background preloader

Évaluation de la formation

Facebook Twitter

Dossier d'actualité – L'évaluation au coeur des apprentissages – novembre 2008. Par Laure Endrizzi et Olivier Rey Le traitement scolaire des connaissances apparaît généralement inséparable des procédures de contrôle de ces connaissances ; les examens et les différentes formes d'évaluation tiennent donc une place centrale dans les dispositifs éducatifs, que ce soit pour attester d'une formation (évaluation certificative), vérifier si des savoirs et compétences sont acquis (évaluation sommative), apprécier le niveau atteint et les potentialités à poursuivre dans telle ou telle voie (évaluation pronostique), jauger du niveau atteint par une classe d'âge ou une population scolaire (évaluation diagnostique), etc.

Dossier d'actualité – L'évaluation au coeur des apprentissages – novembre 2008

Toutes ces évaluations sont importantes et parfois omniprésentes dans le fonctionnement des systèmes éducatifs. Elles induisent le problème de la place de la notation et celui de la façon dont elles pèsent sur le pilotage des programmes et du curriculum. Avertissements au lecteur : D'une évaluation à l'autre De quelle évaluation parle-t-on ? Malgré cela, P. Evaluation de la formation : où en est-on ? C-Campus a participé, par vidéo interposée, à la dernière matinée de l’AFREF qui a eu lieu jeudi 21 avril dernier.

Evaluation de la formation : où en est-on ?

Voici résumé les réponses de Marc Dennery, Directeur associé de C-Campus, aux questions posées par Philippe Joffre du Cabinet Paradoxes. Quel bilan faites-vous des pratiques d’évaluation en entreprise ? Le bilan n’est franchement pas brillant. Les entreprises évaluent assez bien le niveau 1 de Kirkpatrick avec les fiches d’évaluation à chaud. Pour les niveaux supérieurs, cela reste encore assez embryonnaire.

A la décharge des entreprises et des organismes de formation, ils ont eu d’autres préoccupations ces deux ou trois dernières années. Performance en formation H de Navacelle. Identifier les objectifs de l'évaluation pour choisir le protocole d'évaluation des connaissances le plus adapté. Comme nous vous l’avions promis lors de notre dernier article « Tour d’horizon des pratiques d’évaluation des connaissances », nous revenons avec un nouveau billet qui a pour objectif de vous aider à bien préparer votre évaluation des connaissances.

Identifier les objectifs de l'évaluation pour choisir le protocole d'évaluation des connaissances le plus adapté

La première étape, indispensable à la bonne réalisation de l’évaluation, consiste à identifier la finalité de cette dernière. Car, en effet, qu’il s’agisse du choix du type d’évaluation, de la communication qui se fera autour, du contenu du questionnaire ou encore de la restitution des résultats, toutes ces étapes seront exécutées différemment en fonction de l’objectif visé. Comme cela a été dit précédemment, l’objectif final aura un impact sur le choix du type d’évaluation des connaissances (avant/après, évaluation formative ou non…). Nous pouvons classer les objectifs en deux catégories, selon que l’évaluation est en lien ou non avec une action de formation. Voici quelques bonnes pratiques pour chaque. 1. 2. Clarins démontre l’impact du e-lea... Construire et piloter l'évaluation de la formation - saison 1. Geoffroy de Lestrange (Cornerstone, EMEA Product Marketing Manager) : Il est indispensable d’évaluer la formation, mais pour être plus précis il est surtout inévitable de vouloir en évaluer l’impact business, quel qu’il soit.

Construire et piloter l'évaluation de la formation - saison 1

En effet, une formation peut avoir plusieurs types de bénéfices : impact sur les compétences de l’apprenant, dont on mesurera la progression, sur sa motivation (la formation étant à la fois une fin (récompense) et un moyen (efficacité)), sur le travail d’équipe, avec une meilleure collaboration et la disparition progressive des “silos”, sur l’ensemble de l’entreprise, enfin, en cas de formation générale (baisse du risque de conformité par exemple).

La maturité des entreprises est très variable. Tout le monde veut s’assurer que la formation a été utile, mais on se limite souvent au 1er niveau Kirkpatrick avec un questionnaire d’évaluation du présentiel. Laurent Balagué (Formetris, Président) : Évaluer la formation est en effet devenu prioritaire. Tour d’horizon des pratiques d’évaluation des connaissances. Les quelques années passées au contact des clients à les accompagner dans le déploiement de la solution Formaeva m’ont permis d’observer les différentes pratiques en matière de questionnaires d’évaluation des connaissances ou autrement appelés “quiz” (avec un seul “z” pour les francophones :)).

Tour d’horizon des pratiques d’évaluation des connaissances

Il y a une multitude de raisons pour lesquelles nos clients décident de mettre en place ce type d’évaluation. Principalement utilisées pour diagnostiquer les besoins de formation ou valider l’acquisition de connaissances post-formation, on constate que ces évaluations sont rarement utilisées à des fins “formatives”. Trop souvent perçues par les participants comme des examens visant à sanctionner leur méconnaissance de tel ou tel sujet, ces évaluations ont plutôt mauvaise réputation auprès des principaux intéressés alors que, utilisées à bon escient et bien préparées, ces évaluations sont une mine d’or pour toute personne souhaitant piloter et améliorer en continu l’efficacité de ses formations.