background preloader

Un peu d'histoire

Facebook Twitter

Olympe de Gouges

Les suffragettes. Contexte historique Les Françaises veulent voterL’Union française pour le suffrage des femmes, créée en 1909 par Jeanne Schmahl avec l’appui du journal La Française, est bientôt dirigée par Cécile Brunschvig, femme du philosophe Léon Brunschvig.

Les suffragettes

Cette association qui regroupe des militantes républicaines pour la plupart issues de la bourgeoisie ou des milieux intellectuels ne réclame, dans l’immédiat, que le droit de vote et l’éligibilité aux élections municipales. Elle compte 12 000 adhérentes en 1914. Le suffrage universel masculin est, en France, une conquête de 1848. Son extension aux femmes est mise à l’ordre du jour de la Chambre en février 1914 sans aboutir. Analyse de l'image Une partition des tâches assuméeCette affiche au fusain montre des femmes, alignées comme convenu dans un bureau de vote, devant l’urne, symbole du suffrage universel, drapée d’un drapeau tricolore dont on devine quelques fragments.

Interprétation. Le suffrage féminin. Louise Weiss. Journaliste, écrivain, européenne et féministe, Louise Weiss a épousé tous les combats du 20e siècle.

Louise Weiss

Entre 1918 et 1939, elle a oeuvré pour des projets pionniers en faveur de la paix (rapprochement franco-allemand, premiers projets d'union européenne et vote des Françaises). Après 1945, elle entreprend des voyages documentaires sur le continent américain , en Afrique et en Asie dont elle rapporte de nombreux films. Pour honorer ses attaches alsaciennes ( sa famille paternelle était originaire de la Petite-Pierre près de Saverne ), Louise Weiss fait don en 1981 et en 1983 de ses collections pour qu'elles soient présentées au Musée du Château des Rohan de Saverne. Louise Weiss a aussi légué à la Bibliothèque Nationale l' ensemble de sa correspondance et de ses manuscrits. Elle a fait don de ses livres à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg . 29 avril 1945 - Les Françaises votent pour la première fois. Le 29 avril 1945, tandis que la guerre contre l'Allemagne touche à sa fin, les élections municipales donnent l'occasion aux Françaises de voter pour la première fois de leur Histoire.

29 avril 1945 - Les Françaises votent pour la première fois

André Larané. L'exception française Le vote des Françaises résulte d'une ordonnance du 21 avril 1944 prise par le Gouvernement provisoire du général de Gaulle, à Alger : «Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes». Il n'était que temps... En effet, les Françaises sont parmi les dernières femmes du monde occidental à acquérir le droit de voter et celui de se faire élire. Aux premiers temps de la démocratie française, au XIXe siècle, le droit de vote était réservé aux propriétaires de sexe masculin. Les militaires étaient aussi exclus du droit de vote mais pour d'autres raisons (on ne souhaitait pas qu'ils prennent parti dans les luttes politiques) et l'armée avait gagné le surnom de«Grande Muette».

Des «suffragettes» très combatives Les manifestations se font violentes. Histoire des droits de la femme. Olympe de Gouges publie la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » septembre 1791 Le texte est présenté à l’Assemblée nationale le 28 octobre 1791.

Histoire des droits de la femme

La « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne », pastiche de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est un texte fondateur (Olympe de Gouges est considéré aujourd’hui comme la première féministe), prônant l’émancipation de la femme. Olympe de Gouges réclame l’égalité entre les sexes, la femme devant être considérée comme une citoyenne, à l’égal des hommes. « Les mères, les filles, les sœurs, représentantes de la Nation, demandent à être constituées en Assemblée nationale. » Rejeté par la Convention, le texte demeurera lettre morte.

Adoption de la première loi française sur le divorce 20 septembre 1792 L’Assemblée nationale déclare que désormais « le mariage est dissoluble par le divorce ». Cette loi marque les esprits. La nouvelle loi sur le divorce sera abrogée sous la Restauration, le 8 mai 1816.