background preloader

Plantes / Compost

Facebook Twitter

Plantes sauvages comestibles et médicinales - Le Chemin de la Nature. Les graines de Moringa pour rendre l’eau potable. A planter dans tous nos jardins ! - Terre Locale Portail d'actualités, entreprises, artisans, Bien être & Bio en Martinique et aux Antilles. Les graines de Moringa pour rendre l’eau potable. A planter dans tous nos jardins ! Dans de nombreux pays du Sud, l’accès à l’eau est un problème auquel la population fait face quotidiennement. Dans de nombreux cas, également, les gens ont accès à une eau de mauvaise qualité, qui n’est pas adaptée pour la boisson ou l’usage domestique. Ces problèmes se retrouvent bien sûr dans les pays du Nord, à la différence que ces pays, riches, disposent des moyens technologiques et financiers pour traiter l’eau et la rendre potable, ce qui n’est pas le cas des pays plus pauvres de l’hémisphère Sud, qui n’ont pas les moyens d’importer ni de développer ces technologies.

Le Moringa Oleifera pour améliorer la qualité de l’eau Cependant, plusieurs techniques existent pour améliorer la qualité de l’eau à moindres frais. Une plante qui en plus d’avoir de nombreuses vertus nutritives permet d’améliorer la qualité de l’eau est le Moringa Oleifera. Les graines de Moringa sont à 100% biodégradables. 20 manières d'utiliser la menthe. La menthe est la plante rafraîchissante par excellence ! Mais pas uniquement : elle est aussi l’une des plantes médicinales les plus courantes et les plus facilement utilisées. La menthe possède en effet des vertus digestives, antiseptiques, toniques et stimulantes parmi d’autres. Elle a aussi une autre particularité : elle est particulièrement envahissante ! Ce qui ont de la menthe dans le jardin le savent très bien : c’est une plante qui pousse très facilement et devient vite abondante.

Voici donc quelques idées pour utiliser la menthe de diverses façons Aromate pour parfumer tous vos plats ou vos boissons, remède de grand-mère ou à utiliser au jardin, la menthe s’utilise de bien des manières. Que faire avec de la menthe en cuisine ? Fraîche et dynamique, elle apporte une touche de caractère aux préparations CC : docteur_chris En boisson Il est très facile de préparer du sirop de menthe qui se conservera quelques semaines au réfrigérateur.

La menthe, aromate de choix. Planter les épluchures et restes de légumes pour les faire repousser ! Chaque année, plusieurs millions de tonnes de gaspillage alimentaire sont générés, et seulement 3 % de ce gâchis est détourné vers le compostage. Les déchets alimentaires sont vite expédiés aux ordures, or il existe de nombreux légumes et fruits capables de se re-développer grâce à leurs propres restes. En effet, faire repousser des légumes à partir de leurs épluchures ou restes peut sembler étonnant voire même surréaliste, pourtant c’est toute à fait possible ! De plus, cette astuce écolo, vous permettra aussi d’alléger sensiblement votre portefeuille. La laitue romaine : Coupez la partie de la laitue que vous comptez utiliser et laissez à peu près 5 cm à partir de la base de la plante. L’oignon : C’est un autre légume facilement cultivable à partir de ses restes.

La carotte : Il n’est pas possible de cultiver des carottes à partir de restes de carottes, par contre vous pouvez faire pousser les feuilles de carottes. Vous avez aimé cet article ? Bacsac. Jardinage : Installer Un Composteur | Zone Travaux, Bricolage, Décoration, Outillage, Jardinage. Puisqu’il fait beau en ce moment, j’en ai profité pour sortir et m’occuper un peu de mon jardin. Suite à une super initiative de ma commune (cf. plus bas), je me suis attelé à l’installation d’un composteur pour réduire mes déchets alimentaires et déchets verts.

Un bricolage qui ne vous prendra que quelques minutes et qui vous apportera beaucoup (enfin, un peu mais c’est toujours ça !). 1/ A quoi sert un composteur ? Un composteur est un bac de stockage pour tous résidus organiques et minéraux. Il permet la fermentation de ces derniers pour obtenir du compost. Compost qui servira par la suite de fertilisant pour d’autres plantes ou potager. Pour schématiser, vous pouvez y mettre un certain nombre de déchets alimentaires mais aussi des déchets vert tel que la tonte de votre pelouse. Vous pourrez trouver quelques conseils pour un bon compostage sur le site suivant : EcoWizz 2/ Une très belle initiative ! Pourquoi est ce que je vous parle de « belle initiative » ? 4/ Déballage du composteur. Le compostage: pas si sorcier! Avec la saison qui avance, il est temps de penser au compostage. Et ce n’est pas très compliqué: toute matière organique se décomposera si elle est exposée à un peu d’humidité et de chaleur, que ce soit dans un bac, dans un tas ou tout simplement étendue à travers les plantes du jardin (compostage en surface).

Il se trouve toutefois que les matières organiques se décomposent plus rapidement quand il y a environ la même quantité de matières brunes, riches en carbone, et matières vertes, riches en azote (mais qui ne sont pas nécessairement de couleur verte!). Donc il est utile de savoir, quand on ajoute un produit au compost, s’il est «brun» ou «vert» de façon à rajouter son complément. Matières brunes feuilles mortes;plantes mortes;terreaux usagés (plantes d’intérieur, jardins en contenant, etc.) Matières vertes déchets de jardin (résidus de taille, fleurs fanées, etc.)déchets de cuisine d’origine végétale (pelures, fruits pourris, etc.) Ne pas composter La Cadillac des composteurs. Les bacs à compost, inutiles et polluants | Tout sur le Compost. Qui n’a pas remarqué ces bacs à compost qui fleurissent au fond de nos jardins ?

Ils sont pourtant de plus en plus nombreux à pousser, tels des champignons après une journée printanière pluvieuse. Est-ce rassurant pour autant ? C’est ce que nous allons voir… La technique qui a tout saboté On ne le pépètera jamais assez, le compost ne date pas de l’invention du bac à compost. Le compost est une technique vieille comme l’humain, voire même d’avant. Seule technique ??

Je ne sais pas comment est-ce qu’on arrive, sans rougir, à vendre tant de bac en plastique. Polluant à l’extraction des matières premières, à la fabrication et au transport (puis au recyclage…) La complexité en plus Le pire, dans l’installation des bacs et leur « utilisation » c’est la complexité qui en découle. Un bac à un volume prédéfini, une certaine aération, un accès limité aux animaux sauvages… Un bac ?

Cette complexité tue le renouveau de la terre La honte du jardin Commentaires.