background preloader

Richard III // Revue de presse

Facebook Twitter

Richard 3.0 à l'Odéon : “Comment grâce au numérique être dans une nouvelle façon d'envisager la médiation ?” En janvier dernier, L’Odéon proposait Richard 3.0, projet d’e-médiation hors norme en partenariat avec Thomas Jolly et différentes écoles prestigieuses sur la création de systèmes d’immersion sensorielles liées au numérique.

Richard 3.0 à l'Odéon : “Comment grâce au numérique être dans une nouvelle façon d'envisager la médiation ?”

Un projet ambitieux tout comme sa position sur le numérique dans les structures de théâtre de manière générale qui permet de rayonner autrement. Interview de Fanny Gauthier, Chargée des relations avec le public, visites et réseaux sociaux. Par Rossana Di Vincenzo Richard 3.0 créé en collaboration avec la compagnie de Thomas Jolly, l’école 42, l’Ecole de Condé et l’Ecole supérieure du Digital sur les représentations de “Richard III” en janvier dernier a fait figure de projet hors-norme, où pour lequel le théâtre a vraiment inclus le numérique, quel Bilan en avez-vous tiré ? Richard 3.0 c’est avant tout la réunion de plusieurs écoles, et d’un artiste. Comment s’est déroulée la collaboration avec les étudiants ? On a une vraie conscience de l’importance de ces outils. Théâtre à Rouen : Tout sur Richard III - Relikto. C’est un amuse-bouche au grand spectacle.

Théâtre à Rouen : Tout sur Richard III - Relikto

Avec Richard III de Shakespeare, La Piccola Familia a créé L’Affaire Richard, une pièce pour dresser le portrait de ce personnage tyrannique. Enquête du 24 au 26 mai à Rouen lors de Curieux Printemps. photo Nicolas Joubard Avec Henry VI, la Piccola Familia a imaginé H6m2, un moment de théâtre survitaminé pour raconter en 45 minutes à la mode du théâtre de tréteaux le texte de Shakespeare.

Trensistor : Interview de Thomas Jolly. Revue l'Elephant : "Shakespeare est l'auteur le plus accessible, populaire et exigeant qui soit" Crédit photo : Thomas Metzger Modds Vous avez monté les trois pièces d’Henry VI puis Richard III.

Revue l'Elephant : "Shakespeare est l'auteur le plus accessible, populaire et exigeant qui soit"

Que racontent ces pièces ? Le thème central de ces œuvres est le pouvoir et embrasse une large période de l’histoire s’étendant de l’accès au trône d’Henri VI, en 1422, à la mort de Richard III, en 1485. Shakespeare écrit plus de cent ans plus tard – comme si l’on travaillait aujourd’hui sur la Première Guerre mondiale, par exemple, mais avec des matériaux plus restreints. Pour se documenter, Shakespeare s’est principalement appuyé sur les chroniques historiques commandées à l’époque par Élisabeth Ire afin de servir la propagande tudorienne et asseoir son autorité. En 1422, au cœur de la guerre de Cent Ans, Henri V vient de mourir en Angleterre tandis que Charles VI s’éteint en France. Red Bulletin : Thomas Jolly : « Tout bousculer, bouger les lignes » Ce jeune homme a mis du rock dans son Shakespeare.

Red Bulletin : Thomas Jolly : « Tout bousculer, bouger les lignes »

En s’attaquant au Henry VI du dramaturge anglais, le Français pense musique et light show à fond. Et embarque son public pour 18 heures de représentation. Honoré d’un Molière en 2015, Thomas Jolly a avancé en s’affranchissant des règles établies, en décloisonnant le théâtre. Peu y ont cru, mais sa fantastique expérience a rassemblé les hommes. THE RED BULLETIN : Dans sa version intégrale, votre Henry VI de Shakespeare débute à 10 heures du matin pour s’achever à 4 h du matin… Pourquoi se lancer dans un projet aussi monumental ? THOMAS JOLLY : J’ai monté une compagnie en 2006, liée au théâtre subventionné, donc soutenue par les collectivités et l’État. Vous n’avez pas été soutenu par le milieu du théâtre ?

Red Bulletin : Avant Netflix, il y avait le théâtre… Une série en particulier qui en est plus concrètement inspirée ?

Red Bulletin : Avant Netflix, il y avait le théâtre…

Quasiment toutes. La première qui saute aux yeux est évidemment Game of Thrones, cette histoire de guerre civile entre plusieurs royaumes, les Stark et les Lannister notamment. Dans Shakespeare, il s’agit des York et des Lancaster. La référence est quand même claire. Tu as aussi ce rapport au nain, Tyrion Lannister, une inspiration venue du Richard III de Shakespeare, etc. D’autres séries aux contextes plus contemporains sont-elles concernées ? Inferno : LE « RICHARD III  ROCK ET FLAMBOYANT DE THOMAS JOLLY. Richard III – Mise en scène : Thomas Jolly – Théâtre des Salins à Martigues, novembre 2015.

Inferno : LE « RICHARD III  ROCK ET FLAMBOYANT DE THOMAS JOLLY

Thomas Jolly terminait « son » Henry VI en offrant au public l’esquisse d’un Richard III lors de la fin de l’épopée de 18 heures présentée lors du dernier festival d’Avignon. C’est donc tout naturellement qu’après un Molière et une tournée au succès mérité, Thomas Jolly et sa Piccolo Familia reviennent sur la guerre des Deux-Roses et clôturent la tétralogie shakespearienne par un Richard III aux mêmes accents rock et flamboyants.

Thomas Jolly s’offre ici la double casquette du metteur en scène et du rôle-titre. Décision habile et non dénuée de sens dans une approche où Richard prend vie sous la forme d’un feu follet frêle et difforme, se délectant de l’âme de ses propres victimes, se vautrant dans le mensonge, les intrigues et les trahisons avec comme seul but le pouvoir mais sans manichéisme aucun. Télérama : Richard III - Théâtre. Programme TV Rubriques Abonnez-vous à Télérama Applis mobile S'inscrire à la newsletter © Télérama 2014 Tout le programme TV.

Télérama : Richard III - Théâtre

La Dépêche : L'extravagant «Richard III» de Thomas Jolly au TNT. Livres Hebdos : Programmations spéciales pour les 400 ans de la mort de Shakespeare. France Culture consacre les 8, 9 et 10 avril une programmation spéciale à l'occasion des 400 ans de la mort de William Shakespeare.

Livres Hebdos : Programmations spéciales pour les 400 ans de la mort de Shakespeare

France 2 et Arte diffuseront dès le 22 avril pièces de théâtre, reportages et adaptations. Pour célébrer les quatre siècles nous séparant de la mort de William Shakespeare, France Culture et Arte bousculent leurs programmes en offrant des émissions dédiées à l'auteur britannique le plus connu dans le monde. Le Nouvel Économiste : Richard III à l'Odéon par Thomas Jolly. XEnvoyer cet article par e-mail Richard III à l'Odéon par Thomas Jolly XEnvoyer cet article par e-mailRichard III à l'Odéon par Thomas Jolly De la ville à la scène Le Pouvoir façon Richard III.

Le Nouvel Économiste : Richard III à l'Odéon par Thomas Jolly

Fest'Hiver : Rencontre avec Thomas JOLLY / Cie la Piccola Familia / Théâtre de l'Odéon - Europe. Ouest France : Caen. Entrez dans l'antre de "Richard III" à l'université. Derrière le nom de code "R3m3", une exposition immersive et épatante imaginée par Thomas Jolly et sa compagnie, la Piccola familia.

Ouest France : Caen. Entrez dans l'antre de "Richard III" à l'université

Le concept est malin : un conteneur est transformé en une sorte de cabinet de curiosités, concentré de l'univers de Richard III, héros de la pièce éponyme de Shakespeare. Dans ce dernier volet qui s'inscrit dans le prolongement de Henri IV, on assiste à l'avènement au pouvoir de Richard III, dernier roi d'Angleterre de la maison d'York. Mais à quel prix… mans ces 6m2, sont réunis tous les ingrédients de l'histoire de ce roi, qui n'aurait jamais dû accéder à la couronne, sanguinaire dès son arrivée sur terre. D'ingénieux dispositifs (hologrammes, projections, écrans interactifs) permettent de s'imprégner de ces questions de successions et d'ambitions. Au bout de 25 minutes d'immersion, on ressort avec une furieuse envie d'aller voir la pièce… Jeudi 24 et vendredi 25 mars, à 20 h au théâtre d’Hérouville, durée 4 h 20 avec entracte.

France 2 / On n'est pas couché : Thomas Jolly. La Dépêche d'Evreux : Thomas Jolly (Richard III): “Le théâtre n’est pas... Paris Normandie : Le Richard III de Thomas Jolly présenté au Cadran à Evreux. Ce fut l’événement de la fin de saison culturelle dernière. Les 18 heures à épisodes du Henry VI de Shakespeare monté par Thomas Jolly, 33 ans, Molière 2015 du meilleur metteur en scène du théâtre public. Une épopée théâtrale exceptionnelle livrant toute la modernité du dramaturge anglais 400 ans après sa mort, qui fut un triomphe à l’opéra de Rouen après Avignon. Pour boucler la boucle et partir vers de nouvelles aventures, le jeune metteur en scène avait encore à endosser le rôle de Richard III, une pièce de 4 h 30 qu’il a créée à l’Odéon et qu’il présente au Cadran à Évreux ce vendredi puis à Caen.

Vous avez joué Richard III six semaines à l’Odéon, quel bilan en tirez-vous ? Raise Magazine : THOMAS JOLLY. Génie de la mise en scène, Thomas Jolly vient de faire de la pièce « Richard III » écrite par William Shakespeare, une version rock’n roll spectaculaire, radicale et ultra-moderne. Après le triomphe de son adaptation de « Henry VI », pour laquelle il recevra un Molière, ce jeune comédien, metteur en scène de 33 ans et chef de troupe de sa compagnie La Piccola Familia, clôt sa saga Shakespearienne avec cette pièce majeure du répertoire. a William Shakespeare raconte la vie de Richard III, monarque-monstre, qui usurpe le pouvoir pour atteindre le trône, en assassinant ses jeunes neveux. Le dramaturge peint la fresque de son ascension et de sa chute, dans une société dévastée par la Guerre des Deux-Roses opposant les deux familles royales York et Lancaster. Sceneweb : Après Henry VI, le théâtre de William Shakespeare avec Richard III.

Photo Nicolas Joubard Thomas Jolly était attendu au tournant après l’immense succès critique et populaire de son Henry VI depuis deux ans. Le metteur en scène s’est attribué le rôle titre. Ce Richard III est décapant et bouillonnant. France Culture / La Dispute : Thomas Jolly et son Richard III. A l’affiche :"Richard III" de William Shakespeare, mis en scène par Thomas Jolly et "Fugue", de et mis en scène par Samuel Achache, avec Arnaud Laporte, Anna Sigalevitch et René Solis se disputeront… Richard III de William Shakespeare, mis en scène par Thomas Jolly, jusqu’au 13 février à l’Odéon, Théâtre de l'Europe En ouverture de cette Dispute, le nouveau spectacle signé Thomas Jolly, dont la saga « Henri IV » avait été un des évènements de la saison passée, avec un spectacle qui s’étalait sur 18 heures, proposant à ses spectateurs une aventure hors du commun.

Logiquement, même si cela pouvait a priori paraître risqué, le metteur en scène et comédien poursuit là où il s’était arrêté, et revient à présent « Richard III », dans la traduction de Jean-Michel Déprats, pour boucler le quatuor Shakespearien. Fugue, de et mis en scène par Samuel Achache, jusqu’au 24 janvier au Théâtre des Bouffes du Nord. France Inter / Le Masque et la Plume : Richard III. OnlyTheater (Grèce) : Ο Ν. ΚΑΜΤΣΗΣ ΣΥΝΑΝΤΗΣΕ ΤΟΝ ΡΙΧΑΡΔΟ ΙΙΙ, ΣΤΟ ΠΑΡΙΣΙ - θέατρο. Ημερομηνία: Τρίτη, 09/02/2016 11:42 Κατηγορία: Άρθρο O Ριχάρδος ο ΙΙΙ ασκούσε και ασκεί μια γοητεία αναμφισβήτητη, τόσο στους ανθρώπους του θεάτρου όσο και στους θεατρόφιλους, με τους τελευταίους να κατακλύζουν τις αίθουσες όπου και αν παίζεται.

Και αυτό διότι πάντα παίζεται από μεγάλους ηθοποιούς με αναμφισβήτητη γοητεία στο κοινό. Το έργο κατατάσσεται από τους θεατρολόγους στις πλέον αδύναμες ιστορικές Σαιξπηρικές τραγωδίες. Ανοικονόμητο σε διάρκεια, έχει μια εξέλιξη γραμμική και προβλεπόμενη αλλά διαθέτει έναν κεντρικό ήρωα με μια τρομακτική και αβυσσαλέα γοητεία. Whats On Stage : Michael Coveney : Shakespeare's year is heralded by McKellen, Cumberbatch and a new French star. TSF JAZZ / Coup de projecteur : Richard III de Thomas Jolly. France Culture / La Grande Table : Rencontre autour de Richard III et de Shakespeare. Pour cette première partie de la Grande table, nous recevons Thomas Jolly et Jean Lambert-Wild qui mettent en scène et jouent le rôle-titre de deux adaptations de Richard III. « Célèbre et pourtant méconnue », cette pièce qui clôture la première tétralogie shakespearienne donne lieu en ce moment à deux adaptations françaises aussi originales l’une que l’autre.

D’une part le jeune surdoué Thomas Jolly, qui avait déjà mis en scène l’an dernier un Henry VI long de dix-huit heures, joue cette fois à l’Odéon-Théâtre de l’Europe jusqu’au 14 février un Richard III aux allures d’opéra rock. Jean Lambert-wild, quant à lui, nous plonge dans l'univers du cirque avec Richard III – Loyaulté Me Lie au Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin jusqu’au 29 janvier. Retrouvez ici la seconde partie de l'émission en compagnied' Hélène Merlin-Kajman au sujet de la littérature transitionnelle. France Inter / Le Nouveau RDV : Cohésion nationale et tragédie familiale. France 24 / À l'Affiche : Un Richard III punk au théâtre de l’Odéon.

France 5 / Entrée Libre : Thomas Jolly met en scène "Richard III" de Shakespeare. L'Express : Thomas Jolly: regard d'agneau à la ville, de cobra à la scène. Une trappe s'ouvre à l'avant-scène, un geyser de fumée pâle monte vers le manteau d'Arlequin, poussé par une violente lumière; puis un bras surgit des dessous de l'Odéon, telle la patte crochue d'une "araignée boursouflée", comme sa belle-soeur Elisabeth nommera Richard III dans quatre heures, avant sa chute. Gracile et déterminé, Thomas Jolly sort des entrailles du théâtre comme s'il en était l'enfant - et la métaphore ici frôle la vérité, car c'est bien d'un être de scène et de sang qu'il s'agit, plus que d'un comédien normal.

Le JDD : Richard III : Shakespeare, opéra rock. Paru dans leJDD Thomas Jolly met en scène la compagnie la Piccola Familia dans un déchaînement de son et de lumière. (Divergence) Thomas Jolly est un jeune metteur en scène qui bouscule le théâtre par son sens du spectacle et ses références multiples (cinéma, séries télé, BD, rock…). Cette recherche de modernité n'exclut pas le sens du texte. TSF Jazz : Richard III. Un piédestal plutôt qu’un pied-bot. Un concert de rock-star plutôt qu’un sacre mortifère. Sur la scène de l’Odéon, Thomas Jolly fait de Richard III un bad boy qui achète au prix fort (tromperies, complots, meurtres…) son quart d’heure de célébrité.

Culturebox : Richard III, le drôle d'oiseau de proie de Thomas Jolly. Thomas Jolly, 33 ans, qui incarnait déjà le duc de Gloucester, futur Richard III, à la fin de son feuilleton de 18 heures qui avait embrasé Avignon, passe cette fois au premier plan. Le fruit d'une société à bout de souffle Richard, il en fait un drôle d'oiseau de proie punk, avec sa bosse en plume et son atèle orthopédique, surgissant d'une trappe comme des entrailles de la terre.

Libération : «Richard» aux mains d’argent. Les Échos : « Richard III », le King Jolly dans les ors de l'Odéon. Le Figaro : Richard III, une pièce très Jolly. Après le cycle d'Henry VI, le jeune patron de la Piccola Familia présente la suite du feuilleton shakespearien. Il incarne lui-même «le crapaud du diable». La Croix : Richard III, « le fléau de Dieu » Cris et fureurs ! Enfer et damnation ! Philomag : “Richard III” à l’Odéon: dissection d’un monstre politique. Sa mise en scène d’Henry VI en dix-huit heures a réuni depuis l’été 2014 des foules de spectateurs et suscité un immense enthousiasme. TF1 : Richard III : Shakespeare prend un coup de jeune. Financal Times : Richard III ‘A whiff of postmodern nihilism’ Valeurs Actuelles : Richard III. Meltycampus : Projet étudiant : Richard 3.0 au théâtre de l'Odéon. Ils ont baptisé leur projet transmédia Richard 3. 0. Médiapart : Après sa saga shakespearienne de 18h, Thomas Jolly en signe le point d’orgue: «Richard III»

L'Humanité : Richard III, un spectacle total qui tourne à vide. Télérama : “Richard III” au théâtre de l'Odéon : Thomas Jolly mêle (un peu trop) les genres. Les Inrocks : “Richard III” par Thomas Jolly : beaucoup de bruit pour rien. France Inter : R3m3 et Richard 3.0. Paris Etudiant : Richard III à l'Odéon. Le P'tit Rennais : Richard III débarque à Rennes ! NAJA 21 : Thomas Jolly électrise le théâtre en "Richard III" Unidivers : Au théâtre Richard III : Thomas Jolly confirme son audace scénique. Gmail - Free Storage and Email from Google. La Provence : "Richard III" un roi qui colle à la peau de Thomas Jolly. MAGAZINE AXE LIBRE : Un Grand Richard III. Ouest France : Pénétrer dans l'antre de Richard III avec R3m3. News Rennes : Les défis de Thomas Jolly. Ouest France : À Rennes, dernières représentations pour Richard III.

France Inter : Richard III, star de rock. La Figaro : Richard III, le fabuleux opéra rock de Thomas Jolly. Le Monde : Thomas Jolly et le roi boiteux. ARTE : Richard III fait son show à Rennes. Allegro Théâtre : Richard III de Shakespeare. Ouest France : Richard III : après la pièce, l'expo, bientôt le jeu vidéo. France Info : Thomas Jolly boucle sa tétralogie. Les Échos : « Richard III » le feu d'artifice mortel du roi Jolly. Ouest France : La première de Richard III, ce vendredi soir, au TNB.

Les Échos : THOMAS JOLLY, ROI DU THÉÂTRE POPULAIRE. Libération : Richard III saison hantée. Nouvel Obs : Thomas Jolly, accro à Shakespeare comme à une série télévisée. Le Parisien : Thomas Jolly clôt sa saga shakespearienne avec "Richard III" à Rennes. France 3 : Thomas Jolly crée Richard III au TNB à Rennes. Trailer #3 / Richard III / La Piccola Familia. Trailer #2 / Richard III / La Piccola Familia. Trailer#1 / Richard III / La Piccola Familia. L'Express : Rentrée du spectacle: roulez jeunesse! Culture Box : Thomas Jolly bientôt Richard III : "Un monstre politique à l'horizon de 2017"

Le Point : Thomas Jolly revient avec "Richard III" à l'Odéon en janvier.