background preloader

Témoignages

Facebook Twitter

Ecla. ECLA, la création d'un espace d'innovation pédagogique à l'ère du numérique , Collège Jean-Philippe Rameau, 69410 CHAMPAGNE-AU-MONT- D'OR, académie de LYON. Collège Jean-Philippe Rameau, 69410 CHAMPAGNE-AUMONT- D'OR, académie de LYON Cette action a été lauréate d'un des Prix de l'innovation 2016 Collège Jean-Philippe Rameau, 69410 CHAMPAGNE-AU MONT- D'OR, académie de LYON Ce projet concerne la création et l’expérimentation d’un espace de pédagogie innovant : ECLA (ECole pour L’Avenir), un nouvel «espace-temps scolaire à l’ère du numérique », premier Learning Lab dans l’enseignement secondaire en France.Nous avons imaginé des espaces de travail où l'environnement est repensé pour rompre radicalement avec le schéma traditionnel d'une salle de classe classique et permettre ainsi davantage d'ouvertures pédagogiques.

ECLA, la création d'un espace d'innovation pédagogique à l'ère du numérique , Collège Jean-Philippe Rameau, 69410 CHAMPAGNE-AU-MONT- D'OR, académie de LYON

Ecla, salle de pédagogie innovante. Cortecs.org. Les séances du club Enquêtes Z. Enquetes-Z_0_seance-de-cecouverte. Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences. Marion Margerit et Marie – Hélène Hilaire – Enseignante de mathématiques et documentaliste (Carcassonne, France) Depuis la rentrée 2014, Marion Margerit, professeure de mathématiques, et Marie-Hélène Hilaire, professeure documentaliste, ont lancé le club Enquêtes Z au sein du collège Le Bastion, à Carcassonne.

Une quinzaine d’élèves, essentiellement de 6ème et 5ème, apprennent à douter, expérimentent, formulent des hypothèses et s’approprient les outils zététiques. Et leur mission ne s’arrête pas là : les enseignantes tenaient également à faire réaliser à ces zététiciens et zététiciennes en herbe le montage des vidéos qui résument le travail de chaque séance. Voici en détail la description de leurs séances avec, en prime pour les enseignants qui voudraient se lancer, un retour en images des séquences pédagogiques.

Un immense merci à elles pour le temps passé à nous faire partager ce retour d’expérience. Comme par hasard... - Les élucubrations de @lvighier. Dans le cadre de l'éducation aux médias et à l'information (EMI) et à l'occasion de la Semaine de la Presse et des Médias dans les Ecoles, les 3èmes médias ont été amenés à analyser la rhétorique et la mise en scène propres aux théories du complot.

Comme par hasard... - Les élucubrations de @lvighier

Entre observation et production, comment aiguiser l'esprit critique des élèves face aux flux contradictoires d'informations ? Cette séquence propose un élément de réponse, parmi tant d'autres. Le projet "classe médias" au collège Pablo Picasso a vu le jour à la rentrée 2014. L'objectif de ce projet est de rassembler les élèves et l'équipe pédagogique de la classe autour d'un fil conducteur : la veille et le décryptage médiatiques. L'enseignement de l'éducation aux médias et à l'information au collège. Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot. Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ?

Lionel Vighier, professeur de français au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, a choisi de prendre par les cornes le taureau du conspirationnisme: ses troisièmes ont mené des recherches en ligne sur les théories du complot, en ont démonté les mécanismes de raisonnement et de rhétorique, ont réalisé à leur tour des vidéos conspirationnistes sur le mode de la parodie, « excellent exercice de mise à distance et en même temps de création ». Le projet développe des compétences autour de l’argumentation, en particulier de la persuasion : il constitue aussi un remarquable exemple d’éducation à la citoyenneté numérique. Avec un scoop : « Les preuves sont accablantes : les profs sont en réalité des vampires !

» FEI16 : Rose-Marie Farinella : Info ou intox ? Comment apprendre aux élèves, dès le primaire, à distinguer le vrai du faux sur internet ?

FEI16 : Rose-Marie Farinella : Info ou intox ?

Professeure des écoles dans l’académie de Grenoble, Rose-Marie Farinella a tenté de relever le défi avec ses CM2 de l’école Primaire de Taninges. Au programme de cette séquence : des recherches en ligne, des comparaisons, des décryptages, des débats, des créations … Et, au final, la conviction de s’être confrontée à un problème majeur : « D’avoir suscité tant de questionnements et d’analyses pertinentes de leur part me semble déjà un bon point de départ pour qu’ils deviennent plus tard des cyber-citoyens responsables. » Rose-Marie Farinella a reçu le prix du public Education aux Médias et à l’Information au Forum des Enseignants innovants 2016.

L’EMI vue par Rose-Marie Farinella, professeur des écoles en Haute-Savoie – Délégation Académique au Numérique. Rose-Marie Farinella, institutrice à l’école de Taninges en Haute-Savoie, expérimente depuis trois ans un programme d’éducation aux médias.

L’EMI vue par Rose-Marie Farinella, professeur des écoles en Haute-Savoie – Délégation Académique au Numérique

Son travail remarquable a déjà été salué lors du Forum des Enseignants innovants 2016 et lors des Assises du journalisme 2016. Le poster réalisé avec sa classe, à la fois esthétique et révélateur du défi relevé, a remporté un prix lors de la conférence « Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information (EMI) » des 9, 10 et 11 janvier à Lyon. « Hoax » : l’instit qui apprend à ses élèves à devenir des détectives du Web. Sur la vidéo du youtubeur Hygiène mentale (voir ci-dessous, à partir de 5 min 29), les enfants ont les yeux cachés derrière des masques rigolos en papier journal.

« Hoax » : l’instit qui apprend à ses élèves à devenir des détectives du Web

Au tableau, la maîtresse leur montre une photo : on semble voir des supporters se battre dans les tribunes d’un stade. A leurs côtés, un homme en slip brandit une pelle. « Alors, qu’est-ce que vous pensez de cette image ? » les interroge Rose-Marie Farinella, enseignante. Capture de la photo montrée au tableau En moins de deux secondes, plusieurs mains se lèvent.