background preloader

Psychologie clinique

Facebook Twitter

Enseignement de Psychologie Clinique. Des changements de mode de vie comme traitement de la dépression, de l'anxiété et du stress. Des changements dans le mode de vie peuvent être aussi efficaces que les médicaments ou le counseling pour de nombreux problèmes de santé mentale, incluant la dépression et l'anxiété, selon une étude publiée dans l'American Psychologist, la revue phare de Psychological Association (APA).

Des changements de mode de vie comme traitement de la dépression, de l'anxiété et du stress

L'échelle des comportements. Comment analyser le comportement de votre entourage ?

L'échelle des comportements

Dans cet article, j’aimerai partager avec vous un outil qui vous sera très utile pour gérer efficacement vos relations avec les autres, que ce soit dans un cadre professionnel ou dans votre vie personnelle. Il s’agit de l’échelle des comportements. L’échelle des comportements vous sera particulièrement utile si vous managez une équipe ou coordonnez différentes personnes dans le cadre d’un projet. A quoi sert cet outil et comment fonctionne-t-il ? L’idée est extrêmement simple. Pour aller du négatif vers le positif, il faut passer certaines étapes « obligatoires » et l’échelle des comportements permet d’identifier ces étapes et de montrer le chemin à parcourir pour aller vers un changement positif. Pour dire les choses autrement, si vous souhaitez accompagner un membre de votre équipe ou un proche vers un changement positif, vous devez d’abord savoir d’où vous partez et où vous voulez arriver.

Attachement

Emotions. Tests de personnalité. 18 schémas cognitifs inadaptés qui contribuent aux troubles de la personnalité. Voici les modèles cognitifs du développement des traits de personnalité inadaptés de Aaron Beck et Jeffrey E.

18 schémas cognitifs inadaptés qui contribuent aux troubles de la personnalité

Young qui constituent de grands classiques de la psychologie cognitive. Pour Beck, les troubles de la personnalité résultent d'une sur-utilisation de stratégies ou de comportements adaptatifs pour la survie de l'espèce tels que la compétition, la dépendance, l'évitement, la résistance, la méfiance, la dramatisation, le contrôle, l'agression, l'isolement et la grandiosité. Alors que la personne qui n'a pas de trouble de la personnalité utilise certaines de ces stratégies dans des circonstances spécifiques, celle présentant un trouble de la personnalité les sur-utilise de façon rigide même lorsqu'elles sont clairement désavantageuses.

Le concept de.

Assertivité

Dépression et burnout. Dossier : Pervers narcissique. Les traits dominants et récurrents chez le pervers narcissique sont : un esprit vindicatif, une tendance à la mythomanie, à la paranoïa, un pouvoir de conviction pouvant entraîner de nombreux dommages collatéraux, des personnes qui se compromettent pour lui, un acharnement comparable à celui d'un jusqu'au-boutiste qui voudrait, en outre, donner l'image de lui d'un martyr, persécuté par la personne qu'il est déterminé à éliminer définitivement des scènes sociale, privée et professionnelle !

Dossier : Pervers narcissique

L'écoute active. L'écoute active Comment pratiquer l’écoute active?

L'écoute active

Pour simplifier, considérons qu’il s’agit de savoir écouter et de savoir activer l’expression de l’interlocuteur. bien écouter, c’est d’abord être en EMPATHIE, ce qui revient à isoler soigneusement ce qu’exprime votre interlocuteur de ce que nous ressentons nous-mêmes en l’écoutant (en particulier sympathie ou antipathie). Il ne faut pas pour autant chercher à effacer ses sentiments (apathie).

Bien écouter, c’est aussi manifester une ATTITUDE COMPREHENSIVE au sens des attitudes de PORTER. C’est d’abord se taire lorsque votre interlocuteur parle ou lorsqu’il cherche la suite de ses idées: la première technique d’écoute active est donc LE SILENCE. LÂCHER-PRISE ET LE DÉTACHEMENT. © Par Richard Thibodeau, auteur du livre « Votre vie… reflet de vos croyances » Éditions Quebecor et du livre « Au-delà des croyances » du même éditeur.

LÂCHER-PRISE ET LE DÉTACHEMENT

Un grand nombre de gens se sentent coupables s'ils ne font pas quelque chose pour régler leurs problèmes. Ils sont incapables de lâcher-prise ou de vivre du détachement. Parce qu’ils n’ont pas de solutions immédiates, ils s’inquiètent, tournent en rond, doutent d'eux-mêmes. Malheureusement, la plupart du temps le problème reste sans solution parce que les méthodes utilisées pour le solutionner ne fonctionnent pas. Jean croit que de battre les enfants les rend plus obéissants. Psychologie clinique: Carl Rogers (1902-1987) et l’Approche Centrée sur la Personne. Rating: 3.9/5 (32 votes cast) Tout d’abord, pourquoi ce thème ?

Psychologie clinique: Carl Rogers (1902-1987) et l’Approche Centrée sur la Personne

L’approche centrée sur la personne (ACP) s’est développée à partir des années 40 aux Etats-Unis et est devenue l’un des principaux courants de la psychologie clinique aux USA, alors qu’en Europe francophone, elle ne figure pas parmi les courants les plus représentés chez les cliniciens et restent relativement méconnue du grand public. Elle est à la base de ce qui constitue le courant humaniste, et bien des obédiences lui accordent volontiers une place dans leur genèse. Rogers est un fondateur majeur de la recherche scientifique en psychothérapie : il est le premier à s’être intéressé de façon systématique à l’étude des facteurs explicatifs de l’efficacité de la psychothérapie.

Entretien clinique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Entretien clinique

L'entretien clinique est une situation de communication particulière entre un psychologue clinicien et un patient, en ce sens qu'elle s'établit sur un mode inhabituel. Ce mode de communication dépendra de la théorie (non-directivité, psychanalyse, etc.) choisie par le professionnel, du praticien lui-même, et du patient. D'une façon plus large, on peut aussi définir l'entretien comme étant une interaction, essentiellement verbale, entre deux personnes en contact direct avec un objectif préalablement posé (plus ou moins formellement).

C'est notamment cette caractéristique qui différencie l'entretien d'une discussion banale ou d'un échange à bâtons rompus.