background preloader

Pauvreté

Facebook Twitter

Unconditional Basic Income Europe. UBIE is officially registered as an international non-profit organisation in Belgium.

Unconditional Basic Income Europe

We are ready to take the idea of basic income to a new level, and you can help us do this. Unconditional Basic Income Europe (UBIE) advocates for the implementation of Basic Income in Europe. In 2013, we collected 300,000 signatures across all EU member countries for this cause, and our alliance grew out of this effort. UBIE connects over 200 active members from 25 countries across the continent. They invest great amounts of their time, energy and money into organising regular meetings in cities all over Europe, developing projects to promote basic income and raising public awareness as well as support among decision makers.

With your help, we can strengthen our financial foundation in order to professionalise our work and accelerate the UBI journey. We want a better society and we believe unconditional basic income is a tool that can help reach this goal if used properly. Le GRFPQ soucieux de comprendre les causes et les conséquences de la pauvreté. L’après PL 70 : gare à la hauteur de la barre à l’aide sociale. Loi 70 : une machine à itinérance? Vidéo de la manifestation à l'hôtel de ville Plus de tomates seront produites à Drummondville L'entrepreneuriat suscite l'intérêt chez les jeunes Marina Orsini tournera au Village Illuminé.

Loi 70 : une machine à itinérance?

Des assistés sociaux devront vivre avec 399 $ par mois. Avec cette loi, le gouvernement pourra couper d'environ un tiers la prestation de base mensuelle de 623 $ des nouveaux demandeurs d'aide sociale jugés aptes à travailler qui refusent d'entreprendre un parcours de recherche d'emploi.

Des assistés sociaux devront vivre avec 399 $ par mois

Au moment du vote, les trois élus de Québec solidaire, Françoise David, Amir Khadir et Manon Massé, étaient si outrés de l'approche punitive choisie par le gouvernement qu'ils se sont levés tour à tour pour voter contre le projet de loi, tout en tournant le dos au gouvernement, un geste symbolique inusité à l'Assemblée nationale. C'est la loi la plus « honteuse » jamais adoptée par le gouvernement Couillard, selon la députée solidaire de Gouin, Françoise David. Le projet de loi controversé, qui prévoit d'importantes pénalités financières imposées aux premiers demandeurs d'aide sociale qui ne s'y soumettront pas, est une des principales pièces législatives au menu gouvernemental cet automne. Loi « immorale et irresponsable », selon Françoise David. Projet de loi 70: vous avez dit «économies»? Jeudi, les libéraux provinciaux ont fait adopter leur controversé projet de loi 70, par lequel ils entendent «inciter» les assistés sociaux de moins de 30 ans et ceux qui font une première demande à se trouver du travail.

Projet de loi 70: vous avez dit «économies»?

Il prévoit bonifier le chèque de ceux qui participent à un programme de formation ou de réinsertion au marché du travail, mais de pénaliser lourdement ceux qui s'y refuseront. Une personne seule et apte au travail, mais qui rechignerait à entrer dans ce «programme» verrait ses prestations fondre de 623 $ à seulement 399 $ par mois. Le ministre de l'Emploi et de la Solidarité social, François Blais, ainsi que son prédécesseur Sam Hamad, ont essentiellement décrit la mesure comme une manière d'éviter que le «bien-être social» ne devienne une sorte de réflexe, voire un mode de vie. «Tout augmente, sauf nos salaires» Ils étaient une cinquantaine devant l'Assemblée nationale mardi midi pour réitérer leur revendication en ce symbolique 15 novembre.

«Tout augmente, sauf nos salaires»

Dans le groupe, des membres d'Alternative socialiste, instigatrice de la campagne 15plus.org et planificatrice de l'action de visibilité. Aussi, des militants de Québec solidaire, des représentants de la CSN, des sympathisants de groupes communautaires, une délégation du Collectif pour un Québec sans pauvreté... et plusieurs policiers de l'autre côté de la rue; nous avons compté sept voitures de patrouille. «Le gouvernement veut hausser le salaire minimum, mais très peu», déplore un des organisateurs, André-Philippe Doré. Tant que le taux horaire des plus bas salariés ne permettra pas d'émerger de la pauvreté, il entend maintenir la pression. «Tout augmente, sauf nos salaires», ajoute sa camarade Émily Gosselin. L’après PL 70 : gare à la hauteur de la barre à l’aide sociale. Le jeu de la survie avec 700 $: des choix impossibles. Choisir un loyer peu élevé oblige parfois à devoir se déplacer constamment pour arriver à combler tous ses autres besoins.

Le jeu de la survie avec 700 $: des choix impossibles

Et donc, payer des frais de transport plus élevés. Ou payer plus cher pour se nourrir, parce qu'il n'y a qu'un dépanneur à distance de marche. Quand le loyer et l'électricité sont payés, les personnes font ensuite d'autres choix difficiles. Faites le calcul : 700 $ moins le prix d'un loyer dans votre quartier, votre localité. Combien vous resterait-il pour couvrir les autres besoins? Si, par votre calcul, vous n'êtes pas encore arrivé à zéro, n'oubliez pas de retrancher à votre montant restant tout ce qu'il reste comme dépenses : produits d'hygiène, médicaments, transport, vêtements, objets divers...

Enfin des chiffres sur le salaire minimum à 15$! □ La Mesure du panier de consommation et les seuils de faible revenu - Collectif pour un Québec sans pauvreté. Avancer vers un Québec sans pauvreté, riche pour tout le monde et riche de tout son monde, suppose de se donner des repères sur la pauvreté, les inégalités et les différentes perceptions qui prévalent autour des revenus et des niveaux de vie.

La Mesure du panier de consommation et les seuils de faible revenu - Collectif pour un Québec sans pauvreté

Ce qui inclut les préjugés et les impensés sur ces différentes situations. "Pauvrophobie": la discrimination anti-pauvres a un nom. La "pauvrophobie", ou discrimination pour précarité sociale, va-t-elle s'imposer dans le vocabulaire courant?

"Pauvrophobie": la discrimination anti-pauvres a un nom

C'est l'objectif de l'association ATD Quart Monde, dont la mobilisation a contribué à la promulgation, en juin, d'une loi reconnaissant cette forme de discrimination. Annoncé lundi à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, ce mot résulte d'une consultation sur les réseaux sociaux lancée il y a quelques mois par l'association, avec le hashtag #UnNomPourDireNon. Les internautes ont choisi "pauvrophobie" plutôt que cinq autres propositions, précise l'organisation dans un communiqué: classisme, paupérophobie, pauvrisme, ptochophobie et misérophobie.

Et si le Québec devenait un champion de la lutte à la pauvreté? - Collectif pour un Québec sans pauvreté. En cette Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le Collectif pour un Québec sans pauvreté rappelle que dans une société aussi riche que le Québec, il est proprement scandaleux que plus d’un million de personnes vivent dans la pauvreté.

Et si le Québec devenait un champion de la lutte à la pauvreté? - Collectif pour un Québec sans pauvreté

Le Québec doit cesser d’ignorer toutes ces personnes qui ne demandent qu’un coup de pouce pour pouvoir vivre dignement. Rassemblement chez Justin Trudeau : le FRAPRU réclame qu’Ottawa investisse massivement en logement social. – English will follow – Ottawa, le 13 octobre 2016 – Quelques 350 membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) manifestent, cet après-midi, devant la résidence provisoire du premier ministre, Justin Trudeau, à Ottawa, pour réclamer une Stratégie canadienne sur le logement basée sur les droits humains et axée sur le logement social.

Rassemblement chez Justin Trudeau : le FRAPRU réclame qu’Ottawa investisse massivement en logement social

Le « verrou Fortin » n’est pas une fatalité. L’éminent économiste soutient que la mesure la plus pertinente pour déterminer le salaire minimum est son rapport au salaire moyen. Fortin soutient que, si le salaire minimum dépasse le seuil des 50 % du salaire moyen, une perte de 8 000 emplois résultera de chaque augmentation d’un point de pourcentage de ce ratio. Suivant cette logique, une hausse immédiate du salaire minimum à 15 $ l’heure ferait perdre 100 000 emplois. Tout d’abord, le chiffre de 100 000 emplois pose problème. L’invisible et l’essentiel. En réaction à ce rapport, Philippe Couillard, qui ces jours-ci se fait poète en espérant peut-être paraître plus humain, a tenu des propos surréalistes. Selon lui, le «discours sur les personnes vulnérables» ne serait «que du vent», il ne voudrait «rien dire pour la population». Les particuliers qui gagnent 40 000 $ et moins sont parfois admissibles sans le savoir à tout un éventail de prestations.

Quelles menaces à l’air commun de la démocratie? Plusieurs organisations présentent un tableau inquiétant des inégalités sociales et nous mettent en garde contre les risques associés aux disparités de revenus, croissantes dans la plupart des sociétés. Pour d’autres, il n’y aurait pas tant à se soucier de l’écart entre les plus riches et les plus pauvres que du sort de ces derniers. Pour eux, l’essentiel, du point de vue de la justice sociale, serait de combattre la pauvreté, et non les inégalités en tant que telles. Synthese du grand debat sur la philanthropie. De la lutte a la gestion de la pauvrete compte rendu. Je t’aide moi non plus : quels lendemains prépare le projet de loi 70 ? Activités publiques, Centre justice et foi.

Les assistés sociaux pourraient se retrouver à la rue, prévient la Coalition Objectif Dignité. Coupures à l'aide sociale dénoncées en rentrée parlementaire. Le projet de loi 70 est piloté par le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec, François Blais. Réforme de l'aide sociale: «haie du déshonneur» pour accueillir les libéraux.

Projet de loi 70 : Coalition Objectif Dignité propose ses solutions au programme d'insertion à l'emploi. Proposition de la Coalition Objectif Dignité pour un programme Objectif emploi au service des gens - Collectif pour un Québec sans pauvreté. La Coalition Objectif Dignité soumet au ministre François Blais une proposition qui rendrait acceptable le programme Objectif emploi prévu par le projet de loi 70. 160919 Argumentaire POE COD. 160919 Scénario POE COD. L’alphabétisation: le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté. Le gouvernement du Québec prépare une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. De l'utopie à l'expérimentation. Un revenu minimum garanti pour tous ? Ni paresseux ni victimes. Difficile d’imaginer une réforme moins libérale que le projet de loi 70, pourtant proposé par un gouvernement libéral.

Falling short: the experiences of families below the Minimum Income Standard. Selon l’Observatoire des tout-petits, les enfants n’ont pas tous des chances égales à la maternelle - Fondation Lucie et André Chagnon. COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate. Les enfants ne commencent pas tous l’école avec les mêmes chances. Pour construire un Québec sans pauvreté - Collectif pour un Québec sans pauvreté. La Régie du logement sous la loupe: l'exécution partiale de la justice (lancement) Hausse du salaire minimum à 15 $ : les non-dits d’Alexandre Taillefer - Blogue - Revue Relations. Vivre en-dessous de la ligne. Le déficit humain imposé aux plus pauvres.

De 623 $ à 399 $ : le plancher de revenu érodé de l’aide sociale coupable. Pauvre+captif poor+captive. Sur l'aide sociale, une personne perd le droit de se déplacer. Il faut que ça cesse ! Les femmes sans diplôme ont des salaires beaucoup plus bas que les hommes dans la même situation. Portrait des personnes à l'aide sociale: données statistiques et paroles citoyennes - Collectif pour un québec sans pauvreté.

Tirer les bonnes conclusions de 20 ans de reformes. Pourquoi le ministre tient-il autant à pénaliser les personnes assistées sociales? - Collectif pour un québec sans pauvreté. Pour un salaire minimum à 15,10 $/heure.