background preloader

Peste

Facebook Twitter

Les épidémies et les pestes au Moyen Âge. Le fléau des fléaux La liste des épidémies au Moyen âge est impressionnante.

Les épidémies et les pestes au Moyen Âge.

L'Angleterre paye son tribut; on cite les pestes de 1198, 1315; 1366, 1407. Les armées ne restent pas indemnes. La dysenterie épidémique décime les Croisés assiégeant Antioche (1098); des affections contagieuses atteignent les troupes de Frédéric Barberousse, marchant sur Rome (1167). La peste, fléau majeur - Medica - Histoire de la Santé - BIU Santé, Paris. L'iconographie de la peste de Marseille. TEXTES sur la Peste Noire du XIVème siècle. Entre [...] = indications hors texte.

TEXTES sur la Peste Noire du XIVème siècle

[Après 1300] « le déclin s'amorce, conséquence du surpeuplement. Il s'accélère en 1348-1349 lorsqu'éclate la Peste Noire, l'épidémie la plus meurtrière de notre histoire. Le nombre des décès est considérable. Un tiers des habitants de chez nous disparaît en quelques semaines, et en certains endroits très touchés, la moitié. Des historiens ont calculé que cette perte démographique était proportionnellement six fois supérieure à celle provoquée par les guerres du XXème siècle. Pendant presque cent cinquante ans, jusque vers 1430, la peste demeure endémique. Jalons pour une histoire de l'expansion démographique, dans P. Impact mondial de la peste : Europe, Chine, monde islamique et Empire byzantin. Bugey Historique: LA PESTE DANS LE BUGEY AU MOYEN-ÂGE.

Dans le cas de la peste pulmonaire, la contagion se propage par simple contact avec le malade, par la toux ou la salive et la mort est certaine.

Bugey Historique: LA PESTE DANS LE BUGEY AU MOYEN-ÂGE

Les textes médiévaux appellent pestes toutes les formes d’épidémies, si bien que ces maladies sont difficiles à distinguer. Les deux se manifestent par des frissons, de la fièvre, des migraines, des vomissements. Boccace décrit la peste bubonique ainsi : « Des tumeurs, grosses les unes comme une pomme, les autres comme un œuf, se développaient d’abord à l’aine puis sous les aisselles : ces tumeurs se nommaient vulgairement galvoccioli. Bientôt elles se montraient sur toutes les parties du corps ; puis apparaissaient des tâches noires ou livides sur les bras ou les cuisses ». Peste, ville et société : Montpellier à la fin du Moyen Âge – RHUS. Les épidémies de peste de la fin du Moyen Âge ont marqué les esprits durablement et suscitent chez les historiens un vif intérêt.

Peste, ville et société : Montpellier à la fin du Moyen Âge – RHUS

C’est une période de transformations et de mutations tant sur les plans politique et social que sur le plan culturel. Ce sont les études locales qui permettent le mieux de saisir ces évolutions : à travers l’exemple de la ville de Montpellier, grand centre urbain médiéval, dynamique économiquement et culturellement je m’intéresserai aux mutations qui ont marqué la fin du Moyen Âge. Peste noire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peste noire

La peste noire est une pandémie de peste bubonique[1],[2], causée par la bactérie Yersinia pestis[3], qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352. Elle n'est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais elle est la seule à porter ce nom. En revanche, elle est la première épidémie de l'histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes[4]. Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment. Les épidémies précédentes[modifier | modifier le code] Le Moyen Âge fut traversé par de nombreuses épidémies. Origines[modifier | modifier le code] Liste des épidémies de peste.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des épidémies de peste

La peste sous ses deux formes (bubonique et pulmonaire) est une maladie grave (le plus souvent mortelle), hautement contagieuse, provoquée par la bactérie Yersinia pestis et responsable de plusieurs dizaines (voire centaines) de millions de morts depuis l'Antiquité lors de grandes épidémies. En revanche, tous les historiens s'accordent pour admettre que Louis IX, lors de la huitième croisade n'est pas mort, le de la peste au siège de Tunis, mais en réalité de dysenterie. Égypte pharaonique[modifier | modifier le code] Si les origines de la peste sont souvent situées en Asie centrale, Eva Panagiotakopulu a récemment proposé d'en chercher les origines dans l'Égypte pharaonique[3] sur la base de descriptions médicales datant de cette époque et d'indices archéozoologiques (présence de rats noirs et de puces à Amarna). Des origines à 1894 - Histoire d'un fléau immémorial, la peste.

La peste, dont le nom vient du latin pestis (fléau), n'a été identifiée qu'en 1894 par le médecin Alexandre Yersin.

Des origines à 1894 - Histoire d'un fléau immémorial, la peste

Elle provient d'un microbe très résistant qui porte le nom de son découvreur : le bacille de Yersin. Il existe à l'état naturel chez certains rongeurs d'Asie et peut être transmis par l'intermédiaire de puces à des rats et, de là, à l'homme. La puce en question est rebutée par l'odeur des moutons et des chevaux, de là le fait que les bergers et les palefreniers n'étaient pas contaminés par la maladie.

Signalons que la peste a souvent été confondue avec d'autres maladies. Ainsi c'est le typhus qui a emporté Périclès à Athènes en 329 avant JC et Saint Louis devant Tunis en 1270. Lesdangersdelapeste.