background preloader

La Peste

Facebook Twitter

La découverte du bacille de la peste en 1894 - Presse RetroNews-BnF. Les journaux reprennent le même schéma narratif : ils exposent successivement la virulence de l’épidémie, l’histoire de la peste, les découvertes de Yersin et l’impréparation (voire le manque de conscience du risque) des autorités pour faire face à une éventuelle contagion en Europe (Le Siècle, 24 février 1897).

La découverte du bacille de la peste en 1894 - Presse RetroNews-BnF

À partir de 1897, les pandémies de peste deviennent un sujet d’inquiétude face à une contagion de l’Europe. Le Petit Journal rappelle que la « question de la peste n’intéressait notre Occident européen que d’une façon quasi-platonique puisque le fléau ne faisait de victimes que parmi les Chinois » (31 janvier 1897). Depuis que la peste a atteint Bombay, une colonie britannique, les risques de propagation en Europe deviennent plus importants.

Paix mongole et grande peste au Moyen Âge [ressource] Origine de la peste en Europe : une histoire de climat. Par Jacques Henry.

Origine de la peste en Europe : une histoire de climat

Pour une fois l’étude du climat (passé, entendons-nous bien) vient d’éclairer le mécanisme des grandes pandémies de peste qui ravagèrent l’Europe du XIVe au XIXe siècle. Elle explique aussi la raison pour laquelle un réservoir de la bactérie responsable de ce mal (Yersinia pestis) persista aussi longtemps dans cette même Europe défiant toutes les théories épidémiologiques qui prévoient qu’une épidémie s’éteint d’elle-même.

L’hypothèse du réservoir de la bactérie de la peste fut pendant longtemps le rat noir ou « rat des villes » comme le nommait Jean de la Fontaine et le vecteur de transmission à l’homme fut reconnu comme étant la puce (Xenopsylla cheopsis) qui se complait aussi bien avec le rat qu’avec l’homme. Le rat a depuis des temps immémoriaux été un commensal de l’homme puisqu’on estime aujourd’hui encore qu’il y a à Londres autant d’habitants que de rats. Source et illustrations —Sur le web. Les chemins de la peste. Le rat, la ... C’est une excellente collection, dirigée par Jean-Claude Zyberstein, avec des ouvrages d’un prix très accessible, que les éditions Tallandier ont lancée avec Texto.

Les chemins de la peste. Le rat, la ...

Le catalogue est riche et sera sans nul doute très prochainement exploré dans ces colonnes. Avec ces chemins de la peste Frédérique Audoin-Rouzeau, explore avec une minutie toute policière les rencontres au cours de l’histoire entre la peste, ce fléau de Dieu, et les hommes. Ce mal que le Ciel en sa fureur envoyait avec une régularité de métronome était bien mystérieux. Les contemporains, jusqu’à l’extrême fin du XIXe siècle se demandaient quelles en étaient les causes. Au moyen âge, les juifs ou les lépreux, boucs-émissaires, ont payé très cher les croyances dans des empoisonnements de puits. Enquête policière. La Peste Noire du XIVème siècle - Clio Texte. Yersin.mp4. Yersin et la peste. ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles 1 - Informations générales de l'OMS La peste est une zoonose affectant les petits animaux et leurs puces.

Yersin et la peste

Le bacille, Yersinia pestis, peut infecter l'homme. Il se transmet de l'animal à l'homme par l'intermédiaire des piqûres de puces infectées, par contact direct, par inhalation et par ingestion. Croix que l'on apposait sur les maisons des pestiférés L'incubation de 3 à 7 jours est suivie d'un syndrome grippal : apparition brutale de la fièvre, des frissons, des céphalées, des douleurs dans tout le corps, faiblesse généralisée, nausées. Procession de Grégoire, XIVè, Belles Heures du Duc de Berry 1410. La grande peste de Marseille / UNIVERSCIENCE.

Autour de la peste : Marseille 1720-1722 Dans le quartier du Panier à Marseille, en 1994, un chantier de construction révèle la présence d'un charnier regroupant de nombreux squelettes.

La grande peste de Marseille / UNIVERSCIENCE

Très vite, l'origine en est identifiée. Il s'agit d'un charnier de pestiférés datant du 18e siècle. Treize scientifiques de toutes disciplines se penchent sur cette découverte archéologique : Ils reconstituent la vie à Marseille au 18e siècle, le voyage du navire qui a ramené la peste du Levant et l'organisation de la lutte contre la peste par les autorités civiles et ecclésiastiques. Auteurs scientifiques : Olivier Dutour ; Gilles Boetsch ; Michel Signoli ; Dominique Chevé. Les résurrections de la peste, de l’Antiquité au Moyen-Age. Squelettes du VIe siècle apr.

Les résurrections de la peste, de l’Antiquité au Moyen-Age

J. L'iconographie de la peste de Marseille. Les chemins de la peste Le rat, la puce et l'homme Frédérique Audoin-Rouzeau. Les chemins de la peste - Introduction. Peste et controverse. 1Durant quatorze siècles, la peste ravagea l’Orient et l’Occident.

Les chemins de la peste - Introduction. Peste et controverse

Sa violence dévastatrice lui vaut de figurer parmi les agents majeurs de l’histoire des hommes et ni le démographe, ni l’économiste, ni l’historien des mentalités, de la religion, de la médecine ou des guerres ne peuvent la contourner. Face à l’effroyable fléau, les hommes demeurèrent impuissants jusqu’à ce que, à la fin du xixe siècle, Alexandre Yersin et Paul-Louis Simond élucident les modalités de la transmission de la maladie : le premier en isola le bacille et désigna les rats comme les propagateurs de l’épidémie ; le second identifia l’agent vecteur des rongeurs aux hommes : les puces du rat.

Ces découvertes fondamentales entraînèrent à leur suite un puissant essor de la recherche et une somme considérable de travaux, particulièrement nombreux au cours des années 1900-1930, et se poursuivant jusque vers 1970. Si bien qu’avec le xxe siècle, la peste semblait avoir enfin livré tous ses secrets. 2 E. 3 Voir H.