background preloader

Rémunération

Facebook Twitter

Rémunération et politique salariale : stimuler mais maîtriser. La politique salariale est le nerf de la guerre en terme de motivation et d'implication des collaborateurs, même si aujourd'hui un consensus se dégage pour affirmer que cet outil n'est pas (ou plus) prépondérant pour fidéliser ses salariés.

Rémunération et politique salariale : stimuler mais maîtriser

Quoi qu'il en soit, le système de rémunération doit respecter quelques principes de base pour être performant : il doit être équitable, stimulant, clair et simple... L'argent ne motive qu'à court terme Entretien avec Dan Ariely. L’économie comportementale décrypte les incitations qui orientent le plus souvent nos comportements de salariés ou de consommateurs.

L'argent ne motive qu'à court terme Entretien avec Dan Ariely

Si nous étions toujours capables de prendre les décisions qui nous profitent, la vie serait plus simple. Mais rien ne prouve qu’elle serait meilleure. Depuis dix ans, Dan Ariely et ses collègues de l’économie comportementale découvrent que le souci de gagner de l’argent et d’en dépenser moins n’est pas le ressort de bon nombre de nos actes. En mettant le doigt sur nos comportements peu rationnels, mais prévisibles, ils en tirent les leçons : agiter une prime ne garantit pas l’ardeur au travail, acheter moins cher n’est pas toujours faire des économies, et les bons comptes ne font pas les bons amis. Motiver ses employés par la rémunération : un levier classique. C'est bien connu, l'argent est le nerf de la guerre.

Motiver ses employés par la rémunération : un levier classique

Il n'en demeure pas moins que ce levier nécessite de respecter certains principes pour une excellente efficacité et un effet durable. Par exemple, il convient de ne pas faire preuve de trop de largesse. Le risque encouru étant de se retrouver fort démuni le jour où un coup de "boost" sera nécessaire pour relancer ses équipes. Une rémunération généreuse n'induit pas forcément une implication durable à long terme. Il s'agit d'un piège à éviter, du moins une facilité apparente qui ne produit pas forcement les effets voulus. Comment passer de la rémunération à la reconnaissance de l'individu au travail ? - En STMG, à Jacques Cartier ... La rémunération peut-elle encore être un outil de motivation du salarié ? Pour adapter les rémunérations des salariés à leur activité, l'employeur doit s'appuyer sur des critères de différenciation objectifs.

La rémunération peut-elle encore être un outil de motivation du salarié ?

De récentes décisions de justice le rappellent. Dans quelle mesure l'employeur a-t-il la possibilité d'adapter les rémunérations à l'activité des salariés, à la qualité de leur travail et encourager ainsi la motivation qu'ils déploient lors de la réalisation de leur prestation ? Rémunération. La rémunération, un levier de motivation? - Actualités - Etude. Sept personnes interrogées sur dix placent la rémunération (monétaire ou avantages sociaux) devant l'intérêt du travail, le développement de carrière ou l'équilibre de vie.

La rémunération, un levier de motivation? - Actualités - Etude

C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par les cabinets Deloitte et Nomination, auprès d'un panel de près de 5 475 décideurs. Toutefois, « alors que près de quatre décideurs sur dix considèrent aujourd'hui leur rémunération comme insatisfaisante, ils sont plus de 85 % à estimer être reconnus à leur juste valeur dans leur poste actuel », précise Gabriel Bardinet, manager au département rémunération et avantages sociaux de Deloitte. Selon l'étude, cette insatisfaction ne conduit pas nécessairement les salariés à changer de poste: « Nos résultats ne positionnent absolument pas la rémunération sur le podium des raisons évoquées lors d'une mobilité (5e place cette année, NDLR), précise Serge Papo, président de Nomination.

Répondre aux attentes des salariés Part variable et bonus: quel équilibre? "Le salaire est un élément d'attractivité, mais la qualité de vie au travail compte aussi" - L'Express L'Expansion. Le bulletin de paie expliqué. Ma rémunération annuelle. La rémunération des salariés. A- Le salaire de base : une partie fixe rassurante B- Les accessoires : une partie variable motivante A- Les critères « traditionnels » B- Les critères de « la logique compétence » C- D’autres critères.

La rémunération des salariés

La rémunération. Liens avec le programme Thème : 3 – 2 : Le déroulement de carrière Le métier et les emplois du secteur professionnel, la valeur ajoutée, le management des ressources humaines, le contrat de travail, les facteurs de production et leur combinaison.

La rémunération

Pré-requis. Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés. INFOGRAPHIE. La fiche de paie simplifiée décortiquée. La rémunération variable pour motiver : Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés. Commission sur vente, bonus pour l'atteinte de résultats ou prime de fin d'année...

La rémunération variable pour motiver : Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés

Les éléments de rémunération variables ne manquent pas pour renforcer la motivation d'un salarié. A court terme, ils font partie des outils les plus efficaces pour booster la productivité. C'est surtout vrai pour les fonctions ayant une incidence directe avec le chiffre d'affaires, par exemple les commerciaux. Les différents types de primes pour les salariés. Les offres d'emploi, quand elles évoquent la rémunération du futur collaborateur, précisent souvent "Fixe + primes".

Les différents types de primes pour les salariés

Mais à quoi correspondent ces fameuses primes ? Certaines sont obligatoires selon les circonstances, les conventions collectives ou les accords de branche, d'autres facultatives et sont là pour inciter les salariés à être productifs. Elles sont évidemment un argument de poids pour attirer de nouveaux talents lors des processus de recrutement et un atout important dans la négociation. On peut classer les primes en deux types, que voici. Les primes en lien avec le type de travail effectué Certaines primes sont liées au quotidien du salarié, et notamment aux difficultés qu'il peut rencontrer.

Bulletin de paie. Comment lire ma fiche de paie ? En haut du bulletin de salaire figurent généralement plusieurs encarts.

Comment lire ma fiche de paie ?

L’un contient le nom et l’adresse de votre entreprise. Un autre encart mentionne les numéros de siret, APE et le type de convention collective. Connaître ces éléments vous permettra d’en savoir plus sur vos droits en tant que salarié. Tout savoir sur sa fiche de paie - Bienvenue dans le monde du travail - Episode 9. Votre fiche de paie décortiquée, ligne par ligne. La mission chargée par le gouvernement de plancher sur un bulletin de salaire plus lisible doit rendre son rapport lundi. Jusqu'ici, pour la comprendre, il fallait un mode d'emploi. Une fiche de paie française peut compter jusqu'à 50 lignes et reste une énigme pour les salariés : la mission chargée par le gouvernement de plancher sur un bulletin plus lisible doit rendre son rapport lundi 27 juillet après-midi et devrait proposer notamment de regrouper les cotisations par thème (santé, retraite, chômage).

>> Lire : Vers une simplification du bulletin de salaire En attendant d'en connaître les détails, Les Décodeurs s'étaient plongés il y a quelques mois dans le maquis de la fiche de paie et des cotisations réglées par les employeurs et les salariés en 2014. Et en effet, pour la comprendre, il fallait bien jusqu'ici un mode d'emploi... (Si l'image interactive n'apparaît pas, vous pouvez la consulter en cliquant ici. ) 1. Tout salarié reçoit un salaire dit « brut ». 2. IND. IND. Décryptez votre fiche de paie - Rémunération, RH. > Le calcul de votre salaire Que touchez-vous en fin de mois ? À quoi cela correspond-il ? La rémunération peut-elle encore être un outil de motivation du salarié ? Rémunération dans le secteur privé.

Rémunération dans la fonction publique. Rémunération. La préparation opérationnelle à l'emploi (POE) : aide à l'embauche pour les TPE. La formation peut aller jusqu’à 400 heures. Elle est financée entre 5 et 8 € de l’heure par le Pole Emploi et des organismes de formations (soit une aide totale pouvant représenter 3 200 €). C’est donc une véritable aide pour embaucher un collaborateur qui n’a pas forcément les compétences nécessaires mais qui est disposé à suivre une formation pour les acquérir. Il sera formé, payé, mais ne coûtera rien à l’entreprise pendant la formation. Seul engagement demandé à l’entreprise : recruter le collaborateur en CDD de 12 mois, ou en CDI à l’issue de la période de formation.

Optimisation des rémunérerions : pensez aux tickets restaurants. Un principe : le cofinancement Réservés aux seuls salariés, les tickets restaurant reposent sur un principe de cofinancement : le coût d’un titre restaurant est partagé entre le salarié et son employeur. L'entreprise pend donc à sa charge entre 50 et 60 % de la valeur du titre (avec un maximum de 5,33 € par ticket pour les titres acquis en 2014). Par exemple : pour un ticket restaurant de 8 €, la contribution patronale doit être comprise entre 4 € et 4,80 €. Pour l'entreprise, cette charge est déductible des résultats imposables et totalement exonérée de charges sociales patronales (dans la limite du plafond indiqué ci-dessus), de taxe sur les salaires, taxe d’apprentissage, participation à la formation continue, participation à l’effort de construction.

Combien coûte à l'entreprise une prime ou une rémunération nette de 1000 euros ? Le montant des charges salariales est égal à 22% du salaire brut (ou 28% du salaire net) Le montant moyen des charges salariales est de 22% du salaire brut.Donc pour une prime nette de 1000 euros, le montant des charges salariales s’élève à 1000/(1-0,22) x 0,22 = 282 euros (28% du net)Le salaire brut nécessaire au versement d’une prime de 1000 euros est donc de 1282 euros.

Le montant des charges sociales patronales est égal à 42% du salaire brut (ou 54% du salaire net) Pour un brut de 1282 euros, le montant des charges sociales patronales est égal à 42% soit 538 euros.Par rapport au salaire net (1000 euros), le montant des charges patronales est donc égal à (538/1000 = 54%) Le total des charges sociales salariales et patronales est donc égal à 64% du salaire brut (ou 82% du salaire net) Optimisez votre rémunération de dirigeant en 6 actions clés. 1. Arbitrer entre prime et dividendes La ventilation optimale entre rémunération et dividendes a été fortement impactée par la loi de finances 2013 qui soumet les dividendes aux cotisations sociales. Pour optimiser la situation fiscale du dirigeant, il est préférable en général de privilégier le versement d'une rémunération jusqu'à 90 000 € par an, puis de verser ensuite des dividendes. Dans certains cas, il peut être utile de transformer la SARL/EURL en SAS/SASU pour limiter l’impact de l’imposition des dividendes.

Mais cette opération doit être précisément évaluée, car les coûts induits ne sont pas négligeables. Le contrat d'intéressement d'une durée de un an. Jusqu’à présent, un accord d'intéressement était nécessairement conclu pour une durée de trois ans. Mais la loi n° 2011-894 du 28 juillet 2011 vient d’autoriser les TPE et PME à conclure des accords d’intéressement pour une durée plus courte.

Qui peut en bénéficier ? Peuvent mettre en place un accord d’intéressement d’une durée minimum de 12 mois, toutes les entreprises qui ont au moins un salarié, quelle que soit leur forme SARL, entreprise individuelle, EIRL, EURL, SAS, etc. Gestion des ressources humaines, rémunération et recrutement apprenti - CCI.fr. Rémunération et reconnaissance. La Politique de Rémunération : principes généraux.

D'où vient la rémunération brute ? : Déchiffrer une fiche de paie, un bulletin de salaire.