background preloader

Numérique

Facebook Twitter

Le développement d’Internet a-t-il rendu les bibliothèques obsolètes ? N’en soyez pas si sûrs. Aux États-Unis, les établissements d’enseignement supérieur et les gouvernements locaux subissent une pression considérable pour diminuer les coûts avec un minimum de désagréments. Dans ce contexte politique, les bibliothèques publiques et universitaires pourraient être menacées. L’existence d’une énorme masse d’informations, en grande partie gratuite, sur internet laisse ainsi à penser qu’elles ont fait leur temps. Mais est-ce vraiment le cas ? Ce n’est pas ce que suggèrent les chiffres. En dépit d’une étude selon laquelle les Américains déclarent fréquenter plus rarement les bibliothèques, les données rapportées par les établissements indiquent le contraire.

Quelques tendances à la hausse Durant les deux dernières décennies, le nombre total de bibliothèques publiques américaines a très légèrement progressé, passant de 8 921 en 1994 à 9 082 en 2012 (soit une hausse de 2,14 %). Voici ce que révèlent les données sur la diffusion (emprunts) et le nombre d’usagers. Une encyclopédie ? L'Agence nationale des Usages des TICE - Les cours en ligne, leviers pour une pédagogie active ? Par Muriel Epstein * Dans le cadre de recherches sur les innovations pédagogiques susceptibles de lutter contre le décrochage scolaire dans le secondaire, nous nous sommes intéressées à la réactualisation des pédagogies dites « actives » à l’heure du numérique (Epstein et Bouccara, 2015).

La pédagogie active implique que les élèves fassent. Ils apprennent « en faisant ». C’est le principe du mouvement Freinet : « La voie normale de l’acquisition n’est nullement l’observation, l’explication et la démonstration, processus essentiel de l’école, mais le tâtonnement expérimental, démarche naturelle et universelle » expliquait l’instituteur dans l’invariant n° 11 de sa méthode (1964). Quelques définitions Capsules : Vidéos de cours de courte durée.

Pédagogies différenciées et mise en activité des élèves Les cours en ligne pour faciliter la mise en place de pédagogies actives et différenciées La collaboration entre élèves La posture de l’enseignant Conclusion date de publication : 25/05/2016. 1,2,3... codez ! Scrawlar : un TNI pour partager vos dessins et documents en ligne. Scrawlar est un tableau blanc ou TNI en ligne gratuit qui permet de partager des dessins, ou documents texte avec sa classe. Cette application conçue par des enseignants propose de partager son travail avec ses élèves sans aucune inscription. L'enseignant doit s'inscrire avec une adresse e-mail. Les étudiants rejoignent ensuite la salle en ligne en entrant le code de classe que l'enseignant a créé. Les étudiants n'ont pas à saisir d'adresses e-mail pour rejoindre la salle, mais seulement leurs noms et le code de la classe. Les documents sont ensuites éditables par les èleves pour un travail collaboratif (dessins ou documents "texte").

Ecran du document "texte" : Ecran du tableau blanc : Scrawlar fonctionne via un navigateur sur iPads, tablettes Android, Chromebooks, ordinateurs portables et tout type de PC. Plus d'informations sur : L’open data. Le Web actuel est configuré comme une série de données ou ‘documents’. Alors que les documents puisent dans des sources riches en données, celles-ci sont masquées par une page destinée à être vue par des humains. Lors de ce module, nous verrons ce qui se passerait si l’on supprimait toutes les pages et les documents du Web. Imaginez que vous n’avez que les données brutes, toutes ouvertes, toutes utilisables et toutes liées par un réseau ou ‘Web’ de données.

Ce module traite aussi du Web des données ouvertes et liées (‘ The Web of Linked Open Data’) et explique comment les 5 étoiles du ‘Linked Open Data’ (les données ouvertes et liées) donnent des consignes pour arriver à faire de cette vision une réalité. Dans ce module, nous allons explorer les points suivants : Qu’est-ce que le Web des données ? Cliquez ici pour en savoir plus. Pédagogies actives liées aux usages du numérique. Accueil | C2i. Accueil. Ouverture du parcours M@gistère dédié à Éduthèque ! Les écrans, les jeunes et leur sommeil : un projet d’éducation aux usages numériques, par les pairs. « Les 8-13 ans, les écrans et le sommeil », une enquête réalisée en décembre 2015 par la classe de 1ère STMG de Jeanne d’Arc à Colombes, auprès de 626 élèves du CE2 à la 4ème. Les 1ères étaient encadrés par Alexandra Audibert, professeur de management et Eric Andrade, expert en éducation numérique, en partenariat avec le Réseau Morphée (réseau de santé spécialiste du sommeil) et e-Enfance (sensibilisation des jeunes aux bons usages d’Internet).

Les objectifs : prévention, éducation aux écrans, éducation par les pairs, usages numériques pédagogiques, initiation à la gestion de projet. Ce projet d’enquête et de sensibilisation à l’impact des écrans sur le sommeil , portés par deux chefs d’établissements, Mme Sylvie Chassang et M.Michel Boissin, s’inscrit dans la démarche globale de prévention et d’éducation de l’établissement. Il répond aux objectifs suivants : . prévention et éducation aux usages numériques responsables : . . LEO, un « réseau social éducatif » : les fonctionnalités sociales de l’ENT | LEO. Une enquête réalisée par l’institut Ipsos en avril 2015 et consacrée aux usages des réseaux sociaux chez les jeunes montre l’importance croissante qu’occupent ces outils chez les adolescents : 78% des jeunes de 13 à 19 ans sont inscrits sur Facebook, 25% sur Twitter et 14% sur Instagram. La formation des citoyens numériques de demain est un enjeu majeur pour l’école.

La maîtrise des outils numériques fait d’ailleurs partie du nouveau socle commun de compétences, de connaissances et de culture, qui entrera en vigueur à la rentrée 2016 : « L’élève utilise les espaces collaboratifs et apprend à communiquer notamment par le biais des réseaux sociaux dans le respect de soi et des autres. Il comprend la différence entre sphères publique et privée. LEO et l’ensemble des solutions basées sur la plateforme « Open ENT NG » proposent des fonctionnalités sociales qui permettent aux enseignants d’accompagner les élèves dans la construction de leur identité numérique.

Open ENT NG en quelques mots. L’info et les jeunes : comment décrypter les nouvelles pratiques numériques. S’enquérir des pratiques d’information des jeunes est décisif dans un univers de la presse en pleine mutation, qui peine à renouveler son lectorat, et qui, donc, vieillit. Considérant que c’est davantage aux rédactions de s’adapter aux nouvelles pratiques d’information à l’ère numérique, qu’aux publics d’accepter de suivre les consignes de lecture que les dispositifs médiatiques proposent, comprendre les pratiques des jeunes publics (en dessous de 25 ans) revient à anticiper sur ce qui sera à terme des pratiques d’information dominantes que les rédactions devront satisfaire.

En effet, il n’y a aucune raison de croire que les pratiques nouvelles d’aujourd’hui seraient liées à un effet d’âge et qu’elles disparaîtront en entrant dans l’âge de la pleine activité sociale. Les jeunes d’aujourd’hui ne vont pas, avec le temps, subitement adopter les modes de consommation d’information de leurs parents ou grands-parents. Un indéniable effet générationnel Alors qu’observe-t-on ? Développer le numérique à l'école.