background preloader

Idée sujets Picardie

Facebook Twitter

« Fakir », canard sauce piquante par Malika Butzbach. Il dit n’avoir pas vu de rupture en passant du statut de journaliste à celui d’élu de la République. Après tout, François Ruffin ne se définit-il pas lui-même comme « député-reporter » ? « Lorsque je propose un texte, je pré-enquête en auditionnant les personnes concernées, exactement comme je l’aurais fait pour un article », explique-t-il. D’ailleurs, il continue d’écrire et de diriger Fakir, le trimestriel qu’il a fondé en 1999 en revendiquant un journalisme d’action. « Nous informons et voulons faire changer les choses, car, à nos yeux, constater ne suffit plus », déclare Cyril Pocréaux, journaliste et membre de l’équipe depuis dix ans. Difficile d’évaluer le nombre de ceux qui travaillent à Fakir. Le journal précise aussi être apartisan, quand bien même son rédacteur en chef siège à l’Assemblée nationale. « Je n’y vois pas de contradiction », souligne ce dernier, citant Jaurès, Camille Desmoulins ou Vallès, d’autres politiques ayant exercé le métier de journaliste.

Article réservé.

Bridge

Peche. Zoothérapie. Chasse. Dans les hôpitaux psychiatriques, moins de soins, mais du "gardiennage" Hôpital psychiatrique Pierre Janet au Havre, le 3 juillet 2018 / AFP/Archives "On n'est plus dans le soin, on est dans le gardiennage" : psychiatres et infirmiers dénoncent le manque d'effectifs, de lits et de temps, et des formations inadéquates, qui dégradent le quotidien des hôpitaux psychiatriques et détériorent la qualité des soins. Signe de ce malaise, des salariés des hôpitaux psychiatrique de Rouen et du Havre ont même récemment mené des grèves de la faim et obtenu plusieurs dizaines de créations de postes en juin et juillet. À Amiens, une grève est en cours depuis plus de deux mois. "Les malades psychiatriques sont des malades comme les autres, ils ont droit à des soins et on n'est plus dans le soin, on est dans le gardiennage", dénonce Nathalie Pawlowski-Groppi, référente en psychiatrie à la Coordination nationale infirmière (CNI).

"Pour moi, c'est une catastrophe, ils ne sont pas formés, ces gens-là. . - 'Perte de sens' - afp Newsletter Données personnelles. Jean-Claude Terlet, un paysan français contre Monsanto. L'agriculteur français Jean-Claude Terlet, dans son exploitation de Celles-sur-Aisne, dans le nord de la France, le 17 août 2018 ( AFP/Archives / FRANCOIS NASCIMBENI ) "Ça c'est un cœur de bœuf, c'est extraordinaire", tâte Jean-Claude Terlet dans un rang de tomates sous l'une des serres de son exploitation nichée dans une impasse du village de Celles-sur-Aisne. Ses fruits et légumes, cultivés sans "aucun traitement" chimique répète-t-il, se retrouveront bientôt sur l'étal d'un marché, le seul circuit de distribution que ce maraîcher de 70 ans, retraité agricole toujours actif, ait jamais connu.

Mais après plusieurs biopsies soldées en 2017 par une opération de la prostate rongée par des cellules cancéreuses, l'énergique gaillard a marqué le pas. Le glyphosate en France ( AFP / Sabrina BLANCHARD ) "Depuis que j'ai été opéré, je manifeste tous les jours une fatigue générale. Ce qui taraude le plus Jean-Claude Terlet est l'origine de son cancer. . - "Produit miracle" - Modules «Respect» en prison: quand innovation rime avec ségrégation. Et accepter une organisation par la carotte et le bâton.

Par Manon Cligman et Marie Crétenot, Observatoire international des prisons-section française. Des portes ouvertes. Des détenus qui ont la clef de leur cellule et peuvent se rendre visite, aller à leur guise en cour de promenade, en salle d’activités, aux cabines téléphoniques… Au centre de détention de Mont-de-Marsan, ce n’est pas une fiction. Ici, on expérimente le module « Respect », un programme inspiré d’établissements espagnols (cf encadré). Deux ans après son ouverture, le succès du projet est tel qu’une liste d’attente a été ouverte. Aujourd’hui, près 300 détenus (soit un peu plus de la moitié des effectifs de l’établissement) peuvent intégrer le module, qui ne comptait que 170 places en janvier 2015. Si les projets locaux varient légèrement, il est possible d’en dresser un mode de fonctionnement commun.

Des « bons points » en échange d’une cellule bien rangée 25 heures d’activités par semaine ? [4] Marianne, 22 janvier 2017. Une association beauvaisienne au service des parents d’enfants placés - Le Courrier Picard. Qu’il s’agisse d’ecchymoses constatées sur un enfant par l’infirmière de l’école ou encore de troubles comportementaux remarqués par un voisin, ces cas peuvent faire l’objet d’un signalement auprès de l’Aide sociale à l’enfance (ASE).

Signalement qui peut déclencher une procédure et un éventuel placement de l’enfant en famille d’accueil. C’est dans ce contexte qu’Emmanuelle Medzo a décidé de créer son association SOS Village des parents, en mars dernier. Son objectif : accompagner les parents dont les enfants sont placés, les aider à comprendre ce qui les a amenés à cette situation, afin de reconstituer la cellule familiale le plus rapidement possible. Mes deux filles ont été placées il y a quelques années. Quand un enfant est placé, quelle que soit la raison, le premier ressenti des parents est un sentiment d’être de ’’mauvais parents’’ . Les placements peuvent laisser des séquelles parfois. Alternatiba, le mouvement écolo qui veut changer le système « par le bas » Cette nébuleuse d'associations qui propose des « alternatives concrètes » pour lutter contre le réchauffement climatique entend bien peser sur la COP 21 qui se tiendra à Paris fin novembre.

«Nos enfants nous remercieront». Tel est le slogan évocateur d'Alternatiba - «alternative en basque»- le mouvement écolo, issu de la société civile, qui ambitionne de lutter contre le changement climatique par des «alternatives» diverses et concrètes, et fait pression sur la COP21. La philosophie du projet est simple: elle naît du constat de l'échec de la conférence de Copenhague de 2009 sur le climat, et de la nécessité de changer de paradigme pour «remettre le climat au cœur de l'agenda politique».

«L'erreur de stratégie a été de se focaliser uniquement sur un accord global sur le climat» résume Txetx Etcheverry, l'un des fondateurs de «Bizi!» , l'association basque qui est le noyau dur du projet. 400.000 personnes touchées par le mouvement Faire pression pendant la COP 21 Et après la COP21?

Prostitution

Oise : la chasse au travail illégal va s’intensifier. Il est 10 heures, ce mardi 15 mai, lorsque les gendarmes de la brigade de Nanteuil-le-Haudouin entrent sur le chantier d’Alinéa. L’effet de surprise est au rendez-vous. Objectifs : s’assurer qu’il n’y a pas de travail dissimulé ou de salariés en situation irrégulière. Pour « éviter les fuites », chaque groupe sait exactement ce qu’il a à faire. Des militaires se dirigent vers quatre travailleurs portugais arrivés en France, pendant la nuit pour certains. Les militaires leur demandent pièce d’identité, carte vitale et carte professionnelle BTP, obligatoire depuis le 1er octobre 2017. Les renseignements collectés sont inscrits sur des fiches. « Tout cela sera vérifié après le contrôle par les services de l’Etat », souligne le chef d’escadron Mickaël Petit, commandant de la compagnie de gendarmerie de Senlis. Nanteuil-le-Haudouin, le 15 mai.

La semaine dernière, trois opérations ont été réalisées dans le cadre des Journées d’actions communes de lutte contre l’exploitation au travail. L'Armée reprend en main son projet de campus high-tech du renseignement.

URBEX

Oise : harcelé, frappé, il quitte finalement le lycée à Beauvais. La décision est actée. Antoine* ne reviendra plus au lycée Corot de Beauvais (Oise). Le dernier épisode de violences verbales et physiques qu’il a reçues, début février, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. « Il n’y remettra plus les pieds », tranche son père, Olivier*, qui souhaite témoigner sur le harcèlement scolaire. Une affaire à distinguer des agressions qui ont touché des élèves en janvier dans ce même établissement. Élève en première année de CAP métallerie, le lycéen de 16 ans est un adolescent chétif. « Les élèves se sont rendu compte qu’il n’était pas comme les autres, éclaire Olivier, en évoquant le passé de grand prématuré de son fils.

Il a toujours eu un comportement différent des autres. Ce qui en fait une cible idéale. » Et ce depuis le collège. Au lycée, les ennuis ont commencé dès septembre. . « Les insultes au lycée, c’est quotidien. Le directeur académique, Jacky Crépin, indique que « cette situation est bien suivie par le chef d’établissement ». Creil. Des milliers d’ autocollants « J’aime ma maternité » sur les murs | L'Humanité. Lesenfantsdeguinee | NOTRE ACTU. Grâce à l'initiative d' amis Auxilaires de vie, ou Professeurs...ou même élèves, nous avons créé des partenariats avec des classes de Collège, de Primaire aussi et bientôt sûrement de Lycée. Nous allons dans les classes parler aux élèves pour les sensibiliser au rôle de l'école, aux droits des enfants, etc... et aussi, les impliquer dans notre projet. Certains vont récolter des fonds pour nous, d'autres donnent leurs anciens cartables, livres etc. Si votre établissement scolaire veut aussi s'impliquer, contactez-nous.

Vous voulez venir nous aider en Guinée ou nous aider ici en France? En France: pour récolter des fonds en organisant des événements. Si vous avez fait des études de professeur des écoles, vous serez le/la bienvenu(e) en Guinée. Vous souhaitez aider lors de la construction? Vous travailler pour une compagnie aérienne et avez des bons plans pour emmener des cartons de fournitures? Novembre 2017 à Péronne (80) janvier 2018 à Albert (80) Exemple de dons reçus Stockage des fournitures.

Handicap

Banlieues et sécurité. Foetus = être humain ? Enfance. Uber Eats. Agriculteurs pays de l'Est. Psychiatrie. Forces de l'ordre. Hub stockage énergie Amiens. Mise en rétention des migrants. Dispositif Respect dans les prisons. Macron. Legislatives. Jules Verne au Crotoy - Visites privées. Le compte personnel d’activité, outil pour réorienter sa carrière - Social.

Mis en place depuis le 1er janvier dans le cadre de la loi Travail, le compte personnel d’activité doit permettre à tous les actifs de mieux avancer dans leur parcours professionnel. Le Compte personnel d’activité (CPA) est un portail informatique grâce auquel les actifs (salariés du privé, fonctionnaires, demandeurs d’emploi, entrepreneurs) de plus de 16 ans peuvent à tout moment connaître leurs droits sociaux acquis, réaliser leur propre analyse de leur situation professionnelle pour la faire évoluer en fonction de leurs compétences et de leurs besoins. « Chacun peut déterminer la galaxie des métiers auxquels il peut prétendre », résume Laurent Levent, responsable de l’unité marnaise de la Direccte (administration en charge de l’économie). Le CPA est en effet l’une des mesures de la loi Travail entrée en vigueur au début de l’année que les services de l’État s’efforcent de populariser.

Il est aussi possible de consulter ses bulletins de paie dès lors que ceux-ci sont dématérialisés. Après Thourotte, Noyon envisage de faire appel à des médecins italiens - Le Parisien. En annonçant, lors de ses vœux, son souhait de faire venir des médecins italiens dans le Nord-Compiégnois, Patrice Carvalho, le député-maire (PCF) de Thourotte, n’avait pas hésité à parler d’une idée « révolutionnaire ». Ce qui est sûr, c’est que le projet n’est pas passé inaperçu dans les territoires voisins. Après Thourotte et la communauté de communes des deux vallées (CC2V), c’est ainsi la ville de Noyon qui s’interroge sur l’opportunité d’en appeler aux médecins transalpins pour faire face à la situation de désert médical. Des praticiens souvent mal rémunérés de l’autre côté de la frontière et qui seraient amenés à se regrouper au sein d’un centre de santé dont ils seraient salariés, pour une durée déterminée. « Pour l’heure, on en est à l’état de projet. C’est une piste parmi d’autres, une solution de recours », confirme Hubert Fraignac, adjoint au maire, délégué à la santé et à l’accès aux soins, par ailleurs médecin généraliste dans la cité de Calvin.

Leparisien.frAlexis Bisson. EDF: Jusqu'à 7.000 suppressions de postes en quatre ans. SOCIAL L'électricien prévoit une baisse d'effectifs de 7,7% à 10,4% en quatre ans, contre 5% en trois ans initialement prévu... DERNIERE INFORMATION : EDF SA annonce une diminution de ses effectifs d’environ 6 % entre 2017 et 2019 Selon les toutes dernières informations, EDF SA va diminuer ses effectifs « d’environ 6 % entre 2017 et 2019 », « sans aucun licenciement », et mettra en place des « mesures d’incitation au départ », pour accompagner les salariés en fin de carrière, alors que'EDF tenait ce jeudi un comité central d’entreprise. Ce nouveau plan de réduction des effectifs 2017-2019 fait suite à celui annoncé l’an dernier et qui a déjà abouti à la suppression de 2.000 emplois en 2016, selon des sources syndicales.

Sur la base des effectifs présents fin 2016 (65.300 au total), une diminution d’environ 6 % équivaut à quelque 3.900 salariés concernés fin 2019, soit au total 5.900 postes supprimés en quatre ans. « Nous avions des craintes pour la suite, mais pas à ce point-là » Mister Hauts-de-France : un Saint-Quentinois au pied du podium.

Mennevret : déjà dix-sept bénévoles pour aider la famille Kapral! - Wassigny. L’appel lancé il y a cinq semaines a été entendu. Dix-sept bénévoles s’activent pour rendre habitable l’ancien café des Sports. Amateurs et professionnels sont solidaires. « Solidarité, un toit pour la vie » est le nom du mouvement né il y a quelques semaines. Pourtant, rien n’était joué d’avance avec, au départ, seulement quelques membres pour former l’association… Aujourd’hui, ils sont dix-sept à l’avoir rejoint. Chacun travaille bénévolement, comme il peut, quand il veut, de manière à faire avancer le chantier.

C’est le cas de Jérémy Joachim, d’Etaves-et-Bocquiaux. Besoin de professionnels bénévoles Pour la présidente, Isabelle Gaudry, le chantier avance dans les temps. « Le plus important va être de poser les poutres dans la pièce du bas et la pièce de vie à l’étage. L’association manque surtout de professionnels. D’autres chantiers à venir ? Sur l’ensemble de l’équipe, on compte une petite moitié de femmes toujours prête à donner un coup de main. Oise : un drone pompier bientôt prêt à intervenir en cas d’incendie - Le Parisien. Les sapeurs-pompiers de l’Oise pourraient bientôt gonfler leurs rangs avec un… robot.

Un drone, plus exactement. Ce nouveau compagnon devrait arriver au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) dans les semaines à venir. Il s’agirait alors d’une première dans les Hauts-de-France, même si des réflexions sont engagées dans l’Aisne et dans le Nord. L’engin sera envoyé en mission de reconnaissance lors d’incendies, pour repérer d’éventuelles victimes ou avant d’envoyer des hommes dans une zone de danger. Mais aussi pour constater des dégâts matériels, comme ceux causés en forêt par la tempête d’il y a trois semaines, par exemple. « On travaille sur différents scénarios de recherche de personnes et de survols de bâtiments, à près de 150 m de hauteur, explique Yan Helin, fondateur de Drone d’école, à Noyon, qui travaille sur le projet de l’Aisne. On peut commander l’appareil jusqu’à 1 km de distance, grâce à la caméra. » Dans l’Oise, des essais ont déjà été effectués.

Un an après, la CAF va rouvrir une antenne à Compiègne… mais pas au Clos-des-Roses - Le Parisien. Pendant plus d’un an, Compiègne a dû se passer de son antenne de la Caisse d’allocations familiales (CAF). Celle-ci était basée au Clos-des-Roses, avant d’être fermée en janvier 2016 après une vaste opération policière contre le trafic de drogue dans le quartier. Le bureau rouvrira d’ici à cet été, mais pas au Clos. Ce sera près de la gare. Le climat d’insécurité aurait en effet eu raison du moral des salariés. En novembre 2014, déjà, les locaux avaient été la cible de coups de feu. Afin de protéger ses six conseillers, la directrice départementale de la CAF, Armelle Pastouret, avait alors anticipé un droit de retrait. . « Faire venir davantage de public » « Depuis, le climat s’est considérablement dégradé dans le quartier. Une bonne nouvelle pour Sandrine de Figueirido, directrice du centre communal d’action sociale (CCAS) ainsi que conseillère municipale et départementale (LR). « Nous avons été très sollicités.

Leparisien.frStéphanie Forestier.