background preloader

Data

Facebook Twitter

J'ai testé les algorithmes de Facebook et ça a rapidement dégénéré. Facebook ne peut pas nous montrer toutes les publications de chacun de nos amis et des pages auxquelles nous sommes abonnés.

J'ai testé les algorithmes de Facebook et ça a rapidement dégénéré

Ça serait beaucoup trop. Les algorithmes de Facebook font donc un tri. En utilisant Facebook, on indique à ces algorithmes ce qui nous plaît. Tout ce qu'on fait sur le réseau social - nos partages, nos « j'aime », nos abonnements - permet aux algorithmes de se créer une image de nous et de deviner ce que nous aimerions voir. Me and my Shadow. Go Rando : une extension pour tromper Facebook sur vos émotions. Le saviez-vous ?

Go Rando : une extension pour tromper Facebook sur vos émotions

Les émotions et opinions que vous exprimez sur Facebook sont autant de données permettant de vous surveiller, de vous "profiler", et pourquoi pas de vous manipuler. Bien sûr, il est possible de fermer tout simplement son compte ou de cesser de "liker" des posts pour se protéger. Mais sans aller jusqu'à une issue aussi radicale, des outils peuvent vous aider à brouiller les pistes menant à votre profil numérique. C'est ce que propose Go Rando, une extension à installer sur votre navigateur web qui choisira une émotion de façon aléatoire à chaque fois que vous "likerez" une publication. Dis moi comment tu "likes" et je te dirai qui tu es Rappelez-vous, Facebook a remplacé il y a plusieurs mois le "like" unique par un éventail d'émoticones exprimant de façon plus précise les sentiments que vous inspirent certains posts (colère, tristesse, rires, surprise, etc).

Pourquoi ça marche ? Pirates de la vie privée : une unité interactive sur la protection des renseignements personnels (pour les 7 à 9 ans) Big Data - tous connectés, tous observés! - RTS Découverte - TV - Play RTS. Connais-tu vraiment les réseaux sociaux ? Découvre 115 faits surprenants ! - Geek Junior - « Sur Internet, nous travaillons tous, et la pénibilité de ce travail est invisible »

Le chercheur Antonio Casilli explique comment, derrière des services en apparence gratuits, Facebook, Amazon, Google… ont créé une « économie du clic ».

« Sur Internet, nous travaillons tous, et la pénibilité de ce travail est invisible »

Gare à la collecte des données personnelles avec les jeux sur smartphone - Téléphone-Internet. Alors que le jeu vidéo Pokémon Go a battu tous les records en nombre de téléchargements des magasins d'applications, lors de sa semaine de sortie en France, la Cnil (Commission nationale de l'Informatique et des libertés) incite les utilisateurs de ces applications mobiles de jeux à protéger leurs données personnelles.

Gare à la collecte des données personnelles avec les jeux sur smartphone - Téléphone-Internet

Gratuits en apparence, seulement Dans la majorité des cas, ces jeux "addictifs" se téléchargent, en un ou deux clics, sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Et ce, sans rien payer. En réalité, "la gratuité n'est qu'apparente" souligne la Cnil. Gare à la collecte des données personnelles avec les jeux sur smartphone - Téléphone-Internet. Pokémon Go, un jeu conçu pour récolter les données privées de ses utilisateurs. Et si Pokémon Go n’était qu’un prétexte supplémentaire pour Google pour récupérer encore plus de données privées des internautes ?

Pokémon Go, un jeu conçu pour récolter les données privées de ses utilisateurs

C’est bien possible, si l’on en croit les conditions d’utilisation du nouveau jeu de Niantic, mais aussi le passé du fondateur du studio américain. Dans un long et intéressant papier, qui donne toutefois des frissons, The Intercept revient sur le passé de John Hanke, fondateur du studio Niantic Labs à qui l’on doit Pokémon Go. L’homme vient de chez Google puisqu’il était patron de la division Google Geo (Google Maps et Google Street View) lors du scandale Wi-Spy il y a quelques années. À l’époque, un ingénieur de chez Google – Marius Milner – avait créé un programme spécial permettant aux voitures cartographiques de Google de récupérer toutes les données des Wi-Fi non sécurisés : mots de passe, sites web visités, photos, vidéos, etc.

L’homme n’a pas œuvré dans son coin puisque ses supérieurs étaient au courant de cette pratique. Go Rando : une extension pour tromper Facebook sur vos émotions. Données personnelles : ce qui se cache derrière vos applications... Les mobinautes français ont en moyenne une trentaine d'applications sur leurs appareils.

Données personnelles : ce qui se cache derrière vos applications...

Ces programmes sont très prisés par les usagers mais ils ont également leur face cachée : ils accèdent à un volume vertigineux de données personnelles laissées par les utilisateurs. La Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés) et l'Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) ont donc décidé de jeter un oeil dans les cuisines des systèmes d'exploitation qui équipent nos téléphones et nos tablettes. Des agents de la Cnil ont accepté d'utiliser pendant trois mois des smartphones équipés de l'outil d'analyse Mobilitics développé par l'Inria. Totalement libres de télécharger les applications de leur choix (transport, administration, jeux, loisirs, presse...), ils les ont successivement utilisées en environnement Apple (iOS) et Android. La géolocalisation est la reine des données ​Du côté d'Apple, 189 applications ont été testées. Go Rando : une extension pour tromper Facebook sur vos émotions.

Xenius - Données personnelles : a quel point sommes-nous previsibles ? L'ivresse des données. Savoirs CDI: Référentiel international de formation des élèves à la protection des données personnelles. 10 conseils et outils indispensables pour bien protéger vos données personnelles. Sommaire du dossier : Garder un oeil sur ses données personnelles n'est pas toujours facile.

10 conseils et outils indispensables pour bien protéger vos données personnelles

Mais du bon sens, quelques astuces et de bons outils peuvent vous permettre de protéger ce précieux trésor que beaucoup convoitent, tout en conservant un minimum de liberté numérique. Voici 10 conseils et outils à tester d'urgence pour vous y aider. 1. Les conseils de la Cnil Vous avez participé à un jeu concours ou demandé une carte de fidélité ? Droit d'accès : vous pouvez accéder aux informations que détient un organisme sur vous ; il est ainsi possible de lui demander quelles informations il utilise et dans quel but ;droit de rectification : vous pouvez faire corriger une erreur et demander la suppression d'une information particulière ;droit d'opposition : vous avez la possibilité de vous opposer à figurer dans un fichier ;droit au déréférencement : vous pouvez saisir les moteurs de recherche et demander le déréférencement d'une page web associé à votre nom.

--> www.cnil.fr 2. 3. 4. 5. 6. 8. À la recherche des données perdues. Réseaux sociaux : ce que valent vos données personnelles. Les traces que nous laissons en ligne sont une mine d’or pour les publicitaires !

Réseaux sociaux : ce que valent vos données personnelles

Découvrez pourquoi. C'était le deal de départ. Internet, c’est gratuit, mais, en échange, l’utilisateur doit accepter de naviguer entre les pubs. Sauf qu’avec la numérisation massive de la vie quotidienne – e-mails, recherches sur Google, «like» sur Facebook, photos postées sur Instagram, tweets sur l’actualité, achats réalisés sur Amazon – le consommateur livre toujours plus d’informations sur ses goûts et son profil. Age, sexe, profession, loisirs, mais aussi opinions politiques ou religion, les traces que nous laissons en ligne sont multiples.

L’internaute qui, grâce à ce ciblage, se voit offrir des annonces en rapport avec ses besoins n’y a longtemps rien trouvé à redire. À propos.