background preloader

ELECTIONS 2017

Facebook Twitter

Bloom Association - Macron, l'écologie et la solidarité : une chronologie - Bloom Association. 30 août 2018 Bilan chronologique des actions du gouvernement Macron Ci-dessous, nous dressons une liste non exhaustive de faits à savoir ou à retenir pour se rappeler et juger l’action du gouvernement Macron en matière de transition écologique et solidaire. Le champ dépasse le seul périmètre de l’écologie car les logiques de silo sont inadaptées pour penser une transition globale de notre économie vers un modèle de société plus juste et durable.

Les citoyens sont invités à nous aider à compléter cette liste qui doit nous servir de mémoire collective. Avant l’élection présidentielle de 2017 Avril 2015 : Emmanuel Macron donne son accord pour l’extraction de sables dans la Baie de Lannion Le ministre de l’économie permet à la Compagnie armoricaine de navigation d’extraire du sable coquillier dans la baie de Lannion bien que la zone se trouve à proximité d’un espace protégé Natura 2000. 30 août 2016 : Macron quitte le gouvernement Hollande pour se consacrer à « En Marche » La liste se poursuit. "Nicolas, merci d’avoir enfin craqué" Cher Nicolas, Merci de t'être libéré, et de nous avoir libérés par la même occasion, d'un mensonge indigne de toi et des Français. Cela fait plus d'un an que nous assistons avec désarroi, impuissance et inquiétude, à la mise en scène d'une politique qui tente de masquer, derrière des discours, sa vraie nature libérale et hypercapitaliste, profondément incompatible avec les décisions de long terme qu'impose l'impératif de survie de la biosphère.

Ces discours n'ont pas un seul instant dupé les experts, qu'il s'agisse des scientifiques ou des associations luttant contre la destruction des normes sociales, humanitaires, climatiques ou environnementales… Emmanuel Macron se prend peut-être pour Jupiter mais il n'est pas sorti de sa cuisse ! Il avait d'ailleurs déjà imprimé sa marque lors de son passage au ministère de l'économie dans le gouvernement Hollande : avec Macron, les lobbies ont changé d'ère. Cela ne nous a pas aidés non plus. Tu n'avais pas de "troupes" derrière toi, dis-tu. "Je ne veux plus me mentir" : Nicolas Hulot quitte le gouvernement. Bernard Friot : « Si Macron gagne son pari de la réforme de la SNCF, il faut se faire du souci pour le reste »

Bernard Friot est un sociologue et économiste, professeur émérite à l’université Paris X-Nanterre. Il a écrit de nombreux ouvrages sur la Sécurité sociale et le salariat. Son dernier livre, paru en 2017 aux éditions La Dispute, s’intitule : Vaincre Macron. Bernard Friot. Reporterre — Pourquoi le gouvernement se focalise-t-il autant sur le statut des cheminots ? Bernard Friot — Depuis la fin des années 1980, la seconde gauche emmenée par Michel Rocard a lancé une offensive absolument déterminée contre le salaire à la « qualification personnelle », autrement dit contre le statut des fonctionnaires ou de certains salariés comme les cheminots. Cette contre-révolution se prolonge jusqu’à aujourd’hui, Emmanuel Macron étant un parfait « baby Rocard ».

Ce salaire à la qualification personnelle est pourtant la conquête sociale majeure du XXe siècle face au capital ! Tout au long du XXe siècle, le combat des mouvements sociaux a été d’imposer au capital d’employer les travailleurs. Effectivement. Perturbateurs endocriniens : Hulot signe l'accord au service des lobbies de l'industrie. Nicolas Hulot, "figure écologiste" a salué comme "une avancée considérable" l’adoption, le 28 juin 2017, par les représentants des Etats membres de la définition réglementaire proposée par la commission européenne depuis 2013 pour les perturbateurs endocriniens (PE), ces substances chimiques présentes dans l’environnement et l’alimentation, qui interfèrent avec l’action des hormones.

On les retrouve dans beaucoup d’objets du quotidien : plastiques, cosmétiques, jouets, alimentation, pesticides... Selon de nombreuses études, ils contribuent à l’augmentation de nombreuses maladies comme les cancers, l’infertilité, le diabète ou encore de problèmes de comportement chez les enfants (trouble de l’attention, hyperactivité et même autisme)... L’adoption de cette définition réglementaire met fin au blocage. Ce vote révèle bien que l’écologie prônée par Hulot n’est en rien opposée au néo-libéralisme défendu par Macron. Jacques Morel : « Le nouveau chef d’état-major défendait les auteurs du génocide rwandais » | L'Humanité. Emmanuel Macron a désigné François Lecointre nouveau chef d’état-major des armées. Quel a été son rôle dans l’opération Turquoise au Rwanda, en 1994, lors du génocide des Tutsis ? Jacques Morel Il était capitaine d’infanterie de marine.

François Lecointre était affecté au groupement Nord Turquoise, où il était responsable du secteur de la commune de Gisovu. Responsable des troupes, il collaborait avec le directeur de l’usine à thé, Alfred Musema, un des organisateurs du génocide dans la région de Bisesero. Nous en avons des preuves. Au moment de son procès au Tribunal pénal international pour le Rwanda (Tpir), où il a été condamné à perpétuité pour génocide, une pièce à conviction déposée par sa défense est une lettre du capitaine Lecointre adressée à Musema. Dans cette missive datée du 18 juillet 1994, il l’informe qu’il va changer de secteur et qu’il laisse la région à un subordonné. Pendant sa campagne, Emmanuel Macron s’était engagé à « réconcilier les mémoires ». Démission de M de Villiers, la déconstruction des Etats se poursuit… Liliane Held-Khawam + Mise-à-jour – Le blog de Liliane Held-Khawam.

Le chef d’état-major de l’armée française a démissionné ce matin. Ce retrait fait suite à une semaine de tension au plus haut niveau de l’Etat français, représenté par le président Emmanuel Macron. En cause, la coupe sévère du budget de l’armée concoctée par le nouveau gouvernement. Tout ceci a fait dire à M de Villiers: «Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays. Par conséquent, j’ai pris mes responsabilités en présentant, ce jour, ma démission au Président de la République, qui l’a acceptée», écrit le général. Au-delà donc des évènements (que vous pouvez lire ci-dessous), cette défection représente pour nous, une nouvelle étape franchie dans la déconstruction des Etats de droit dans lesquels s’inscrit, dans le marbre, la chose publique.

Liliane Held-Khawam Mise-à-jour: WordPress: Quand le Financial Times fait le jeu de la France Insoumise. On sait, au moins depuis les Lettres persanes, combien le regard extérieur est précieux pour comprendre ce que nous vivons. Cette fois, il ne s'agit pas de Montesquieu qui fait parler Usbek et Rica, mais du Financial Times qui fait parler Édouard Philippe. Dans les pages saumon du quotidien britannique, le Premier ministre évoque sa stratégie économique. Les citations d'Edouard Philippe complètent une analyse fort instructive du Financial Times, « FT » pour les intimes.

Instructive, car brute, claire, dénuée des éléments de langage traditionnels. Trois raisons à cela : -D'abord, le style de la presse anglo-saxonne (en tout cas celle-ci) : précis, net, sans adjectif superflu. -Ensuite, la volonté d'Edouard Philippe de s'adresser aux décideurs économiques internationaux. -Enfin, le Financial Times se tient bien loin des postures et des péripéties internes à la politique française, et va droit au fond des décisions.

Qu'est ce que cela donne ? Une devinette pour finir. Frédéric Says. Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli. Journaliste engagé pour l’écologie, Fabrice Nicolino est chroniqueur à La Croix et à Charlie Hebdo, où il a été blessé dans l’attentat du 7 janvier 2015. Il s’exprime aussi sur son blog, Planète sans visa, et a publié Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture. Cette tribune est publiée simultanément dans le numéro de Charlie Hebdo du mercredi 24 mai. Fabrice Nicolino. La nomination de Hulot à « la Transition écologique » n’est hélas pas une blague à la Charlie. Le gouvernement Philippe est pourri jusqu’à la gueule de lobbyistes forcenés, qui du nucléaire, qui des exportations d’armes, qui du business « français ». La cause est dans la structure d’un système global Hulot ne fera rien qui ne se puisse faire dans un gouvernement pareil, mais en excellent communicant qu’il est, le fera savoir d’une manière telle qu’elle désarmera la frange de l’opinion la plus crédule.

Hulot va vite tomber sur des os qu’il ne pourra digérer. Pourquoi tout cela ? Nicolas Hulot au cœur de révélations embarrassantes du Canard Enchaîné. Le Canard Enchaîné révèle mercredi 5 juillet que Nicolas Hulot a profité de larges rémunérations au sein de sa fondation et de son entreprise. Selon les informations du Canard Enchaîné, la Fondation Nicolas Hulot (rebaptisée « Fondation pour la nature et l’homme » depuis qu’il a passé la main à Audrey Pulvar) a reçu des gros chèques depuis plusieurs années, notamment : EDF a versé 460.000 euros à la fondation jusqu’en 2012 – et 100.000 depuis.

Veolia a versé 200.000 euros par an à la fondation de 2012 à 2017, et siège à son conseil d’administration. De quoi alimenter les soupçons de conflits d’intérêt : « Tout sera déclaré à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, c’est elle qui appréciera s’il y a conflit d’intérêts », répond Nicolas Hulot au journal satirique. « La marque appartient à TF1, mais la chaîne a cédé la licence à une dizaine de grands défenseurs de la nature, tels L’Oréal ou l’opticien Atoll », précise Le Canard Enchaîné. Source : Europe 1. “Le Parlement est à la botte de Macron qui va mettre en place la purge sociale exigée par l’UE”: entretien avec Frédéric Farah.

Députés et sénateurs sont acquis à la politique que souhaite mener Emmanuel Macron. Pendant cinq ans, Macron aura les mains libres pour « réformer » l’économie française, « libérer les énergies » et « mettre fin aux entraves » qui bloquent la société. Derrière cette novlangue technocratique fourre-tout, on trouve un projet néolibéral cohérent, mûrement pensé et réfléchi. Il s’agit pour Emmanuel Macron d’appliquer en France les réformes que l’Union Européenne et les grandes puissances économiques réclament depuis des années, et que les gouvernements successifs ont eu du mal à mettre en oeuvre du fait de la forte mobilisation du peuple français.

C’est l’analyse que propose Frédéric Farah, économiste, auteur d’Europe, la grande liquidation démocratique, paru en février 2017. « Le Parlement est à la botte. Macron possède tous les pouvoirs. LVSL – Avec l’UE, nous assistons à l’émergence de gouvernements dits “techniques” ou “des experts”. Frédéric Farah – Bien sûr. Prenons un exemple. Comment « En Marche » veut duper les citoyen•ne•s | Le Bon Sens. C’est une phrase passée presque inaperçue, au fin fond d’un article de Libération, qui en dit long sur la manière dont le parti d’Emmanuel Macron conçoit la démocratie. Elle a été repérée par les Économistes atterrées, qui l’ont signalé dans un tweet. Un « candidat [En Marche] en ballotage très favorable près de Paris », probablement élu député depuis, expliquait : « Il faudra trouver un moyen de scénariser une pluralité de tendances entre nous [à l’Assemblée nationale] pour qu’il y ait un semblant de débat » Et il ajoutait, lucide : « Il ne faudrait pas que le seul débouché pour les idées soit la rue. » Une stratégie qui, si elle n’est pas assumée pleinement publiquement (et on comprend pourquoi !)

« Vous allez avoir des gens qui vont débattre [au sein d’En Marche] qui ne seront pas toujours d’accord… » En Marche se prépare donc clairement à duper les citoyen•ne•s en feignant des divisions au sein de la majorité pour qu’il y ait – ce sont leurs mots – un « semblant de débat ». La démocratie trahie par… les manipulations électorales (Le Monde diplomatique, février 1978) Pour avoir voulu concentrer les votes des Français résidant à l’étranger dans quelques circonscriptions où les positions de la majorité paraissent menacées, le gouvernement a opportunément attiré l’attention sur les manipulations du suffrage universel à des fins partisanes.

Mais, si scandaleuse soit-elle, cette manœuvre n’est pas, tant s’en faut, la plus choquante. Par une longue accoutumance, la plupart des citoyens en sont arrivés à considérer avec une cynique indulgence, ou avec une amère résignation, les pratiques antidémocratiques qui faussent plus ou moins gravement l’expression de la souveraineté populaire. A terme, cette attitude porte en elle le dépérissement des libertés que l’on prétend défendre. La dénonciation de ces trucages et manipulations n’est pas exempte de risques. Plusieurs causes contribuent à ce profond malaise annonciateur d’une crise dont on paraît sous estimer la gravité. Pourquoi le raz de marée LREM ressemble moins à la construction d’une majorité politique qu’à une majorité sociologique d’électeurs partageant les mêmes intérêts socio-économiques.

Atlantico : En quoi le succès de LREM est il le plus le fruit d'une réussite "sociologique"; la formation d'un bloc sociologique constitué sur la base d'une volonté "d'ouverture" de l'économie, sur des personnes parfois qualifiées de "gagnants" de la mondialisation, plutôt que sur le succès d'un projet politique ? Raul-Magni Berton : Une économie ouverte est bien un projet politique. Ceci dit, vous avez raison, derrière les opinions politiques il y a des intérêts et des situations particulières. Une économie ouverte produit généralement plus de croissance, mais aussi plus de turbulences, et réduit la marge de manœuvre pour contrôler politiquement son destin. Ce n'est donc pas un hasard, que électorat de Macron et de LREM est celui qui est le plus sécurisé, où la part des cadres est la plus importante. De manière générale, les électeurs de LREM sont en moyenne plus riches, plus stables et en meilleure santé. De l'autre coté, il y a les jeunes, non diplômées ou ouvriers.

Je m'abonne. Giorgio Agamben : « De l’Etat de droit à l’Etat de sécurité » Pour le philosophe italien, l’état d’urgence n’est pas un bouclier qui protège la démocratie. Il a, au contraire, selon lui, toujours accompagné les dictatures. Pour le philosophe italien Giorgio Agamben, l’état d’urgence n’est pas un bouclier qui protège la démocratie. Il a, au contraire, selon lui, toujours accompagné les dictatures. On ne comprend pas l’enjeu véritable de la prolongation de l’état d’urgence [jusqu’à la fin février] en France, si on ne le situe pas dans le contexte d’une transformation radicale du modèle étatique qui nous est familier.

Il faut avant tout démentir le propos des femmes et hommes politiques irresponsables, selon lesquels l’état d’urgence serait un bouclier pour la démocratie. Les historiens savent parfaitement que c’est le contraire qui est vrai. L’état d’urgence est justement le dispositif par lequel les pouvoirs totalitaires se sont installés en Europe. Lire aussi Faut-il constitutionnaliser l’état d’urgence ? Entretenir la peur Aucun sens juridique. «Macron Leaks»: les secrets d'une levée de fonds hors norme. Moralisation de la vie politique : une petite révolution se prépare. "Il y a des années que je me bats avec l'idée que cette loi, nous devons l'écrire. " François Bayrou a confirmé, lors de sa prise de fonction au ministère de la Justice, que la "loi de moralisation de la vie politique" serait l'acte fondateur du quinquennat.

Le Garde des Sceaux avait fait de cette loi une des conditions de son "alliance" avec Emmanuel Macron : "Tout le monde sait ici que c'est une loi qui me tient particulièrement à coeur", a-t-il ajouté mercredi. Le projet sera sur la table du Conseil des ministres "avant les élections législatives". "Dès lundi je recevrai les associations anticorruption Anticor et Transparency International", a indiqué le ministre. "Mon intention est de proposer un texte clair, lisible, qui changera de manière déterminante les situations qui font naître des soupçons.

Qu'a promis Emmanuel Macron ? Emmanuel Macron a fixé le cap lorsqu'il a dévoilé son programme présidentiel, le 2 mars dernier. Merci, votre inscription a bien été prise en compte. "Un succès de Macron est plus important pour l'Europe que pour la France" Robert Badinter sur Emmanuel Macron : la justice "ne semble pas l’intéresser" Ecologie, agriculture et transports : qui sont les nouveaux ministres ? Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et (...) - Observatoire du nucléaire. Les petits arrangements de la nouvelle présidente de la Haute autorité de santé. Gouvernement Philippe : Nicolas Hulot, la prise de guerre de Macron.

Gouvernement : qui est françoise nyssen, la ministre de la culture. Gouvernement : agnès buzyn, une médecin devenue ministre de la santé. Un lobbyiste à la tête du gouvernement. Sur l’égalité femmes/hommes, Édouard Philippe a tout à prouver | Les Nouvelles NEWS. "Un signal exécrable" : la nomination d’Edouard Philippe au poste de Premier ministre inquiète les défenseurs de l'environnement. Neuf choses que vous ignorez (peut-être) sur Edouard Philippe, le nouveau Premier ministre. Varoufakis combattra la politique de « dérégulation et d’austérité » prônée par Macron. Brigitte, la "part non négociable" d'Emmanuel Macron. Macron veut changer le mix énergétique dans le long terme-EDF.

Macron, le président du vieux monde. Et maintenant ? Liste des soutiens d'Emmanuel Macron, le candidat du Parti de la presse et de l'argent (PPA) -- Ruptures (mensuel) 2017, LE COUP D’ÉTAT – networkpointzero. Mobiliser le savoir-faire français dans le numérique et le virtuel au service de l'intérêt général. Mais au fait... Qui est vraiment Emmanuel Macron ? EN DIRECT - Université populaire sur la question européenne. Table des matières de « L'Avenir En Commun » Programme Emmanuel Macron. Benoît Hamon : l’ennemi autorisé du capital – Le Comptoir. Présidentielle : comment Macron dépense l'argent qu'il n'a pas (encore) De nouvelles infos compromettantes sur Macron que la presse vous cache. Macron : technique d’un coup d’État - Vu du Droit. « Voter ne sert à rien » : les abstentionnistes expliquent leur choix. Le programme d'un abstentionniste (Raoul Vaneigem)

Prix 2016 du menteur en politique : les vainqueurs sont... - Thomas Guénolé. Note au Premier ministre : que se passera-t-il si Marine Le Pen remporte l'élection présidentielle. Pourquoi je ne voterai plus socialiste. Liste des participants à la conférence du groupe Bilderberg 2015. Loi Macron : ce projet de société n’est pas le nôtre. Manuel Valls annonce plusieurs années d'efforts pour redresser l'économie. Sarkozy, par Ignacio Ramonet (Le Monde diplomatique, octobre 2007) Réforme territoriale: les citoyens perdent le droit de dire "non" Article offert : Marine Le Pen décroche les millions russes. François Fillon: "Il ne faut pas ruser avec les Français"