background preloader

Racismes

Facebook Twitter

Discriminations au logement : notes internes, demandes racistes cryptées et fausses visites. Fin décembre, l’agence Laforêt des Lilas (Seine-Saint-Denis) était épinglée pour une fiche locative interne mentionnant “Pas de Noir, nationalité française obligatoire“.

Discriminations au logement : notes internes, demandes racistes cryptées et fausses visites

“Un acte isolé”, selon le responsable de l’agence. Pourtant, les pratiques discriminatoires et racistes des agences immobilières sont fréquentes. Enquête. La terreur qui n’ était pas terroriste. (20+) Le racisme «anti-blanc» n'est «pas une expérience de masse» Quelle est la réalité sociologique du «racisme anti-blanc» ?

(20+) Le racisme «anti-blanc» n'est «pas une expérience de masse»

C’est à cette question – et à beaucoup d’autres – que les chercheurs de l’Institut national d’études démographiques (Ined) ont tenté de répondre dans leur colossal travail mené depuis une dizaine d’années auprès de 22 000 personnes. Comme il est entendu qu’on ne lit jamais assez de Guillaumin : le paragraphe qui démonte, avant la phrase mythique. How Photography Was Optimized for White Skin Color. Color photo of the emir of Bukhara; Sergey Prokudin Gorsky, 1911 At a very, very basic level, this is how common photographic film works: film is thin plastic covered in a layer or layers of photosensitive chemicals.

How Photography Was Optimized for White Skin Color

When exposed to a very small amount of light — like the tiny amount that hits it when a photographer presses the camera’s shutter button — a subtle image, invisible to the naked eye, forms on the film. Developing the film makes the image visible (as a negative — the parts that were exposed to the most light are the darkest, this is inverted in the printing process). Color film is coated with many layers of chemicals, with chemicals keyed to different colors in the different layers. The earliest color photographs were actually made up of three separate black and white photographs, one taken through a red color filter, one taken through a green color filter, and one taken through a blue color filter. Color film was invented quite a bit later. Les Blancs, une majorité invisible. Pour une approche matérialiste de la question raciale. Research Shows White Privilege Is Real. Photo NEW HAVEN — THE recent reunion show for the 40th anniversary of “Saturday Night Live” re-aired a portion of Eddie Murphy’s 1984 classic “White Like Me” skit, in which he disguised himself to appear Caucasian and quickly learned that “when white people are alone, they give things to each other for free.”

Research Shows White Privilege Is Real

The joke still has relevance. A field experiment about who gets free bus rides in Brisbane, a city on the eastern coast of Australia, shows that even today, whites get special privileges, particularly when other people aren’t around to notice. As they describe in two working papers, Redzo Mujcic and Paul Frijters, economists at the University of Queensland, trained and assigned 29 young adult testers (from both genders and different ethnic groups) to board public buses in Brisbane and insert an empty fare card into the bus scanner.

With more than 1,500 observations, the study uncovered substantial, statistically significant race discrimination. Explaining White Privilege to a Broke White Person  Years ago some feminist on the Internet told me I was “privileged.”

Explaining White Privilege to a Broke White Person 

I came from the kind of poor that people don’t want to believe still exists in this country. Have you ever spent a frigid northern-Illinois winter without heat or running water? « Personnages » et « dérapages. Le mardi 30 septembre 2014, l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence a été le théâtre d’une agression verbale raciste de la part d’un enseignant ayant conduit une jeune femme portant un foulard, accusée d’être « le cheval de troie de l’islamisme », à quitter l’amphithéatre au sein duquel elle suivait son cours.

« Personnages » et « dérapages

En France, la parole raciste se libère. La parole raciste s'est banalisée l'an dernier, notamment à l'égard des musulmans et des Roms, analyse un rapport annuel sur la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie publié mardi 1er avril.

En France, la parole raciste se libère

"Sur le long terme, le racisme en France diminue, le temps des ratonnades est révolu, mais le racisme qui se développe aujourd'hui est plus sournois et n'est plus réservé aux franges extrêmes. Il pénètre toutes les couches de la société", a commenté Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH). Prévenir et combattre le racisme et toutes les formes de discrimination. Le “racisme anti-Blancs”, serait-il une notion piège ? - Idées. The problem is that white people see racism as. Le Roumain, cible du rire gras des comiques. La France a un problème avec ses «petits blancs» Le livre d’Aymeric Patricot –Les petits blancs: un voyage dans la France d’en bas– est présenté dans la presse, de L’Express à Marianne, comme une enquête dépourvue d’idéologie («au ton toujours très juste», «il a posé toutes les questions»).

La France a un problème avec ses «petits blancs»

«L’écrivain fait le pari que dissiper les malaises autour des questions raciales est le meilleur remède au racisme», nous explique même un journaliste du Point. On peut douter de l’efficacité d’un tel remède, vu que le livre présente les petits blancs comme une minorité sacrifiée à l’obsession de la diversité. Le point de départ est qu’à force de ne pas pouvoir librement parler des dynamiques raciales, on fait le jeu du racisme. La France n’est pas blanche, masculine, hétérosexuelle...

Peut-on être islamophobe tout en se croyant antiraciste ? Basta !

Peut-on être islamophobe tout en se croyant antiraciste ?

: Quelles sont les manifestations de l’islamophobie en France, aujourd’hui ? Marwan Mohammed et Abdellali Hajjat [1] : Il existe une multitude de formes d’expression du rejet d’une population. Dans l’espace public, ce sont des discours, des sites Internet, des articles de presse ou des productions cinématographiques qui contribuent à la construction d’un « Islam imaginaire » [2] et à l’évidence d’un problème musulman : l’image négative et inquiétante d’une présence musulmane décrite comme arriérée, sournoise, donc dangereuse. Ensuite, ce sont les pratiques discriminatoires auxquelles sont confrontés des individus – musulmans réels ou présumés –- dans leur vie sociale.

Ces discriminations touchent essentiellement les femmes qui portent un signe religieux visible, le voile. La fabrication de l’«Autre» par le pouvoir. Le « racisme anti-Blancs » déconstruit en un sketch. Le racisme anti-blancs, ou « racisme inversé », est au coeur de ce génial sketch par l’humoriste Aamer Rahman.

Le « racisme anti-Blancs » déconstruit en un sketch

Un must-see. Aamer Rahman, comédien de stand-up australien originaire du Bangladesh, fait partie du duo Fear of a Brown Planet aux côtés de Nazeem Hussain. Dans un sketch mis en ligne le 28 novembre, intitulé Reverse Racism (le racisme inversé), il aborde ce qu’on appelle en France le « racisme anti-blancs ». Et c’est une petite pépite. Le voici, avec sa traduction : Une idéologie rance et raciste abritée derrière un masque humaniste. Racisme au pays des droits de l’homme. « Charlie Hebdo », pas raciste ? Si vous le dites… - Olivier Cyran.

Post-scriptum 11 janvier 2015 : à tous ceux qui estiment que cet article serait une validation a priori de l’attaque terroriste ignoble contre Charlie hebdo (ils l’auraient bien cherché), la rédaction d’Article11 adresse un vigoureux bras d’honneur. Charognards ! Pour que les choses soient bien claires, il y a ce texte. Cher Charb, cher Fabrice Nicolino, « Et que ceux qui prétendent et prétendront demain que “Charlie” est raciste aient au moins le courage de le dire à voix haute, et sous leur nom. Femmes non-blanches en politique: stop aux fantasmes exotiques! "Délinquants et victimes" : un ouvrage remarquable démystifie la "délinquance rom"

C’est un livre à mettre entre toutes les mains. Un ouvrage que l’on referme avec le sentiment d’avoir gagné en intelligence. Et l’on remercie mentalement son auteur de s’être livré à un minutieux travail de déconstruction des stéréotypes et de démystification des discours politiques, policiers et médiatiques sur la prétendue « délinquance rom ». Dans « Délinquants et victimes. La traite des enfants d’Europe de l’Est en France » (paru en novembre aux éditions Non Lieu), le sociologue Olivier Peyroux nous fait partager sa solide expérience – six ans passés en Roumanie et près de sept ans de travail au sein de l’association Hors-la-Rue qui offre un lieu d’accueil, d’écoute et d’orientation à des enfants et adolescents originaires d’Europe de l’Est, dont certains victimes de la traite.

Ca s’en va et ca revient. S’il est une idée en vogue, c’est bien de penser que les anciennes vagues d’immigration (italiennes, polonaises, espagnoles, belges …) se sont parfaitement intégrées au contraire des vagues, plus récentes, maghrébines et africaines. Les anciennes vagues d’immigrés étaient travailleuses, ne posaient aucun problème et les français les ont d’ailleurs parfaitement acceptées, entend-on souvent. Constatons donc que les propos actuels sur les immigrés les plus récents ne sont qu’une répétition d’idées reçues anciennes et qui se sont exercées à l’encontre de toutes les communautés migrantes (qu’elles viennent de province ou de pays étrangers).

Historiques des vagues d’immigrations : - Première moitié du 19eme : anglais, allemands, autrichiens - Avec la révolution industrielle : belges. Au début de la 3eme république, les belges représentent la majorité absolue de la population à Roubaix. Non, on ne devient pas plus raciste en vieillissant (même pas Alain Delon) Dans un entretien publié ce mercredi 9 octobre dans Le Nouvel Observateur et deux journaux belges, François Hollande estime que l’une des explications de la montée du populisme et des sentiments nationalistes en Europe est «le conservatisme lié au vieillissement de la population».

Cette idée, plutôt intuitive, selon laquelle notre orientation politique a tendance à se diriger vers la droite au fur et à mesure que nous vieillissons est profondément ancrée dans l’imaginaire collectif. Et soudain, chez Ardisson, le discours du FN sur l’immigration s’écroule. Ce samedi, dans l’émission « Salut les terriens » de Canal+, Thierry Ardisson a invité Florian Philippot, vice-président du Front national.