background preloader

Genre

Facebook Twitter

Des outils pédagogiques. Le Conseil général des Côtes d'Armor et la Délégation départementale aux droits des femmes et à l'égalité lancent un centre de ressources en ligne autour de la thématique de l'égalité entre les femmes et les hommes. www.cles-egalite.fr Physique de femmes : le film Quatre des 15 physiciennes de l’exposition Physique de femmes témoignent de leurs travaux de recherche et évoquent leurs parcours professionnels.

Des outils pédagogiques

Au travers d’un film séquencé en portraits de 8 à 10mn, c’est la diversité des compétences mobilisées dans un laboratoire ou autour d'un projet de recherche qui est illustrée. DVD, bilingue français/anglais, disponible gratuitement, sur simple demande auprès de la Mission pour la place des femmes au CNRS : Ce monde sexiste m'épuise. C’était une matinée absolument étouffante.

Ce monde sexiste m'épuise

Derrière la vitre du bus qui me ramenait de Lille à Paris, bouffée par le mal de mer, je me retenais de rendre mon absence de petit déj’. À côté de moi, un gars matait mes cuisses en me codant en morse avec ses paupières « Grosse pute » ou quelque chose d’approchant. Hésitant à me délivrer de mon mal des transports directement sur son jean, je me suis contenue et je suis sortie, titubante, pour longer les quais de Seine et marcher un peu. Il faisait une chaleur à crever ; j’ai regardé un type ôter son t-shirt et s’allonger au bord de l’eau, comme le font souvent les Parisiens dès qu’il fait plus de 10 degrés. Je me suis subitement retrouvée morte de jalousie : j’aurais fait n’importe quoi pour virer ce gros pull qui m’avait bien servi dans le bus de nuit mais qui maintenant me rendait dingue.

Quand les femmes avaient nettement plus besoin de sexe que les hommes. Et comment le stéréotype s’est inversé.

Quand les femmes avaient nettement plus besoin de sexe que les hommes

Traduction d’un article publié par la sociologue américaine Alyssa Goldstein sur le site Alternet.org. Ninon de Lenclos, gravure de Antoine-Jean-Baptiste Coupé J’inaugure aujourd’hui la catégorie traduction. Il y a concernant les histoires de couple, de sexe et de genre, une réelle richesse à aller voir ce qui se dit en dehors de notre cocon culturel francophone et néanmoins un peu autiste.

Je vous traduis donc cet article remarquable, publié le 19 mars 2013 sous le titre original When Women Wanted Sex Much More Than Men – And how the stereotype flipped, et qui me parle énormément puisque j’aime bien tout ce qui bouscule les idées reçues et remet un peu les pendules à l’heure en matière de sexe et de stéréotypes sexuels.

Partie I : l’ère des salopes Au début du XVIIe siècle, un homme du nom de James Mattlock fut expulsé de sa paroisse à Boston. Sexisme – Origines et résultats dans la pub. "Le sexisme est la discrimination fondée sur le genre.

Sexisme – Origines et résultats dans la pub

La critique du sexisme dénonce l’idée selon laquelle les caractéristiques différentes des deux genres masculin et féminin impliqueraient l’attribution de rôles et droits distincts dans la société. Par exemple, les hommes se voyaient attribuer la politique, les arts et techniques et l’armée, tandis que les femmes s’occupent des tâches ménagères des enfants et participent aux travaux de la ferme. Cette spécialisation des rôles a porté certains à croire en l’incapacité des femmes à être performantes dans les tâches intellectuelles.

La lutte contre le sexisme est au coeur du féminisme, mouvement qui prend toutefois des allures très variées, et qui est à tort réservé par certains aux femmes" Filles, garçons : quel capital émotionnel pour quelles conséquences ? Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Filles, garçons : quel capital émotionnel pour quelles conséquences ?

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. ANDRE, C. et LELORD, F. (2002), L’estime de soi, s’aimer pour mieux vivre avec les autres, Paris : Odile JACOB.

EFiGiES. Les relations entre filles et garçons en classe. 1Comme l’a souligné dans différentes publications Nicole Mosconi (en particulier Mosconi, 1989 ; 1994), depuis que la mixité a pénétré le système scolaire français (dans les années 60-70 ; époque des grandes sociologies de l’éducation avec Bourdieu-Passeron, Baudelot-Establet, Boudon), on s’est beaucoup préoccupé des inégalités sociales mais très peu des différences et inégalités de sexe.

Les relations entre filles et garçons en classe

Selon cette chercheuse (Marry, Mosconi, 2006) en sciences de l’éducation, une croyance occupe une place de choix parmi les raisons expliquant cette attitude caractérisant la recherche en éducation de l’époque : l’école publique républicaine, animée par le principe d’égalité entre les sexes, ne fait pas de différences entre filles et garçons, en tout cas pas au point que ces différences soient source d’inégalités en termes de réussite scolaire et donc d’orientation.