background preloader

Textes de références

Facebook Twitter

LOI n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République | Legifrance. La loi d'orientation et de programmation constitue une étape majeure de la refondation de l'école, qui a été érigée en priorité par la nation. Elle doit être complétée par de nombreuses autres actions qui relèvent de réformes et de dispositions non législatives.

Le rapport annexé à la présente loi vise à présenter l'ensemble des orientations et des chantiers engagés au service de la réussite de ce grand dessein éducatif. La refondation de l'écolede la République : objectifs et moyens L'avenir de la jeunesse, le redressement de notre pays, son développement culturel, social et économique dépendent largement de notre capacité collective à refonder l'école de la République. Améliorer les résultats et renforcer l'équité de notre système éducatif pour les élèves et pour le pays : Le système éducatif français ne manque pas d'atouts et a montré, dans le passé, sa grande capacité de mobilisation et d'évolution mais, depuis près de vingt ans, notre école ne progresse plus. François Hollande. Rapport Fourgous 2012 : apprendre autrement à l'ère numérique. Rapport Fourgous 2012 : apprendre autrement à l'ère numérique Après un premier rapport, en 2010, sur l’équipement numérique des écoles, la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous vient de publier le nouveau rapport " Apprendre autrement à l’ère numérique " sur l’innovation des pratiques pédagogiques par le numérique et la formation des enseignants, à destination du 1er ministre.

Pourquoi cette seconde mission ? Équiper les classes ne suffit pas à améliorer les résultats scolaires. L’Observatoire de l’Éducation de Norvège a montré que, lorsqu’il y a appropriation pédagogique de ces outils par les enseignants, les élèves s’investissent plus et les résultats scolaires s’améliorent. Il existe un consensus sur la nécessité d’une évolution des pratiques vers des pédagogies plus actives, participatives, collaboratives (travail en groupe) et différenciées (respect des différences entre élèves).

Cette seconde mission « apprendre autrement à l’ère numérique », s’appuie sur des témoignages. Rapport fourgous chatel TICE. Le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l'éducation. La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est publiée au Bulletin officiel du 25 juillet 2013. Ce référentiel de compétences a plusieurs objectifs : affirmer que tous les personnels concourent à des objectifs communs et peuvent se référer à la culture commune de leur professionreconnaître la spécificité des métiers du professorat et de l'éducation, dans leur contexte d'exerciceidentifier les compétences professionnelles attendues.

Celles-ci s'acquièrent et s'approfondissent dès la formation initiale et se poursuivent tout au long de la carrière par l'expérience professionnelle et l'apport de la formation continue Les compétences professionnelles attendues des métiers du professorat et de l'éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d'éducation Les professeurs et les personnels d'éducation, acteurs du service public d'éducation. Rapport Durpaire-Renoult. Textes de référence — Documentation (CDI) Se préparer et entrer dans le métier Concours du second degré (SIAC2) session 2015 SIAC2 regroupe toutes les informations sur les concours de recrutement de professeurs agrégés (Agrégation), de professeurs certifiés (Capes et Capet), de professeurs d'éducation physique et sportive (Capeps), de professeurs de lycée professionnel (CAPLP), de conseillers principaux d'éducation (CPE), de conseillers d'orientation psychologues (COP).

Au sommaire : - Guide concours personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des collèges et lycées (conditions d'inscription, épreuves des concours) - S'informer (textes officiels, commentaires et exemples de sujets...) - Se préparer (formation initiale des enseignant, programme, rapports de jurys...) - S'inscrire (calendrier, conditions d'inscription, postes...) - Résultats (concours, vœux d'affectation, donnée statistiques. . . . ) « Devenir enseignant » - 2017 Le métier et aussi sur...

Protocole inspection. Circulaire de rentrée 2016. Préambule La refondation de l'École de la République entre dans sa quatrième année. À la rentrée 2016, les évolutions entreprises depuis 2012 sont consolidées et les derniers changements réglementaires importants interviennent : entrée en vigueur des nouveaux programmes de la scolarité obligatoire, réforme du collège et déploiement du plan numérique en classe de cinquième. Ces changements – dont la mise en œuvre mobilise toute la communauté éducative – s'inscrivent dans une cohérence d'ensemble : instaurer une continuité dans le cadre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et favoriser, pour tous les cycles, un renforcement des apprentissages, et notamment des fondamentaux.

Depuis sa création, l'École est un espace de transmission et de maîtrise du savoir et un lieu profondément républicain. Inscrire la scolarité dans un parcours cohérent, c'est aussi tenir compte du poids des déterminismes économiques et sociaux. 1 - Une cohérence globale de l'école au collège. La circulaire de rentrée 2015 au Bulletin officiel. La rentrée de septembre 2015 sera la troisième rentrée scolaire de la refondation de l’École de la République. Une circulaire publiée au Bulletin officiel du 4 juin 2015 en fixe les priorités. L'année scolaire 2015-2016 sera celle de la mise en œuvre du programme de l’école maternelle, de l’enseignement moral et civique et des parcours éducatifs. Un effort important sera accordé à la formation et à l’accompagnement des équipes. À la rentrée 2016, ce sont les cycles, le socle et les programmes de l’école élémentaire et du collège qui entreront en vigueur. La circulaire de rentrée 2015 détaille les priorités pour l'année scolaire 2015-2016 : Construire une École plus juste pour offrir à chaque élève un parcours de réussite Renforcer l’acquisition du socle commun notamment grâce à la maîtrise des langagesTenir compte des spécificités de chaque élève pour permettre la réussite de tous Favoriser l’insertion professionnelle et sociale Développer les compétences des élèves avec le numérique.

Projet n°2 de circulaire de mission des professeurs documentalistes Novembre 2016. Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986. Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 Texte adressé aux recteurs, aux inspecteurs d'académie et aux chefs d'établissement. Références : circulaire n° 77-070 du 17 février 1977 et circulaire n° 79-174 du 9 mai 1979 RLR 523-3b (cédérom 1999-3)BO n°12, 27 mars 1986 La mise en œuvre, dans les collèges et les lycées, d'une rénovation pédagogique qui tienne compte à la fois des objectifs et des contenus des nouveaux programmes, du recours à de nouvelles technologies notamment dans le domaine de l'audiovisuel et de l'informatique, de la nécessité d'ouverture des établissements sur le monde et la société, implique une contribution accrue des centres de documentation et d'information.

Les établissements d'enseignement technologique et professionnel doivent tirer parti dans des conditions analogues aux autres établissements des ressources de ces centres. 1. Il prend, par ailleurs, toutes initiatives opportunes pour amener progressivement les élèves à : 2. 3. 4. Brevet : de nouvelles modalités d’attribution dès 2017. Une note de service figurant au BO du 8 avril prévoit de nouvelles modalités d'attribution du diplôme national du Brevet à partir de 2017. © Drivepix – Fotolia.com Au sommaire du Bulletin Officiel du 8 avril, l’on trouve une note de service qui précise les modalités d’attribution du diplôme national du brevet à partir de la session 2017.

Ce diplôme reposera sur un contrôle continu et trois épreuves obligatoires. Une évaluation du socle commun en 4 niveaux La maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture s’évaluera en fonction de quatre composantes du premier domaine, qui consiste à comprendre et s’exprimer en utilisant : la langue française à l’oral et à l’écritune langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionaleles langages mathématiques, scientifiques et informatiquesles langages des arts et du corps À ces composantes s’ajoutent celles d’autres domaines : Une attribution sur un total de 700 points Les résultats obtenus aux épreuves de l’examen. Le nouveau lycée en un coup d'oeil. La Réforme du Collège 2016 en Clair.

Le socle commun de connaissances et de compétences. L EMI en 10 definitions 546411. L'éducation prioritaire. Mon stage de troisième : un site pour proposer des stages aux élèves de troisième des quartiers prioritaires 30 000 stages - 15 000 dans le secteur public et 15 000 dans le secteur privé - sont proposés aux collégiens de 3e situés en réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+) pour l’année scolaire 2018-2019.

Un portail met à leur disposition les informations et les conseils nécessaires. www.monstagedetroisieme.fr Les principes de l'éducation prioritaire La politique d'éducation prioritaire repose sur des principes clairement affirmés. Une priorité pédagogique Les réussites observées montrent que c'est principalement dans le quotidien des pratiques pédagogiques et éducatives que se joue la réussite scolaire des élèves issus des milieux populaires. Le travail en équipe, la réflexion et la formation soutenus Dans ces REP+, le temps enseignant est organisé différemment grâce à une pondération dans le second degré et à 18 demi-journées remplacées dans le premier degré. Ce site rassemble : Brevet informatique et internet (B2i) - B2i.

Le socle commun de connaissances et de compétences. Les connaissances acquises par les élèves et les compétences qu'ils développent pendant la scolarité obligatoire constituent une culture scolaire commune. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture identifie ces éléments et les organise en domaines et objectifs. L'évaluation de leur maîtrise doit se faire parallèlement à leur acquisition, progressivement pendant la scolarité en école élémentaire et au collège. Le livret scolaire unique de l'élève permet un suivi de ses acquis et de ses progrès. Le socle commun Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture identifie les connaissances et compétences qui doivent être acquises à l'issue de la scolarité obligatoire. Il s'articule autour de cinq domaines donnant une vision d'ensemble des objectifs des programmes de l'école élémentaire et du collège qui déclinent et précisent ce nouveau socle.

Reperes Pacifi 157854. Les programmes du collège. Les programmes au collège Les programmes du collège Le Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015 est consacré aux programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège. Retrouvez les programmes d'enseignement du cycle : des apprentissages fondamentaux (cycle 2, du CP au CE2)de consolidation (cycle 3, du CM1 à la sixième)des approfondissements (cycle 4, de la cinquième à la troisième) Au BO spécial du 26 novembre 2015 : programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège Enseignement facultatif de langues et cultures de l'Antiquité L'enseignement facultatif de langues et cultures de l'Antiquité (LCA) peut apporter un soutien précieux à la maîtrise des savoirs fondamentaux de la langue française.

Mise en œuvre de l'enseignement facultatif de langues et cultures de l'Antiquité Des ajustements à la rentrée 2018 Des programmes organisés de façon cohérente et progressive Des programmes articulés au socle commun de connaissances, de compétences et de culture Français Histoire. Les programmes du lycée. Programmes du lycée professionnel.

Les programmes du lycée professionnel définissent les connaissances essentielles et les méthodes que les élèves doivent acquérir pour préparer leur entrée dans la vie active ou poursuivre des études supérieures. Au lycée professionnel, les élèves suivent : des enseignements généraux, communs à toutes les spécialitésdes enseignements techniques et professionnels, propres à chaque spécialité Les programmes des enseignements généraux sont concrets, en relation avec l'entreprise et ses métiers. Ils visent à faire acquérir aux élèves une culture générale. Les enseignements techniques et professionnels sont définis par des référentiels d'activité professionnelle. À la fin de leur cursus, les élèves passent un diplôme professionnel : certificat d'aptitude professionnelle (CAP) en deux ans après la troisièmebaccalauréat professionnel en trois ans après la troisième Programmes de l'enseignement général Retrouvez les programmes de l'enseignement général de la voie professionnelle sur Éduscol.