à partir de la notion de valeur ajoutée) les compromis réalisés pour répondre aux attentes des acteurs, du fait des contraintes de ressources et de création de valeur (valeur ajoutée) ;
- décrire le mécanisme de la taxe sur la valeur ajoutée pour une organisation donnée.

Comptes de l'entreprise. Les comptes de l’entreprise fournissent de façon synthétique une mesure en principe fidèle, de ce que fait l’entreprise, de ses performances économiques et financières passées et de la façon dont elle prépare l’avenir.

Comptes de l'entreprise

Ils constituent donc un ensemble d’informations essentielles pour tous les acteurs tels que les actionnaires, les banques, les dirigeants et les salariés. Les liasses fiscales sont un ensemble de déclarations fiscales remises par les professionnels (commerçants indépendants au régime réel normal) ou les sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés. Elles reprennent une large partie des comptes de ces entreprises : le bilan, le compte de résultat et les tableaux annexes. Ont l’obligation de déposer leurs comptes aux greffes des tribunaux de commerce : les sociétés par actions, les sociétés à responsabilité limitée et selon les cas, les sociétés en nom collectif et en commandite simple. La valeur sociale est-elle une valeur professionnelle ? Par Frédéric Fougerat - Focus RH. On ne recrute pas de la même manière, et avec les mêmes critères, un chef cuisinier, un designer, un dircom, une responsable RSE, le patron d’une école de sculpture ou d’une boutique de fleurs, une éditorialiste, une graphiste ou un entraîneur.

La valeur sociale est-elle une valeur professionnelle ? Par Frédéric Fougerat - Focus RH

Pourtant, toutes ces fonctions, malgré leur diversité, ont un trait commun : la nécessité de communiquer, et donc la capacité de savoir le faire. C’est la nature même de leur activité : le dircom doit toucher ses cibles; l’éditorialiste doit intéresser son audience; le commerçant doit séduire et fidéliser sa clientèle; l’entraîneur doit interagir avec son public autant qu’avec les médias… Tous manient le verbe et l’image, utilisent la communication et devraient savoir utiliser habilement l’ensemble des médias, y compris les plus réactifs : les réseaux sociaux. La création de valeur dans l'entreprise - WebReader. La référence de la RSE et du Développement Durable : e-RSE. Entreprises - La responsabilité sociétale des entreprises : une démarche déjà répandue. Imprimer la page une démarche déjà répandue Émilie Ernst, division Enquêtes thématiques et études tranversales, Insee, Yolan Honoré-Rougé, Ensae Résumé En France, plus de la moitié des sociétés de 50 salariés ou plus déclarent s'impliquer dans la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

Entreprises - La responsabilité sociétale des entreprises : une démarche déjà répandue

Cet engagement est d'autant plus fréquent que la taille des sociétés est importante. Sommaire Encadrés Publication. Plateforme RSE. Qu'est-ce que la RSE ? - Réseau Alliances. Était source de création de valeurs… Une drôle d’idée ?!

Qu'est-ce que la RSE ? - Réseau Alliances

Pourtant la RSE s’avére nécessaire de nos jours pour : se démarquer de ses concurrents, innover,réduire ses risques,fédérer ses collaborateurs autour de projets porteurs de sens,améliorer l’image de son entreprise,attirer de nouveaux talentstravailler sur la confiance des partenaires... Et concrètement comment cela se passe au sein des entreprises ? Installer une démarche RSE au cœur de leur stratégie est la prise en compte concrète des entreprises aux enjeux du Développement Durable. L'engagement de l’entreprise dans une démarche RSE est une démarche volontaire qui implique de trouver un équilibre entre enjeux économiques, sociaux, environnementaux et sociétaux dans ses activités et dans les interactions avec ses parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs, actionnaires, acteurs du territoire…).

Ainsi, différents projets peuvent être mis en place par les entreprises comme : Responsabilité sociétale des entreprises. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Responsabilité sociétale des entreprises

Pour l’article homonyme, voir RSE. La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est aussi dénommée, selon les auteurs et le contenu qui lui est donné, responsabilité sociale. Cela peut évidemment prêter à confusion puisque, selon le cas : « sociétal » peut désigner : tout ce qui concerne la société, donc à la fois l'environnement et le social ;ou seulement les relations sociales à l'exclusion des relations professionnelles dans l'entreprise : relations avec la communauté, mécénat, etc.« social » peut désigner : seulement les relations entre employeurs et employés (comme dans les expressions « dialogue social », « partenaires sociaux », qui désignent leurs représentants) ;tout ce qui concerne la société, y compris l'environnement (en ce sens, « social » et « sociétal » peuvent être équivalents, ce que recouvre aussi le terme anglais de corporate social responsibility). Ces entrepreneurs, créateurs de valeurs... sociales !

Un autre modèle économique : la logique de la valeur ajoutée. Quelle façon de compter est-il préférable d'adopter pour mobiliser les énergies, assurer la prospérité et le développement de l’entreprise, contribuer à la croissance et l’emploi : celle fondée sur la logique du résultat ?

Un autre modèle économique : la logique de la valeur ajoutée

Ou celle fondée sur la logique de la valeur ajoutée, source du résultat ? La logique du résultat est celle d’un groupe de personnes, les associés ou les actionnaires, qui procurent à une société (SA, Sarl, Scop…) les capitaux propres qui lui sont nécessaires, espérant en retour en retirer un profit. Les comptes de la société sont tenus de leur point de vue et le profit, au sens usuel de résultat, y tient, ce qui semble aller de soi, une place centrale :

Le compte de résultat. Le compte de résultat est le baromètre de l’activité d’une entreprise en un exercice comptable.

Le compte de résultat

Voici de manière très simplifiée, la structure du compte de résultat d’une entreprise. Un résultat peut en cacher un autre ! Le compte de résultat regroupe sur un an l’ensemble des enrichissements et des appauvrissements. Si les revenus sont supérieurs aux charges, l’entreprise est bénéficiaire. Il se décompose selon une triple distinction au niveau des opérations : celles relatives à l’activité économique courante, c’est le résultat d’exploitation ; celles relatives aux incidences de la gestion financière, c’est le résultat financier ; celles relatives aux opérations exceptionnelles, c’est le résultat exceptionnel.

Le résultat d’exploitation retrace l’activité courante de l’entreprise. Satisfaction client. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Satisfaction client

Glossaires : Fidélisation / CRM /CRC La satisfaction client est généralement considérée comme le pilier de la fidélisation. Cependant, la relation satisfaction / fidélisation est complexe et loin d’être linéaire selon les domaines d’activités. Un client peut être satisfait et infidèle ou au contraire insatisfait et fidèle (en général à cause de barrières à la sortie ou switching cost). Management : Les 4 Temps du Management.

Valeur perçue. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Valeur perçue

Glossaires : Comportement consommateur | Etudes / Consommateur | Marque / produit | Prix / marges / coûts. Notoriété de marque. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Notoriété de marque

Glossaires : Efficacité / mediaplanning | Marque | Marque / produit | Publicité média La notoriété mesure pour une marque le fait d’être connue par les consommateurs. Qualité perçue. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le . Glossaires : Comportement consommateur | Etudes / Consommateur | Fidélisation / CRM /CRC | Marque / produit | Prix / marges / coûts La qualité perçue désigne le niveau de qualité d’un produit ou service tel qu’il est perçu par le consommateur de manière plus ou moins subjective. La qualité perçue peut jouer un grand rôle dans le processus de choix et d’achat. On distingue généralement la qualité perçue et la qualité objective d’un produit ou service qui est généralement mesurée par des études, normes ou tests. Un autre modèle économique : la logique de la valeur ajoutée.

Thierry Sibieude Q4 - Peut-on vraiment mesurer la valeur sociale d'une entreprise? Le partage de la valeur ajoutée. DRH, quelle est la Valeur Ajoutée Sociale de votre entreprise ? Pour un investisseur, le retour sur investissement (TRI) attendu se mesure essentiellement à travers l’analyse des bilans financiers. Quel serait aujourd’hui l’indicateur différenciant qui permettrait à des financiers qui ne connaissent pas une entreprise de décider d’y investir ? Tous les grands comptes ont dans leur bilan annuel un volet « social » qui regroupe les informations sur la qualité de vie dans l’entreprise et tout ce qui touche aux Ressources Humaines. Le climat social, la gestion des accidents, la gestion des syndicats, le budget alloué à la formation, la politique de recrutement, la diversité hommes-femmes, l’intégration des handicaps et des minorités, sont autant d’indicateurs différenciateurs qui apparaissent dans ces bilans mais qui ne sont pas quantifiés ni quantifiables…

Comptes Annuels. Infographie : Comment la data science crée de la valeur. Les enjeux du partage de la valeur ajoutée. La création de richesses par l’entreprise. Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? Q8- la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la créa. 3 pratiques pour faire vivre les valeurs de l'entreprise.

Qu'est-ce que la valeur ? Pourquoi les entreprises françaises vont mal. Les entreprises françaises se portent mal. Des difficultés liées notamment au fait qu'elles ont privilégié les dividendes au détriment de l'investissement. Les entreprises françaises vont mal, ce sont elles qui le disent. Et les données disponibles le confirment : notre outil de production a connu des jours meilleurs. La question est de savoir pourquoi. Du côté du Medef et du patronat médiatique, le principal problème tient à un coût du travail trop élevé, élément particulier d'un problème plus général, celui d'une fiscalité décourageant l'esprit d'entreprise.

Accès réservé. 1954 : l'invention de la TVA. Conçue à l'origine pour encourager l'investissement industriel privé, la TVA est rapidement devenue un impôt indirect sur toutes les consommations. Avant de s'exporter dans les autres pays européens. Tout Va Augmenter " : ce détournement de l'acronyme de la taxe sur la valeur ajoutée, apparu à la fin des années 1960 lors de la généralisation de la TVA, est certainement adapté aux conséquences de l'éventuelle hausse du taux de cette taxe, dite TVA " sociale ", décidée par le gouvernement pour le mois d'octobre. Présentée aujourd'hui comme une géniale innovation, elle a en fait déjà été évoquée par le Conseil national du patronat français (l'ancêtre du Medef) en… 1983 et solidement critiquée dans une étude de l'OFCE de 1984 [1]. Pourtant, ce détournement ne correspond pas à la réalité de 1954, lorsque la TVA est introduite dans l'arsenal fiscal français, par vote de l'Assemblée nationale le 10 avril, pour une entrée en application en juillet de la même année.

Accès réservé. La qualite et la valeur percue par le client. La Qualité ne fais plus la différence : place à la Valeur Perçue par Michel Goyhenetche Mars 2005, Réf 53, 2 p Industrie et Technologie Sept 2005. Quels sont les leviers de la fidélité client? Fidélisez vos clients grâce aux questionnaires en ligne. Face à la hausse des coûts d'acquisition de trafic sur internet, il est essentiel de s'assurer que vos clients reviendront par eux-mêmes. 1.1. Les objectifs de la communication. Top employers : comment les lauréats chouchoutent leurs salariés. Des grands groupes aux PME, 52 entreprises ou filiales françaises viennent de recevoir le label Top employers 2014, qui distinguent les bonnes pratiques en matière de RH.

Conditions de travail, formation, process d’intégration ou réseautage… Zoom sur les pratiques originales ou tendances qui leur ont valu leur place au classement. 1 - Accompagner son enfant au sport. Infographie : le parcours client de demain en point de vente- Economie Gestion en lycées professionnels. Comment se construit la valeur perçue par le client. Comment se construit la relation entre clients et fournisseurs. Définition de Création de valeur.

Findus, Petit Bateau, La Redoute, Orange... cas d'école de la réputation d'entreprise. Crédits photo : Findus. « Valeur ajoutée » qu’est-ce que c’est ? La notoriété et l’image de la marque. Ces deux notions sont différentes mais complémentaires : une marque doit être connue mais cela peut être en bien ou en mal.