background preloader

Le numérique à l'école

Facebook Twitter

Marie Soulié : Avec la classe inversée, ce sont les élèves qui travaillent. "J'ai fait enlever mon bureau.

Marie Soulié : Avec la classe inversée, ce sont les élèves qui travaillent

Je m'assois avec les enfants". Professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, Marie Soulié applique avec bonheur la classe inversée. Elle décrit ses pratiques pédagogiques et en montre les impacts sur les élèves et son propre travail. Dans son collège où les élèves sont dotés d'une tablette, la clase inversée apaise la classe parce que les élèves sont enfin au travail. Racontez nous une séquence pédagogique avec la classe inversée. Myriaé, le portail de recherche et de présentation des ressources pour l’École - L'école change avec le numérique. Myriaé est le premier portail de recherche et de présentation des ressources numériques pour l’École.

Myriaé, le portail de recherche et de présentation des ressources pour l’École - L'école change avec le numérique

Ce nouveau service est proposé par le ministère de l’Education nationale et Réseau Canopé afin d’accompagner les enseignants dans leurs pratiques pédagogiques. Myriaé est également à la disposition des parents pour accompagner leur enfant au cours de leur scolarité. Myriaé permet : d’offrir un service d’information pédagogique simple et libre de consultation d’accompagner des enseignants dans leur recherche de ressources mais également dans le partage selon des critères pédagogique, juridique, technique et documentaire (avec le réseau social enseignant VIAEDUC)

Les clés des médias : Qu'est-ce que le droit à l'image ? Qu'est-ce que le droit à l'information ? L’école, le numérique et la société qui vient. L’école, le numérique et la société qui vient appartient à la première catégorie.

L’école, le numérique et la société qui vient

Les coordonnateurs de l’ouvrage n’hésitent pas à placer la barre très haute, en promettant de dépasser, enfin, des débats éducatifs qu’ils présentent comme engoncés dans une opposition forcément stérile entre « pédagogues » et « républicains ». Foin des « problématiques réductrices » et des « querelles de chapelles », voici du neuf.

Seulement voilà, pour ceux qui sont déjà convaincus de l’importance de la formation des enseignants, d’une redéfinition des contenus scolaires et d’une rénovation des méthodes pédagogiques, difficile d’échapper au sentiment d’avoir quelque peu tourné en rond à la fin de l’exposé. Sagement, les coordonnateurs ont appelé à la rescousse de grandes signatures, dans l’idée que la confrontation de leurs points de vue ouvrira des horizons. Mais l’on reste frustré du débat annoncé, Kambouchner, Meirieu et Stiegler se contentant de références polies, acquiesçant aux propos des autres. Ressources TICE au lycée professionnel Claret.

Fracture numérique. En s’appuyant sur l’évolution du taux d’équipement des ménages français en appareils connectés, on aurait pu croire que la fracture numérique appartenait au passé.

Fracture numérique

Une récente étude de la DEPP[1] consacrée à la lecture sur support numérique à la fin du collège apporte une démonstration finement argumentée de la fracture numérique actuelle. Fracture non pas en termes d’équipement, mais en termes de compétences de navigation numérique, très fortement corrélées à l’appropriation des usages des instruments numériques selon les milieux sociaux. Les compétences de lecture sur écran évaluées par cette étude sont au nombre de cinq. - prélever de l’information en naviguant au sein d’un document – prélèvement explicite d’une information (LE) ou prélèvement nécessitant une inférence (LI) ; - mettre en relation, analyser, synthétiser et s’approprier des informations contenues dans les pages d’un même support numérique (LA) ;

Catherine Becchetti-Bizot : Changer l’Ecole par le numérique ? Faire entrer l'École dans la culture numérique : voilà pour tous un enjeu majeur, que Catherine Becchetti-Bizot, Inspectrice générale de lettres, porte depuis des années.

Catherine Becchetti-Bizot : Changer l’Ecole par le numérique ?

Elle mène actuellement une mission nationale d'étude des « pratiques mobilisant des pédagogies actives liées à l'utilisation des outils et ressources numériques ». A l'occasion du colloque écriTech'7 qui vient de se tenir à Nice autour des nouvelles pratiques d'écriture, elle fait un point d'étape sur ses observations et réflexions : qu'est-ce qui change en profondeur avec le numérique ? Quelles sont les pratiques qui lui semblent les plus neuves et les plus intéressantes ? Comment les diffuser au mieux dans les classes sans enfermer « les initiatives foisonnantes dans des cadres contraints » ? Comment remettre la pédagogie au centre du Plan numérique pour l'éducation et ainsi « construire une culture commune qui fera changer l'école » ?