background preloader

Cartographie des sources

Cartographie des sources

http://www.scoop.it/t/cartographie-des-sources

Related:  emiliemarna

Les BookTubeurs vont-ils devenir les nouveaux YouTubeurs mode? Temps de lecture: 8 min Sur les étagères, des dizaines de bouquins classés par taille, couleur ou édition. Une librairie? Non, le décor d'une vidéo YouTube. Ou BookTube, littéralement la télé du livre. Débat : Google est‑il l’ami de la production et de la circulation des idées ? Tandis que le PDG de Google France annonce d’importants recrutements, le géant de l’Internet poursuit une tournée auprès de 100 villes de France sous le signe de la formation au numérique. Or, les résultats de travaux de plus en plus nombreux à se pencher sur le pouvoir exercé par les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) sur nos sociétés vont à l’encontre de la perception très positive dont témoignent bon nombre d’utilisateurs à l’égard de Google (universitaires y compris). Accéder à la vie numérique par le petit bout de l’entonnoir Dès 2009, Google a été ouvertement qualifié d’entonnoir. Hervé Le Crosnier explique le choix de cette métaphore en ces termes : « La métaphore de l’entonnoir, comme toutes celles auxquelles on peut penser, ne peut représenter qu’une partie du Google-monde.

La cartographie des controverses Doc pour Docs met en ligne la synthèse d’une expérimentation en lycée autour de la cartographie des controverses. Vous y trouverez des exemples de séances menées en ECJS, tout à fait transposable en EMC, et sans doute entrevoir des pistes déclinables en fin de collège dans le cadre de l’EMI.Nous remercions Marie-Madeleine Heitz, professeur documentaliste d’avoir accepté de vous proposer ces documents.A travers des questions-réponses ci-dessous, voici l’essentiel de cette expérimentation. Comment définissez-vous la cartographie des controverses ? La cartographie des controverses a été créée à l’Ecole des Mines par Bruno Latour, puis reprise à Sciences Po pour analyser les controverses scientifiques dans le paysage médiatique.Prenons par exemple la controverse suivante : Faut-il se faire vacciner contre la grippe ?

Magali Lesince : Quand les collégiens se font booktubers Les « youtubers » sont des internautes qui publient des vidéos sur un site d'hébergement tel que YouTube : beaucoup d’adolescents les suivent, voire ont créé leurs propres « chaînes ». Parmi eux se trouvent les « booktubers » : des passionnés de lecture qui partagent leurs coups de cœur littéraires en ligne face caméra. Le phénomène social peut-il devenir phénomène pédagogique ? C’est ce que propose Magali Lesince, professeure-documentaliste au collège André Maurois à Limoges : les élèves du club lecture y sont amenés à rédiger, filmer, monter, diffuser des critiques de livres en vidéo. Le dispositif permet « de rapprocher le livre et le numérique, de prendre en compte les pratiques non formelles des jeunes et de travailler sur l’éducation aux médias et à l’information, et tout cela avec des élèves remotivés et très enthousiastes. » Le phénomène des « booktubers » est encore méconnu de beaucoup : pouvez-vous nous éclairer sur ce sujet ?

Les MOOC font pschitt Présentés il y a cinq ans par les universités américaines comme une révolution pédagogique, ces cours en ligne ont-ils tenu leurs promesses ? LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Marine Miller « J’ai l’impression qu’il existe deux pilules : une rouge et une bleue. Normes de description bibliographique La BnF applique les nouvelles règles de catalogage de RDA-FR selon un calendrier propre aux différents départements, ce qui entraîne des modifications dans l’enregistrement des notices récupérées par les partenaires. Les calendriers, modalités d’application et changements spécifiques pour chaque type de notice et de ressource sont détaillés dans une page dédiée à cet effet.

Comprendre la granularité de l'information - Blog de l'agence Axellescom Qu’est-ce que la « granularité de l’information » ? Pour ceux qui se sont déjà posé la question, une rapide recherche sur Google vous aura sans doute mené à la définition Wikipédia suivante : « La notion de granularité définit la taille du plus petit élément, de la plus grande finesse d’un système. Quand on arrive au niveau de granularité d’un système, on ne peut plus découper l’information. Par exemple dans une population, la granularité est l’individu. » Avec un peu d’esprit de déduction, j’en conclu que si vous en êtes en train de lire cet article, c’est que cette première définition ne vous a pas franchement aidé à y voir plus clair.

L'accompagnement personnalisé dans le quotidien de la classe L’ouvrage de Michèle Sanchez et Jean-Pierre Bourreau s'appuie sur des actions effectivement mise en place de toutes parts dans le système éducatif. Leur livre revêt l’avantage de mettre en exergue des expériences pionnières et des tâtonnements pédagogiques. Les auteurs ne sont pas des universitaires spécialistes de l'Accompagnement avec un grand A, mais avant tout des praticiens. Leur livre est la vibration d’une démarche de terrain. Existe-t-il une genèse de l'accompagnement ?

Le triangle documentaliste Schéma issu de mes échanges avec étudiants et stagiaires depuis des années, ce triangle veut questionner les situations professionnelles des documentalistes et autres professionnels de l'information. Sa fertilité dépasse le simple questionnement concernant chaque instance (question inscrites autour du triangle) puis les relations au sein de chaque binôme d'instances (questions inscrites le long de chaque côté du triangle). Elle bonifiera la compréhension des situations professionnelles si un angle interroge le côté opposé. On pourra ainsi se demander quel est l'impact de la prise en compte par le professionnel des pratiques et stratégies informationnelles de l'usager, c'est-à-dire du binôme usager/ information. On pourra également se demander quel est l'impact de la prise en compte par l'usager de la technicité et du professionalisme du documentaliste, c'est-à-dire du binôme professionnel/information.

FEI10 : Christelle Lacroix fait lire les collègiens Et si l’on faisait de la lecture un événement, donc une activité collective et publique ? Et si on amenait les élèves à faire le storytelling de leur lecture : à raconter, en ligne et en réseau, leur appropriation de l’œuvre ? C’est l’invitation d’un projet mené en 3ème par Christelle Lacroix et Virginie Paresys au collège des Hauts de France à La Malassise. Tablettes numériques et réseaux sociaux sont utilisés pour explorer un roman contemporain par la créativité et la collaboration, échanger avec l’auteure, accompagner et restituer la séquence de travail, fixer les connaissances et les réflexions par leur publication. Christelle Lacroix a présenté au 10ème Forum des Enseignants Innovants ce projet qui fait du storytelling « l’occasion d’un méta apprentissage » et du texte littéraire « un vecteur de partage, de communication et de réflexion au cœur même de la société. » Explications … Dans quel contexte avez-vous mené ce projet ?

Numook Numook est un dispositif annuel qui s’adresse aux jeunes à partir du collège pour allier la lecture, l’écriture, la créativité et l’oralité au numérique. Les adolescents deviennent auteurs le temps d’une année scolaire : ils écrivent une histoire, créent des illustrations graphiques et sonores, mettent en voix et enregistrent des extraits de leur texte, tout en renforçant leurs compétences numériques. En se centrant sur la problématique de la lecture, de l’écriture et de l’expression, le projet numook vise à prévenir l’illettrisme et l’illectronisme, à renforcer la confiance en eux de jeunes en précarité sociale, linguistique, scolaire. Face à la désaffection de la lecture à l’adolescence, numook permet de donner aux jeunes accès à des textes de genres et de difficultés variés, par des voies détournées et inventives et à leur apprendre à créer collectivement. Ce projet œuvre à l’égalité des jeunes par rapport aux outils numériques qui font émerger de nouveaux « savoir lire ».

Related: