background preloader

Knowledge.sites

Facebook Twitter

<Information Governance> Zouk OldSchool. Afro beat / Nigerian sound / funky fuzzy Highlife. Virton, juillet 2015. Evaluation - Pour l'abolition de la note scolaire ? Techniques développement de l'esprit critique. Techniques Educ pop. Quel contenu pour le nouveau socle commun ? Comment définir ce minimum culturel partagé que tout jeune doit posséder à la sortie de l'école obligatoire ? La loi d'orientation de 2013 a défini le socle commun de connaissances, de compétences et de culture comme " le principe organisateur de l’enseignement obligatoire dont l’acquisition doit être garantie à tous".

La nouvelle version que le Conseil supérieur des programmes (CSP) a révélée le 10 juin décline des objectifs de maitrise de compétences dans 5 domaines de formation dans lesquels les disciplines scolaires classiques devraient trouver place. Même s'il a été conçu dans un esprit de compromis, à peine publié, le nouveau socle rencontre une difficulté attendue : qu'y a-t-il encore de commun dans un système éducatif qui relègue un enfant sur cinq et où, plus qu'ailleurs, les inégalités sont criantes entre établissements et filières d'enseignement ? Qu'est-ce que le socle commun ? Son objectif c'est la réduction des inégalités à l'intérieur du système éducatif. François Jarraud.

Présentation du socle commun - Textes de référence. Vers un nouveau socle commun La loi du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République prévoit un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture (article 13) Article L. 122-1-1 du code de l'éducation modifié : La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l'ensemble des enseignements dispensés au cours de la scolarité. Le socle doit permettre la poursuite d'études, la construction d'un avenir personnel et professionnel et préparer à l'exercice de la citoyenneté. Les éléments de ce socle commun et les modalités de son acquisition progressive sont fixés par décret, après avis du Conseil supérieur des programmes.

Le socle commun en vigueur en 2013-2014 Le socle commun a été institué par la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005 Socle et programmes. Premières bachelières de l’Université Laval - Par ici la démocratie. Approfondir - Par ici la démocratie. Survoler - Par ici la démocratie. Territoire et constitutions - Par ici la démocratie. L’ÉCOLE PUBLIQUE GÉNÉRALISTE EST-ELLE EN TRAIN DE VOIR SA VOCATION TRANSFORMÉE ? / IS THE GENERAL PUBLIC SCHOOL ABOUT TO SEE ITS FUTURE CHANGED? | Lessard | McGill Journal of Education / Revue des sciences de l'éducation de McGill. Abstract Les plus récentes transformations des systèmes éducatifs occidentaux, bien que s’effectuant dans des contextes fort différents, présentent entre elles de nombreuses convergences.

Dans l’ensemble, on passe d’une recherche de justice pour tous par l’égalité formelle à une différenciation de l’allocation des ressources et des services d’éducation, voire même de la pédagogie. L’émergence d’une telle différenciation ne produit pas des effets égaux à tous égard. Dans certains cas, la différenciation prenant la forme de la discrimination positive correspond à une volonté de justice sociale. Au contraire, dans certains autres, notamment celui d’un modèle marchand donnant lieu à une forte concurrence entre les établissements, elle correspond plus à une volonté de faire de l’éducation un instrument qui sert prioritairement non pas l’intérêt commun mais l’intérêt privé. IS THE GENERAL PUBLIC SCHOOL ABOUT TO SEE ITS FUTURE CHANGED?

Keywords. Par ici la démocratie : créer son babillard pédagogique personnalisé en ligne ! Le site Internet Par ici la démocratie, lancé en août dernier par l’Assemblée nationale du Québec, offre la possibilité aux enseignants de créer un babillard pédagogique personnalisé en ligne. En plus de fournir du contenu rigoureux et fiable pour l’enseignement de l’histoire et de l’éducation à la citoyenneté, Par ici la démocratie propose à l’enseignant un outil convivial et adapté à ses besoins.

Il lui permet, dans la section « Mon espace »: de planifier ses cours ;d’épingler des articles ;de créer sa propre ligne du temps en sélectionnant des événements ;d’inscrire des notes personnelles et des idées d’activités ;de créer des dossiers thématiques. C’est simple : il lui suffit de se créer un compte en cliquant sur « S’inscrire » sur la page d’accueil. Par ailleurs, afin de permettre à l’enseignant d’exploiter davantage ces nouvelles ressources, il peut partager son babillard avec ses élèves, collègues ou amis.

Créer son compte dès maintenant et le personnaliser ! Conseillère / Conseiller en économie sociale et familiale. © Vladimir Mucibabic - Fotolia Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d’aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l’information, le conseil et la formation. Description métier Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) travaille avec d’autres travailleurs sociaux tels que les assistantes sociales et les éducateurs. Toute son activité vise à soutenir des personnes ou des familles qui ne parviennent plus à se débrouiller seules. Il aide les individus, les familles et les groupes à retrouver une autonomie et un équilibre de vie.

Il peut intervenir auprès de commissions de surendettement ou dans les cas de factures et de loyers impayés afin d’obtenir des délais de paiement et un échéancier de remboursements. En matière de santé, d’éducation, il apporte ses connaissances et ses conseils. Il organise des activités collectives dont l’objectif est de dynamiser les quartiers. Évolutions. Devenir Conseiller en Economie Sociale et Familiale. Première phase : Le BTS en économie sociale et familiale comporte 1.965 heures répartie sur deux ans, avec des enseignements fondamentaux et deux stages.

Les enseignements fondamentaux sont les suivants : - cadre politique et juridique de l'action sociale et de la vie quotidienne, - économie et gestion, - sciences humaines (psychologie et sociologie), - méthodologie du travail social, - physique, chimie, - biologie appliquée à la santé, - alimentation, - sciences et technologie de l'habitat et de l'environnement, - habillement, ameublement, - arts appliqués, - actions professionnelles, - langue vivante étrangère.

Les deux stages : un stage de 5 semaines en première année, avec accompagnement d'un conseiller en économie sociale et familiale et un stage technique de 3 semaines en seconde année. L'examen final comprend 6 épreuves : 3 épreuves écrites, 1 épreuve pratique, 1 épreuve orale "étude de projet", 1 épreuve orale de langue vivante. Seconde phase : Diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale. Se former aux métiers des services à la personne. BTS SP3S : 1re année (P3S30) Public - Pour le public scolaire, être titulaire d’un titre ou diplôme classé ou homologué au niveau IV, ou avoir effectué les études y conduisant. - Pour le public en formation professionnelle continue, être titulaire d’un titre ou diplôme classé ou homologué au niveau IV, ou avoir effectué une scolarité complète y conduisant, ou avoir une expérience professionnelle de 3 ans. Objectif général : préparer le BTS SP3S en 2 ans. Objectif de formation Former un professionnel du champ sanitaire et social.

Le titulaire de ce BTS exerce dans différentes structures publiques ou privées. Qu’il intervienne en tant que gestionnaire conseil, assistant médical ou conseiller d’action social, il participe à la gestion administrative, à la démarche qualité et à l’animation d’équipe. Il travaille en étroite collaboration avec les professionnels de santé, les travailleurs sociaux et les partenaires institutionnels. Se former aux métiers des services à la personne. J’ai le sens du contact. Donner, échanger, partager... des mots qui, pour vous, sont synonymes d'offrir, d'aider, de faire plaisir. Vous vibrez au rythme des rencontres et vous souhaitez faire un métier qui mette l'accent sur les relations humaines. Faire partager ma passion Vous pouvez parler pendant des heures de votre sport favori ou de vos voyages. Les secteurs du tourisme, des loisirs ou de l’éducation offrent des métiers riches en relations humaines. Les guides-conférenciers passionnés par l’histoire de leur ville savent rendre leur discours vivant pour captiver les touristes qu’ils accompagnent.

Les guides de haute montagne conduisent des groupes vers les plus beaux sommets en respectant les règles de sécurité. Pour quels profils ? Aider en privilégiant le dialogue Plus que la vie trépidante du groupe, vous aimez les relations à deux, l'écoute, la solidarité. Enfin, les professionnels du conseil (avocats, par exemple) accompagnent et défendent ceux qui se trouvent dans une situation difficile. Conseiller en économie sociale et familiale - conseillère en économie sociale et familiale. Fiche métier Spécialiste de l'action socio-éducative, le conseiller en économie sociale et familiale aide les personnes en situation précaire à résoudre leurs difficultés quotidiennes. Son rôle est essentiel dans le champ de l'insertion sociale et professionnelle. Niveau d'accès : bac + 3 Salaire débutant : 1600 € Statut(s) : Statut fonctionnaire, Libéral, Statut salarié Métiers Associés : Conseiller(ère) territorial(e) socio-éducatif(ve), Directeur(trice) d'établissement d'intervention sociale, Directeur(trice) d'établissement sanitaire et social Secteur(s) professionnel(s) : Fonction publique, Santé - Social - Bien-être Centre(s) d'intérêt : J'ai le sens du contact.

Facebook. Pour une problématisation de la technologie en éducation : propositions théoriques pour un espace pédagogique alternatif de la technologie. 1. Problématique À la base de notre problématique, il y a le désir de réfléchir à la place que pourrait prendre la technologie dans la poursuite des finalités éducatives québécoises (Commission royale d’enquête sur l’enseignement dans la province de Québec, 1963 ; Corbo, 2002) qui ont pour objectif, entre autres, de former des citoyens.

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) a publié plusieurs rapports (1998, 2000, 2001, 2002, 2009) qui permettent de souligner les liens privilégiés qui existeraient entre l’éducation du citoyen et la présence de la technologie dans l’enseignement et l’apprentissage. Cependant, ces rapports mentionnent aussi des dangers liés à la technologie qui pourraient modifier les finalités éducatives. Il y aurait ainsi ambivalence de la technologie : soit elle aide à libérer les potentialités humaines, soit elle enferme dans une culture technicienne normée qui ne peut que difficilement être remise en cause de par la forte influence de certains groupes. 2. 3. 4.

L’ÉCOLE PUBLIQUE GÉNÉRALISTE EST-ELLE EN TRAIN DE VOIR SA VOCATION TRANSFORMÉE ? / IS THE GENERAL PUBLIC SCHOOL ABOUT TO SEE ITS FUTURE CHANGED? | Lessard | McGill Journal of Education / Revue des sciences de l'éducation de McGill. Les enseignants d’histoire et le programme d’Histoire et éducation à la citoyenneté : de la transmission de la mémoire à une citoyenneté « subjective » et ouverte | Érudit | Phronesis v2 n2-3 2013, p. 77-86  Résumé L’actuel programme d’« Histoire et éducation à la citoyenneté » pour le 2e cycle du secondaire, portant sur l’histoire du Québec, a suscité depuis 2006 de nombreux commentaires dans les milieux intellectuels en raison de son contenu. Certains affirment que la transmission des grands événements historiques qui structurent la mémoire collective ou nationale y est inexistante, d’autres soutiennent qu’il doit favoriser le développement des compétences critiques et citoyennes, donc, l’autonomie de l’élève face à la mémoire collective ou nationale.

Quelle position les enseignants du secondaire occupent-ils dans ce débat ? Il est possible de le découvrir par l’entremise de la perception qu’ils se font du programme et de ses trois compétences. Mots clés : Histoire, mémoire collective, citoyenneté, pluriethnicité, compétences Abstract Teachers of history and the history and citizenship education program: From the transmission of a memory to an open and subjective citizenship. L’école québécoise et la « culture scolaire » : développement intégral de l’enfant, développement cognitif de l’élève et contextes éducatifs | Érudit | Phronesis v1 n4 2012, p. 71-83  Introduction Bien des changements ont affecté l’école québécoise au cours des années 1990 mais le plus important consiste sans doute en ce que le ministère de l’Éducation a appelé la réforme du curriculum (MÉQ, 1997a). Cette réforme, entamée en 2000-2001, devait rompre, tant dans ses justifications que dans ses transformations curriculaires, avec la « culture scolaire » des années 1970 et 1980 que le ministère lui-même estime avoir été trop fortement centrée sur le développement de la personnalité et insuffisamment sur le développement cognitif de l’élève et sur la maîtrise des savoirs (MÉQ, 1997a, 9 ; MÉQ, 1997 b, 22).

Or, cette rupture s’est-elle réellement produite ? Et ne peut-il y avoir compatibilité, continuité entre le développement intégral de l’enfant et le développement cognitif de l’élève ? N’y a-t-il pas eu plutôt des résistances ? La « culture scolaire » a-t-elle donc changé des années 1960 aux années 2000 selon les voeux du ministère de l’Éducation de 1997 ? 1. Équité entre les générations - Couper les jambes des petits. Photo : Getty Images Imaginez un bambin québécois de deux ans dont les deux parents sont des analphabètes fonctionnels — ce qui n’est pas si rare, considérant, selon certaines sources, que 49 % des adultes québécois ne savent pas lire adéquatement.

Imaginez-le qui entre à une garderie dans son quartier défavorisé. Ses parents, qui ont une certaine peur des livres, ne lui ont jamais lu quoi que ce soit. On peut donc supposer que son niveau de langage ne soit pas le même que celui d’un autre enfant de son âge. Pour réussir à rattraper son retard par rapport à un enfant de Ville Mont-Royal, par exemple, ce bambin aurait besoin des services d’un orthophoniste… des services que ses parents ne peuvent se permettre de lui offrir. Voilà exactement le genre de services que la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a annoncé qu’elle couperait pour les jeunes qui fréquentent les garderies en milieu familial dans les quartiers défavorisés.

Personne n’en mourra, diront certains. 600492ar.pdf. 01_levasseur.pdf. Corel Office Document - 2021. LeVasseur corr.pdf. Corel Office Document - 2021. Histoire de l'éducation. Films. Enseignement. Méthodes pédagogiques. Qu'est ce qu’une courant pédagogique ? Pédagogies innovantes & alternatives. Cours9le16AvrilCamH14. Continuation de Twitter En quoi consistent les hashtags (symboles “#”) ? Le colloque d'intégration des TIC en éducation au Québec qui a débuté hier (15 avri 2014) hashtag #aquops2014 Et avec l'hashtag #aquops Leur blogue sur Wordpress!

REGARDEZ LEURS WIDGETS! Le hashtag de ce cours Pour y contribuer, vous ajouterez " #ten7023hiv14 " à l'intérieur de votre tweet (Oui, ceci diminue le nombre de caractères possibles.) Les droits d'auteurs afin de partager LÉGALEMENT Présentation de Renée À comprendre : les différentes licences La licence Creative Commons La licence Copyleft: La GNU General Public License (ou GPL) Et si les personnages de ces changements vous intéressent... Votre travail re les licences Perlez tous les liens licences en haut dans un nouveau pearltree Allez dans Google images Cherchez le mot-clé creative commons Sauvegardez une image de creative commons qui vous convient (bouton droit du souris). Intégration des TIC en éducation : quelques sites en éducation incontournables! Qui a eu cette idée folle ?

Dans le cadre d’une nouvelle chronique, le CTREQ aura l’occasion de partager avec vous des entrevues réalisées auprès d’acteurs influents du monde de l’éducation. Ces entretiens, plus qu’enrichissants, seront publiés sur l’InfoCTREQ. En guise de première, le CTREQ a eu le grand plaisir de s’entretenir avec monsieur Antoine Baby, chercheur émérite de l’Université Laval et membre honoraire du CTREQ, pour discuter de sa plus récente publication : Qui a eu cette idée folle ? – Essais sur l’éducation scolaire, publiée aux Presses de l’Université du Québec et préfacée par monsieur Guy Rocher. C’est à la suite de l’effet boule de neige qu’ont créé plusieurs ateliers tenus en milieu scolaire par M. Baby sur les aspects sociaux de l’éducation que l’idée de ce livre a vu le jour. Monsieur Christian Payeur, alors directeur du Service de l’action professionnelle et sociale à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), suggéra à l’auteur de publier plus de 20 ans de travaux avec la CSQ.

Très bien ! Sociétés et territoires. L'application Web de la ligne du temps. Le Profil TIC de l’enseignant, une nouvelle compétence « transversale »? Les références bibliographiques, tout simplement. La société des savoirs. 15 — Libres conseils. Controverses scientifiques, controverses philosophiques. APPRENDRE L'HISTOIRE DANS UNE SOCIÉTÉ DÉMOCRATIQUE | Martineau | McGill Journal of Education / Revue des sciences de l'éducation de McGill. Evolutionism is dead ! Long live Evolutionism. New paths of the coloniality of knowledge and reason. Portail:Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement. REL-AF - WikiEducator.