background preloader

Inspiration

Facebook Twitter

Et si l’altermondialisme triomphait ? Nombreux sont ceux qui en ont rêvé, Stéphanie Aten l’a réalisé, même si ce n’est que dans son roman : les altermondialistes vont gagner la guerre contre le libéralisme, les puissances financières, les structures européennes moisies et antidémocratiques, l’OMC, le FMI, Monsanto... en bref, tous ceux qui étranglent les peuples de la planète pour donner libre cours à leur cupidité ! Et croyez-moi, assister au triomphe d’une utopie en marche est non seulement revigorant, mais cela pourrait même vous rendre euphorique. Car il faut bien l’avouer, même parmi les plus convaincus, plus personne n’y croit vraiment : « ils » sont trop forts, trop puissants, trop bien organisés pour perdre autre chose que de minuscules batailles, qui n’ont de toute façon pas d’importance vitale pour le système.

Comme dans la sixième extinction de Guillaume Lebeau, l’enjeu se situe au niveau de la planète, climatique pour le premier roman, politico-économique pour l’autre. Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde". Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu'il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu'il observe sur l'équipage humanité que nous sommes. En curieux de tout qu'il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l'horizon dans l'espoir de nouvelles terres. Son constat sur notre époque est simple : le monde, depuis cinquante ans, traverse une révolution comme l'humanité n'en a connu jusque-là que deux d'une telle ampleur.

Avec un constat pareil, un autre que lui serait grognon et inquiet. La crise est-elle bientôt finie? Par exemple… Nous étions 50% d'agriculteurs à la fin de la guerre et ils ne sont plus que 1%. Pourquoi? «Il y a eu trois secousses dans les années 1960 qui ont précédé le tremblement de terre des années 1980.»

Créatifs culturels

Lichen. Doctorante en lichénologie et bryologie étudiant la composition en espèces lichénicoles d'écorces de jeunes arbres (Parc naturel national Karmelyukove Podillya). Sol de pinède couvert de lichens fruticuleux (genre Cladonia) dans le nord de l'Allemagne. Deux lichens colonisant la tranche d'un piquet de bois. Lichens crustacés colonisant un bloc rocheux. Certains lichens peuvent coloniser le bois mort. Traitement du lichen jaune. Les lichens, appelés aussi champignons lichénisés ou champignons lichénisants, sont des organismes composites résultant d'une symbiose entre au moins un champignon hétérotrophe appelé mycobionte, représentant 90 % de l'ensemble, et des cellules microscopiques possédant de la chlorophylle (algue verte ou cyanobactérie autotrophe pour le carbone) nommées « photobiontes ». Le mot « lichen » vient du grec λειχἠν, « dartre, cal, plante parasite », et se prononce [likɛn], likèn(e).

Historique[modifier | modifier le code] Coupe transversale de lichen hétéromère. L'impasse citoyenniste. « Si la logique de la fausse conscience ne peut se connaître elle-même véridiquement, la recherche de la vérité critique sur le spectacle doit aussi être une critique vraie. Il lui faut lutter pratiquement parmi les ennemis irréconciliables du spectacle, et admettre d’être absente là où ils sont absents. Ce sont les lois de la pensée dominante, le point de vue exclusif de l’actualité, que reconnaît la volonté abstraite de l’efficacité immédiate, quand elle se jette vers les compromissions du réformisme ou de l’action commune de débris pseudo-révolutionnaires.

Par là le délire s’est reconstitué dans la position même qui prétend le combattre. Au contraire, la critique qui va au delà du spectacle doit savoir attendre. » Guy Debord. La Société du Spectacle. Les thèses rassemblées ici n’ont pas la prétention de dire le dernier mot sur le sujet dont elles traitent. I. La liste complète serait fastidieuse à donner. II. Le citoyennisme vient s’inscrire dans ce cadre. III. IV. V. VII. Alain C. Journal of a Metaphysical Filmmaker.

Ishmael | L'homme une fois disparu, y aura-t-il un espoir pour le gorille ? L’écologie passe par la transformation de soi. La protection de la biosphère et de la biodiversité, le souci pour les générations futures et pour les conditions de vie des animaux et l’aide aux pays pauvres s’imposent comme de nouvelles finalités du politique qui s’ajoutent aux devoirs classiques de l’Etat, à la sécurité ou à la conciliation des libertés individuelles et à la réduction des inégalités.

Toutefois, si l’on veut que ce programme ambitieux soit autre chose qu’un vœu pieux, il est indispensable que chacun se transforme. Tant que les motivations des individus ne seront pas prises en compte, les réglementations préconisées pour réduire notre empreinte écologique seront ressenties comme des contraintes extérieures. Chacun tentera de s’y soustraire et jamais les normes orientant les politiques publiques ne seront décidées de manière démocratique.

Personne ne consentira à changer ses habitudes de consommation s’il n’y trouve pas une forme d’accomplissement de soi. Cessons d’employer les mots de «morale» et de «valeurs». Vivre avec fluidité dans un monde complexe: le stade Intégratif-adaptatif (Jaune) de la Spirale - Développement Intégral. Par Jacques Ferber On me demande souvent ce qu’est le stade Intégrateur-adaptatif (Jaune) dans la Spirale Dynamique, et comment ce courant s’exprime chez un individu ou dans une collectivité. Y a-t-il déjà des éléments de Jaune dans notre vie? Voici un premier article qui présente les caractéristiques fondamentales de ce courant qui s’est surtout développé ces vingt dernières années, et qui, d’après moi, sera globalement la norme dans les pays développés d’ici quelques dizaines d’années. Note: les références aux couleurs correspondent à des stades de développement individuel et collectif.

Nous les avons présenté à plusieurs reprises: Ce courant intégrateur-adaptatif est caractérisé par une vision systémique, une capacité d’agir à partir de ses passions et de ses talents, à vivre de manière éthique en voulant contribuer à l’évolution globale du monde en trouvant des solutions simples et bien adaptées. Tout peut arriver à tout moment, tout est «ok». Les précurseurs Un courant en plein essor.