background preloader

Doc en attente

Facebook Twitter

Budget 2012 : 287 millions d'euros pour la politique d'aménagement du territoire. Au sein de la mission interministérielle « politique des territoires », le programme « impulsion et coordination de la politique d’aménagement du territoire », géré par la Datar, est doté de 287 millions d’euros en autorisations d’engagement. Au-delà du budget de ce programme relevant du ministère chargé de l’aménagement du territoire, les crédits alloués à l’ensemble des politiques d’aménagement du territoire représentent 5 milliards d’euros : ils sont répartis sur les différents budgets ministériels et retracés dans un document de politique transversale. Ces crédits permettent de soutenir la politique d’aménagement du territoire qui a deux objectifs majeurs : renforcer la compétitivité et l’attractivité du territoire (114,6 millions d’euros) ; favoriser le développement solidaire et équilibré des territoires (146 millions d’euros) Renforcer la compétitivité et l’attractivité des territoires (114M€) Favoriser le développement solidaire et équilibré des territoires (146 M€)

Les prix de l’Aménagement urbain 2012 remis lors du Simi - Aménagement. Discours d’Alexandre Chemetoff, prononcé à l’occasion de la remise du prix de l’Aménagement urbain 2012 pour le projet du Plateau de Haye Tout d’abord, je voudrais dire merci aux membres du jury qui nous ont désignés comme lauréats. Le nous dont il est ici question, n’est pas un nous de majesté. Il désigne un certain nombre de personnes et même un grand nombre de personnes engagées dans l’accomplissement de ce projet. Il y a le nous des élus et responsables politiques et tout d’abord celui du président de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, André Rossinot, maire urbaniste, sans qui rien de tout cela n’aurait été possible, celui du maire de Maxéville, Henry Bégorre, fidèle et attentif défenseur du projet, et celui du maire de Laxou, Laurent Garcia, élu au milieu des travaux et qui les a maintenant adoptés.

Il y a le nous des responsables des offices de HLM. Il y a le nous des architectes qui ont construit les prémices de ce quartier et dessiné les fondations d’une ville à venir. DGUHC_Envt. Aménagement du territoire en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le découpage administratif français L'aménagement du territoire à la française demeure attaché à des processus dans lesquels l'État joue un rôle moteur. Toutefois, si cette politique se fonde sur des lois, des règlements et un budget décidés au niveau national, sa mise en œuvre met en jeu des dispositifs contractuels conclus avec les collectivités territoriales. Quant à l'Union européenne, elle intervient de plus en plus dans le développement des régions par le biais de sa politique régionale. Ce double mouvement de décentralisation et de construction européenne conduit aujourd'hui à faire intervenir tous les niveaux de l'organisation territoriale à la politique d'aménagement du territoire.

Une notion essentiellement française[modifier | modifier le code] En France, le territoire fait son entrée sur la scène de l’action publique depuis la mise en place d’une action d’État en faveur de l’aménagement du territoire en 1950. Liste non limitative. Budget 2014 : 120 millions d’investissements pour l’aménagement du territoire. Les discussions budgétaires pour l’aménagement du territoire s’ouvrent le jour où le conseil constitutionnel approuve le schéma directeur régional. Une étape majeure franchie par la région après des années de discussions et qu’il va falloir désormais mettre en oeuvre. Vous trouverez bientôt ici la présentation d’Alain Amedro, VP en charge de l’aménagement du territoire de la Région IdF : Budget 2014 Aménagement du territoire – Alain Amedro Au nom du groupe, Claire Monod a présenté son analyse du budget 2014 dédié à l’aménagement du territoire. Si l’élue se réjouit de l’acceptation du schéma directeur par le conseil constitutionnel, elle regrette quelques éléments.

Le budget dédié aux parcs naturels régionaux, notamment, est en baisse. « une situation d’autant plus regrettable que la majorité régionale, malgré l’opposition nette des écologistes, a voté les subventions pour le projet de spéculation Villages Natures« , insiste Claire Monod. Aide aux nouveaux quartiers urbains : Aménagement du territoire et environnement : mesurer des « effets » et évaluer des « impacts » « µTime.

Nous venons de discuter très théoriquement des relations entre l’économie et l’environnement, balayons à présent quelques-unes de leurs applications les plus quotidiennes. Cadre légal Parmi les obligations légales liées au respect de l’environnement, certains travaux et projets d’aménagement sont soumis à la procédure d’étude d’impact. Les principes généraux et la finalité d’une telle étude sont définis par l’article L122-1 du code de l’environnement : « Les études préalables à la réalisation d’aménagements ou d’ouvrages qui, par l’importance de leurs dimensions ou leurs incidences sur le milieu naturel, peuvent porter atteinte à ce dernier, doivent comporter une étude d’impact permettant d’en apprécier les conséquences. » L’étude d’impact présente ainsi successivement : 3º) Les raisons pour lesquelles, notamment du point de vue des préoccupations d’environnement, parmi les partis envisagés qui font l’objet d’une description, le projet présenté a été retenu ; Mesurer des effets.

France_EIA_complete. PulliatM1. Relations ville-campagne : quel sens, quelle évolution ? La question des relations ville-campagne implique une investigation reposant sur une connaissance parallèle des mutations urbaines et des mutations rurales (au plan des représentations comme à celui des faits). L’idée de ce qu’est la relation ville-campagne est une véritable boîte noire marquée par l’évolution des idéologies, en particulier des idéologies, anti-urbaines dont l’influence est dominante. Deux entités que la tradition veut distinctes, mais que les évolutions sociales, économiques, professionnelles récentes tendent à rapprocher : d’absorption en périurbanisation, la distinction s’efface.

Construire le récit historique des relations entre villes et campagnes est un enjeu important pour situer la période actuelle caractérisée par les « désirs de campagne » et la question de l’accueil de populations en quête de campagnes dans les territoires ruraux. Décrypter le sens des mots Un nouveau modèle Nicole MATHIEU Directeur de recherche émérite au CNRS. Des paysages transformés par la périurbanisation et les équipements - Profil environnement Rhône Alpes. Les paysages émergents ne sont plus des paysages ruraux ou naturels mais ne peuvent pour autant être assimilés à des paysages urbains. A proximité des agglomérations, ils offrent un paysage d'urbanisation diffuse à vocation résidentielle.

Ils représentent entre 5 et 10% du territoire de Rhône-Alpes : de Lyon à Bourg-en-Bresse, de Grenoble à Chambéry, le long du lac d'Annecy, du lac Léman et de la frontière suisse. Caractérisés par une faible densité, ils sont entre ville et campagne, témoins d'une nouvelle façon d'envisager son quotidien, illustration d'une demande sociale importante pour un mode de vie alliant le désir de vivre à la campagne au besoin de connexion rapide aux grands centres urbains où la pression foncière est importante. L'espace reste ouvert, le regard peut toujours porter au loin mais non sans rencontrer des éléments de rupture comme une route départementale ou nationale ou plusieurs maisons individuelles récemment construites. Qu'est-ce que la périurbanisation à la française ? : URBAblog.

Il faut d'abord se poser la question de ce que l’on nomme le périurbain... C’est en quelque sorte la troisième couronne de la ville. La première, c’est la ville-centre avec son cœur historique et ses anciennes banlieues ouvrières, la deuxième est celle des grands ensembles nés des Trente et des zones pavillonaires d'après-guerre, et la troisième est constituée d’un habitat dispersé, dilué dans l’espace rural, et qui ne cesse de croître : c’est la périurbanisation. Ce sont de nouvelles périphéries, développées à partir des années 1970, et dont l’habitat est composé de lotissements et de maisons éparses. L’INSEE s’est dotée d’une définition officielle du périurbain : c’est l’ensemble des communes dont plus de 40% des actifs vont travailler dans le pôle urbain, c’est-à-dire la ville-centre et ses banlieues proches. Ces espaces connaissent aujourd’hui la plus forte croissance démographique face aux autres types d’espaces, bien supérieure à la ville-centre.

Comment l’expliquer ? Sur le Fonds national d'aménagement et de développement du territoire (FNADT) Le FNADT ne représente qu'une faible part des dépenses d'aménagement du territoire. 1. Le budget de l'aménagement du territoire ne correspond qu'à moins de 3 % des crédits disponibles pour l'aménagement du territoire Le budget de l'aménagement du territoire, dont le FNADT représente les trois quarts, ne correspond qu'à 4 % des autorisations de programme et 2,5 % des crédits de paiement, comme l'indique le graphique ci-après. L'aménagement du territoire dans le projet de loi de finances pour 2003 (en millions d'euros) Source : projet de loi de finances pour 2003, jaune « aménagement du territoire » 2. De même, le FNADT finance seulement 6,78 % de la contribution de l'Etat aux contrats de Plan Etat-régions, arrivant ainsi en cinquième position, loin derrière les ministères de l'Equipement et de l'Education nationale, qui en financent plus de la moitié, comme l'indique le graphique ci-après.

Le financement de la contribution de l'Etat aux contrats de plan Etat-régions 2000-2006 Source : DATAR. MEMOIRE_1erSept_cle0e5429. ELR_Ville___campagne_0206.pdf. L'urbanisation : une force environnementale incontournable. (Avril 2004) Les êtres humains sont devenus une force environnementale d'importance croissante ces dernières 10 000 années. Avec l'avènement de l'agriculture il y a 8 000 ans, nous avons commencé à modifier le paysage1. Et avec la révolution industrielle, nous avons commencé à affecter notre atmosphère. L'augmentation récente de la population mondiale a amplifié les effets de nos activités agricoles et économiques.

Mais la croissance de la population humaine a caché ce qui peut être une interaction hommes-environnement encore plus importante : tandis que la population mondiale double, la population mondiale vivant en milieu urbain triple. D'ici à quelques années, plus de la moitié de la population mondiale vivra en zone urbaine2. Le niveau et la croissance de l'urbanisation diffèrent considérablement selon la région (voir la figure).

Les pays latino-américains sont ceux où la plus forte proportion de la population vit en milieu urbain. Population vivant en zone urbaine Références M. L’étalement urbain - qu’est-ce que c’est ? | SAFE. L’étalement urbain et ses spécificités en Région wallonne Il existe de nombreux concepts et tentatives de définition de l’étalement urbain dans la littératureTrois critères sont couramment mentionnés : (1) une croissance diffuse sans liaison avec les espaces urbanisés existants ; (2) la monofonctionnalité des développements périurbains et (3) une faible densitéL’étalement urbain en Région wallonne (Belgique) présente des points communs mais aussi des spécificités en comparaison avec les régions voisinesLe projet de recherches SAFE aborde l’étalement urbain en Région wallonne sous l’angle énergétique et traite, à la fois, de l’énergie nécessaire au chauffage des bâtiments et aux déplacements des habitants Résumé Le projet SAFE porte sur l’évaluation énergétique des quartiers périurbains wallons et sur la formalisation et l’évaluation de scénarios de renouvellement de ces tissus.

Il convient d’abord de poser les bases de la recherche et de définir de façon précise son objet. Mobilité et accès aux services en milieu rural et périurbain / Guides / Nos publications. Infrastructures routières : l’écran acoustique devient générateur d’électricité - Innovation produits. © DR Prototype d’écran acoustique photovoltaïque à flashcode (21 x 21 cases) Chaque cellule mono ou polycristalline (15,6 x 15,6 cm) constitue une case du code géant (3,27 m de côté) que le public peut saisir au moyen d’un smartphone afin d’être dirigé vers divers sites d’information. L’agence Philippon-Kalt Architectes Urbanistes développe un concept d’écran acoustique à la fois capable de produire de l’électricité photovoltaïque et de servir de support de communication.

Le projet de l’agence Philippon-Kalt Architectes Urbanistes est de ceux qui pourraient bien changer l’image des infrastructures routières et ferroviaires dans l’esprit du public. Depuis toujours, ces infrastructures sont en effet synonymes de bruit contre lequel il faut lutter grâce à des écrans acoustiques généralement inesthétiques et coûteux. Equipe de conception : Ponka/Philippon-Kalt, Alto (ingénieur énergie), J-P Lamoureux (Ingénieur acoustique), R. Chiffres transport. Urbanisation, paysages et artificialisation des sols.

En France, selon le recensement de l’Insee de 2008, 95% de la population vit désormais sous influence urbaine. Parallèlement à la croissance des villes, se dessinent autour et entre celles-ci, de vastes espaces dits périubains, dont les habitants ont non seulement adopté des modes de vie citadins mais sont également liés à la ville par leur emploi et leurs pratiques quotidiennes. De fait, jamais les habitants des différents territoires n’ont été aussi proches par leur profil socioculturel et économique et leurs usages. Cette proximité a plusieurs conséquences : d’une part, l’opposition urbain/rural perd de sa pertinence pour caractériser les territoires français aujourd’hui ; d’autre part, les exigences d’accès aux services sont d’autant plus difficiles à satisfaire que les populations résident loin des villes tout en en dépendant.

Entre ville et campagne, le difficile équilibre des périurbaines lointaines. 1Le périurbain attire des familles composées de ménages bi-actifs avec des enfants généralement en bas âge au moment de l’installation (Berger, 2004). Tandis que les familles les plus aisées restent à proximité des villes sauf pour quelques biens particuliers (Dodier, 2007), les autres sont reléguées de plus en plus loin (Berger, 2004 ; Sencébé, Lepicier, 2007), dans des zones où les prix restent relativement bas en comparaison de ceux des villes.

Cet éloignement se traduit par des installations dans des zones qui, jusqu’à présent, étaient qualifiées de rurales. 1 Les familles rencontrées avaient deux enfants dans la très grande majorité des cas. 2 Nathalie Ortar, Luc Bossuet, (2005) Multirésidence et périurbanisation : l’utopie rurale, PUCA, Juin (...) 4Le but de la recherche était notamment l’analyse de l’incidence des navettes domicile/travail sur l’activité professionnelle. 9La population se décline en quatre grands groupes. Exercer un emploi Travailler différemment Se déplacer. Les problèmes que pose l’étalement urbain et l’artificialisation des sols qui l’accompagne. 18 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011) Il sera uniquement question ici des nuisances qui peuvent être imputées à l’étalement urbain et à l’artificialisation des sols qu’il engendre.

Le constat de ces nuisances est relativement bien partagé au sein des chercheurs, bien que certains n’hésitent pas à dénoncer « l’obsession de la densité » qui sévirait dans les milieux autorisés et à souligner que l’étalement, tel qu’on le connaît aujourd’hui, peut aussi présenter des aspects positifs qu’il conviendrait d’intégrer aux analyses coûts/bénéfices des différentes formes urbaines.

De fait, sauf à considérer que la plupart des aménités positives liées à l’agrément d’un tissu urbain plus aéré et plus vert se retrouvent dans la valorisation du foncier et le coût des logements, il faut, en effet, réaliser un exercice périlleux de monétisation de ces aménités, périlleux car ces valeurs ne sont pas directement observables. 1. 2. 3. 4. 5.

Etalement urbain et artificialisation des sols en France.