background preloader

Réédition de Mein Kampf

Facebook Twitter

Payer pour réussir ses études: jusqu'où ira le "school business" ? L’influence du compte en banque des parents sur la réussite scolaire n’est certes pas une nouveauté.

Payer pour réussir ses études: jusqu'où ira le "school business" ?

Mais la chose prend ces dernières années une tournure si phénoménale qu’Arnaud Parienty, professeur agrégé de sciences économiques et sociales passé d’un collège de ZEP à un lycée du Paris chic, a voulu porter sur la place publique ses découvertes dans une enquête intitulée «School business. Comment l’argent dynamite le système éducatif», laquelle recense la pléthore d’offres privées apparues sur le marché. A l’origine de ce livre, il y a cette question, benoîtement posée par un élève de terminale ES lors d’un entretien d’orientation: «Et dentaire en Espagne, vous en pensez quoi ?» Pour 30.000 euros par an, soit 150.000 pour le cursus complet, un étudiant parti en Espagne reviendra dentiste, mais en ayant échappé à une double contrainte: le bac S et le difficile concours requis en France.

L’accès à ces professions s’achète désormais; cher et en catimini, poursuit l’auteur. Anne Crignon. Mein Kampf sera bien publié par Fayard en 2016. VIDÉO- Alors qu'en janvier le livre programmatique d'Adolf Hitler tombera dans le domaine public, le comité d'historiens chargé d'éditer la nouvelle traduction est en train d'être composé.

Mein Kampf sera bien publié par Fayard en 2016

L'éditeur Fayard qui prépare depuis 2011 une édition scientifique de Mein Kampf a confirmé qu'il publierait le livre programmatique d'Adolf Hitler en janvier 2016, moment où il va tomber dans le domaine public. Le projet a pris du retard pour diverses raisons mais la nouvelle traduction d'Olivier Mannoni n'est pas loin d'être achevée. En raison notamment de divergences de vue au sein de l'équipe qui était chargée de l'édition, Fayard doit recomposer un comité d'historiens français et étrangers pour établir l'appareil critique, nécessaire à cette publication. L'éditeur annonce qu'il sera en mesure de donner des détails sur ce comité dans les mois prochains. Il était prévu que les droits du livre soient versés à la fondation pour la mémoire de la Shoah ou Yad Vashem.

Une version critique de « Mein Kampf » va être rééditée en France. L’ouvrage manifeste écrit par Adolf Hitler, Mein Kampf, avait déjà été publié en France en 1934, dans une traduction médiocre.

Une version critique de « Mein Kampf » va être rééditée en France

Cette version du livre écrit par le fondateur du nazisme est toujours disponible en France, accompagné d’un court avertissement de quelques pages en début d’ouvrage. Mais le document historique, interdit de commercialisation dans certains pays, car il véhicule un message de haine, va être réédité en France et publié en 2016 par la maison Fayard, le Land de Bavière, n’étant plus propriétaire des droits à partir du 1er janvier. La nouvelle traduction française de ce livre, « central pour l’histoire du XXe siècle », souligne l’éditeur, sera accompagnée de commentaires de chercheurs pour mettre en perspective et démonter les arguments de cette apologie de la violence et du racisme, initialement publié en 1925.

Les fantômes de Mein Kampf  REPORTAGE- Une édition commentée devrait être publiée l'an prochain en Allemagne où l'ouvrage est interdit à la vente.

Les fantômes de Mein Kampf 

À Berlin comme à Paris, la controverse entre politiques et historiens est ouverte. Faut-il briser le tabou sur un livre qui continue de fasciner et d'effrayer ? Réédition de "Mein Kampf" chez Fayard : un historien répond à Mélenchon. Par Francetv info Mis à jour le , publié le "Les historiens et les éditeurs sont là pour écrire des livres et parler du passé ; les hommes politiques pour parler d’avenir.

Réédition de "Mein Kampf" chez Fayard : un historien répond à Mélenchon

" Dans une tribune parue dimanche 25 octobre dans Libération, l'historien du nazisme Christian Ingrao répond à Jean-Luc Mélenchon, qui s'insurgeait jeudi de la prochaine réédition du pamphlet Mein Kampf, d'Adolf Hitler, par Fayard. La maison d'édition publiera l'ouvrage en 2016, accompagné d'analyses et de commentaires de chercheurs démontant les arguments de ce livre raciste prônant la violence. La réédition de "Mein Kampf", bientôt libre de droit, divise l'Allemagne. Tombé dans le domaine public - La réédition de "Mein Kampf" fait débat en Allemagne. Olivier Mannoni, traducteur de "Mein Kampf" : "Un travail accablant" Faut-il autoriser la réédition de "Mein Kampf" ?

Aut-il autoriser la réédition de "Mein Kampf" ?

Faut-il autoriser la réédition de "Mein Kampf" ?

La question fait débat alors que les droits du pamphlet antisémite tombent dans le domaine public au 1er janvier 2016, 70 ans après la mort d'Adolf Hitler. "Editer, c'est diffuser" Que va-t-il se passer lorsque «Mein Kampf» va entrer dans le domaine public ? C’est un fait inéluctable, le 1er janvier, Mein Kampf entre dans le domaine public.

Que va-t-il se passer lorsque «Mein Kampf» va entrer dans le domaine public ?

Pour une raison toute simple : en vertu de la législation sur le droit d’auteur, une œuvre, sauf dérogation, change de statut soixante-dix ans après la mort de l’auteur (il n’aura échappé à personne qu’Adolf Hitler est mort en 1945). Jusqu’à présent, il fallait obtenir l’accord des ayants droit du dictateur, en l’espèce le Land de Bavière – propulsé détenteur des droits par les Alliés en 1945 –, afin d’en proposer légalement toute traduction, édition ou adaptation. Un accord que la Bavière n’a jamais consenti. «Mein Kampf» : un historien répond à Mélenchon. Monsieur, Je viens de prendre connaissance de votre courrier à l’éditrice de la maison Fayard, Sophie Hogg, lui demandant de renoncer à l’édition de Mein Kampf et en tant qu’historien du nazisme, je voudrais vous apporter quelques éléments de réflexion.

«Mein Kampf» : un historien répond à Mélenchon

Votre description du livre d’Adolf Hitler m’a tout d’abord paru pour le moins problématique : «une condamnation de six millions de personnes à mort», vraiment ? Les cinquante dernières années de labeur acharné des historiens, illustrées par l’avènement de l’école fonctionnaliste opposée à cette école intentionnaliste que vous représentez ici involontairement, ont montré que le Troisième Reich ne fut pas la réalisation d’un programme écrit dans l’ennuyeux livre du futur dictateur, mais bien que le génocide constitua l’aboutissement de politiques incohérentes, obsessionnelles, portées à l’incandescence homicide par un mélange de considérations idéologiques, logistiques, économiques et guerrières.

Mais anecdote que tout cela. Que va-t-il se passer lorsque «Mein Kampf» va entrer dans le domaine public ?