background preloader

Articles à lire 2018-2019

Facebook Twitter

Ehpad : vers un paiement proportionnel aux revenus des résidents ? Alzheimer : un test sanguin pour un diagnostic précoce ? Perturbateurs endocriniens : bientôt une liste officielle. La vidéo d’un bébé souffrant de bronchiolite fait le tour du web. Lunettes, couronnes dentaires et prothèses auditives remboursées à 100% Tralelho : un traducteur universel pour briser la barrière de la langue dans ... Antibiorésistance : le pouvoir insoupçonné des terres d'Irlande du Nord. Le travail de nuit chez les soignants perturbe leur rythme circadien. Un patient majeur peut-il refuser un soin ou un traitement qui est vital pour... Le Parlement irlandais adopte la légalisation de l’avortement. La santé des soignants est en péril et, plus encore, en "alerte rouge" Suivant Les professionnels de santé, hospitaliers ou libéraux, vont mal et la chose n'est pas nouvelle.

Epuisement, burnout, fatigue, troubles du sommeil, mauvaise hygiène de vie, tabagisme... le cumul est plus qu'inquiétant, les facteurs de risque d'aller mal étant interdépendants. En effet, toutes les études montrent que si le burnout est associé à une mauvaise hygiène de vie, c’est parce que les conditions de travail engendrent du burnout ce qui amène une mauvaise hygiène de vie. Ce dernier "Carnet de santé des personnels de santé et hospitaliers" réalisé par Odoxa pour la MNH et dont les résultats sont rendus publics ce matin, l'illustre une fois encore et de façon puissante : la santé des soignants est en péril et, plus encore, en "alerte rouge" ! C'est le Pr Didier Truchot, Professeur de psychologie sociale à l'Université de Bourgogne-France-Comté qui a analysé les résultats de cette enquête, livrant un rapport conséquent dont la synthèse va suivre.

La vaccination bientôt obligatoire pour les soignants? Le Sénat ouvre la voie aux infirmier(e)s de famille. BPCO, la bronchite du fumeur. Pourquoi la voiture électrique pollue plus que ce que vous pensez. De la fabrication des batteries à la production d'électricité, ces véhicules posent également de graves problèmes environnementaux. Mais cela pourrait changer. Pas de bruit, pas d'odeur, pas de gaz d'échappement... Lorsque vous croisez une voiture électrique dans la rue, "l'effet propre" est immédiat. Le véhicule semble glisser sur le bitume sans laisser d'empreinte (écologique). Sa fabrication est énergivore Avant même d'avoir parcouru le moindre kilomètre sur la route, la voiture électrique a déjà du plomb dans l'aile. Le point noir ? Et ce n'est pas tout. Le paradoxe est saisissant entre ces véhicules dits 'propres' et la fabrication des batteries.

Résultat, la fabrication d'un véhicule électrique consomme près du double d'énergie que celle d'un véhicule thermique, selon l'Ademe. L'électricité n'est pas toujours propre Une fois prête à démarrer, la voiture électrique paraît, là, bien plus avantageuse pour l'environnement. En France, la situation est très différente. Un bracelet pour identifier les crises d'épilepsie.

Un laboratoire hollandais a mis au point un bracelet pour détecter les crises d'épilepsie nocturnes. Son efficacité a été testée sur un groupe de patients. Par la rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le 13/11/2018 Les crises d'épilepsie nocturnes peuvent être extrêmement dangereuses, surtout si elles se produisent en l'absence de témoins. Et encore plus lorsque les sujets épileptiques sont handicapés, avec un risque de 20% de mourir de telles crises. Dans un article publié le 24 octobre dans la revue Neurology, un groupe de chercheurs néerlandais a présenté un dispositif mis au point pour identifier, pendant la nuit, différents types de crises d'épilepsie.

Il s'agit du bracelet Nightwatch, un outil combinant deux types de capteurs : l'un mesure le rythme cardiaque (qui augmente au cours d'une crise d'épilepsie), l'autre un accéléromètre, qui mesure la position et les mouvements. Un outil pratique et efficace. Alzheimer : une maladie virale ? Les virus de l’herpès pourraient faire partie des responsables de l'apparition de la maladie d’Alzheimer. Plusieurs études en 2018 ont renforcé cette théorie proposée pour la première fois en 1997.

Par Camilla de Fazio Rédigé le 12/11/2018 La forme la plus courante de démence sénile, la maladie d'Alzheimer, pourrait être causée par certains types de virus. Cette théorie, proposée pour la première fois dans les années 90, est étayée par un nombre croissant d’études. Les recherche conduites en 2018 ont été résumées par la neuroscientifique Ruth Itzhaki dans un article publié le 19 octobre dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience. Plusieurs micro-organismes sont à l'étude, mais le suspect numéro 1 est le virus de l'herpès de type 1 (VHS1), responsable des boutons de fièvre. L’incidence de l’infection à VHS1 dans la population est très élevée, environ 70%.

Alors quelle est son implication dans les maladies neurodégénératives ? A lire aussi : Alzheimer : Quelles causes ? Camilla de Fazio. Décryptage : les Français reprennent confiance dans les médicaments et vaccin... Ipsos publie son huitième panorama annuel pour l’Observatoire sociétal du médicament. Décryptage avec Brice Teinturier, directeur général délégué de l'institut de sondage. Des remèdes jugés efficaces 77% des Français ont confiance dans les médicaments en général et 83% dans ceux qu’ils prennent. Si, en matière d’information, le canal des soignants prédomine (92% pour les médecins traitants), les sources venant des associations de patients (78%) et de l’entourage (76%) progressent fortement.

Brice Teinturier. "La confiance se fabrique de plus en plus autour d’une expérience vécue. Et comme les Français expérimentent l’efficacité des médicaments dans le traitement de leur pathologie, pour soulager leurs souffrances, le taux de confiance reste extrêmement élevé et atteint même un pic chez les patients atteints de maladie chronique. " À Clermont-Ferrand, un service du CHU surveille les effets indésirables des médicaments (2018) Les vaccins regagnent du terrain Brice Teinturier. Brice Teinturier. La fin de vie, et si on en parlait ? l Fin de vie Soins palliatifs. La Maison des parents ouvre ce lundi 5 novembre sur le site de l'hôpital d'Orléans. La Maison d'accueil hospitalière, ou Maison des parents, ouvre ce lundi au pied du pôle Femme-Enfant du CHR d'Orléans.

C'est la première du Loiret. Il s'agit d'héberger les parents, voire les fratries, d'enfants qui doivent séjourner longtemps à l'hôpital. Ainsi, les parents s'évitent les trajets, tout en restant à proximité de leur petit, dans des conditions très confortables. Les travaux ont duré presque 18 mois et le coût de cette Maison s'élève à 2,3 millions d'euros (donateurs, CHR, subventions publiques, fondations...). Prise en charge par la Sécu La structure est gérée et portée depuis 2013 par l'association Môme. Cette somme pourra, à partir de janvier, être plus ou moins prise en charge (en fonction des revenus) par la Sécurité sociale. Douze chambres avec douche, télévision et wifi Les douze chambres (dont 4 sont accessibles aux personnes à mobilité réduite) sont équipées d'une salle d'eau privative, de la télé et du wifi.

La Maison des parents a ouvert ses portes aux visiteurs. Vaccination anti-grippale des professionnels de santé : une charte signée ent... A l'occasion du lancement de la campagne d'information sur la vaccination contre la grippe, les sept ordres représentatifs des professions de santé* ont signé une charte de promotion de la vaccination des professionnels de santé. "En se faisant vacciner, ils [les professionnels de santé] se protègent et protègent les autres, en particulier les plus fragiles ou ceux qui ne peuvent se faire vacciner", explique le ministère de la santé dans un communiqué. "En se faisant vacciner eux-mêmes, non seulement les professionnels de santé montrent l'exemple, mais surtout, ils protègent leurs patients.

Leur engagement est primordial et je le salue", a de son côté précisé Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, lors d'une conférence de presse qui se tenait au ministère de la santé. *Ordres nationaux des sages-femmes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, médecins, infirmiers, chirurgiens-dentistes et pédicures-podologues. Escarres : l'échelle de Braden un moyen d’action pertinent pour prévenir les ... L’escarre apparaît en quelques heures. Cette maladie chronique entraîne de nombreux problèmes en termes de qualité de vie du patient ainsi qu’une une souffrance morale et physique.

L’utilisation d’outils simples tels que les échelles d’évaluation du risque d’escarre peuvent permettre d’identifier les personnes à risque et de cibler des actions préventives et personnalisées. L’European Pressure Ulcer Advisory Panel (EPUAP) et l’American Pressure Ulcer Advisory Panel (NPUAP) ont apporté une définition commune de l’escarre [1]. Aussi appelée « ulcère de pression » ou « ulcère de décubitus », l’escarre est définie comme étant une lésion cutanée d’origine ischémique, localisée au niveau de la peau ou des tissus mous sous-jacents et située en général sur une saillie osseuse. Ces taux restent stables et pourtant l’escarre est une maladie qui se prévient et qui peut être évitée dans de nombreux cas.

Prévalence : nombre de patients porteurs d’escarre un jour donné. Perception sensorielle Humidité. Activités physiques et sportives : un guide pour faciliter la prescription mé... Bouger plus, lutter contre la sédentarité liée à nos modes de vie, faire 2h30 d’activité physique par semaine… Ces messages de santé publique, bien qu’ancrés dans notre quotidien, doivent encore entrer dans la pratique. Depuis 2016, les médecins peuvent prescrire une activité physique adaptée à leurs patients et sont les mieux placés pour le faire : ils connaissent leurs patients et ont leur confiance. Pourtant, ils manquent de référentiels et d’outils, notamment sur la gestion du risque cardiovasculaire, et prescrivent encore de façon inégale sur le territoire. Face à ce constat, la HAS publie un guide et 6 référentiels par pathologie pour les aider dans cette démarche. L’activité physique a des effets bénéfiques sur la santé tant sur le plan préventif que curatif.

Et ces bénéfices sont largement supérieurs aux risques, même pour des personnes atteintes de pathologies chroniques. Promouvoir l’activité physique : un enjeu de santé publique Et demain ? Les larmes font-elles la loi ? Qui fait la loi aujourd’hui ? Les larmes et les cris, ou la raison? Pour en parler aujourd’hui, Anne-Cécile Robert, auteur de « La stratégie de l’émotion » (Lux éditions, 2018). Dans cet essai, la journaliste au Monde Diplomatique et professeur associée à l’Université Paris 8 montre comment l’espace social et politique s’est transformé en empire des affects, des réseaux sociaux au monde du travail. Des marches blanches au culte de la victime, l'émotion est ainsi devenue l'outil des médias, friands de "direct" et de témoignage, et d'une justification des échecs ou de l'impuissance politique.

Une société tétanisée, qui n’arrive plus à se penser et qui est surtout concentrée sur sa douleur. (Anne-Cécile Robert) La solidarité est complètement sélective. (…) Pourquoi on ne fait pas de marches pour les ouvriers des usines délocalisées, des manifestations contre la pauvreté (Anne-Cécile Robert) Cliquez ici pour écouter la première partie de l’émission : "Sophie Calle donne sa langue au chat"

Des chercheurs montrent que les champs magnétiques ont des effets sur les hum... ­Lignes haute tension, téléphones portables, Wi-Fi… Ces ondes agiraient sur le cryptochrome, une protéine au cœur d’un mécanisme pouvant engendrer la production de toxines. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 16.10.2018 à 18h00 • Mis à jour le 17.10.2018 à 10h17 | Par David Larousserie Attention, sujet glissant. Une équipe de Sorbonne Université démontre dans Plos Biology du 2 octobre que les champs magnétiques ont des effets biologiques, induisant la production de toxines. « Selon nos résultats, nous ne pouvons pas ignorer les réponses cellulaires à des champs magnétiques ­induits par les appareils électriques dans l’environnement, explique Margaret Ahmad, principale auteure avec Rachel Sherrad.

Mais nous ne pouvons dire pour l’instant si ces ondes sont dangereuses pour les individus. » En outre, les deux articles de la revue dressent la liste des effets des champs magnétiques connus des médecins car utilisés en… thérapie. Conversions d’unité de masse, volume et temps à l’IFSI. Gaspillage alimentaire : une pétition lancée pour allonger les dates de pérem... A l’occasion de la journée mondiale de l'alimentation et de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, une pétition a été lancée pour allonger les dates de péremption sur les produits.

#Changetadate, c'est le nom de la pétition lancée à l'occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, mardi 16 octobre. Elle a été lancée par les créateurs de l'application mobile Too Good to Go, qui permet d'acheter les invendus des commerces de bouche. #changethedate demande "une révision de la sémantique" afin de rajouter après le "à consommer de préférence avant" la mention "mais toujours bon après" ou "mais aussi après". .

Les initiateurs de la pétition estiment que l'on focalise trop sur les dates "à consommer de préférences avant le", y compris pour des produits toujours consommables. L’objectif est de diviser par deux les quantités jetées. Handicap : le coup de gueule de François Ruffin était-il justifié ? Le 11 octobre dernier, le député François Ruffin a dénoncé le rejet par la majorité d’une proposition de loi relative à l'inclusion des élèves en situation de handicap. LREM se défend en clamant que les dispositions du texte sont "inutiles".

Mais qu’en est-il vraiment ? Par Maud Le Rest Rédigé le 15/10/2018 "Ce vote, j’en suis convaincu, vous collera à la peau comme une infamie", a asséné François Ruffin à la majorité parlementaire lors d’une séance à l’Assemblée nationale le 11 octobre dernier. Le député France insoumise (FI), qui défendait une proposition de loi relative à l'inclusion des élèves en situation de handicap portée par le Républicain Aurélien Pradié, fustigeait ainsi les députés La République en marche (LREM) pour avoir rejeté le texte sans participer aux échanges. Une motion de rejet préalable a en effet été déposée par le député LREM Gilles Le Gendre et adoptée par 70 voix contre 54. Que contenait cette proposition de loi ? Que dit LREM ? Que disent les accompagnants ? Quel est le rôle des infirmiers en pratique avancée ? Par la rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le 15/10/2018 A mi-chemin entre le médecin et l’infirmier, le métier d’infirmier en pratique avancée vient de voir le jour.

Institués par la loi santé de Marisol Touraine de 2016, ces nouveaux professionnels de santé, pourront réaliser certains diagnostics ou renouveler des prescriptions pour certaines maladies chroniques. Les premières formations dans les facultés ont ouvert en cette rentrée. Depuis un an déjà, le Centre de santé de Nanterre (92) expérimente les consultations réalisées par ces professionnels de santé.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr Sponsorisé par Ligatus. L’addiction aux opiacés, première cause de mort par overdose en France. Article réservé aux abonnés Elle n’avait jamais fumé, jamais pris la moindre drogue, « j’avais l’alcool un peu facile, quand même ». Pourtant, après six ans de hauts et de bas, d’arrêts et de rechutes, Lucie est formelle (le prénom a été changé) : « Je suis addict et je ne peux plus m’en sortir seule. » Pour cette femme de 34 ans, la rencontre avec les médicaments opiacés a eu lieu il y a six ans, après une opération des yeux. « J’avais mal, l’ophtalmo m’a prescrit du Dafalgan codéiné, se souvient-elle.

Tout de suite, j’ai accroché. La diminution de la douleur mais aussi un apaisement corporel, un bien-être. Mais j’ai arrêté à la fin du traitement. Cette fois, l’ingénieure médicale ne se ­contente pas des prescriptions. « C’est devenu une béquille. Peu à peu, elle diminue les doses et finit par se ­sevrer du produit. Comment trouve-t-elle les médicaments ? Cyclosein alerte sur les impacts du travail de nuit. Un nouveau diplôme bac + 5, pour former des infirmiers en pratique avancée. « Hyperconnectés : le cerveau en surcharge » : résister aux appels des sirène... Des chercheurs chinois obtiennent des souriceaux à partir de parents de même ... Cinq millions de personnes vivent dans la pauvreté en France, selon l'Observa...

Odile, 13 ans : « J’ai été vendue pour devenir la quatrième épouse d’un homme... Modalités d'inscription des étudiants en soins infirmiers après Parcoursup : ... La maltraitance des enfants laisserait des "cicatrices moléculaires" dans l'A... Tabac : le gouvernement lance une campagne anti-mégots. Un Français sur trois renonce aux soins, faute d’argent.

« Les infirmières sauvent des vies et améliorent la santé des patients » selo... Une journée consacrée à la santé des aidants. Souffrance des soignants : deux plateformes téléphoniques à disposition - Act... Nobel de médecine 2018 : l’immunothérapie contre le cancer, qu'est-ce que c'e... « Octobre rose » : le dépistage systématique du cancer du sein est-il nécessa... Les ondes électromagnétiques peuvent-elles soigner le cancer ? Pouvez-vous bénéficier d'une téléconsultation ? Pour l'extension de la PMA, contre la GPA : le Comité d'éthique dévoile ses p... Refuser un générique coûtera bientôt plus cher au patient. Tests génétiques, embryon... : les propositions du Comité d'éthique. L’alimentation industrielle dans le collimateur des parlementaires. Cancer : nouvelle mise en garde contre des prothèses mammaires. Trop de temps passé devant l'écran nuit-il aux capacités intellectuelles des ...

Toujours beaucoup d'obstacles pour l'accès à l'IVG. Cancer du sein : vers un dépistage personnalisé ? Les risques de la cryolipolyse à visée esthétique confirmés par la HAS. Maltraitance des élèves infirmières : une étudiante brise le silence. Pollution de l’air : les négligences coupables de l’Europe. Plan santé : 4 000 postes d’assistants médicaux accessibles après une formati... Des soignants racontent les débuts du Sida et la maladie aujourd’hui. Climat : « Nous devons rompre avec la paralysie », dit Antonio Guterres.

Un Français sur cinq est en situation de précarité alimentaire. Bientôt une taxe sur les aliments trop salés ? Pour lutter contre la myopie, la Chine s'attaque aux jeux vidéo. Strategie_nationale_de_sante2018-2022. Comment les marques de cigarettes ciblent les jeunes sur Instagram. La Réunion et l’Auvergne, régions les plus touchées par l’alcoolisation fœtale. Un migrant sur 18 meurt en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe. La fac de médecine de Lille suspend son diplôme d’homéopathie. Une bactérie multirésistante se propage dans les hôpitaux du monde entier.