background preloader

Mémoire

Facebook Twitter

UnPlag. L’outil ultime contre le plagiat et le copier-coller – Les Outils Tice. Article mis à jour le 6 janvier 2017 par Fidel Navamuel UnPlag est un outil d’une redoutable efficacité pour détecter le plagiat et le copier-coller dans les écrits professionnels ou encore les devoirs et autres mémoires de vos étudiants. Plusieurs services répondant à ce besoin grandissant sont apparus ces dernières années. J’en présentais ici même plusieurs d’entre eux il y a quelque temps de cela. UnPlag se distingue par sa finesse d’analyse et de détection mais aussi et peut-être surtout par une interface utilisateur particulièrement facile à prendre en main.

UnPlag ne nécessite aucune installation sur votre ordinateur, vous pouvez l’utiliser immédiatement après votre inscription. La plateforme permet de faire une recherche en temps réel en fouillant le web et notamment les immenses index actualisés de Yahoo et de Bing. UnPlag travaille vite et bien et vous renvoie un rapport de similarités en un temps record. L’analyse est très fine. D’autres fonctions sont assez pratiques. Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres. Depuis un an, le petit livre de M. Serres, Petite poucette[1], fait partie des essais les plus vendus en librairie et les plus relayés dans les medias, où son auteur est très régulièrement invité. Dans cet opuscule, issu d’un discours prononcé à l’Académie française, Serres porte un regard résolument optimiste sur le monde numérique et sur les nouvelles générations qui le portent – les petit(e)s poucet(te)s du titre -, promises selon l’auteur à une libération sans précédent, cognitive et politique, grâce aux vertus d’un monde numérisé et librement connecté.

M. Serres commence par souligner l’ampleur des multiples transformations de ces dernières décennies. De cette mutation civilisationnelle serait né ou en train de naître un nouvel humain, « petite poucette », individu enfin libre et pleinement lui-même, dégagé de tout un ensemble de fardeaux et de servitudes issus du passé, grâce aux vertus des technologies numériques. Petite Poucette tient-elle vraiment sa tête entre ses mains ?

PDF : PETITE POUCETTE par Michel Serres, de l&r... 12 technologies qui vont changer le monde (et tuer des emplois) L’institut de conseil McKinsey a publié un rapport en mai intitulé « Technologies de rupture : des avancées qui changeront la vie, le commerce et l’économie mondiale ». Dans ce document de 180 pages, douze innovations sont listées, toutes capables de modifier le monde à l’horizon 2025. Une technologie dite « de rupture » a une particularité : comme l’indique son nom, elle rompt avec le marché existant – qu’elle altère ou détruit – et modifie le paysage économique en profondeur. Les exemples ne manquent pas dans l’histoire récente : les moteurs ont rendu la force animale obsolète, le téléphone a signé la mort du télégramme, la photographie numérique a enterré l’argentique...

Impact économique et capacité de rupture Les années 2000 ont aussi eu leur lot de ruptures technologiques « en devenir » avec par exemple le téléchargement face à l’achat de formats physiques, le livre numérique, l’e-commerce... Une création de richesse astronomique Et les emplois dans tout ça ? Les conditions optimales d'une intégration réussie des TIC en classe. Sur le site PhiloTR, site du département de philosophie du Cégep de Trois-Rivières au Québec, on trouve un passionnant article qui reprend le texte intégral d'une étude publiée en juin 2011 par Guy Béliveau, lui-même enseignant dans ce département. L'étude de G. Béliveau consiste en une analyse des recherches menées principalement au Québec sur l'impact des TICE au collégial, avec des références à des recherches françaises et américaines.

Pas de relation causale entre usage des TICE et résultats des élèves Dès les années 2000 en effet, la fédération des Cégeps du Québec entendait mesurer l'impact des TICE sur les résultats des étudiants. Les observations et enquêtes minutieuses se sont donc succédées pendant plusieurs années, aboutissant dès 2004 à la conclusion suivante : il n'y a pas de relation de cause à effet entre l'utilisation des TICE et la hausse des résultats scolaires. Faudrait-il alors remiser tous les équipements au placard ? Dans son texte, G. Sociologie de l'expertise de l'intervention sociale. Untitled. Microsoft Word - Support Chapitre 3.doc - Support_Chapitre_3.pdf.

1. Encyclopédies, dictionnaires — Enseigner avec le numérique. Sur éduscol Glossaire : e-formation Certaines définitions proviennent : - d’institutions comme le Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, la Commission européenne, etc. - d’organismes comme l’AFNOR (Association Française de NORmalisation) ou d’associations comme le FFFOD (Forum Français de la Formation Ouverte et à Distance), Algora. D’autres sont extraites de dictionnaires ou glossaires déjà constitués. Le choix des termes est forcément arbitraire mais il est, bien sûr, évolutif et ouvert.

Les définitions déjà normalisées sont indiquées. Sur quelques points précisLes dossiers d'éduscol liés à l'e-formation explicitent des notions et donnent un certain nombre de définitions utiles. Diffusion pour baladeur, baladodiffusion, podcasting... dans l'enseignementFaut-il dire : diffusion pour baladeur ? Visioconférence dans l'enseignement scolaire Notion de visioconférence. Indexation de ressources, métadonnées, normes et standards Archive ouverte. Sur d'autres sites. “Comment développer et transmettre une culture numérique ?”

Par Anne Delannoy Le mois dernier, le journal “Libération” faisait un “état des lieux de l’enseignement supérieur” avec une trentaine d’experts invités à débattre sur la connaissance et la formation. Un numéro passionnant de l’émission Place de la Toile sur France Culture y a été enregistré. Diffusée dimanche 2 décembre, cette émission a ouvert la porte à des questions d’actualité : Comment définir les traits saillants d’une culture numérique ?

Comment la transmettre et dans quels cadres ? Quels rapports entre éducation et innovation ? Autant de questionnements qui nous passionnent et qui agitent les professionnels de l’éducation. La question de la définition d’une culture numérique a été au centre de la première partie de l’émission et Divina Frau Meigs a montré qu’il n’était pas possible de tracer les contours d’une telle culture car elle est par définition ouverte et s’imprègne d’autres cultures. Le consensus s’est affirmé autour de la necéssité à former à cette culture numérique. Culture numérique des élèves et des enseignants. Ritpu_0201_20060213.indd - basque2.pdf. Michel Serres - L'innovation et le numérique - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

La révolution numérique en cours aura selon Michel Serres des effets au moins aussi considérables qu’en leur temps l’invention de l’écriture puis celle de l’imprimerie. Les notions de temps et d’espace en sont totalement transformées. Les façons d’accéder à la connaissance profondément modifiées. A cet égard, chaque grande rupture dans l’histoire de l’humanité conduit à priver l’homme de facultés ("l’homme perd") mais chaque révolution lui en apporte de nouvelles ("l’homme gagne"). A la part de mémoire et de capacité mentale de traitement de l’information qu’il perd avec la diffusion généralisée des technologies numériques, l’homme gagne une possibilité nouvelle de mise en relation (d’individus, de groupes et de réseaux, de savoirs) mais aussi une faculté décuplée d’invention et de création.

Revue sticef.org. - cir_1465. FOAD. Numérique. Conférence-pouso-87.pdf. Education Permanente : Contenu de votre panier. LIFE - Livres récents. Dix nouvelles compétences pour enseigner. Appel9. Discours et cognition : les prédiscours entre cadres internes et environnement extérieur. Le cerveau des autres me semble admirablement organisé : on jurerait qu’il contient une infinité de petites boîtes étiquetées Situation internationale (deux boîtes), Bourse, Cancer, Chambre (deux boîtes), Potins (quatre boîtes), Sécurité sociale, Cinéma (trois boîtes), Mariages, Théâtre (trois boîtes). […] La maîtresse de maison, ou toute autre, n’a qu’un mot à jeter sur la nappe, ou dans ce rond stupide que dix fauteuils délimitent, et les voilà qui extraient le contenu de leurs petites boîtes, aussi sûrement qu’un paléographe lirait un parchemin (P.

Daninos, 1952, Sonia, les autres et moi). 2La rencontre semble inévitable et sur le terrain encore étroit et nouveau que constitue cette articulation, certaines recherches tentent de rendre compte de la dimension cognitive dans le discursif et inversement. 3C’est dans cette perspective que j’aborde l’articulation discours et cognition dans cet article. 1.1. L’épineuse question du contexte dans les disciplines texte-discours 1.3. 1.3.1.