Economie autrement

Facebook Twitter

La difficile mesure du progrès. FAIR - IDIES - Institut pour le développement de l’information é.

Blog

La pompe à phynance. Présentation. Nous vous invitons à découvrir le troisième numéro de notre revue, La Traverse.

Présentation

À travers des entretiens, des analyses, des exposés, cette revue s'efforce de tendre vers deux directions : forger des outils d'autodéfense intellectuelle ; imaginer, construire et faire découvrir des actions politiques ou des alternatives qui nous semblent pertinentes. Dans ce troisième numéro vous trouverez : Qu'est-ce qui renforce les luttes collectives ? Qu'est-ce qui les fragilise de l'intérieur ? , quelques réflexions pratiques sur le militantisme, par Nathalie Dom. CESTES. Trop riche pour être utile. Pour la société, une femme de ménage est plus importante qu’un banquier.

Trop riche pour être utile

Selon le rapport « A Bit Rich ? » de The New Economics Foundation, lequel plaide en faveur d’une révision fondamentale de la manière de reconnaître et de rémunérer le travail, la préposée d’un hôpital a plus de valeur pour la société qu’un banquier ou un fiscaliste. Les auteurs de ce rapport se sont basés sur une nouvelle méthode servant à calculer la valeur du travail, afin de briser certains mythes liés aux hauts salaires.

Découvrez le Centre des Jeunes Dirigeants d'Entreprise (CJD) 13 janvier : Plénière Actions solidaires au CJD Lyon. 13 janvier : Plénière du CJD Angers sur l'insertion de tous dans l'entreprise. 13 janvier : Plénière du CJD Metz sur le thème "La médiation inter-entreprise, une solution au réglement des conflits". 13 janvier : Plénière du CJD Meaux Marne-la-Vallée sur les croyances limitantes. 13 janvier : Plénière du CJD Challans Vendée Océan sur le thème "Comment appliquer la rigueur financière dans l'entreprise vis à vis des collaborateurs". 13 janvier : Plénière du CJD Nancy sur l'adaptation face aux imprévus.

Le temps est-il venu de la repenser la croissance ? La stagnation voire la baisse de la croissance économique est-elle une fatalité ou une chance ?

Le temps est-il venu de la repenser la croissance ?

Alors que l'on s'inquiète de la baisse de la consommation dans les pays occidentaux et que les plans de rigueur pratiqués par les pays européens sont vus par certains comme de graves menaces hypothéquant la croissance économique, des voix s'élèvent pour dénoncer l'objectif, vain et non soutenable, de notre obnubilation pour une augmentation continue du PIB. « Il n'est pas réaliste d'envisager une croissance annuelle du PIB de 2 % sur une planète de 9 milliards d'habitants et dont les ressources sont limitées. Il n'y aura pas de revenus de types occidentaux pour tout le monde », clame ainsi Tim Jackson lors de la présentation de la traduction en français de son livre « Prospérité sans croissance »*.