background preloader

Mansuy_groupeb_psy

Facebook Twitter

Thème : Addict au numérique

Définitions...

Articles sur la dépendance numérique

You tube : dépendance au numérique. Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans. Alors que le nombre d’écrans équipant les foyers français ne cesse d'augmenter (ordinateurs, smartphones, tablettes,...) le ministère de la Jeunesse et des sports vient d’annoncer qu’une étude allait être menée par des experts des sciences neurologiques et des sciences sociales au sujet des « conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ».

Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions. Les députés proposent une loi contre l'addiction aux jeux vidéo. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Les députés proposent une loi contre l'addiction aux jeux vidéo

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Une proposition de loi a été déposée le 13 juillet dernier pour encadrer l'usage des jeux vidéo en ligne. C'était en novembre 2008, deux députés présentaient à la presse un rapport sur les problèmes d'addiction aux jeux vidéo en ligne. Regards sur la cyberdépendance. Annick Ouattara Problèmes de définition Pour Hayez (2006), les signes de la cyberdépendance s’enracinent dans une recherche continuelle de plaisir, une passion incontrôlée pour certaines applications, la perte de la liberté et une vie totalement désincarnée [1].

Regards sur la cyberdépendance

Pour Valleur (2009), la question de l’addiction au virtuel peut être abordée sous deux axes : s’il estime « qu’il n’y a pas de vraie définition objective possible de l’addiction. » [2], par contre, au plan subjectif, il considère que l’addiction consiste en l’incapacité pour la personne d’arrêter même quand sa raison et sa volonté le lui commandent, d’où une souffrance qui légitime l’intervention [3]. Dépendance ? — Enseigner avec le numérique. Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo.

Dépendance ? — Enseigner avec le numérique

Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...]

Cela se passe à l'étranger

Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela. J’ai participé à l’émission Le téléphone sonne : “Smartphones et réseaux sociaux: les nouvelles addictions” et j’ai été assez surpris de constater qu’il y avait encore un discours culpabilisant et pathologisant sur les objets numériques.

Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela.

J’ai pu entendre du docteur Willam Olivenstein Lowenstein que l’effet de ces objets était comme la cocaïne. Que les mondes numériques étaient des mondes de la stimulation perpétuelle et de la vitesse. Que 5% des jeunes joueurs de jeux vidéo développaient une addiction. Si j’étais américain, je dirais que c’est de la “bullshit psychiatry”. En français, on pourrait dire “psychiatrie de bazar” Il n’y a pas d’addiction aux objets numériques.

La première clinique pour “dépendance aux jeux video” a été ouverte en Hollande en 2006 par le Smith and Jones Centre, un centre de traitement pour les toxicomanes. La « nomophobie », ou la peur panique de se retrouver sans téléphone portable. Pendant un déjeuner avec une amie, Russell Clayton, doctorant à l’université du Missouri, a la surprise de voir sa convive le laisser précipitamment parce qu'elle a oublié son téléphone portable.

La « nomophobie », ou la peur panique de se retrouver sans téléphone portable

Interloqué, il a l'idée de se pencher sur le sentiment de manque, voire de peur, qui habite certaines personnes lorsqu'elles sont séparées de ces petits objets devenus visiblement indispensables. Le téléphone portable est devenu "une extension de nous-même", à la manière du sonar de certains animaux, si bien qu’on peut parler d’"iSelf", de "soi connecté".Privé de son mobile, la personne souffrant de "nomophobie" a l’impression d’avoir perdu une part d'elle-même, et cela "peut avoir un impact négatif sur ses performances mentales". Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion)

L'addiction au monde virtuel chez les jeunes :

Dossiers d'étudiant(s) en psychologie sur les addictions au numé

:. La Cyberdépendance, cyberaddiction, Net addiction: une addiction aux effets néfastes? .: Cyberdépendance appel au secours ! - Aide et Entraide. Coucou Sophie, Je trouve génial que tu le reconnaisses Sophie, ce vide qui t'habite.

Cyberdépendance appel au secours ! - Aide et Entraide

Ca me renvoye à une période de ma vie, ou je ne l'avais pas analysé ainsi,mais je suis tombée comme dans un gouffre. Un grand gouffre,qui me faisait même me lever la nuit et écrire, écrire,beaucoup écrire..Je ne sais combien de personnages se sont joués en moi,à travers moi..j'ai laissé faire, j'ai laissé dire.Mais ce qui est important, et le plus important Sophie,c'est la CONSCIENCE que tu en as, de ce qui se passe.

C'est la conscience qui permet d'équilibrer les choses un moment donné. Tu vas peut-être trouver des personnes qui vont te dire comment il faut faire,j'ai abandonné ça.Ce qui fonctionne chez moi, c'est juste ETRE CONSCIENT,continuer à regarder ce qui se passe. Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales? JC Nayebi. Culture numérique. Accro. Une vie sans smartphone. Demain j arrete.