background preloader

Le clitoris au fil des siècles, de sa découverte à sa mauvaise réputation

Le clitoris au fil des siècles, de sa découverte à sa mauvaise réputation
Attention, dans cet article, présence d’illustrations à caractère sexuel, avec des poils. Si tu es mineur, tu peux quand même regarder. Surtout si tu veux voir un clitoris chanter du Claude François. Les personnes peu à l’aise avec leur corps et l’humour peuvent connaitre quelques difficultés. Je me dégage de toute responsabilité. En revanche, dans les liens, il y a des images avec du sang, de la souffrance et de la vérité. Le clitoris existe depuis toujours, enfin, depuis l’humain quoi (et certains animaux, oui oui), mais si on en croit les scientifiques… C’est pas si vieux. En -300 Hippocrate a bien compris que c’est l’organe du plaisir féminin, il l’appelle « le serviteur qui invite ses hôtes ». Avant le XVIème siècle, on a pas de trace du clitoris, ça ne veut pas dire qu’il n’existe pas, non, ça veut dire qu’on ne s’y intéresse pas. Bien ouej mec ! Malheureusement, au fil des siècles, ça va foirer. *Je crois que je n’ai jamais été aussi fière d’un sous-titre. 27 avril 2015

http://www.racontemoilhistoire.com/2015/04/27/clitoris-au-fil-siecles-decouverte-mauvaise-reputation/

Related:  Corps et costume fémininsbrigitsSETX

L'industrie du vide - 15 février 2010 C'était en 1979, dans les colonnes du «Nouvel Observateur». Dans une lettre publiée le 18 juin, consacrée au «Testament de Dieu» de Bernard-Henri Lévy, l'historien Pierre Vidal-Naquet s'indignait d'avoir pu établir, au cours de sa lecture, une «simple anthologie de "perles" dignes d'un médiocre candidat au baccalauréat». Dans ce même numéro, l'auteur mis en cause répliquait à Vidal-Naquet qu'il venait «d'inventer un genre inédit dans la République des Lettres: le rapport de police philosophique». Trois semaines plus tard, le 9 juillet, c'était au tour du philosophe Cornelius Castoriadis de prendre part à cette polémique, dans une grande tribune introduite par Jean Daniel.

Quels sont les styles d'attachement dans les relations amoureuses? La "théorie de l'attachement" dans les relations amoureuses tire ses origines des travaux portant sur la psychologie de l'attachement chez l'enfant. Selon le modèle pionnier de John Bowlby (1907-1990), l'enfant, en réaction aux interaction avec ses parents, développe des représentations cognitives (mentales) d’expériences d’attachement concernant le soi et les autres. Les représentations de soi concernent le jugement de l'enfant quant à son mérite de recevoir de l’aide et du réconfort. Le spéculum, inventé par un misogyne et testé sur des esclaves On pourrait alors penser que nos sociétés modernes, qui aspirent à l'innovation, pourraient avoir depuis l'époque songé à réinventer l'outil. Après tout, un instrument créé il y a si longtemps, dans de si effroyables circonstances, pourrait bien avoir besoin d'une mise à jour. Il n'en est rien. Le spéculum que l'on connaît aujourd'hui est fondamentalement similaire à celui qu'utilisait le docteur Sims sur ses esclaves.

L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – Universalité des idéaux de faiblesse 1 – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme Voici un autre article que j’avais commencé à écrire il y a quelques temps. Il n’est pas non plus fini, mais je le publie tout de même, en espérant que cela vous intéresse. Je l’ai divisé en deux. Voici la première partie. Feeding Desire, un livre sur l’idéal de beauté des Maures du Niger Désir et plaisir : les secrets de la libido Comment analyser la libido, ses origines, mais surtout ses aléas ? Sujet d’incessantes interrogations médicales, sociologiques et philosophiques, le désir sexuel, et en particulier la libido féminine, est difficile à cerner. Ainsi le Viagra, et une version destinée aux femmes actuellement en développement, ne seraient qu’un pis-aller pour contrer une libido en berne. Pourquoi les baisses de désir se manifestent-elles différemment chez les hommes et chez les femmes ? Si la biologie peut jouer, on pointe aussi des facteurs relationnels, mais surtout socioculturels, liés à la répression millénaire de la sexualité féminine.

Les hommes devraient remercier les femmes (et leur vagin) pour la taille de leur pénis Beaucoup de théories expliquent l’évolution de la taille du pénis humain par son rôle séducteur auprès des femmes. Rien à voir, rétorque une chercheuse américaine. Les théories sont nombreuses. Comprendre la taille du pénis humain –proportionnellement supérieure à celle des autres primates– a préoccupé des générations de chercheurs. Nwayeruwa met le feu aux poudres Car dans la société Igbo, les femmes ont un certain pouvoir. La structure politique traditionnelle est décentralisée, basée sur des conseils familiaux et villageois démocratiques et des leaders qui perdent leur pouvoir s’ils ne respectent pas les règles et limites de leur mandat. Dans cette structure, les femmes ont la responsabilité de maintenir l’équilibre dans la société et dans le pays. Elles défendent leurs intérêts collectifs par des réunions non mixtes, les mikiri, où elles discutent de ce qui les concerne toutes.

Le langage corporel de la séduction féminine Si on part du principe que le langage corporel est une donnée acquise et non pas innée, il peut devenir passionnant d'étudier la façon dont certaines femmes «parlent» aux hommes, en exploitant toute la gamme des signaux corporels exprimant le désir ou, de façon plus ambiguë, le désir de plaire. De façon révélatrice, ces signaux sont, dans notre société monothéiste, ceux de la soumission à un être supérieur. Quelques exemples? De nombreux psychologues s'intéressent au langage corporel, décodant le sens caché des mouvements d'yeux ou de jambes, afin de lire le corps comme à l'aide d'un dictionnaire. De façon révélatrice, les signaux émis par les femmes occidentales sont souvent liées à l'accentuation outrancière de leur «féminité».

Related: