background preloader

Info doc

Facebook Twitter

Apprendre/désapprendre. Sur la ligne de crête des apprentissages numériques. Dossier13/12/2013 Pour qui s’intéresse, comme le fait le Digital Society Forum, aux relations entre les technologies et nos sociétés, la question de l’apprentissage est un vrai cas d’école. Dans ce domaine comme dans tant d’autres, il suffit de chercher à mesurer l’effet des technologies sur les performances scolaires pour ne rien trouver.

En elles-mêmes, les Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement (TICE) ne sont causes de rien, ne rendent pas les enseignants plus pédagogues, les enseignés plus performants ou la société plus savante. Numérisation du tableau blanc, du cartable, du manuel scolaire, des exercices, de la relation avec l’enseignant ou des échanges entre apprenants, il ne suffit pas de substituer, pièce par pièce, un dispositif numérique à un outillage analogique pour que, comme par magie, les apprentissages s’améliorent, les inégalités devant l’éducation s’évaporent ou que les capacités créatives se développent. Approche translittéracique de l'activité informationnelle en éducation. Abstract : Information transliteracy in education can be observed through the activities of students in a project situation, which show a transformation of learning strategies and transfers between informal digital abilities and formal academic skills.

Approche translittéracique de l'activité informationnelle en éducation

These phenomena accompany the introduction of forms of grammatisation of uses when certain conditions are set: mediation of teachers, including teacher-librarians, supply of adequate knowledge formats. Three factors are associated to transliteracy scenari: individual and collective strategies, instrumental skills with tools and devices, an educational support to media and information literacy. Dominique Cardon, La démocratie Internet. Promesses et limites. 1Dans La démocratie Internet, Dominique Cardon réussit la prouesse de rédiger une synthèse claire, problématisée, pédagogique et, ce n'est pas la moindre de ses qualités, courte, sur une question majeure touchant Internet : sa dimension politique.

Dominique Cardon, La démocratie Internet. Promesses et limites

L'intérêt principal de l'ouvrage de Dominique Cardon est sa cohérence et sa capacité à montrer que les éléments qui peuvent paraître éloignés entre eux et isolés constituent en réalité la trame d'une même histoire politique d'Internet. 2Ce livre s'adresse d'abord à un lectorat non initié et non convaincu, curieux de comprendre et d'agir dans une société évoluant rapidement, mais ne disposant pas de clés suffisantes pour se forger une opinion sur les questions politiques que pose Internet.

"Unplugged" - Etude Havas Media 2012. Pratiques numériques médiatiques des jeunes v2.2. Article VP FING EmpowermentVFIN. Pratiques numériques médiatiques des jeunes v2.2. L’école à l’épreuve de la culture numérique des élèves. 1Quel rapport y-a-t-il entre une photo du groupe de rock Tokio Hotel sur le blog d’une collégienne et une feuille de calcul d’un tableur-grapheur comme Excel ?

L’école à l’épreuve de la culture numérique des élèves

Quel point commun entre le fait de discuter avec dix amis simultanément via le logiciel de messagerie instantanée MSN, et celui de simuler par ordinateur la chute d’un corps en cours de science physique ? 2La nécessité pour le système éducatif de se poser la question des compétences techniques nécessaires aux usages de futurs citoyens s’inscrit dans le contexte de la transformation du rôle culturel de l’école avec la massification scolaire : l’école a perdu une partie de son rôle d’instance de légitimation culturelle, au profit des médias et de la société des pairs (Coulangeon, 2007 ; Pasquier, 2005). 7. ineduc tcc capacity. Une approche sociocritique des usages numériques en éducation. Simon COLLIN (CRIFPE, Université du Québec à Montréal), Nicolas GUICHON (ICAR, Université Lumière Lyon 2), Jean Gabin NTÉBUTSÉ (CERTA, Université de Sherbrooke) 1.

Une approche sociocritique des usages numériques en éducation

Introduction « It is contended that more research is required that moves away from a ‘means-end’ way of thinking about how best to harness the presumed inherent educational potential of digital technology and, instead, focuses on the socially contested and socially shaped nature of technology », (p. 66). D5 maugard. Pratiques informationnelles informelles des adolescents (14 - 18 ans) sur le Web. Abstract : From an analytical reading of general surveys and the material collected during a fieldwork (59 semi-structured interviews of young pupils between 14 and 18 years old with an internet connection at home), we suggest approaching the reality of the informal informative practices of a group of teenagers.

Pratiques informationnelles informelles des adolescents (14 - 18 ans) sur le Web

Sticef 2012 guichon 05p. 9780262513654 Living and Learning. Introduction ries 67. Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias. D'où que l'on regarde, quand on parle du rapport des jeunes à l'Internet et aux réseaux sociaux, tout le monde évoque d'abord les risques, les dangers, les menaces qui pèsent sur eux.

Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias

Des dangers qui justifient bien souvent toutes les dérives sécuritaires... Pourtant, les chercheurs dénoncent largement ce retournement, cette tentation anxiogène de l'hypercontrôle qui définitivement n'aidera ni les parents ni les jeunes à aborder et comprendre les formes des nouvelles sociabilités qui se développent en ligne.Après avoir observé un problème concret et récent, retour sur une étude de fond sur les rapports des jeunes à l'Internet. En 2008, la Fondation Mac Arthur a livré les résultats d'une imposante étude qualitative sur la pratique des nouveaux médias par les jeunes. Ce projet de recherche sur la jeunesse numérique a rassemblé sur 3 ans plus de 28 chercheurs et s'est intéressé aux pratiques de plus de 800 jeunes. Connectivisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Connectivisme

Sugata Mitra a mené une étude durant dix ans et démontre que les enfants sont capables d'apprendre (de coapprendre), seuls, sans professeur, c'est-à-dire par eux-mêmes avec un ordinateur, internet et/ou des supports de cours. Il conclut que l'éducation est un système qui s'auto-organise et où l'apprentissage est le phénomène émergent[2],[3]. Donald G. Perrin, directeur de rédaction à l'International Journal of Instructional Technology and Distance Learning dit de la théorie qu'elle « combine les éléments pertinents de nombreuses théories d'apprentissage, des réseaux sociaux et des technologies afin de créer une théorie solide pour l'apprentissage à l'ère numérique »[1].

[pertinence contestée] Principes du connectivisme[modifier | modifier le code] Un aspect du connectivisme est l'utilisation d'un réseau composé de nœuds et de connexions comme métaphore centrale de l'apprentissage[7]. Apprendre/désapprendre. Sur la ligne de crête des apprentissages numériques. 63891-64-la-chaine-du-livre-numerique.pdf.