background preloader

Parthénope

Facebook Twitter

Les couleurs du Moyen-Âge<br/>par Michel Pastoureau. Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Arts & éducation>Conférences en ligne>Initiation à l'histoire des arts>Les couleurs du Moyen Age Les couleurs du Moyen-Âgepar Michel Pastoureau Conférences en ligne L’historien des représentations Michel Pastoureau nous entraîne dans une exploration des couleurs au Moyen Âge.

Les couleurs du Moyen-Âge<br/>par Michel Pastoureau

Les Grandes Grandes Vacances. Été 1939, Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, deux petits parisiens, passent un weekend en Normandie chez leurs grands-parents.

Les Grandes Grandes Vacances

La France entre en guerre et décision est prise de les tenir éloignés de Paris, le temps de « voir venir ». Ce séjour qui devait durer quelques semaines s’étendra sur les cinq années de la guerre, se transformant en « grandes grandes vacances »… Réfugiés dans un monde rural qui leur est totalement étranger, Ernest et Colette vont s’ouvrir à une nouvelle vie grâce à la bande d’enfants du village, au travail à la ferme, à la découverte de la nature et des animaux. Mais ils seront également confrontés à l’occupation allemande, aux réquisitions, aux privations, à la perte d’être chers, au patriotisme. Visites virtuelles de sites archéologiques. Sur la route... des supermarchés en Auvergne - Ailleurs.

Les représentants de la grande distribution l’ont tous appris à leurs dépens.

Sur la route... des supermarchés en Auvergne - Ailleurs

Aucun super ou hypermarché ne s’installera à Puy-Guillaume, et c’est tout. La maire Nadine Chabrier a hérité de la détermination de son prédécesseur Michel Charasse ; de fait, Puy-Guillaume, à peine 3000 habitants, a préservé une quarantaine de petits commerces spécialisés dans l’alimentation et l’habillement.

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Sarrasins. Nos ancêtres sarrasins webdocumentaire.

Sarrasins

Sans titre. 16 : Pistes & débats : Les prémisses d’une restauration ? L’histoire enseignée saisie par le politique. Le 27 août 2011, Le Figaro Magazine titre « Ce que nos enfants n’apprennent plus au collège », enquêtant sur un « scandale pédagogique et culturel ».

16 : Pistes & débats : Les prémisses d’une restauration ? L’histoire enseignée saisie par le politique

Au cœur de la démonstration, l’affirmation implicite d’un abandon du roman national par l’Éducation nationale, ce même roman national que la Maison de l’histoire de France voulue par le président de la République devrait exposer ; ce malgré les polémiques, ce malgré un débat scientifique et syndical d’autant plus houleux qu’il implique la question des Archives de France . De quel de Gaulle les élèves ont-ils besoin ? Ou comment le mythe (voire l’hagiographie) empêche la construction du raisonnement historique. Rédacteur : Roland Tissot, enseignant de collège à Cormeilles-en-Parisis (95), mai 2011.

De quel de Gaulle les élèves ont-ils besoin ? Ou comment le mythe (voire l’hagiographie) empêche la construction du raisonnement historique

Annexe 1 : CdG dans le primaire et dans le secondaire Annexe 2 : CdG dans l’historiographie « à portée de main » De Gaulle, sa figure, son action, sa mémoire, sont largement étudiés dans le système scolaire français (voir annexe 1). Penser le corps après l'histoire du corps : vidéos - CMDR - Corps : Méthodes, Discours, Représentations. L’histoire par le bas contre le récit national ? (d’une configuration des années 68 et de sa déliaison) Dans ma salle de classe, quelle géographie ! Dans ma salle de classe, quelle géographie !

Dans ma salle de classe, quelle géographie !

Représenter l’espace de la classe Dossier proposé à l’occasion de l’exposition Change ta classe ! (14 février / 18 mars 2013, Cité de l’architecture & du Patrimoine, Paris) qui présente les travaux de neuf classes marocaines, tunisiennes et béninoises « dont l’objectif est d’une part de transformer la classe en espace de création et d’autre part de sortir de la typologie des lieux scolaires en proposant un réel espace de qualité : pour la lecture, l’écriture, les arts plastiques… ». Comprendre la crise et la dette. Le temps, l’espace, le passé, le présent : quelle combinatoire pour quel enseignement ? Auteur : Vincent Capdepuy Introduction La réforme et la contreréforme de l’enseignement de l’histoire-géo en série scientifique au lycée ont suscité de nombreuses protestations, quoique pas toujours médiatisées ni très convergentes, et ont abouti à une mesure régressive autant sur le plan des horaires que sur celui des programmes.

Le temps, l’espace, le passé, le présent : quelle combinatoire pour quel enseignement ?

Dont acte. Il est cependant un point particulier éclipsé par le débat général : pendant deux années scolaires, de la rentrée 2012 au bac 2014, aura été brièvement expérimenté un enseignement optionnel à la teneur inédite fusionnant histoire et géographie. Un an d’expérimentation et une mort annoncée ne suffisent évidemment pas pour dresser un quelconque bilan. Enseignants du primaire : faut-il donc encore désobéir ? En 2008, il y a eu des enseignants qui ont désobéi, car, sous Sarkozy, ils ont été pris dans des injonctions contradictoires et dépossédés de leur travail.

Enseignants du primaire : faut-il donc encore désobéir ?

Bien que la « refondation » entreprise par Vincent Peillon revienne sur presque tous les reculs des cinq dernières années, ce sentiment de « dépossession » n'a pas disparu, pas plus que la culture managériale au sein des cadres de l’Éducation nationale. Alors, faut-il donc encore désobéir ? Cap Infos primaire - Ça sert à quoi la géo ? Journée d'études du CVUH - "Histoire et médias" en ligne. L'enseignement du fait colonial conférence deCock.

Les récentes réformes de l’enseignement de l’histoire : logiques politiques et empêchements professionnels à l’ oeuvre. Rédactrice : Laurence De Cock : Parce qu’ils sont liés aux missions imputées à l’Institution scolaire, les curricula ne répondent pas aux mêmes problématiques que les disciplines académiques et ne soulèvent pas les mêmes enjeux.

Les récentes réformes de l’enseignement de l’histoire : logiques politiques et empêchements professionnels à l’ oeuvre

Il y a bel et bien une « fabrique scolaire » des savoirs[1] qui leur confère un sens et des finalités inhérentes aux fonctions assignées à l’Ecole elle-même. Les questions de leur élaboration (Qui ? Quand ? Communiqué de la SER après l’émission de France 3 “Robespierre, bourreau de la Vendée?” Par le communiqué suivant, la Société des études robespierristes condamne l’entreprise de désinformation historique menée dans le cadre de l’émission « L’ombre d’un doute », diffusée le 7 mars dernier sur France 3 et titrée « Robespierre : bourreau de la Vendée ? ». Comme dans ses précédentes émissions, Franck Ferrand entend mettre en valeur des thèses « iconoclastes » qui contredisent une histoire officielle, élaborée par des universitaires supposés « corporatistes » et soucieux de perpétuer les vieux mythes du roman national républicain.

"L’histoire est une matière d’endoctrinement" Le 27 août, Le Figaro Magazine faisait sa Une sur "Cette histoire de France qu’on n’enseigne plus à nos enfants". Quitte à multiplier les contre-vérités, la rédaction du magazine mettait en scène la nostalgie des classes d’histoire "à l’ancienne" et le scandale de la disparition des grands chefs ayant fait la gloire de la France éternelle.

Réagissant à ce dossier polémique, Olivier Lévy-Dumoulin, professeur à l’Université de Caen et spécialiste de l’historiographie contemporaine, revient sur les enjeux pédagogiques, idéologiques, politiques et identitaires de l’histoire et de son enseignement. Nonfiction.fr - Le dossier publié par Le Figaro Magazine nous apprend que "C’est l’histoire de France qu’on assassine" : est-ce bien la première fois qu’elle meurt – ou qu’elle est censée mourir ? O. Lévy-Dumoulin - Il y avait déjà eu une première attaque au début du premier septennat de Mitterrand.

O. O. Highlighting the best London maps. Odysseus' Journey. A story map.