background preloader

DIDACTIQUE PROFESSIONNELLE

Facebook Twitter

Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend! La didactique professionnelle de Pierre Pastré at Savoirs tacites - par Ariel Doulière. II-2-2 - La didactique professionnelle de Pierre Pastré Les travaux de Pierre Pastré sur l’ingénierie didactique professionnelle nous apportent des éléments pratiques qui vont nous permettrent de valoriser notre mécanisme de conversion du tacite à l’explicite.

La didactique professionnelle de Pierre Pastré at Savoirs tacites - par Ariel Doulière

On peut en effet décomposer notre mécanisme en deux étapes : Une première étape qui consiste à agir sur un fonctionnement interne du candidat, c’est à dire provoquer un réfléchissement, une conversion des savoirs tacites qui sont des éléments pré-réfléchis (incorporés) vers une prise de conscience. C’est ce que nous venons d’envisager grâce à la technique de l’entretien d’explicitation de P.Vermersch. Une deuxième étape qui elle, est plus orientée vers l’extérieur, vers le social. Intéressons nous donc maintenant à cette deuxième étape. « La réussite précède la compréhension que le sujet en a. La didactique professionnelle. 1La didactique professionnelle est née au confluent d’un champ de pratiques, la formation des adultes, et de trois courants théoriques, la psychologie du développement, l’ergonomie cognitive et la didactique.

La didactique professionnelle

On peut dire qu’elle a pris corps autour de trois orientations. Première orientation : l’analyse des apprentissages ne peut pas être séparée de l’analyse de l’activité des acteurs. Si on prend au sérieux une perspective de développement, il faut reconnaître une continuité profonde entre agir et apprendre de et dans son activité. D’où, deuxième orientation, si on veut pouvoir analyser la formation des compétences professionnelles, il faut aller les observer d’abord, non pas dans les écoles, mais sur les lieux de travail. 2En pratique, c’est au début des années 1990 qu’un petit groupe de chercheurs s’est constitué pour créer et développer la didactique professionnelle. 3Nous organiserons cette note de synthèse autour de six parties :

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique. Faerber a présenté un tétraèdre pédagogique en ajoutant un nouveau pôle au triangle didactique : le groupe.

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique

Ce modèle très riche a nourri ma réflexion. Je propose ici quelques ajustements et une lecture de ses différentes faces. Je cherchais à confronter la vision pédagogique présentée dans ce blog au triangle pédagogique de Houssaye et je suis tombé sur un article pertinent de Richard FAERBER présentant l’outil ACOLAD – Apprentissage COLlaboratif A Distance (on n’est pas très loin des PROjets péDAgogiques GEOdistribués qui ont initiés ce blog…) Faerber y présente un tétraèdre pédagogique représenté ci-dessous intégrant un nouveau sommet : le groupe ! Tétraèdre pédagogique de Faerber Cette figure me porte à réfléchir (et ça, c’est bien !).

1 – Certains aspects me semblent très riches Le groupe est un facteur important de l’apprentissage. 2 – D’autres aspects me satisfont moins. 130.pdf. Didactique professionnelle : vademecum pour débutants. La didactique professionnelle a pour but d’analyser le travail en vue de la formation des compétences professionnelles.

Didactique professionnelle : vademecum pour débutants

Elle est née en France dans les années 1990, au confluent d’un champ de pratiques, la formation des adultes, et de trois courants théoriques : la psychologie du développement, l’ergonomie et la didactique. S’intéressant d’abord au travail en milieu industriel, elle s’étend aujourd’hui aux activités de service et d’enseignement.Trois piliers fondateursPour la didactique, c’est Bachelard, Brousseau ou Chevallard qui forment le cadre initial. Les disciplines sont mises à contribution, avec le concept de « situation didactique », c’est à dire les conditions à remplir pour confronter celui qui apprend avec ce qu’il y a à apprendre.

La « transposition », c’est le passage du savoir savant en savoir à enseigner, et plus généralement les transformations à réaliser pour permettre les situations d’enseignement. Méthode SMART pour fixer des objectifs. Comment fixer des objectifs ?

Méthode SMART pour fixer des objectifs

Il existe des principes de base pour construire des indicateurs motivants et impliquants : clarté des seuils à atteindre, objectivité de la mesure, etc. Pour plus de facilité certaines méthodes mnémotechniques soulignent les points essentiels à ne pas oublier. C'est le cas de la méthode en question : un objectif doit être SMART ! C'est-à-dire : Spécifique et simple : personnalisée selon la personne en charge de le réaliser. Alors êtes-vous prêt à choisir des indicateurs SMART ? En conclusion il est importance de savoir se fixer des objectifs : toujours vérifier que votre indicateur est SMART (Spécifique, Mesurable, Ambitieux, Réaliste, Temporel). Des conseils complémentaires Articles Le déploiement des objectifs (méthode SMART ou ASMAC) Ce billet traite d'un élément de la politique qualité : définition des objectifs qualité.

QualiblogFormuler des objectifs clairs et précis Comment fixer un objectif aux commerciaux ? Le blog des commerciaux. La didactique professionnelle appliquée à un cas concret. De l'expérience à la capitalisation de l'expérience. De la pédagogie à l’andragogie. De la pédagogie à l’andragogie [1] Hugues LenoirEnseignant-chercheur à Paris-X en sciences de l’éducation, il est membre du Conseil scientifique de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI).

De la pédagogie à l’andragogie

L’auteur Repères 1. Les principes fondamentaux A. B.