background preloader

Pornographie

Facebook Twitter

GAIL DINES : Ghomeshi a joué le rôle d’un allié féministe, mais en privé il était pleinement embourbé dans la culture pornographique. [Au Canada, Jian Ghomeshi, un ex-animateur de radio, passait dernièrement en procès pour deux des signalements d’agressions sexuelles et autres qui ont entraîné son renvoi de la Société Radio-Canada il y a un an et demi.

GAIL DINES : Ghomeshi a joué le rôle d’un allié féministe, mais en privé il était pleinement embourbé dans la culture pornographique

Toula Drimonis a fait le point pour le webmagazine RICOCHET sur la facilité avec laquelle les agresseurs de femmes échappent habituellement à toute sanction, dans la mesure où leurs avocat.e.s font tout pour miner la crédibilité des plaignantes. De notre côté, nous traduisons un commentaire publié par l’essayiste militante Gail DINES sur le site Feminist Current à l’époque où les faits ont été divulgués.] par GAIL DINES, initialement publié sur Feminist Current le 7 novembre 2014.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai été interviewée par des journalistes de sexe masculin qui se sont montrés clairement hostiles à ma position féministe, anti-porno. Susan Cox : Non, les ‘‘poupées sexuelles enfantines’’ n’empêcheront pas les pédophiles d’agresser. Par Susan Cox, initialement publié le 28 janvier 2016, sur Feminist Current Une entreprise de pornographie japonaise, Trottla, fabrique des poupées sexuelles réalistes de fillettes, en prétendant qu’elles vont « épargner des agressions sexuelles à des enfants ».

Susan Cox : Non, les ‘‘poupées sexuelles enfantines’’ n’empêcheront pas les pédophiles d’agresser

L’argument utilisé pour justifier la vente de ces poupées est que les hommes les utiliseront au lieu de violer de véritables petites filles, que l’utilisation de ces poupées pornifiées* aura pour effet de « rassasier » leurs désirs. Si nous tenons pour acquis que la pornographie et les jouets sexuels empêchent les hommes de commettre des crimes sexuels, le problème du viol aurait dû être résolu depuis longtemps. Mais ce n’est pas le cas : aujourd’hui, il y a plus de porno que jamais et il est beaucoup plus facilement accessible que jamais auparavant ; pourtant, les hommes continuent à agresser sexuellement des femmes et des filles tous les jours, partout dans le monde.

SURVIVRE À LA PROSTITUTION ET À L'ADDICTION: La logique de l'illogisme. Nous vivons dans un système plein de tensions et complètement illogique.

SURVIVRE À LA PROSTITUTION ET À L'ADDICTION: La logique de l'illogisme

Nous vivons dans un pays dans lequel le viol est illégal mais où la pornographie qui montre des actes de plus en plus agressifs et douloureux envers des femmes devient de plus en plus courante, dans laquelle non veut dire oui et même où une femme ne sait pas qu'elle veut du sexe, mais elle apprend à l'aimer et à en jouir quand elle se fait baiser. Pornographie : ce que vivent les actrices-esclaves / Témoignage - GHOST DOG - Blog informatif végan abolitionniste & féministe. Encore du porno Je conduisais l'autre jour et j'ai entendu une émission de radio sur le VIH.

Pornographie : ce que vivent les actrices-esclaves / Témoignage - GHOST DOG - Blog informatif végan abolitionniste & féministe

Ca m'a fait penser aux pratiques de safe-sex et à la pornographie. Les acheteurs veulent voir le contact de peau à peau, des pénis dégainés, et du sperme - beaucoup de sperme. « La pornographie, c’est la théorie, et le viol, la pratique » – A dire d'elles. Merci à Euronews de me faire travailler la nuit…du coup, en fin de travail, j’ai enfin eu le temps de lire le texte de cette conférence qu’on me disait magistrale de Rebecca Whisnant.

« La pornographie, c’est la théorie, et le viol, la pratique » – A dire d'elles

En quelques mots, quelques lignes, me voici totalement réveillée, dans tous les sens du terme : Sisyphe - Comment la pornographie influence les jeunes consommateurs. Confrontés à des images pornographiques, les jeunes ressentent un éventail d’émotions allant de l’excitation à l’agressivité en passant par la curiosité et le désir de ne plus voir ce type d’images.

Sisyphe - Comment la pornographie influence les jeunes consommateurs

Peu importe le sentiment éprouvé, une certitude demeure : l’image consommée n’est pas neutre. Le psychothérapeute américain James Wright constate que les enfants qui ont été exposés à la pornographie sont plus dépressifs, centrés sur eux-mêmes et caractériels. Capitalisme porno-puritain. La « culture » pornographique (il parait que tout est culture aujourd’hui), son esthétique (il paraîtrait que tout a une esthétique aujourd’hui) a envahi la place publique, s’est introduite dans les têtes, a investi les corps.

Capitalisme porno-puritain

Processus ambigu, devenir plus retors que celui décrié par les pleureuses moralistes ou idolâtré par ceux qui croient naïvement jouir sans entraves. « Pour que la sexualité puisse diffuser dans toutes les sphères de l’existence humaine, il a d’abord fallu qu’ON la dissocie fantasmatiquement comme un moment séparé de la totalité du reste de la vie. » - Tiqqun. Du sexe, pour quelques dollars de plus. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Renaud Machart « Chaque mois, davantage de sites pornographiques sont visités que le sont Netflix, Amazon et Twitter combinés », annonce d’emblée le documentaire Hot Girls Wanted (2015), de Jill Bauer et Ronna Gradus, sélectionné par le Festival du film de Sundance et désormais diffusé sur Netflix.

Du sexe, pour quelques dollars de plus

Comme le film traite de la vague grandissante du porno « amateur » (mais rétribué) sur Internet, il est aussi précisé que, selon une étude de l’institut Kinsey, le rôle de « la fille d’à côté » est de plus en plus incarné par de vraies « filles d’à côté » plutôt que par des professionnelles. Les réalisatrices suivent le parcours de quelques jeunes femmes, attirées par les annonces du site Internet Craigslist, de leur province natale jusqu’à la Floride, où les attend à l’aéroport Riley, un « découvreur de talents » qui gère les carrières, souvent météoriques, de ces actrices. 900 dollars pour cinq heures. Sexualité. Bon, j’ai vu « La vie d’Adèle ».

sexualité

Parce que c’est bien de parler des films qu’on n’a pas vu pour ce qu’on en lit, mais c’est encore mieux d’en parler quand on l’a vu. Et je dois dire que ce fut une expérience très positive ! Pendant les 3 interminables heures que dure le film, j’ai eu le temps d’aiguiser mon sens de l’humour et d’affuter mes réflexions sur la représentation du sexe en images et au cinéma.

Oui, Kechiche a l’habitude de faire long. Parfois, j’ai aimé son talent de mise en scène à nous montrer des repas en longueur, à laisser le temps aux relations entre les êtres d’émerger. En fait, cela commence au moment de la première scène de sexe du film. « La pornographie, c’est la théorie, et le viol, la pratique » « La pornographie, c’est la théorie, et le viol, la pratique » Le féminisme s'autodétruit en approuvant la pornographie. Aujourd'hui, les féministes sont censés être «sexe-positives", ce qui signifie qu'elles doivent soutenir la pornographie.

Le féminisme s'autodétruit en approuvant la pornographie

Dommage que cette prise de position soit complètement contradictoire. Par Jonathan Von Maren (LifeSiteNews) - Traduit par Campagne Québec-Vie « La pornographie est la théorie », a écrit un jour la renommée féministe Robin Morgan, « le viol est la pratique ». En effet, les féministes comprenaient largement que la pornographie était, sous sa meilleure forme, déshumanisante et dégradante, un produit fait par des hommes et pour des hommes et qui réduit les femmes au rang d’objet soumis au désir masculin.

Pornographie et fin de la masculinité. Dans son plus récent livre, Robert Jensen force le lecteur à prendre au sérieux les effets d’une industrie de la pornographie devenue ultra-sadique et à reconnaître la nécessité de repenser l’attirail de la masculinité comme source d’une violence accrue envers les femmes et de leur dégradation. J’ai toujours adhéré au système de valeurs collectiviste, libéral, progressiste qui accepte la pornographie comme une expression légitime du Premier Amendement [de la Constitution des États-Unis]. Dans cette vision du monde, les femmes sont censées participer librement aux films pornographiques et la pornographie refléter souvent des fantasmes que les gens ont réellement - même si ces fantasmes sont parfois quasi-violents et dégradants.

Donc, tant que les personnes ne font que jouer un rôle dans les films de porno et qu’on ne les force pas ou qu’on ne viole pas la loi, ces films sont acceptables. A quoi rêvent les jeunes filles ? - INFRAROUGE [Déconseillé aux - de 16 ans] Ces féministes mal baisées qui n'aiment pas le porno... Dans un excellent billet, Daria Marx avoue ne pas aimer le porno : "Je n’aime pas le porno, parce qu’il ne m’excite pas. Il ne remplit pas, pour moi, sa fonction d’outil de masturbation, puisqu’il me suffit de 32 secondes pour jouir, si j’ai envie, mon corps répond assez bien, pas besoin d’autres stimulis.

Il ne remplit pas non plus sa fonction d’outil fantasmatique, je n’ai pas trouvé de pornographie qui réponde à mon univers, qui enclenche quelque chose, qui me donne envie de réaliser dans la vraie vie, de passer à l’acte, de reproduire. " Le porno s'est tellement normalisé que ce billet prend la forme d'un "aveu".

Ce qui était il y a encore quelques années considéré comme une perversion est présenté aujourd'hui comme le modèle à atteindre. Victime de «revenge porn», elle réplique en posant nue. Ce qui ne va pas avec la pornographie – Peuvent-ils souffrir ? La pornographie nuit aux femmes. La pornographie n’est pas imaginaire. La pornographie se passe dans le monde réel et avec des femmes réelles ; tout ce que vous voyez dans la pornographie est arrivé quelque part à une femme réelle. L’industrie de la pornographie est une industrie pesant plusieurs milliards de dollars. La pornographie existe pour faire de l’argent. C’est une industrie qui mâche les femmes et les recrache ; c’est une industrie où l’exposition à la violence, le harcèlement, les blessures et les infections sont considérés comme des choses normales et acceptables.

Pornographie – La toile blanche. La violence que la pornographie inflige à des femmes et des jeunes filles réelles n’a rien de nouveau. Il serait facile de croire que ce n’est que depuis l’invention de la caméra que des femmes et des jeunes filles réelles sont violentées dans la pornographie. Il serait facile de croire que la violence pornographique extrême n’existe que depuis l’invention du cinéma et d’Internet. La pornographie ? Parlons-en. On parle partout de la pornographie, on la voit partout, la pornographie est le contexte de nos journées, elle envahit la nuit nos cauchemars pour s’approprier nos rêves. Mais dans cette avalanche, il y a un silence de mort ; celui de toutes les voix des femmes et des filles qui se trouvent dans la pornographie – on n’entend pas de mots désigner leurs réalités. C’est de ce silence que je veux parler. Je ne parle pas de la « douleur » de ceux qui choisissent de consommer de la porno. #Prostitution #Pornography (french & english)

"Des hommes expliquent pourquoi la pornographie, c'est sain" - Porno sexiste : assez !!! "De l'inutilité de rechercher la "pornographie féministe"" - Porno sexiste : assez !!! L’envers du X. Tribune libre | Texte signé par Isabelle Sorente, ancienne élève de l’école Polytechnique, romancière et auteur de théâtre. Elle a, entre autres, publié “180 jours” (JC Lattès, 2013), “Transformations d’une femme” (Grasset, 2009), “Le Coeur de l’ogre” (JC Lattès, 2003), “La Prière de septembre” (JC Lattès, 2002), “L” (JC Lattès, 2001) et “Hard Copy” (Actes Sud, 2001) et a co-fondé la revue Ravages avec Frédéric Joignot et Georges Marbeck. Notes en fin de page. “Aussi dérangeant que cela puisse être, derrière chaque vagin, chaque bouche à pipe, chaque anus, derrière chaque trou rempli de foutre, de doigts, de poings, de centaines de bites d’affilée, se cache un être humain“.

Les témoignages non officiels des coulisses de l’industrie du sexe sont rares. Porno-dépendant, je regardais des vidéos X tous les jours : ça a détruit ma sexualité. La "porno-dépendance", une véritable addiction. Le féminisme contemporain dans la culture porno : ni le playboy de papa, ni le féminisme de maman. On m’a demandé de parler ce matin de l’état du féminisme contemporain, et plus particulièrement à propos de la pornographie et de la culture porno qui nous entoure. Ce que j’entends par culture porno sera exploré de nombreuses façons lors de ce weekend. « La pornographie, c’est la théorie, et le viol, la pratique » « Pour survivre à la prostitution, il est vital d’être quasi-morte  (Rebecca Mott)

Je parle souvent ici de Rebecca Mott, femme écrivaine sortie de la prostitution et qui tient un blog salutaire. Why I stopped watching porn: Ran Gavrieli at TEDxJaffa 2013. La porno est entrée dans les mœurs. Ce texte ne peut être que difficile, voire impossible à lire. La pornographie c’est ce à quoi ressemble la fin du monde (Chris Hedges) Article original publié en anglais sur le site de truthdig.com, le 15 février 2015. Christopher Lynn Hedges (né le 18 septembre 1956 à Saint-Johnsbury, au Vermont) est un journaliste et auteur américain. Vive l'érotisme, pas la prostitution ni le porno hard ! - Le blog de JJ Lakrival. 5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 17:37. When This Guy Explains Why Women Won't Date Him, You May Roll Your Eyes. But 2 Minutes In...

Je ne suis pas client de la prostitution. SURVIVRE À LA PROSTITUTION ET À L'ADDICTION. Viol : j’ai signé le manifeste des 313 car la honte doit changer de camp. Certains m’ont dit que c’était du courage. Pornographie. VIOLENCES SEXUELLES. Why I stopped watching porn: Ran Gavrieli at TEDxJaffa 2013. Philip Zimbardo: The demise of guys? Revenge porn : le business va peut-être disparaître, pas les photos d’ex à poil. BDSM : un contrat sadique pour les sadiques qui noues oppriment. Un documentaire choc sur le porno des adolescentes fait scandale. Pornographie et fin de la masculinité. #Prostitution #Pornography (french & english) "De l'inutilité de rechercher la "pornographie féministe"" - Porno sexiste : assez !!! Pornographie : "Ça fait mal, tellement mal" ou pourquoi certaines femmes ne veulent pas savoir (Robert Jensen) : GHOST DOG - Blog informatif végan abolitionniste & féministe.

Malaise dans la sexualité : Le piège de la pornographie - Michela Marzano. eKouter.net. Des expert estiment que la pornographie est tellement répandue aux Etats-Unis qu’il s’agit d’une crise de santé publique. - Votre libération sexuelle est notre mise à mort. Le porno du métro. « Je rêve de rencontrer quelqu’un qui ne soit pas biberonné au porno… » JP.Brighelli : "Le porno fait des dégâts monstrueux sur les jeunes" - Ce soir (ou jamais !) Votre porno sur le Net, vous le matez en moins de 30 minutes et sans hasard - Rue89 - L'Obs. Addiction et dépendance à la pornographie - Définition de la pornodépendance. Decrocher de la pornographie. Pornographie. La victime c'est la coupable… Complicités institutionnelles de violarticle de Muriel Salmona, 4 septembre 2011. Pornographie.