background preloader

Mes Webmedia

Facebook Twitter

Socialiser les outils- Usages du numérique éducatif.

Impacts des TICe

Causeries Spiral - Une playlist. Présentation de la formation Elearn² - une vidéo Campus. Causerie Debuter en Elearning - une vidéo Campus. L'alignement pédagogique. Quelle place pour le web2.0 dans l'enseignement? - une vidéo Campus. Apprendre2.0? - une vidéo Campus. Citadelles du Savoir. Les differents types de forums en Elearning - une vidéo Campus. Quels rôles ont les réseaux sociaux dans l'enseignement? - une vidéo Campus. Causerie sur les Serious games avec Marcel Lebrun - une vidéo Campus. Causerie le modèle pragmatique pour favoriser les apprentissages. Choisir ses méthodes pédagogiques. Faire la classe mais à l’envers : la «flipped classroom»: Service de soutien à la formation - Université de Sherbrooke. eLearning - entre pedagogie & technologie - between pedagogy & technology. Formation et culture numérique - Thot Cursus.

Enseigner et apprendre en ligne. M.

Enseigner et apprendre en ligne

Marcel Lebrun coordonne les travaux de l’équipe qui a développé la bien connue plate-forme Claroline à l’IPM, Institut de Pédagogie universitaire et des multimédias , de l’UCL (Université Catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve) en Belgique. Bien des composantes de la plate-forme sont issues des conversations qu’il a entretenues avec son «père», Thomas De Praetere. La mission de l’IPM est la formation, au sens large, des enseignants de l’UCL dans ses différentes composantes (modules introductifs à la pédagogie et à la technologie, support technique, soutien pédagogique, évaluation de dispositifs, valorisation). »A Louvain comme ailleurs sans doute, de nombreux professeurs utilisent juste Claroline pour publier d’épais syllabi qu’il eut mieux valu garder sur papier. D’autres fois, ils utilisent des "forums" qui restent désespérément muets. Claroline, une plate-forme trop simple ?*** C’est en 2003 déjà que Thot a publié un premier article de Marcel Lebrun, père spirituel de Claroline : "Apprendre et Enseigner sur la plate-forme Claroline".

Claroline, une plate-forme trop simple ?***

Depuis, les travaux sur la plate-forme ont continué avec l’ouvrage eLearning pour enseigner et apprendre : allier pédagogie et technologie, M. Lebrun (2005), qui peut être considéré comme le "livre sur Claroline". On y faisait l’hypothèse qu’une plate-forme simple à l’utilisation, intuitive, dévéloppée et évolutive au fur et à mesure des besoins des enseignants, ouvertes à différentes formes de pédagogie (du traditionnel transmissif au socio-constructivisme ambiant) devait permettre aux enseignants de ce consacrer à ce qui importe le plus : l’apprentissage des étudiants.

L'ordre et le désordre en enseignement. Marcel Lebrun analyse finement un scénario connectiviste mis en place dans le cadre d'un projet du Réseau des chercheurs en technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (RES@TICE) dans une vidéo publiée sur le blog "Si loin Si proche".

L'ordre et le désordre en enseignement

(janvier 2009). Le connectivisme est une théorie de l'apprentissage, développée par George Siemens et Stephen Downes, basée sur les apports des nouvelles technologies. "Essentiellement, écrit François Guité, le connectivisme constitue un modèle d’apprentissage qui reconnaît les bouleversements sociaux occasionnés par les nouvelles technologies, lesquels font en sorte que l’apprentissage n’est plus seulement une activité individualiste et interne, mais est aussi fonction de l’entourage et des outils de communication dont on dispose. " Certains assimilent cette théorie à du socioconstructivisme, l'apprentissage individuel qui se réalise en interaction avec d'autres sujets. M@rcel Lebrun, notre prof à tous* Les habitués des colloques et autres tables rondes francophones sur le e-learning ont sans doute déjà croisé Marcel Lebrun, père de la plateforme Claroline, professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’UCL (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, Belgique).

M@rcel Lebrun, notre prof à tous*

Les rencontres avec Marcel Lebrun laissent un souvenir durable : son engagement physique dans ses présentations, son humour, la clarté de son propos et ses diaporamas construits avec un évident souci de simplicité font de lui un intervenant de tout premier ordre, chéri de toutes les institutions à la recherche d'orateurs charismatiques. Exposer et ré-exposer les bases Fort heureusement, Marcel Lebrun a eu l'excellente idée d'ouvrir un blog, le Blog de M@rcel, "un blog sur la pédagogie, la technologie et aussi sur un peu de tout".

Et là, on se régale. "Les étudiants ne sont pas des particules élémentaires" Marcel Lebrun est aujourd'hui plus connu comme conseiller pédagogique spécialiste du e-learning que comme physicien.

"Les étudiants ne sont pas des particules élémentaires"

Il a pourtant soutenu sa thèse de physique sur les particules élémentaires au CERN en 1982. Engagé à l'Université catholique de Louvain-La-Neuve comme développeur de logiciels éducatifs, il réalise rapidement que les étudiants ne sont pas des particules élémentaires : « Confrontées à un champ magnétique, toutes les particules s'alignent dans la même direction. Confrontés à l'enseignement, tous les étudiants ne regardent pas dans la même direction... ». Voilà comment M. Lebrun s'est intéressé à la pédagogie et est devenu au fil du temps enseignant en Sciences de l'éducation et conseiller pédagogique auprès des enseignants – chercheurs de l'Université de Louvain. 80 millions d'utilisateurs du e-learning dans le monde M.

Marcel Lebrun. Impacts des TICe. Impact of ICTs on Learning & Achievement. Revue sticef.org. Marcel LEBRUN (UCL, Louvain-la-Neuve, Belgique) 1.

Revue sticef.org

Introduction Cela fait une trentaine d’années, depuis les débuts de l’EAO (Enseignement Assisté par Ordinateur) dans les années 80 jusqu’à nos jours, que les rapports entre les technologies et les pédagogies font couler beaucoup d’encre. Les potentiels des technologies éducatives, des logiciels d’apprentissage aux plateformes d’eLearning en passant par le cédérom interactif, ont vite fait croire qu’une couche technologique rajoutée aux formes d’enseignement habituel allait produire l’amalgame salutaire au renouvellement d’une école en quête de résonance avec une société elle-même en quête de savoir-faire, de compétences ... Une école et une société, toutes deux également confrontées au renouvellement et à l’accroissement rapides des savoirs, aux nécessités de l’apprendre toute la vie durant, aux pressions socio-économiques aussi, etc.

Figure 1. What Forty Years of Research Says About the Impact of Technology on Learning. Que pensent nos étudiants de l’usage des TIC dans l’enseignement universitaire ? Il aura fallu beaucoup de détermination de la part des sondeurs pour mener à terme cette enquête.

Que pensent nos étudiants de l’usage des TIC dans l’enseignement universitaire ?

La distribution des quelque 25 000 questionnaires, soigneusement planifiée au printemps 2005, a tout d’abord été annulée en raison du déclenchement d’une grève étudiante. Le report de l’étude à l’automne 2005 a ensuite coïncidé avec une seconde grève, cette fois orchestrée par les professeurs. Cette contrainte a incité les responsables de l’enquête à modifier la méthodologie initialement prévue pour la collecte des réponses en misant sur la possibilité de répondre aux questions en ligne.

eLearning entre pedagogie & technologie. Outils pour l'eLearning - Tools for e-Learning. Fenouillet-Kaplan-Yennek_2009. Les 1, 2, 3 ... de la pédagogie universitaire avec TIC ou pas.

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble. Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées.

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble

On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute. Comme je le raconte, j’ai eu en 1972 lors de ma première année à l’université, un enseignant qui nous faisait lire un chapitre de son livre avant le cours pour disposer de ce temps de présence pour répondre à des questions, donner des exemples, proposer des applications … Bref, nous en avons eu des enseignants qui nous demandaient de lire un texte, un chapitre, actuellement de regarder une vidéo … avant le cours.

Pédagogies actives … une tautologie ? Voici donc la première d’une série de quatre vidéos qui ont été tournées lors d’une conférence donnée à l’ENTE (Ecole Nationale des Techniciens de l’Equipement) de Valenciennes (France).

Pédagogies actives … une tautologie ?

J’étais invité à parler de la pédagogie et des technologies, de la place des TICe (Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) dans la pédagogie, de la ePédagogie …. pas trop vite ! J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better. Des lecteurs de ce Blog m’ont demandé de présenter un dispositif concret où je mets en action les cinq facettes de mon modèle d’apprentissage ou encore l’intégration des compétences dans l’enseignement … Voici une présentation de l’un de mes cours, un dispositif hybride dans lequel je mets en pratique ces idées (une version antérieure de cette présentation a été publiée dans notre journal « Résonances » de janvier 2011).

J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better

Je l’ai écrite sous la forme d’une interview … que je me fais à moi-même … une opération de réflexivité ! La rédaction : Marcel Lebrun, on vous connaît comme conseiller « technopédagogique » à l’IPM, moins comme enseignant. Même si on peut le deviner, qu’enseignez-vous au juste ? 5 facettes pour construire un dispositif hybride : du concret !

Après une introduction à la notion de dispositif hybride pour enseigner et apprendre, nous donnons quelques conseils concrets (point 5) « pour enseigner et pour favoriser l’apprentissage en ligne » basés sur les 5 facettes de « notre » modèle pragmatique d’apprentissage (Lebrun, 2005). J’illustre ce modèle dans un autre billet « J’enseigne moins, ils apprennent mieux« . 1. Un dispositif hybride, qu’est-ce que c’est ?

Le mot « dispositif » est fréquemment utilisé dans la littérature et ce dans différents domaines : appareillage sophistiqué, stratégie militaire, campagne de presse … Nous entendons par dispositif un ensemble cohérent constitué de ressources, de stratégies, de méthodes et d’acteurs interagissant dans un contexte donné pour atteindre un but. Le but du dispositif pédagogique est de faire apprendre quelque chose à quelqu’un ou mieux (peut-on faire apprendre ?) Au tour des outils TICe maintenant … Voici déjà le troisième volet de nos vidéos sur les rapports entre les TICe et l’enseignement ou mieux l’apprentissage … Enseigner, c’est mettre en place des conditions, des circonstances, des dispositifs dans lesquels l’étudiant, l’élève … pourra apprendre.

Rappelons le chemin : à la recherche de cohérences pour pouvoir parler des impacts des TICe, nous avons repris le cadre de l’alignement pédagogique (objectifs, méthodes, évaluation … une des bases conceptuelles aux actuels Learning Outcomes) auquel nous avons ajouté les outils technologiques pour enseigner et apprendre tant leurs influences sur les objectifs (le terrain d’exercice qu’ils offrent et les compétences qu’ils nécessitent) et sur les méthodes sont grandes.

Cette considération fondamentale est bien comprise par ceux qui lisent ce blog (enfin, dites-moi), elle commence tout doucement à être pressentie par les formateurs, elle reste largement hors des préoccupations des institutions, citadelles des savoirs. En synthèse : Motivation et interaction deux moteurs pour l'apprentissage. Petit résumé Nous voilà arrivés à la quatrième et dernière partie de nos séquences vidéos consacrées au mariage entre les technologies et les pédagogies. – Dans un souci de cohérence pédagogique, nous avons tout d’abord proposé notre modèle de l’alignement pédagogique qui complète celui proposé par Biggs avec la mise en évidence des ressources et des outils apportés par les TIC. Ces derniers ont à la fois une influence sur le développement des compétences nécessaires requises dans la société de demain (au travers des méthodes mises en place) et ils nécessitent de telles compétences (quelle formation explicite ?

Quelle validation ?) Des Espaces-Temps pour la Formation et l'Apprentissage : Réflexions à la lumière des outils numériques. Conférence donnée le 17 septembre 2012 à l’Institut Libre Marie Haps de Bruxelles (Haute Ecole Léonard de Vinci, Pôle Louvain) par Marcel Lebrun (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve) à titre de leçon inaugurale pour la Rentrée Académique 2012-2013 SOCRATE : Le dieu Theuth, inventeur de l’écriture, dit au roi d’Égypte : « Voici l’invention qui procurera aux Égyptiens plus de savoir et de mémoire : pour la mémoire et le savoir j’ai trouvé le remède [pharmakon] qu’il faut » – Et le Roi répliqua : « Dieu très industrieux, autre est l’homme qui se montre capable d’inventer un art, autre celui qui peut discerner la part de préjudice et celle davantage qu’il procure à ses utilisateurs.

Père des caractères de l’écriture, tu es en train, par complaisance, de leur attribuer un pouvoir contraire à celui qu’ils ont. SCIENCE et PÉDAGOGIE. Quelles méthodes pédagogiques pour un impact des TIC. Lors de la « leçon » précédente, nous avons investigué deux points principaux : – Etablir un cadre compréhensif pour réfléchir l’intégration des TICE dans l’enseignement et dans l’apprentissage. Notre porte d’entrée est celle de l’alignement pédagogique proposé par Biggs (cohérence objectifs (compétences attendues), méthodes, évaluation) auquel nous avons ajouté les outils tant leurs interactions avec les compétences nécessaires et attendues, avec les méthodes mises en place et aussi avec les types d’évaluation (formative et certificative) sont fortes. – La question des objectifs, de la variété des objectifs qui vont des savoirs (les nécessaires connaissances) au savoir-être (comportements, attitudes, habitudes) en passant par les savoir-faire.

Nous poursuivons la construction de notre cadre de réflexion par un regard sur les méthodes pédagogiques. Loin de nous l’idée de résumer les différentes méthodes dans un tableau exhaustif. Et vous, que pensez-vous de ce modèle ? Bonne vidéo ! Comprendre l'apprentissage pour enseigner. Symposium du REF. Les symposiums du REF, une structure de travail exceptionnelle !

Un symposium du REF, c’est un groupe d’une dizaine de chercheurs issus d’au moins 4 pays différents (la Belgique, le Canada, la France et la Suisse) qui ont décidé de travailler ensemble pendant 2 journées, sous la conduite d’un ou plusieurs coordonnateurs dont les responsabilités sont définies. Blog de Jean-Paul Pinte: Culture et veille informationnelle. Brigitte Albero - e-pathie. N.Deschryver. Bloc-notes de Jean Heutte : sérendipité, phronésis et atharaxie sont les trois mamelles de l'Épicurien de la connaissance ;-) Heutte-these-2011-03-18. Page personnelle de Jacques Audran.

Hubert Javaux. Eric UYTTEBROUCK. Bernadette Charlier. Reneefountain. Sylviane Bachy. Françoise Thibault - e-pathie. Propriété intellectuelle. Université 2.0 - dons, contre dons et propriété intellectuelle. Peraya. Docteur en Communication, Daniel Peraya est professeur ordinaire à TECFA, l'Unité des technologies éducatives de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'Université de Genève. La mayonnaise pédagogique - une vidéo Campus.