background preloader

Costume

Facebook Twitter

Ce que la mode doit à bowie (et de l'art d'être anglais) David Bowie est indiscutablement la plus grande icône britannique.

ce que la mode doit à bowie (et de l'art d'être anglais)

Il suffit de se pencher sur ses perpétuelles métamorphoses scéniques et vestimentaires pour comprendre ce que la mode anglaise doit à Bowie, et vice-versa. D'instinct, ses personnages ont nourri et abreuvé l'histoire et l'évolution de la mode masculine outre-Manche - des années 1960 à aujourd'hui. La collection de Sarah Burton pour Alexander McQueen lors du troisième jour de la fashion week homme londonienne a rendu ses lettres de noblesse aux temps victoriens ''piliers de la garde-robe masculine contemporaine''.

Majestueuses, ses silhouettes vénéneuses aux imprimés floraux flirtaient avec un élan plus martial et militaire. Le hussard brodé sur le torse des corps androgynes célébrait quant à lui une nouvelle masculinité. Alexander McQueen ''C'est la garde-robe d'un vagabond et d'un collectionneur. Moschino James Long Entre Loewe et J.W. J.W Anderson Margaret Howell Crédits Texte Anders Christian Madsen. M.culturebox.francetvinfo. Jean Paul Gaultier n'a jamais hésité à faire le contraire de ce qu'on attend.

m.culturebox.francetvinfo

Tous les types de beauté ont défilé pour lui. Au moment où les filles filiformes, voir squelettiques défilent, il impose les rondes sur les podiums. La jeunesse est omniprésente, Jean Paul Gaultier choisit des vieilles dames pour ses défilés. Les blondes sont les chouchoutes des couturiers. Peu importe, les brunes typées deviennent ses modèles fétiches. Il n'en fait toujours qu'à sa tête. Reportage : Anne Guéry - Jean-Marie Le Perrier Haute couture, mode, créateur de parfums, président du jury de Miss France 2016, émissions de télévision, cinéma, chanson, ami des stars, Jean Paul Gaultier est partout.

Un modèle de Jean-Paul Gaultier inspiré par David Bowie © SIpa Presse Le Grand Palais lui a même consacré une magnifique exposition en 2015, qui avait déjà fait le tour du monde. Blog couture pour apprendre à faire ses patrons, la coupe, la couture et télécharger des patrons gratuits ou à petits prix. Gmail – La messagerie avec espace de stockage gratuit de Google. Gmail - Free Storage and Email from Google. L'impression 3D révolutionne l'univers du textile. Après le cinéma, les jeux vidéo et la télévision, la 3D ne cesse de repousser les limites du possible et s'empare désormais de l'impression. L'impression 3D revêt de multiples formes avec les progrès technologiques et conquiert peu à peu le marché du textile.

Désormais tout semble possible et l’industrie de la mode attend encore beaucoup de cette technologie. Des structures textiles révolutionnaires pour des créateurs en perpétuelle recherche de nouveautés. Spider Dress, la robe arachnéenne Présentée dans le numéro 224 d'étapes:, la Spider Dress de la designer néerlandaise Anouk Wipprecht, a adopté ce virage technologique et se décline aujourd'hui dans une version plus originale et raffinée conçue en 3D. Synapse, la robe 3D qui lit dans vos pensées La même designer néerlandaise crée une nouvelle robe qui reflète l'humeur de l'utilisateur.

Les grandes marques ne sont pas en reste, puisque c'est au tour de Victoria Secret de rendre l'impression 3D séduisante. Histoire du vêtement 2/3 - Histoire. Un documentaire de Séverine Liatard et Séverine Cassar Le bleu de travail, c’est un peu la tenue standard de l’ouvrier, du travailleur manuel.

Histoire du vêtement 2/3 - Histoire

Le vêtement de travail à l’usine se généralise à la fin du XIX ème siècle. Il s’agit au début d’une blouse avec une ceinture qui protège des salissures puis d’une veste avec un pantalon et souvent des poches pour porter des outils. L’habit doit être confortable, solide et se laver facilement. Pendant que de l’autre côté de l’Atlantique, le jean fait son apparition sous la forme de combinaison et devient l’uniforme de l’ouvrier américain, les syndicats en France militent pour que les patrons dotent leurs employés d’une tenue puis beaucoup plus tard pour que l’entreprise prenne en charge l’entretien des bleus. Alors que les syndicats militent pour que le droit au bleu de travail soit respecté, certains ouvriers refusent de le porter et préfère travailler avec leur propre vêtement pour contester l’appartenance à une catégorie sociale et à l’usine.