background preloader

Ethique, cognition et rhétorique

Facebook Twitter

Acrasie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Acrasie

Ne doit pas être confondu avec Acratie. L’acrasie (ou encore akrasia, translittération du Grec ancien ἀκρασία) est le fait d'agir à l'encontre de son meilleur jugement. Ce concept philosophique est aussi souvent traduit en français par le terme « incontinence ». Platon et le problème de l'acrasie[modifier | modifier le code] Buste de Socrate. Dans ce dialogue, Socrate affirme que l'acrasie est un concept moral illogique, en soutenant que “personne ne se porte volontairement au mal” (358d). Position du problème[modifier | modifier le code] Les éditions du remue-ménage. Cet ouvrage présente une réflexion pluridisciplinaire sur l’éthique féministe du care.

les éditions du remue-ménage

Élaborée par Carol Gilligan dans In a Different Voice en 1982, cette «éthique de la sollicitude» a été très prisée dans les années 1980. Plus récemment, nous assistons à l’émergence d’une enthousiaste seconde génération de théoricien.ne.s du care qui y voient un terreau fertile pour réfléchir aux oppressions liées à la division genrée du travail. Comment ce renouveau se traduit-il? Quels sont les enjeux éthiques, politiques et épistémologiques que permet de mettre en lumière cette approche? Peut-on s’évader du prolétariat ? D’après Karl Marx, l’appartenance d’une personne à une classe sociale se détermine en fonction de la position qu’elle occupe au sein des rapports sociaux de production.

Peut-on s’évader du prolétariat ?

Conformément à cette formule, Marx a défini le prolétaire comme le producteur qui n’a (littéralement ou de fait) rien d’autre à vendre que sa force de travail . Il en a tiré la conclusion que le travailleur est forcé de vendre sa force de travail (sous peine de mourir de faim). Ma préoccupation dans cet article n’est pas le bien-fondé de la définition que donne Marx de l’appartenance à la classe ouvrière. Jeter la première pierre : Qui peut, et qui ne peut pas condamner les terroristes ?

«Peu importe le grief, et je suis certain que les Palestiniens ont des griefs légitimes, rien ne peut justifier le fait de cibler délibérément des civils innocents.

Jeter la première pierre : Qui peut, et qui ne peut pas condamner les terroristes ?

S’ils attaquaient nos soldats, le problème serait différent.» (Zvi Shtauber, Ambassadeur d’Israël au Royaume-Uni , BBC Radio 4, 1er mai 2003). Préliminaire En avril 1997, mon fils Gideon dînait avec sa future épouse au restaurant Blue Top, dans le centre d’Addis-Abeba. Soudain, une grenade atterrit dans la pièce. Un an plus tard et dans un autre pays, le Soudan, en 1998, ma fille Sarah fut moins anonymement menacée. Ces expériences m’ont amené à davantage réfléchir que je ne l’aurais fait autrement aux similarités et différences entre les petites bombes du faible (underdog) et les grosses bombes du sur-puissant (overdog), et je vous remercie de me laisser vous présenter aujourd’hui quelques-unes de ces réflexions. Cette déclaration de Shtauber m’a mis en colère, et je souhaite expliquer pourquoi. Dissonance cognitive.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dissonance cognitive

En psychologie sociale, la dissonance cognitive ou distorsion cognitive au Québec[1] est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action. Dans sa théorie de la dissonance cognitive, Leon Festinger étudie les stratégies de réduction de la tension psychologique induite et de maintien de leur cohérence personnelle, y compris des stratégies d'évitement des circonstances identifiées comme source de dissonance.

Expérience de Asch. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Asch

L'expérience de Asch, publiée en 1951, est une expérience du psychologue Solomon Asch qui démontre le pouvoir du conformisme sur les décisions d'un individu au sein d'un groupe[1]. Description de l'expérience[modifier | modifier le code] Exemple : la ligne de gauche est la ligne de référence ; les trois lignes de droite sont les lignes de comparaison. Solomon Asch invita un groupe d'étudiants (entre 7 et 9) de 17 à 25 ans à participer à un prétendu test de vision auquel avaient auparavant été soumis des sujets témoins qui n'eurent aucun mal à donner toujours la bonne réponse. Tous les participants étaient complices de l'expérimentateur, sauf un. Les complices et le sujet furent assis dans une pièce et on leur demanda de juger la longueur de plusieurs lignes tracées sur une série d'affiches.

Après l'annonce des résultats, le sujet attribuait généralement sa piètre performance à sa propre « mauvaise vue ». Proposition contraposée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « A implique B » (« s'il pleut, alors le sol est mouillé ») est « non-B implique non-A » (« si le sol n'est pas mouillé, alors il ne pleut pas »).

Proposition contraposée

Si la première est vraie, alors la seconde l'est aussi. Inversement, si la seconde est vraie, la première est vraie en logique classique (cette dernière affirmation n'est cependant pas acceptée en logique intuitionniste, qui établit une différence entre les deux implications).