background preloader

Evaluer la lecture

Facebook Twitter

Joey Cornu Éditeur. Sorciers et sorcières au rendez-vous de la lecture cursive en 5e. Sorciers et sorcières au rendez-vous de la lecture cursive en 5e Balayons quelques idées !!!

Sorciers et sorcières au rendez-vous de la lecture cursive en 5e

Catherine FAVERO.

La bande-annonce pour rendre compte de ses lectures. Le jeudi 29 mai 2003. « Lire, c’est d’abord extraire d’un texte des éléments signifiants, des miettes de sens, quelque chose comme des mots-clé qu’on repère, que l’on compare, que l’on retrouve (...).

La bande-annonce pour rendre compte de ses lectures

Ces mots-clé peuvent être des mots (...), des sonorités, des modes de mise en page, des tournures de phrase, des particularités typographiques, voire des séquences narratives entières ». Rendre compte d'une lecture cursive dans le cadre d'une séquence consacrée à la lettre, en classe de quatrième - Lettres. • L’objectif L’objectif de l’activité proposée est de développer le goût de la lecture en privilégiant une forme d’évaluation qui laisse une certaine liberté aux élèves pour rendre compte d’une lecture personnelle.

Rendre compte d'une lecture cursive dans le cadre d'une séquence consacrée à la lettre, en classe de quatrième - Lettres

Une étude préalable des premières et quatrièmes de couverture s’est déroulée au cdi en présence du professeur documentaliste. Evaluation lecture cursive. (de la 6e à la 3e) © Nadia Pla Les "lectures cursives" sont les lectures que les élèves doivent faire hors de la classe, théoriquement pour leur faire découvrir le plaisir de la lecture.

Evaluation lecture cursive

L'idéal serait donc de ne pas les évaluer. Quelle restitution et exploitation de la lecture cursive au college. Evaluercursive. [64] - Évaluer la lecture d’une oeuvre. Pourquoi évaluer une lecture ?

[64] - Évaluer la lecture d’une oeuvre

Varier les approches de la lecture cursive aussi bien en Seconde qu’en Première. Confronter des points de vue d’élèves sur l’œuvre lue. Mettre l’œuvre lue en relation avec une problématique (abordée dans la séquence). E.L.FE Évaluation de la Lecture en FluencE. Cartographie littéraire. Juliette Sorlin : Lire autrement au collège avec le numérique.

De plus en plus, la lecture sur écran prolonge, sinon remplace, la lecture sur papier : qu’en est-il en classe ?

Juliette Sorlin : Lire autrement au collège avec le numérique

Comment le numérique peut-il y favoriser le travail des compétences de lecture en général ? Professeure de lettres au collège Diderot à Besançon, Juliette Sorlin éclaire la question par des expériences variées : l’ENT comme journal collectif de la lecture, Twitter pour la prolonger par l’écriture, des tablettes pour réaliser des bandes-annonces de livres, construire des portraits à partir de recherches en ligne, créer la bande-son des pensées d’un personnage, s’approprier les textes par des productions orales ... Le travail mené est édifiant : le numérique ouvre aux élèves « le champ des possibles pour déplier le sens des textes, développer le goût de la langue et des mots, tisser petit à petit le dialogue entre le texte et leur intériorité … »

Sandrine Baud : Métamorphoses numériques du français en collège. Transformer le poème épique les Métamorphoses en webdocumentaire, la pièce Cyrano de Bergerac en roman épistolaire, le roman Les Misérables en magazine numérique de presse : voici quelques jolies missions réalisées par les élèves de Sandrine Baud, professeure de français, au collège de L’Harteloire à Brest.

Sandrine Baud : Métamorphoses numériques du français en collège

Les recréations témoignent toutes à leur façon de la capacité du numérique à redonner vie aux œuvres et vitalité aux apprentissages. En explorant ainsi pédagogiquement les plaisirs de l’hypertextualité, de l’enrichissement et du détournement, c’est bien des compétences que les élèves sont amenés à travailler : de lecture et d’écriture, mais aussi de recherche documentaire, de production orale en continu et en interaction, d’organisation et de coopération … « S'ils n'aiment pas tous lire, témoignent l’enseignante, les élèves aiment les histoires, et ils se les approprient à travers ce type de projets. »