background preloader

Evaluation

Facebook Twitter

Comment et pourquoi donner des rétroactions aux élèves? Dans la vague des travaux de John Hattie et de l’enseignement efficace, une stratégie d’enseignement apparait en tête de liste : donner des rétroactions aux élèves.

Comment et pourquoi donner des rétroactions aux élèves?

Comme cette stratégie peut sembler quelque peu abstraite, il importe de la rendre plus concrète pour les acteurs du milieu de l’éducation. Shutterstock / wavebreakmedia Cet article offre un contenu traduit et adapté librement du guide « How to give feedback to students », conçu par la Australian Society for Evidence Based Teaching. Qu’est-ce que la rétroaction? En enseignement, donner une rétroaction à un élève, c’est lui donner une information après avoir observé comment il réalise une tâche donnée – information qui l’aide à s’améliorer dans l’accomplissement de cette tâche.

Charles Hadji : « L’évaluation peut être la meilleure ou la pire des choses » Spécialiste de l'évaluation scolaire, Charles Hadji revient avec un nouveau livre : "L'évaluation à l'école". Entretien autour d'une matière qui ne cesse de faire débat. Charles Hadji L’évaluation est un phénomène qui a concerné, tôt ou tard, tous les individus. Pourquoi lui avoir consacré un livre ? Ce n’est pas le premier livre que je consacre à cette matière, mais déjà le quatrième !

Feuilleton d'été : À la rencontre du système éducatif suédois. « À quoi ressemble l’école, ailleurs ?

Feuilleton d'été : À la rencontre du système éducatif suédois

» Que l’on se prépare à entrer dans le métier, que l’on en sorte, que l’on peaufine sa énième rentrée, ou encore que l’on soit un simple intéressé de la chose scolaire, la question reste d’actualité. Malgré une mondialisation rugissante et la multiplication des programmes de comparaison, les systèmes scolaires conservent encore bien des différences d’un pays à l’autre. Ils sont en effet les fruits d’une histoire, de conditions sociales, politiques, économiques et environnementales singulières et propres à chaque État. Il est devenu récurrent pour les journalistes de se tourner vers les pratiques de nos voisins à chaque nouvelle controverse scolaire soulevée : là-bas, combien de jours à l’école ? De devoirs ? Une différence d’importance : la méthode. L’expérience ne revêt pas un caractère scientifique, bien que les écoles visitées aient été choisies dans un esprit de diversité (centre-ville, banlieue, privé, niveaux…). Eva Ruaut. Si j’aurais su… je serais né en Suède !

Nous avons le grand honneur et le grand plaisir de présenter sur notre site le premier film de Marion Cuerq : Si j'aurais su... je serais né en Suède !

Si j’aurais su… je serais né en Suède !

Pour l'apprécier encore plus, il faut savoir que Marion Cuerq avait 21 ans lorsqu'elle a commencé à tourner ce film, qu'avant cela elle n'avait jamais touché à la vidéo ni filmé ni monté de film, que son budget était très limité, son matériel aussi. Elle demande qu'on ne regarde pas son film comme un film de professionnel, mais vous verrez qu'il se défend très bien ! Ce que Marion a voulu montrer, c'est combien il fait bon grandir en Suède, c'est diffuser la bienfaisance qui y règne et montrer son existence et son fonctionnement. "Mais en tout cas, écrit-elle, j'y ai mis toute mon énergie, toutes mes tripes et j'ai littéralement tout donné pendant ces deux ans !! " N'hésitez pas à laisser vos impressions sur sa page Facebook pour qu'elle sache combien de personnes le voient et le diffusent et pour qu'elle se rende compte de sa circulation. Évaluer différemment les élèves : l’exemple danois.

Pas de notes avant 15 ans, pas de palmarès des établissements, des examens qui privilégient les projets ou les travaux inédits, l’utilisation généralisé des TIC dans l’évaluation : le Danemark présente une série de caractéristiques susceptible de faire réfléchir sur les relations entre l’apprentissage et les évaluations scolaires.

Évaluer différemment les élèves : l’exemple danois

Ce n’est certainement pas un modèle à recopier (les écoles était d’ailleurs ces derniers jours bloquées par un conflit entre les enseignants et les municipalités) mais il a le mérite d’aider à faire bouger les lignes et de considérer différemment des traits de notre système considérés comme naturels voire inhérents à toute situation scolaire.

En France, toute réforme des modalités du Bac semble porter atteinte à la civilisation (universelle, cela va de soi), dévaluer les diplômes ou menacer l’équilibre des savoirs.