background preloader

Comment devient-on accro au numérique ?

Comment devient-on accro au numérique ?
Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation. Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Pour lire les autres épisodes de notre série de la semaine sur les Nouvelles addictions, consultez notre dossier : ici. Je m'abonne

http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-devient-on-accro-au-numerique-michael-stora-774967.html

Related:  collaboration autour de la dépendance aux écransAddiction numériqueL'addiction numérique ou la cyberdépendanceCaractéristiques des addictions liées à l'usage du numériquePrevenir, reconnaitre et soigner la cyberdépendance

Peut-on parler d’addiction aux nouvelles technologies L’initiative de la « La journée sans Facebook » est un indice, parmi d’autres, d’une préoccupation grandissante autour des effets de l’usage abondant de certains services ou outils numériques. Le succès actuel de la notion de « binge watching » qui indexe la visualisation de séries télévisées sur la consommation excessive et répétée d’alcool en est un autre signe. La terminologie psychopathologique de l’addiction est aujourd'hui dans toutes les bouches : dans une enquête récente, nos interviewés se disent volontiers « addict » (à leur téléphone mobile, à facebook, à Twitter, aux séries télé…), de nombreux articles de presse fleurissent sur le sujet, des robinsonnades qui vantent les mérites de quelques mois « sans » ( internet, mobile, …) paraissent dans plusieurs pays (dont « J’ai débranché, Comment revivre sans Internet après une overdose », de Thierry Crouzet), et des études quantitatives mesurent désormais combien de français se déclarent « dépendants ». Agir contre soi Méthodologie :

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques). Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. Les médias électroniques ont intégré le champ des addictions sans substance, appelé aussi «nouvelles addictions» ou «addictions comportementales». Au cours de ces dernières années sont apparues des offres de prévention et de traitement, et des spécialistes ont développé des compétences solides sur la question.

Le smartphone, ce nouvel ami qui rend accro - 19/02/2015 Le téléphone intelligent rend-t-il accro ? Une étude menée aux États-Unis et au Royaume-Uni montre qu'un nombre croissant d'utilisateurs de smartphones s'avère dépendant à cet outil et notamment sur le plan social. Un quart (25%) des propriétaires de téléphones connectés sont de gros consommateurs d'applications, selon cette enquête menée par l'Institut Apigee et le groupe d'innovation mobile de l'Université de Sandford. Cette population montre de nombreux signes d'addiction à l'outil numérique. Facebook, Twitter... les réseaux sont le lien social du XXIe siècle, parfois jusqu'à l'excès. Ainsi, 21% de cette catégorie déclarent qu'ils ne pourraient pas entretenir de relation avec une personne importante de leur entourage sans avoir recours à une appli sur leur téléphone portable, et 19% indiquent qu'ils ne pourraient pas se faire de nouveaux amis.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents.

Tests d’auto-évaluation d’addiction à Internet et aux jeux vidéo Les centres d’aide et prévention de Ligue valaisanne contre les toxicomanies (LVT – Suisse) consacrent un dossier au phénomène de la cyberaddiction (cf. définition du terme) au sein du site Addiction Valais, ceci dans le but d’aider, de prévenir et d’informer. Parmi les ressources qui figurent sur ce portail, 2 tests en ligne d’auto-évaluation sur la cyber-addiction. Le test d’auto-évaluation Internet, est-ce que c’est trop ? pour prendre conscience de son utilisation d’internet.

C’est grave docteur ? L’avis du psy - Second Life : vrai phénomène ou objet de dérives ? 3 questions à Thomas Gaon, psychologue clinicien en addictologie spécialisé sur les effets psychosociaux des jeux vidéo et membre de l’Omnsh (Observatoire des mondes numériques en sciences humaines). IDN : Que penser de l’engouement autour de Second Life ? T. Addiction Numérique Selon de récente études , l’addiction numérique ou la Toxicomanie numérique constitut ,un véritable danger pour la santé ,pour Le Professeur Guy Almes celle-ci créer chez le Toxicomane numérique trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau » . En outre il faut notez qu’elle est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d’entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux en ligne sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si pour les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d’effet addictogène, l’addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l’objet en cause, liée à d’autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social…), la cyberdépendance semble prendre de l’importance.car 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l’usage excessif ou dépendant du réseau informatique. source : AFP

Internet je ne peux vivre sans - Lucrece Online A ce qu’il parait la première étape de guérison d’une addiction est de l’admettre. Donc voila je l’admets je suis accro à internet. Est-ce une bonne chose ? Je ne crois pas. Les nouvelles technologies sont devenues une addiction Le fait que les Britanniques se sentent dépassés par la technologie peut directement être associé à leur addiction aux smartphones, selon les responsables de cette étude. Une étude menée au Royaume-Uni démontre qu'un tiers des personnes interrogées se considère comme littéralement submergé par les nouvelles technologies. Une proportion qui atteint même 43% chez les 10/18 ans. Cela conduit les chercheurs de l'Université de Cambridge, qui ont réalisé cette enquête, à considérer les nouvelles technologies comme un réel problème de santé publique. Pour ces chercheurs, les parents, comme leurs enfants, doivent trouver un moyen de limiter l'impact de la high-tech (en termes d'appareils, mais aussi de dépendance aux réseaux sociaux ou aux e-mails) sur leurs vies, un peu à la manière d'un régime.

Êtes-vous cyberdépendant .Êtes-vous cyberdépendant? Il semble que le terme « addiction à l’Internet » ait été utilisé pour la première fois lors du colloque de l’American Psychological Association (APA) qui s’est déroulé à Toronto en 1996. À cette occasion, la psychologue américaine, Kimberly Young, présentait un article intitulé: Internet Addiction : The emergence of a New Clinical Disorder.

Cet article a été écrit par un psychologue clinicien et un psychiatre, tous les deux traitants des addictions, parlant de la manifestation de l’addiction dans la vie sociale au quotidien, et qu’est-ce que celle-ci révèle de notre profil psychologique. by gentil_groupee_psy Mar 14

Cet article m'a énormément intriguée car c'est une question qui, bien qu'évidente, ne m'était jamais vraiment passée par la tête. Je me demandais plus « Comment arrêter le numérique lorsqu'on est déjà accro ? ». Mais tout ce qu'a dit cette professionnelle m'a fait voir les choses sous un nouvel angle en s'interrogeant sur la racine du problème !:D by trillon_groupee_psy Mar 10

Article court et très clair qui interroge deux experts sur leur analyse de l'addiction au numérique. Micheal Strora est psychologue et fondateur-président de l'Observatoire des mondes numériques et Dan Véléa, psychiatre addictologue. Je retiens notamment que l'addiction est révélatrice d'une autre pathologie déjà existante. Elle exprime par ailleurs une dépendance aux autres alors même qu'elle se manifeste par une rupture des liens sociaux! Voici pour en savoir plus : by ginhoux_groupee_psy Mar 9

Cette psychologue clinicienne pour enfants et adolescents, propose un article nous éclairant sur notre addiction numérique au quotidien. Elle se manifeste par une certaine rupture de la vie sociale. Michael Stora parle de « l’e-dépendance » comme une véritable dépendance ayant les caractéristiques habituelles qui lui sont propres (replis sur soi, éloignement de la vie sociale), et on découvre paradoxalement que cette e-dépendance est une façon de se soigner, et de combler un manque, ou encore la solitude by martinez_groupe1_psy Mar 6

Il reste tout de même de l'espoir avec cette phrase : "De plus en plus, les gens décrochent des nouvelles technologies car cela ne leur suffit pas. Ils prennent conscience que les amis sur Facebook n’ont pas autant d’écho que dans la réalité." by rodb_psy Mar 6

Article de presse intéressant dans lequel Michael Stora, psychologue clinicien pour enfants et adolescents au CMP de Pantin et Dan Véléa, docteur et psychiatre addictologue à Paris sont interrogés sur le sujet. Ils soulignent l’existence d’une addiction numérique tout en relativisant l’usage fait du numérique par le plus grand nombre. by barnavol_groupee_psy Mar 5

"J'ai consulté mon téléphone : je n'avais aucun message. C'est à cela que servent les téléphones portables, à se rendre compte que personne ne pense à vous. Avant, on pouvait toujours rêver que quelqu'un cherchait à vous joindre, à vous parler, à vous aimer. Nous vivons maintenant avec cet objet qui matérialise notre solitude." La tête de l'emploi Par David Foenkinos by andrea_groupec_psy Mar 4

Je crois qu'il est facile de devenir Addict car la technologie est très présente dans notre vie de tous les jours après il faut savoir ce limiter . Cordialement by granville_groupea_psy Feb 27

psychiatre et psychologue clinicien relatent leurs expériences en matière de repérage et de compréhension de l addiction au numérique en lien avec l addiction au sens général. by cognil_groupea_psy Feb 23

A mon sens, c'est bien la rupture des liens sociaux qui est le symptôme le plus dramatique en cas d'addiction a l'internet: replis sur soi, désinvestissement de la vie familiale, de la vie sociale, c'est un cercle vicieux. L'addiction coupe du monde et agit comme un "Prosac interactif qui viendrait colmater les blessures". Un constat alarmant de Michael Stora, psychologue clinicien, dans cet article. A lire! by deroche_groupea_psy Feb 15

l'usage d'Internet est devenus tellement intégré à notre quotidien qu'on ne se rend plus compte si notre comportement est addictif ou normal. by awatif_groupe5_psy Mar 27

Hombourger, Manon. comment-devient-on-accro-au-numerique-michael-stora. [En ligne]. Publié le 3 Juillet 2013 [consulté le 22/03/15]. Disponible sur : Commentaire : L’e-dépendance et le concept de cyberdépendance sont apparus vers le milieu des années 1990. Les premiers écrits sont nord-américains, Ivan Goldberg, suivi en 1996 par les écrits du français Stora- Dan véléa . Dans cet article, sous forme d’interview, ce dernier nous explique les symptômes d’une addiction au numérique : celle-ci ne se mesure pas en terme d’heures passées devant un écran chaque jour mais par un décochage de la vie sociale. Dan Véléa démontre comment les nouvelles technologies mettent petit à petit la vie sociale au second plan petit à petit, et tous les dangers que cela représente. Sous un plan plus psychologique, il pense qu’Internet est un révélateur, un amplificateur et un facilitateur d’une pathologie préexistante. Article intéressant car il révèle que la dépendance aux nouvelles technologies relève d’une dépendance aux autres, qui existe depuis bien longtemps. by frantz_groupe2_psy Mar 21

L'addiction au numérique est un phénomène relativement nouveau qui peu devenir un problème de santé publique dans lequel la prévention jouera un grand rôle ! by patoupat1 Apr 8

Sur le sujet de la dépendance au numérique, on retrouve dans la presse ou lors d'interviews filmés très souvent le psychologue et psychanalyste Michael Stora. by lafarge_groupe4_psy Apr 8

Bonjour, intéressant de voir le décalage récurrent entre la médecine classique et la psychologie, alors que les 2 devraient fonctionner main dans la main : la médecine ne reconnaissant pas l'addiction au numérique alors que la psychologie tient tout à fait compte de ce nouveau mal. by baule_groupe3_psy Apr 7

L'auteur semble par contre se concentrer sur la dépendance aux réseaux sociaux, qui n'est pas la seule possible : il y a celle aux jeux vidéo qui pourrait (à prouver ou infirmer) faire appel aux mêmes mécanismes. N'oublions pas que les jeux vidéo ne sont pas nécessairement en réseau, on peut être accro tout seul dans son coin à un jeu totalement déconnecté et ça peut quand même devenir maladif. by malezieux_groupe5_psy Apr 5

Interview d'un psychologue clinicien et d'un psychiatre qui replace le comportement addictif lié à l'usage du numérique dans le concept plus général de l'addiction by fournier_groupe4_psy Mar 31

en effet intéressant car alimenté par 2 experts dans le domaine de l'addictologie. Un rappel historique est fait mais également un profil type du dépendant en addictologie numérique Cet article pose les bases de la définition de l'"e-dépendance" by nono35 Mar 25

Cet article est très intéressant : il s'agit d'une interview d'un psychologue qui relate les causes, les conséquences de la cyberdépendance et dit son inquiétude face à une "fragilité profonde" des français ( la France étant un des premiers pays au monde consommateurs de psychotropes). by locatelli_groupe2_psy Mar 24

Related: