background preloader

19. La régulation du marché mondial des biens et services

Facebook Twitter

Compétences attendues :
- Identifier les instruments de régulation du commerce mondial.
- Identifier et analyser les limites de l’OMC dans la gouvernance de l’économie mondiale.


- Analyser un litige commercial et son règlement par l’ORD. La régulation du marché mondial des biens et services - Quels sont les effets positifs de la libéralisation et de l’augmentation du commerce mondial ?

La régulation du marché mondial des biens et services -

Le marché des biens et services revêt un caractère mondial : aujourd’hui presque tous les pays peuvent échanger entre eux biens et services. La libéralisation et le développement du commerce mondial ont des effets positifs sur l’offre et sur la demande et constituent un levier de développement économique. Du côté de l’offre : Le libre-échange stimule la concurrence : confrontés à la concurrence étrangère, les producteurs nationaux doivent constamment améliorer leurs productions pour rester compétitifs.Le libre-échange stimule la croissance : il permet une augmentation du volume des échanges et donc une stimulation de l’activité économique.

Du côté de la demande : Le libre échange, un levier de développement économique : beaucoup de pays émergents ont axé leur développement économique sur les exportations. La régulation du marché mondial des biens et services. La mondialisation ? Les enjeux d'une organisation du commerce mondial. Et6c11 enjeux regulation commerce mondial. Libéralisation. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de libéralisation Etymologie : de libéraliser, venant du latin liberalis, généreux, noble, digne d'une personne libre.

Libéralisation

La libéralisation est l'action de libéraliser, de rendre plus libéral, d'appliquer les principes du libéralisme économique. C'est aussi le fait d'être libéralisé. La libéralisation d'un secteur économique consiste à en rendre libre l'accès de celui-ci aux différents agents économiques, privés ou publics. Libéralisation économique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Libéralisation économique

En économie, la libéralisation est le processus de transformation d'un secteur économique dont la finalité est de permettre l'exercice d'une activité économique à différents agents économiques, privés ou publics. Elle signifie la fin du monopole — le cas échéant — d'une administration ou d'une entreprise (publique ou privée) sur une activité définie par l'autorité publique. Dans l'absolu, la libéralisation en tant qu'ouverture à différents agents économiques peut être appliquée à toutes activités.

Les avantages de la libéralisation des échanges et de l’investissement. Le GATT et le Conseil du commerce des marchandises. Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce - Wikipédia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce - Wikipédia

General Agreement on Tariffs and Trade Logo du GATT. Le General Agreement on Tariffs and Trade (GATT, en français : Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, AGETAC) fut signé le par 23 pays, pour harmoniser les politiques douanières des parties signataires. Le traité entra en vigueur en janvier 1948 et le secrétariat s'installa à la Villa Bocage, à Genève, et en 1977 au Centre William Rappard, également à Genève. Cet accord multilatéral de libre-échange était destiné à faire baisser les prix pour les consommateurs, mieux utiliser les facteurs de production et favoriser l'emploi dans les secteurs où chaque pays détient un avantage comparatif. L'un des derniers cycles de négociations (l'Uruguay Round, de 1986 à 1994), clos par l'accord de Marrakech, aboutit à la création de l'Organisation mondiale du commerce.

But[modifier | modifier le code] Contexte[modifier | modifier le code] GATT et OMC. Définition L'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (AGETAC selon l'acronyme français), plus connu sous le nom de GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) a vu le jour le 30 octobre 1947.

GATT et OMC

Il tente de prévenir, par la voie de la négociation collective multilatérale, le retour des politiques protectionnistes qui avaient si durement aggravé la crise mondiale des années 1930. Son cœur est constitué par la clause de la nation la plus favorisée, par laquelle un pays membre s'engage à accorder à tous les signataires le tarif douanier bilatéral le plus avantageux. Durant un demi-siècle, la réduction des tarifs douaniers organisée dans ce cadre a été impressionnante. Finalement, c'est au moment où ce qui n'était qu'un accord international se transforme en institution, avec l'Organisation mondiale pour le commerce (OMC, Marrakech, 1995) que le système de libre-échange mondial semble piétiner.

Analyse Pourtant, il reste encore beaucoup à faire. Définition de gatt. GATT : (General Agreement on Tariffs and Trade) : L'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce signé en 1947 a pour objectif le développement du libre échange.

définition de gatt

Cet accord repose sur quatre principes fondamentaux : La non-discrimination ; tout Etat signataire est lié par : la clause de la nation la plus favorisée : Tout avantage consenti par un membre du GATT à un autre est étendu à tous les autres;la règle de réciprocité : un pays réduit ses barrières si ses partenaires réduisent les leurs ;la règle de l'égalité de traitement ou traitement national : il est interdit d'opérer une discrimination entre producteurs étrangers et producteurs nationaux.L'abandon progressif des droits de douane.L'abolition des restrictions quantitatives.L'interdiction du dumping et des subventions à l'exportation.

Quelques exceptions sont admises : la création de zones de libre-échange ou d'unions douanières, traitement plus favorable des pays en voie de développement, riposte anti-dumping... 9782216111725. Gatt47. Gouvernance mondiale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gouvernance mondiale

La question de la gouvernance mondiale se pose dans le contexte de la mondialisation. Face à des interdépendances — à l'échelle mondiale — entre les sociétés humaines mais aussi entre l'humanité et la biosphère, la gouvernance mondiale définit la construction de réglementations ou mieux de régulations à la même échelle. Cela ne signifie pas la mise en place d'un gouvernement mondial sur le modèle traditionnel des États mais la mise en place de réglementations publiques et privées à la hauteur des défis. Origine du terme[modifier | modifier le code] Généalogie[modifier | modifier le code] Tombé en désuétude depuis son apparition en Angleterre au Moyen Âge (où il désignait le mode d’organisation du pouvoir féodal), le terme de « gouvernance » est réapparu dans les années 1930 aux États-Unis dans le domaine de l’économie, et plus précisément de l’entreprise, en particulier avec un article de Ronald Coase, « The Nature of the Firm » (1937)[1]. La gouvernance mondiale et la mondialisation en débats.

Cs gouvernance mondiale.