background preloader

Marii0nl_groupe2_psy

Facebook Twitter

Dépendance à Internet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance cyberaddiction usage problématique d'Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI)) désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d'utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne. Des activités en ligne, telles que l'achat en ligne, si faite en personne, peuvent être considérées comme problématiques si celles-ci sont compulsives. Signes et symptômes[modifier | modifier le code] D'après le spécialiste français Romain Cally « sur le web, la compulsion apparaît lorsque l'internaute ne juge plus son comportement normal, mais ne peut pour autant éviter de se connecter.

Symptômes psychologiques allégués[9] : Symptômes physiques allégués[10] : yeux secs ;maux de tête migraineux ;maux de dos ;syndrome du tunnel carpien ;repas irréguliers ou sautés ;mauvaise hygiène personnelle ;insomnies ou changements dans le cycle du sommeil. D. Psychologie : Addiction - le comportement addictif (voir aussi : Alexithymie) Retour L’addiction, terme d’origine anglaise signifiant un attachement excessif à quelque chose, désigne une relation de forte dépendance psychique à l’égard d’un produit dont la consommation excessive entraîne des troubles physiques et psychiques importants.

L’addiction autrefois représentait un asservissement au seigneur du fait de dettes impayées. Cet état d’esclavage, où le « self devient serf », est en fait une conduite de fuite dans laquelle le corps est soumis à une contrainte irrésistible. Une telle conduite devient pathologique lorsqu’elle représente le seul refuge vers lequel le sujet se précipite avidement au point de s’y abîmer, afin de surseoir à une souffrance psychique.Le terme d’addiction, auparavant équivalent de l’assuétude qui définissait l’état de dépendance caractéristique du drogué, a aujourd’hui une acception beaucoup plus étendue.

Comment devient-on accro au numérique ? Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent...

Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation. Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Pour lire les autres épisodes de notre série de la semaine sur les Nouvelles addictions, consultez notre dossier : ici. Je m'abonne. Êtes-vous cyberdépendant? Blog.Psycho-Ressources – Psychologie | Blog.Psycho-Ressources - Psychologie.

Il semble que le terme « addiction à l’Internet » ait été utilisé pour la première fois lors du colloque de l’American Psychological Association (APA) qui s’est déroulé à Toronto en 1996. À cette occasion, la psychologue américaine, Kimberly Young, présentait un article intitulé: Internet Addiction : The emergence of a New Clinical Disorder. Selon le Dr Young, des données de recherche indiquent que certains individus deviennent dépendants de l’Internet de la même façon que d’autres deviennent dépendants des drogues, de l’alcool ou du jeu. Comme pour les autres formes de dépendance, la dépendance à l’Internet conduit à une réduction de la performance au travail, aux désordres conjugaux et à la séparation. Le Dr Young trace un parallèle plus spécifique entre la dépendance à l’Internet et le jeu pathologique dont la nature psychologique est plus similaire que les dépendances impliquant des substances intoxicantes.

Êtes-vous cyberdépendant? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Par Alain Rioux, Ph. L'usage abusif des réseaux sociaux numériques : addictions et conséquences - La vie au collège Saint-Michel. Pendant les heures de remédiation en 4ème, des élèves ont rédigé une prescription sur : « l'usage abusif des réseaux sociaux numériques : addictions et conséquences », dans le cadre du concours Initiadroit « Le net, la loi et toi ». La présentation de cette prescription a été écrite sous la forme d'une notice de médicament. Notice d'utilisation des réseaux sociaux numériques Liste des composants MSN, Facebook, Twitter, Myspace, blog, Google+, forum, courriel, tchat, site collaboratif, portail Netvibes représentent l’univers des réseaux sociaux, ces réseaux sur lesquels les internautes échangent, publient des informations et partagent textes, images et sons. Posologie 1 heure par jour maximum Quels sont les effets indésirables ? L’usage abusif des réseaux sociaux numériques peut conduire à une addiction comportementale.

Les problèmes liés à l’addiction peuvent être d’ordre physique, psychologique, relationnel, familial, et social. Comment utiliser à bon escient les réseaux sociaux ? Dépendance à Internet ou e-addiction - marseille-psychologie. Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque. Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Premier épisode de l'addiction numérique, demain : Comment s'en sortir. Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent.

Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Avec l'omniprésence du numérique, sommes-nous tous, dans une certaine mesure, accros aux nouvelles technologies ? Quelles thérapies Atlantico : Des thérapies d'un nouveau genre font leur apparition : les cures contre l'addiction aux nouvelles technologies. Ces cures proposent donc de faire un séjour 100% off-line, sans internet ni connexion. Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo »

Pour l’été, InternetActu vous propose de revenir sur les usages d’internet en compagnie de quelques-uns des chercheurs, sociologues, anthropologues, psychologues qui nous aident à comprendre l’internet. On ne présente plus vraiment Yann Leroux sur internet, parce qu’il est l’un des rares psychanalystes à twitter et à avoir un blog (que nous vous recommandons chaudement). Membre de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, joueur invétéré, Yann Leroux s’intéresse au virtuel depuis qu’il est tombé dedans. C’est assurément son expérience de joueur qui l’a amené à porter un autre regard sur le jeu.

A son exemple, des psychanalystes, et non des moindres, comme Serge Tisseron, sont de plus en plus nombreux à dénoncer l’utilisation de la notion d’addiction appliquée aux jeux vidéos. Cette position, forcément iconoclaste, nous intéresse. Et va nous permettre de mettre enfin les points sur les I. InternetActu.net : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéos ! Yann Leroux : Oui. Vanessa Lalo | Psychologue des médias numériques et des addictions. :. La Cyberdépendance, cyberaddiction, Net addiction: une addiction aux effets néfastes? .: ANPAA - Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Rencontre sur les nouveaux usages du numérique par Vanessa Lalo. CYBERDEPENDANCE. Jeux vidéo et internet : Les addictions des ados ? FILM DOCUMENTAIRE SUR LES ADDICTIONS AUX JEUX VIDEOS - vidéo dailymotion. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Cyberdépendance. Nouvelles addictions avec l'usage intensif du numérique.