background preloader

A imprimer

Facebook Twitter

Rj 2016 CAPES externe Documentation 618942. Communs, Biens Communs, littératie des Communs : de quoi parle-t-on ? Le 5 octobre, le festival Le Temps des Communs va être lancé.

Communs, Biens Communs, littératie des Communs : de quoi parle-t-on ?

De nombreuses animations, conférences, ateliers sont proposés peut être près de chez vous. Depuis quelques mois, on entend parler de « Biens Communs » et « Communs » aussi dans le domaine de l’information-documentation. Petit point sur ces questions. Que sont les Biens Communs ? Biens communs = une activité+ une ressource + une communauté + des règles de fonctionnement Apparue au XIIe siècle, la théorie des Biens Communs n’est donc pas neuve. Pour en savoir plus : Extrait de : Biens Communs ou Communs de la connaissance ? Une approche récente, voit un basculement des termes de « Biens communs » à celui de "Communs".La première évoque une RESSOURCE (un bien donc) partageable dans le cadre de règles définies par une communauté qui a produit cette ressource avec deux objectifs : la maintenir et en garantir un accès le plus large possible.

Facebook, faux ami de la démocratie - LireLactu. L'apprentissage du codage à l'Ecole. À l'heure de la société de la connaissances où il est important que chaque citoyen ne soit pas un simple consommateur de technologie, nous avons des défis à relever autour des sciences du numérique et de l'informatique qui doivent avoir la même place que les sciences de la vie et de la Terre dans la formation d'un individu.

L'apprentissage du codage à l'Ecole

L'égalité des chances du XXIe siècle passe par une éducation au numérique et il est crucial de pouvoir développer une éducation au numérique afin de donner aux jeunes élèves une maîtrise progressive du numérique. Pour cela il est important de pouvoir observer, étudier « la grammaire » du numérique, de créer et coder des objets numériques. En 2016, le code informatique arrive à l’école. Pour faire face à la révolution numérique, il est impératif que les enfants, mais aussi les enseignants et les parents, comprennent l’enjeu de l’introduction de ce nouvel enseignement.

En 2016, le code informatique arrive à l’école

C’est peut-être avec surprise que les parents ont découvert un nouvel enseignement dans l’emploi du temps de leurs enfants : le code. En effet, comme dans d’autres pays autour de nous, l’Education nationale a inscrit aux programmes de l’école et du collège une initiation à l’informatique, appelée « algorithmique », ou bien « fondements du numérique », ou encore « code », ou « informatique ». Plus précisément, « l’enseignement de l’informatique (codage, algorithmique) est introduit au collège et une sensibilisation au code est proposée à l’école primaire », ce qui s’ajoute aux cours déjà proposés au lycée.

Garder l’esprit critique Pour en rester à la vie professionnelle, il est essentiel que chacun ait accès à ces compétences pour avoir les moyens de choisir, de trouver sa vocation. Le cynisme est un métier. Et le grand n'importe quoi un projet politique. <Mise à jour du 6 septembre au soir> Interview dans le journal de 22h de France Culture. Réécoutable ici à partir de 3'40. Et parution Mercredi 7 Septembre dans la version papier de Libération. <Mise à jour du 6 septembre> Le site Reflets.info reprend également cette tribune et interroge (en vain) le ministère.

Le site Handicap.fr s'en fait également l'écho et rappelle que le fait de ponctionner le FIPHFP pour tout autre chose que ce à quoi il est supposé servir est hélas une vieille habitude, démarrée sous l'ère Sarkozy : "déjà 29 millions prélevés en 2014 et autant sur celles de son homologue du privé, l'Agefiph (article en lien ci-dessous), afin de financer les contrats aidés qui ne sont pourtant pas seulement destinés aux travailleurs handicapés. Voir aussi cet article de Marianne. Première d'entre elles : la question du handicap à l'université et dans la fonction publique est compliquée.

Je n'en ai pas cru mes yeux. In Defense Of (some kind of) Trolling : Les internets entre Trollarchie et Algocratie ? Avant la rentrée, laissez-moi vous conter 3 lectures qui sont entrées en résonance les unes avec les autres.

In Defense Of (some kind of) Trolling : Les internets entre Trollarchie et Algocratie ?

La première est un article a beaucoup tourné sur mes internets personnels. Il est intitulé "Pourquoi je quitte Twitter". Et son auteur y explique (en gros) qu'il en a marre des Haters et autres Trolls qui lui semblent être devenus la quintescence de ce réseau jadis si prometteur. Le second c'est "Comment internet a facilité l'organisation des révolutions sociales mais en a compromis la victoire", le titre d'une intervention de Zeynep Tufekci lors des conférences TED en 2014. Brillante. Et le troisième c'est un article (que je ne retrouve plus ah si il est là) dans lequel un universitaire évoque la question d'une "algocratie" pour décrire le pouvoir qu'ont pris actuellement les algorithmes, notamment dans le rapport au travail (Digital Labor). Trollarchie, algocratie et de l'un à l'autre, un réseau qui facilite l'organisation des révolutions sociales mais en compromet la victoire.